Les Top

Leatherland
Blazing Star
Mystic False
Fearwood
Teens Wolves RPG



 

Bienvenue sur le forum ♥ Pensez à faire un tour sur la chatbox ♥ Le forum souffle sa première bougie ♥

Partagez | .
 

 Est-ce la fin? [Vanessa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


▬ Messages : 153
▬ Points : 423
▬ Date d'inscription : 27/04/2016

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée :
MessageSujet: Est-ce la fin? [Vanessa]   Jeu 28 Avr - 23:51


   

   
❝Magic is real...❞
   Vanessa & Moi
Encore une journée de galère a essayer de trouver un moyen de retrouver des conditions de vie moins difficiles. Ses pas l'avaient menés jusqu'à la Nouvelle-Orléans. Casey avait pris le premier bus et avait voyagé jusqu'à ce que ses ressources ne lui permettent plus de payer son transport. Peut-être que le destin serait moins cruel dans cette ville des secondes chances?

Après l'ouragan Katrina une vague d'entraide avait émergé. Cela faisait pas mal de temps que les digues avaient cédé mais peut-être que la solidarité elle, serait toujours là? C'est ce qu'avait espéré la jeune femme. Cette dernière voulait se trouver un petit job qui lui permettrait de pouvoir déboucher sur quelque chose de stable et lui permettre de trouver un endroit décent dans lequel elle pourrait vivre. Cependant, Casey avait été très rapidement déçue. La demoiselle n'essuyait que des refus.

La Crise n'avait pas épargné cet endroit du globe. La pauvreté était vraiment un fléau ici. Mauvaise pioche donc pour notre petite fugueuse. Mais tant pis, la jeune femme avait l'habitude de vivre dans des conditions déplorables depuis des années maintenant. La nuit était tombée et Casey rongeait son frein...la belle avait faim et rageait de n'avoir plus un sou en poche pour s'acheter ne serait-ce qu'un sandwich. Assise sur un banc, sous la lumière d'un abri de bus, la jeune femme se mis à réfléchir.

Elle observait les différents magasins alimentaires présent, la présence aussi des gérants qui surveillaient farouchement leurs étalages. Et puis son regard bleuté s'attarda sur deux femmes en face d'elle. En voyant leur attitude et la façon dont elles étaient habillées, il ne faisait aucun doute qu'elles se prostituaient. Casey grimaça un peu...même si l'humaine était dans la m*rde la plus noire, elle avait toujours résisté à la prostitution. Sa fierté et son égo étaient bien trop forts pour qu'elle s'abaisse à ces pratiques. Elle claqua machinalement ses mains sales sur son jean troué et se leva, décidé à passer à l'action. Un léger vent se leva et une odeur d'humidité se faisait sentir...le mauvais temps arrivait.

Vissant sa capuche sur sa tête, Casey s'approcha de l'étalage le moins surveillé. Tout se passait vite dans son esprit. Elle repéra les denrées les plus nourrissantes, des bananes et une noix de coco. Comme le vent, elle fila en courant, ne laissant pas le temps au commerçant de remarquer quoi que ce soit. La voleuse se dirigea vers une ruelle tranquille et s'assied sur un trottoir. Affamée, Casey dévora les bananes en deux temps trois mouvements, manquant de s'étouffer à plusieurs reprises. Mais sa faim était loin d'être assouvie. Elle reluqua la noix de coco et la saisit entre ses mains fines.

"Toi ma belle, t'as pas intérêt à me résister."


Elle se leva alors et fracassa la pauvre noix sur le sol. Le jus se répandi sur le sol mais c'était la chair qui l'intéressait. Avec gourmandise, elle se mis à rogner l'aliment en essayant de ne pas se coucher la lèvre avec la coquille. Casey allait certainement avoir mal au ventre mais qu'importe, quand on était mort, on n'avait plus mal nul part! Pas question de crever de faim. C'est alors que des éclats de voix perturbèrent le repas tant mérité de la fugitive. Aussitôt, Casey entra dans un état de tension élevé. Elle laissa tomber les éclats de noix et préféra continuer sa route sans se retourner. Il n'y avait aucun endroit où bifurquer alors elle accéléra le pas pour rejoindre une rue plus fréquentée.

"Hé toi! T'es toute seule? Tu veux pas nous tenir compagnie on s'emmerde un peu ce soir."

Casey accéléra la cadence pour semer les gros lourds. Malheureusement ses pas ne furent pas assez rapides et trois types étaient déjà sur ses talons. Casey serra les dents quand elle sentie une main s'abattre sur son épaule. Par réflexe, la jeune femme dégaina son couteau de poche et menaça les jeunes gens. Ils eurent un mouvement de recul et Casey en profita pour s'enfuir en courant. Pour plus de facilité de mouvement, elle se délesta de son sac encombrant. C'est fou comme la peur pouvait vous donner des ailes! Mais elle ne devait pas s'arrêter, car ses assaillants, blessé dans leur orgueil, étaient à ses trousses.

"Alors on fait moins la maline hein? T'as crue que tu pouvais nous menacer avec ta lame et te casser sans qu'on dise rien? S*lope...tu vas voir ce qu'on réserve à des meufs comme toi. Tu vas baisser les yeux et nous suivre moi et mes potes ont va t'apprendre c'que c'est que le respect!"

Une boule d'angoisse se forma dans la gorge de Casey et elle sentait sa respiration s'accélérer et l'angoisse la submerger. Elle savait parfaitement ce qu'il se passait lorsqu'elle était dans cet état. Elle essaya alors de raisonner les individus qui l'entouraient.

"Faut que vous me lâchiez....laissez-moi partir, vous savez pas ce qu'il risque de se passer pour vous. J'ai pas envie d'vous faire du mal alors laissez-moi partir."


Incrédules, les types se contentèrent de rire grassement, ignorant les avertissements de leur proie.

"Tu flippes maintenant hein? Fallait pas jouer avec le feu maintenant faut assumer...et crois-moi, tu vas prendre cher."


Les paroles lourdes de sens ajoutèrent de "l'huile sur le feu" Casey se sentait pieds et poings liés, prise au piège avec l'impossibilité de sauver sa carcasse. Elle se débattait alors comme une diablesse jusqu'au moment où une force invisible projeta violemment un des agresseurs contre une benne à ordure. Son corps se plia en deux, contre la tranche de la benne, un bruit horrible d'os craquant se fit entendre, l'homme s'affala par terre, inerte. La pénombre de la ruelle ne permettait pas à Casey de voir le sang qui s'écoulait de la bouche du condamné. Les deux autres gars, soudainement effrayé reculèrent et se précipitèrent vers leur ami.

"P'tain il est mort! Cette p*te l'a tué! T'as tué mon pote s*lope! J'vais te crevé!"


Il sorti une arme de son pantalon et la pointa vers la sorcière. Elle n'avait pas remarqué l'arme qui s'approchait de sa tête. Comment le pourrait-elle? Le mot "tué" raisonnait encore dans son esprit comme un marteau sur une enclume. Mort? Il était mort? Comment? Non! Ses yeux restaient rivés sur l'ombre du corps. Ça ne pouvait pas être possible, ça ne pouvait pas être vrai! Ses oreilles bourdonnaient...ce n'est que lorsque l'acier de l'arme toucha sa tempe qu'elle émergea de nouveau. Alors ça y est? C'est comme ça qu'elle allait finir sa vie? C'était moche, mais peut-être que les choses seraient mieux ainsi?

   
© Pando


Dernière édition par Casey Milton le Lun 16 Mai - 15:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 216
▬ Points : 242
▬ Date d'inscription : 26/10/2015
▬ Localisation : Into Darkness
▬ Emploi/loisirs : Leader du Coven de l'Expression - Avocate
MessageSujet: Re: Est-ce la fin? [Vanessa]   Sam 7 Mai - 12:35


Cette soirée était particulièrement froide et venteuse, deux éléments que je n’aimais pas vraiment. Enveloppée dans mon long cardigan noir, je resserrais mon col que je maintenais fermement de la main. Je venais de finir ma journée de travail et il était tard, la nuit avait pointé plus que le bout de son nez. Comme c’était bien souvent le cas, je ne voyais pas les heures passées quand je travaillais. Mais maintenant que j’en avais terminé pour aujourd’hui, je n’avais plus envie que d’une seule chose, prendre un bon bain chaud et me glisser sur le canapé pour regarder la télé. Dis comme ça, mon train de vie quotidien pouvait paraître des plus banals. Pourtant c’était loin d’être le cas.

Etre une sorcière (ce qui n’est déjà pas banal en soi, avouez-le) à La Nouvelle-Orléans impliquait en effet son lot de situations bien particulières, mais quand en plus vous occupiez une place importante au sein de votre communauté, autant dire que le mot « banal » n’avait là que très peu son utilité. Mon quotidien était donc certes rythmé en partie par mon métier d’avocate, une avocate qui, lorsqu’elle rentrait chez elle avait parfois envie de se détendre oui. Mais en dehors de ça, ma place de leader au sein de mon clan impliquait un tas d’affaires surnaturelles en tout genre qu’il fallait arriver à gérer. Parfois des situations très délicates, voire dangereuses, et ça en particulier ces derniers temps. Depuis qu’une guerre pour le contrôle de la ville faisait rage, vos alliés pouvaient très vite devenir vos plus redoutables ennemis, vos plans pouvaient être déjoués avant même que vous n’ayez eu le temps d’en finir l’application, votre patience et votre self-control pouvaient être soumis à rude épreuve plus d’une fois, bref je ne vais pas vous faire une liste, ce n’était vraiment pas de tout repos. Pourtant il ne m’était jamais venu à l’idée d’échanger cette place, cette place que j’avais mis tant de temps à gagner et que j’estimais avoir mérité. Je n’avais pas peur d’être éprouvée en quoi que ce soit par tout ce qu’elle devait impliquer. Par-dessus tout j’estimais que faire partie des dominants, en détenant une place de pouvoir, cela ne pouvait qu’être la meilleure place possible et surtout la seule qui pouvait vraiment convenir à ma personnalité.

Je ne me trouvais maintenant plus qu’à deux pâtés de maisons de chez moi, lorsque j’aperçus quelques mètres plus loin, deux hommes qui semblaient chercher des ennuis à une jeune fille. En règle générale, je ne me mêlais que rarement des affaires des autres, mais pas là. Je décidais de les suivre en douce. A mesure que je me rapprochais d’eux, j’entendais leurs altercations. Les propos des deux hommes me donnaient juste envie de vomir. Je me trouvais au bout de l’impasse dans laquelle ils se trouvaient tous les trois et pu entendre ce que la jeune femme leur répondait, qu’elle ne voulait pas… leur faire de mal ? J’étais sur le point d’intervenir, mais cela venait de piquer ma curiosité et je mis alors un temps d’arrêt. Cette jeune femme avait peur, sur ça il n’y avait aucun doute. Mais elle ne semblait pas vraiment avoir peur des deux hommes. Non, elle avait peur d’elle-même… Je compris vite pourquoi lorsque le plus grand des deux hommes se fit projeter violemment contre une benne, sans même qu’elle ne le touche. Lorsque le deuxième homme sortit une arme de la poche de sa veste, j’intervenais en brisant les os de ses deux bras. Ainsi il ne lui reprendrait plus l’envie de s’en prendre à une jeune femme innocente avant longtemps. L’homme tomba alors au sol, hurlant de douleur, et je l’endormi alors d’un simple geste de la main pour les prochaines heures.

La jeune fille semblait épuisée, la peur pouvait se lire sur tous les traits de son visage. J’en déduisais qu’elle ne devait pas accepter ses pouvoirs, lesquels semblaient déjà plutôt puissants pour son jeune âge. Ses pouvoirs l’effrayaient, ça se voyait. Ce qui était le plus normal du monde lorsque vous ne saviez pas comment les contrôler, comment faire appel à eux. Je venais au moins de lui montrer qu’elle n’était pas seule. Elle ne devait probablement pas avoir dû rencontrer d’autres sorciers ou sorcières avant aujourd’hui… Je m’approchais alors un peu plus d’elle, affichant un léger sourire pour lui montrer que je n’étais pas une quelconque menace pour elle, bien au contraire.

« Comment tu te sens ? Je m’appelle Vanessa. »

Spoiler:
 

_________________
Lost in darkness...




Dernière édition par Vanessa Morehead le Mer 16 Nov - 14:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 153
▬ Points : 423
▬ Date d'inscription : 27/04/2016

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée :
MessageSujet: Re: Est-ce la fin? [Vanessa]   Dim 8 Mai - 18:58








❝Magic is real...❞
Vanessa & Moi
Casey sursauta légèrement en sentant le froid mordant du canon de l'arme sur sa tempe. Son heure était enfin arrivée. C'était drôle...souvent la jeune femme, dans certains moments de désespoirs, souhaitait que sa vie de chien s'arrête enfin. La lassitude de son existence semblait parfois plus lourde à porter qu'à d'autres moments. Mais à présent que le moment était venu, la jeune femme souhaitait vivre...plus que tout, plus que quiconque. Cependant, elle avait tué un homme ce soir et il fallait certainement en payer le prix. Oeil pour oeil, dent pour dent.

Ses lèvres tremblaient tandis qu'elle essayait de contenir son envie de pleurer et de crier. Casey était terrassé par la peur. Elle ne souffrirait pas, en général, une balle ça ne ratait pas...à moins d'être complètement manchot. Mais plus que la douleur, c'était la peur de l'inconnu qui l'effrayait au point de l'étouffer. Qu'est-ce qu'il y avait ensuite? Est-ce qu'elle reverrait ses parents? Où bien est-ce que c'était vraiment fini, qu'il n'y avait que les ténèbres...pour toujours? Dernière option...allait t'elle aller en enfer? Ses grands parents lui disaient toujours qu'elle n'était pas normale, qu'il y avait quelque chose de démoniaque en elle. Sans doute qu'ils avaient raison? Ce soit, leurs dires étaient prouvés.

Alors qu'elle fixait le trou du canon, un terrible craquement sinistre s'éleva dans la ruelle. Casey vis les bras de son agresseurs plier de façon peu naturelle avant de retomber le long de son corps mollement, complètement désarticulés. Incapable de se servir de ses mains, le bougre d'imbécile lâcha l'arme dans un hurlement de douleur. Et puis une femme fit son apparition, Casey la vis faire un petit mouvement de la main et les cris se cessèrent. L'homme avait arrêté de crier. Inquiète malgré tout, Casey plaça sa main contre la bouche du type pour s'assurer qu'il respirait encore. Deux cadavres dans la même soirée, ça aurait été trop pour la jeune vagabonde.

Puis, de soulagement, Casey plaqua ses mains sur le sol mouillé et laissa tomber sa tête en avant. Cette fois, il s'en était fallu de peu pour qu'elle y passe. Pendant un moment, la jeune femme resta silencieuse, essayant de reprendre ses esprits, de réfléchir à la suite des évènements. Comment l'inconnue avait elle fait ça? Comment avait-elle pu casser les bras du mec sans le toucher? Mais une voix la tira de sa réflexion...elle avait presque oublié la présence de la femme. Malgré ses jambes flageolantes, Casey trouva la force de se relever pour enfin répondre à sa sauveuse? Car c'était bien comme ça que la jeune fugueuse devait la qualifier.

"Ouai...j'crois que ça va."

Casey s'était mise de profile pour ne pas que cette...Vanessa puisse voir son visage. Elle laissait de longues mèches pendouiller de manière à la camoufler. En revanche, la jeune vagabonde pouvait correctement voir ses traits. C'était une femme magnifique, même dans la pénombre de la nuit. Et le charisme qu'elle dégageait ferait frémir n'importe quel homme. Ses vêtements étaient chics, classe, son apparence était soignée, elle était propre. Bref, elle était tout ce que ne serait jamais Casey.

"Ecoutez...merci pour...votre aide j'sais pas comment vous avez fait ça et j'm'en fou."

Elle essuya sa joue salement égratignée par le bitume et commença à reculer pour prendre la fuite. C'était ce qu'elle savait faire de mieux de toute façon...fuir. C'était ça qui lui avait permis de survivre jusque là. Tout ça était trop flippant pour Casey. Les trucs bizarres qu'elle était capable de faire, l'attaque des trois hommes et puis maintenant cette femme qui était capable de péter des os sans l'aide de rien! Non c'était trop pour elle, alors la seule solution se présentait à elle s'était de se refermer comme une huître, pour protéger ce qui lui restait de raison.

"Pour le cadavre...on a cas faire comme si vous et moi on était pas là. J'irai pas en prison à cause d'un connard qui voulait me faire la peau!"


Et puis Casey accéléra le pas pour rejoindre la parcelle de ruelle où elle avait abandonné ses affaires en catastrophe. Elle ramassa son canif et laissa échapper un petit gémissement avant de se reprendre et de ravaler ses larmes qui ne demandaient qu'à couler. Ses mains noires de crasse ramassèrent les bouts de noix de coco qui étaient tombés par terre, elle ne pouvait pas se permettre de gâcher de la nourriture. Son visage se crispa involontairement et elle renifla tout ce qu'elle pouvait. Casey ne devait pas craquer, elle ne pouvait pas se le permettre. La rue était un endroit dangereux, surtout pour une femme seule. Il fallait qu'elle tienne bon et qu'elle enfouisse les évènements qui venaient de se passer, bien profondément en elle. Casey devait être forte, c'était une question de survie.

Et concernant l'autre femme? A vrai dire, Casey s'efforçait de ne pas penser à elle. Irait-t'elle voir la police? Probablement. C'était pour ça qu'elle devait déguerpir, quitter la ville le plus vite possible. La Nouvelle-Orléans représentait le paradis des secondes chances pour Casey mais...visiblement elle se trompait. Tant pis, elle n'était pas à une déception près.
Spoiler:
 


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 216
▬ Points : 242
▬ Date d'inscription : 26/10/2015
▬ Localisation : Into Darkness
▬ Emploi/loisirs : Leader du Coven de l'Expression - Avocate
MessageSujet: Re: Est-ce la fin? [Vanessa]   Ven 26 Aoû - 18:13


« Ecoutez...merci pour...votre aide j'sais pas comment vous avez fait ça et j'm'en fou. »

La jeune femme tentait de faire bonne figure mais je voyais bien que tout ça l’avait secoué. Elle semblait désœuvrée, mais conservait ce désir de rester forte malgré la peur et l’incompréhension auxquels elle semblait faire face. La magie l’effrayait visiblement tout autant, voire si ce n’est plus, que de se faire agresser par deux individus mal intentionnés. J’avais instinctivement envie de lui venir en aide, de lui dire que ce n’était pas parce qu’elle n’avait aucun contrôle sur sa magie aujourd’hui qu’il en serait de même pour les années à venir. Vraisemblablement, personne ne le lui avait expliqué.

« Pour le cadavre...on a cas faire comme si vous et moi on était pas là. J'irai pas en prison à cause d'un connard qui voulait me faire la peau ! »

La jeune femme, toujours sous l’emprise de la peur, avait accéléré le pas. Elle souhaitait visiblement sortir au plus vite de mon champ de vision. Je me mis donc à la suivre aussi calmement que possible, dans le but de la rattraper, mais sans vouloir l’effrayer d’avantage. Elle avait eu son quota pour la soirée. C’était plus fort que moi, je ne pouvais pas la laisser partir dans cet état-là. Je ne le voulais pas. Elle n’allait pas supporter ce genre de situations encore bien longtemps. Aussi saine d’esprit devait-elle être, tout ça risquait de la rendre folle sur le long terme. Je la rattrapais donc, avant de poser ma main sur son épaule et de me positionner face à elle.

« Ne t’en fais pas, je me chargerais du problème du cadavre, tu ne risques rien. »

Mon ton se voulait rassurant. Après la petite démonstration de magie que je venais de lui faire, elle aurait très bien pu se construire une image de moi pour le moins… légèrement effrayante après tout. Même si je venais de lui sauver la mise.

A en juger l’heure tardive, ainsi que l’état de ses vêtements et le sac qu’elle se trimbalait sur son dos, elle ne devait probablement pas avoir de toit sous lequel se réfugier pour la nuit. Peut-être était-elle de passage en ville, ou bien sans domicile, voire les deux… Peut-être avait-elle fait une fugue, vu les traits de son visage, elle semblait être encore en âge d’habiter chez ses parents. Bref, c’était pour moi une raison de plus de lui apporter mon aide. Même si quelque chose me disait qu’elle ne l’accepterait peut-être pas aussi facilement que je ne le voudrais.

« Visiblement, tu as froid, tu as faim et tu n’as pas d’endroit où t’abriter, je me trompe ? Comment tu t’appelles ?  »

Je jaugeais sa mine d’un rapide coup d’œil, avant de renchérir.

« Je peux t’offrir un lit, un repas chaud et des réponses si tu le souhaite. Ou bien je peux te donner un peu d’argent pour que tu puisses t’acheter quelque chose à manger et tu pourras repartir avec cette boule au ventre qui doit te tenir chaque fois que ta magie se manifeste sans que tu ne le veuilles. Parce que c’est bien ce qui se passe n’est-ce pas ? Sache que ça n’est pas irrémédiable, loin de là je dirais. »

Je voulais pouvoir la convaincre de me suivre et de la laisser accepter mon soutien.

Spoiler:
 

_________________
Lost in darkness...




Dernière édition par Vanessa Morehead le Mer 16 Nov - 14:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 153
▬ Points : 423
▬ Date d'inscription : 27/04/2016

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée :
MessageSujet: Re: Est-ce la fin? [Vanessa]   Dim 18 Sep - 14:40



❝Magic is real...❞
Vanessa & Moi
La jeune fugitive était vraiment sur le point de craquer, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Quelle espèce de monstre était-elle? Peut-être que ses grands-parents avaient raison? Peut-être qu'elle était effectivement possédée par un démon ou quelque chose s'en approchant? Tout ce qu'elle touchait finissait par être blessé ou bien tué. Et bien que la jeune femme essayait de cacher sa terreur et son incompréhension, cette situation, associée à le stress de vivre dehors, sans savoir si demain elle vivrait encore, commençait à l'user jusqu'à la corde.

Pourtant, Casey se pensait bien plus forte et solide que ça. Après trois ans, presque quatre, passé dehors à survivre, elle aurait pensé être bien plus rôdé que cela, mais à 21 ans, on était encore jeune et on était bien moins fort qu'on voulait le prétendre. Une histoire de fierté mal placée sans doute. Mais le fait était que la situation finissait toujours par lui échapper et que maintenant elle était responsable de la mort de quelqu'un. Même si c'était la dernière des pourritures sur Terre, la sorcière n'avait jamais voulu ça.

Elle respira fort à plusieurs reprises pour essayer de ravaler sa crise d'angoisse et son envie de se rouler en boule par terre et hurler. Il ne fallait pas flancher, pas maintenant, pas maintenant. Et puis elle sursauta malgré elle en sentant une main sur son épaule. Un contact. Casey détestait qu'on la touche, c'était épidermique. Elle fit alors volte-face et tomba de nouveau nez à nez avec l'étrange jeune femme qui l'avait finalement suivis. Comment avait elle fait pour la rattraper aussi rapidement? Casey plissa les yeux en entendant l'inconnue lui assurer qu'elle s'occuperait du cadavre. Finalement, peut-être que cette héroïne n'était pas aussi "angélique" que cela, malgré son visage parfaitement beau et lisse.

Instinctivement, Casey resta sur ses gardes. Elle avait appris à ne plus croire aux gens. Comment une personne saine d'esprit pouvait-elle dire qu'elle s'occuperait de "tout"? Cela lui rappelait une scène de film dans lequel un jeune paumé se retrouvait affublé d'une dette. "Je me débarrasse du cadavre, mais en contre-partie, tu entres à mon service...c'est la moindre des choses que tu puisses faire. Je me mouille pour toi là." C'était la réplique qui venait envahir le cerveau fatigué de la fugitive.

"...Et vous voulez quoi en échange? J'vais devoir bosser pour vous? Faire votre sale boulot ou un truc dans le genre? Nan merci, j'préfère que vous me balanciez aux flics. J'veux rien devoir à personne."


Son ton était catégorique. Casey s'était toujours débrouillé pour n'avoir aucune dette. Car les dettes vous enchaînaient aux gens, qui pouvaient ensuite vous faire du chantage et vous emprisonner dans un engrenage où aucune issue n'est possible. La jeune SDF ne voulait pas de ça...car sa vie était bien suffisamment compliquée.

La sorcière en herbe serra une lanière de son sac en écoutant les propos assez...généreux de l'étrangère. Il n'était pas difficile, en voyant l'état de Casey, que celle-ci ne vivait pas comme les autres jeunes filles de son âge. Il fallait dire les choses comme elles étaient...elle était dans un état lamentable. Ses vêtements étaient sales, troués, sentaient mauvais. Ses yeux étaient parfois soulignés de noir mais avec des coulures, accentuant son aspect misérable. Ses ongles étaient noirs de crasse et ne parlons pas de l'état de ses cheveux...gras et emmêlés lorsque la pluie ne les aplatissaient pas. Il ne lui manquait plus qu'un chien à trois pattes et remplis de puces et le tableau serait complet.

Pourquoi est-ce que cette grande dame voudrait l'aider? Elle le vilain petit canard, le monstre repoussant qui était tellement ignoble qu'elle avait été à deux doigts d'occire la seule famille qui lui restait. Casey considéra un instant les propositions de l'étrangère elle avait des réponses? Mouai...mais est-ce que Casey était prête à les entendre? Et à les accepter? N'ayant plus l'habitude qu'on lui tende la main, la fugitive resta dubitative. Pesant le pour et le contre, essayant de visualiser un lit confortable et une assiette bien pleine. Mais si toutes ces propositions étaient alléchante, la jeune femme n'en restait pas moins effrayée. Elle était effrayée d'accepter cette main tendue. D'autant plus qu'elle refusait qu'on la prenne en pitié.

"Il est où le piège? Toute ma vie on m'a craché dessus, on a tout fait pour pas me voir. Alors pourquoi vous, une dame qui semblez être de la haute société, vous vous pencheriez sur ma triste existence? Vous me rappelez ces bonnes femmes blindées de fric qui décident du jour au lendemain de recueillir un enfant malade juste pour avoir bonne conscience et faire voir aux mondains combien votre âme est bonne. Non merci, j'serai pas votre "charity challenge"."


Casey était très dure dans ses paroles. Mais elle trouvait cette situation tellement étrange voir suspecte qu'elle n'avait pas trouvé d'autre solution que de répliquer de la sorte. Elle ne connaissait plus la signification de la gentillesse. Et la charité pour elle, était synonyme d'hypocrisie. Ses grands-parents avaient été charitables en la recueillant quand ses parents sont morts. Chaque jour ils lui disaient "nous t'avons prise avec nous par pure charité chrétienne". Casey avait toujours traduit cela par "On a été obligé de...sinon les gens et notre paroisse penseraient que...". La jeune femme était très maladroite dans sa relation avec le monde, aussi, elle préférait agresser avant de se faire agresser, que ce soit verbalement ou physiquement. C'était comme ça qu'elle fonctionnait.

Après ces mots durs et cruels, la jeune femme plaça son sac sur ses épaules et s'apprêtait à partir. Tant pis pour les réponses, tant pis pour le diner et le ventre plein, tant pis pour le lit chaud et confortable. Tant pis pour cette chance inestimable. Tant pis pour elle. Tournant les talons, Casey commença à s'éloigner de sa sauveuse. Un mètre, deux mètres, trois mètres, sept mètres, huit mètres...elle ne fit pas un pas de plus. Elle sentis une vague de fatigue l'envahir, comme si ses forces étaient en train de l'abandonner. Ses jambes se dérobèrent sous son poids et elle tomba à genoux. C'était comme son corps avait épuisé toutes ses réserves. Sans doute un contre-coup du stress intense qu'elle venait de vivre. Son corps avait puisé dans ses dernières réserves pour essayer de survivre à l'attaque qui venait de se produire. Son organisme criait stop, la machine humaine se mettait en veille...Casey essaya de se relever, mais en vain. C'était sans doute le signe qu'il fallait qu'elle s'arrête, qu'elle fasse une pause, qu'elle accepte cette main tendue malgré son ressentiment et sa méfiance.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 216
▬ Points : 242
▬ Date d'inscription : 26/10/2015
▬ Localisation : Into Darkness
▬ Emploi/loisirs : Leader du Coven de l'Expression - Avocate
MessageSujet: Re: Est-ce la fin? [Vanessa]   Mer 16 Nov - 14:39


« Et vous voulez quoi en échange ? J'vais devoir bosser pour vous? Faire votre sale boulot ou un truc dans le genre ? Nan merci, j'préfère que vous me balanciez aux flics. J'veux rien devoir à personne. »

Indépendante et méfiante jusqu’au bout des ongles. Elle me faisait vraiment penser de plus en plus à moi. Ce qui voulait aussi dire qu’elle risquait d’être vraiment difficile à convaincre. Je me demandais même si j’allais y parvenir. Je n’avais jamais vu une personne aussi renfermée sur elle-même. Elle faisait ménage avec sa souffrance et semblait ne pas vouloir en démordre. Mais ce n’était pas toute seule qu’elle trouverait les réponses à ses problèmes. Il lui fallait de l’aide.

« Je t’ai dit que je me chargerais du cadavre. Tu ne risques rien et je n’attends rien de toi, rassures toi. »

« Il est où le piège? Toute ma vie on m'a craché dessus, on a tout fait pour pas me voir. Alors pourquoi vous, une dame qui semblez être de la haute société, vous vous pencheriez sur ma triste existence? Vous me rappelez ces bonnes femmes blindées de fric qui décident du jour au lendemain de recueillir un enfant malade juste pour avoir bonne conscience et faire voir aux mondains combien votre âme est bonne. Non merci, j'serai pas votre "charity challenge". »

Elle s’était montrée froide et inflexible, totalement hermétique. A peine avait-telle terminé sa phrase, qu’elle tournait déjà les talons... Je ne comptais pas user de ma magie pour la forcer à accepter une chose dont elle n’avait pas envie, ce n’était pas mon genre. Mais je savais que l’aide que je pouvais lui apporter constituerait pour elle une porte de sortie de l’enfer dans lequel elle était actuellement plongée. Je ne voulais pas qu’elle passe à côté de ça. Combien de temps encore pourrait-elle rester à errer comme une âme en peine, en ayant peur d’elle-même… pas bien longtemps selon moi.

« Il n’y a pas de pièges, seulement une possibilité qui s’offre à toi. Je te fais une proposition, libre à toi de ne pas l’accepter, je ne compte pas te forcer la main. Mais tu es une sorcière, plus tôt tu l’accepteras et plus tôt tu apprendras à contrôler tes pouvoirs, mieux cela vaudra pour toi. N’aies-tu pas lasse de te sentir effrayée ? Tu… », lui lançais-je en la voyant s’éloigner un peu plus de moi, avant qu’elle ne s’effondre tout un coup.

Je me précipitais alors pour lui relever la tête. Elle venait de faire un beau malaise. Ce n’était pas étonnant, elle était affamée, probablement carencée et devait certainement manquer cruellement de sommeil. Son corps avait pris la décision pour elle, pour cette nuit elle dormirait chez moi. Elle déciderait alors à son réveil de ce qu’elle souhaiterait faire…

Je l’avais installée dans la seconde chambre, qui ne servait d’ailleurs pour ainsi dire jamais. Elle ne se réveillerait sans doute pas avant quelques heures maintenant, je n’avais plus qu’à veiller sur elle et attendre. Je disposais un verre d’eau sur la table de chevet, ainsi que quelques fruits pour le moment où elle se réveillerait, avant d’aller m’allonger dans ma chambre.

Je me réveillais en ouvrant un œil, le jour aller bientôt poindre le bout de son nez. Je me levais lentement, avant de retourner voir la jeune sorcière. Celle-ci semblait dormir à points fermés. Je retournais alors dans ma chambre avant d’aller prendre une bonne douche chaude. En sortant de la salle de bains, je voyais qu’elle dormait toujours. Ou bien faisait-elle peut-être semblant de dormir, attendant le moment où elle pourrait chercher à prendre la poudre d’escampette ? Nous verrons bien cela… En attendant, je décidais d’aller préparer le petit-déjeuner.

_________________
Lost in darkness...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Est-ce la fin? [Vanessa]   Aujourd'hui à 16:58

Revenir en haut Aller en bas
 

Est-ce la fin? [Vanessa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Vanessa Nightray
» Présentation Vanessa Hudgens
» (F/LIBRE) VANESSA HUDGENS.
» KAELYN PEARL CONNOR - Vanessa Hudgens
» OVATION A LA GAGNANTE VANESSA BLOUIN!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: Welcome to the Big Easy :: Rues, Ruelles-