Les Top

Leatherland
Blazing Star
Mystic False
Fearwood
Teens Wolves RPG



 

Bienvenue sur le forum ♥ Pensez à faire un tour sur la chatbox ♥ Le forum souffle sa première bougie ♥

Partagez | .
 

 "When a tornado meets a volcano" Klaus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


▬ Messages : 352
▬ Points : 295
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Sam 1 Aoû - 12:58





 Ca faisait un bon mois que j'étais à la Nouvelle-Orléans, je m'étais installé dans un appartement luxueux en ville, le plus discrètement possible, mais en même temps un vampire dans cette ville était monnaie courante, j'avais d'ailleurs croisé des tas de créatures que je n'aurais pensé voir un jour, et pourtant je n'étais plus très jeune. Un were-jaguar ? Non mais c'était quoi encore ce délire ? J'allais devoir me renseigner sur ces créatures. Et si vous me demandiez si je me cachais, ce n'était qu'une apparence si je voulais vraiment me cacher d'une certaine personne je n'aurais emménagé dans la même ville que lui. C'était d'ailleurs la raison de ma présence à la Nouvelle-Orléans, il était temps que je sorte de l'ombre, temps pour moi de révéler à certaines personnes que j'étais toujours en vie. La dernière fois que mon chemin avait croisé celui des Mikaelson c'était dans les années 20 à Chicago, juste avant que Mikael ne fasse une entrée fracassante, manquant de peu de me tuer dans l'opération. Seulement les Mikaelson présents ce soir-là, Rebekah et Klaus pensèrent que j'y étais resté. Mais j'avais survécu, pour me retrouver seule à Chicago, sans la moindre idée d'où pouvait se trouver l'hybride, alors j'avais fait taire mes émotions pour faire ce que je savais faire de mieux, disparaître.

Et j'avais voyagé, parcourant le monde, me terrant et récoltant le plus d'information possible. J'étais devenue une vraie encyclopédie, et quand une personne cherchait quelque chose, je lui "offrais" l'information en échange d'autres choses. Voilà en quoi ce résumé les années passées loin des Mikaelson, c'était plutôt calme, mise à part deux ou trois chasseurs voulant jouer au héros... J'arpentais les rues de la Nouvelle-Orléans, comme on fait les cent pas dans son salon, cherchant quoi dire, ou comment annoncer une nouvelle pareille. A quelqu'un qui pensait vous avoir perdu bien des années plus tôt. Il était roi désormais, de cette ville qu'il aimait tant. Le bourbon jazz club, avec un peu de chance il serait là. Je n'étais pas anxieuse, à vrai dire juste impatiente. Je passais la porte et les différentes odeurs d'alcool me sautèrent à la gorge, je pouvais entendre les battements des différents cœurs, l'odeur du sang de la serveuse qui venait de se couper en ramassant un morceau de verre au sol, mes yeux se posèrent sur la jeune femme, juste à temps pour voir une goutte de sang tomber de son index pour éclater au sol.

- Quel gâchis...

Je m'arrachais au spectacle pour m'avancer vers le bar, où me barman semblait avoir du mal à servir toutes les commandes, j'émis un léger sourire en le voyant renversé un verre rempli de bière avant de poursuivre mon chemin dans sa direction. Je tapotais légèrement le bar, émettant une légère mélodie, je n'étais pas très patiente, mais m'en prendre à tous ceux qui se trouvaient avant moi n'était pas la façon la plus discrète de faire son retour en ville... Alors en bonne personne qui se respectait... J'attendais et quand le barman demanda enfin de l'aide à un serveur qui semblait aussi perdue que lui, je l'attrapais par l'avant-bras alors qu'il me passait à côté.

- Un bourbon avec deux glaçons je vous prie.

Je me tournais observant le bar, ou plutôt les différents clients, un groupe de jeunes hommes en costard cravate se trouvaient dans un coin, les habitués, ceux qui passaient plus de temps dans ce bar que chez eux, ceux et celles qui étaient là pour tromper leurs solitudes le temps d'une soirée et un type un peu trop familier qui se tenait là, debout... Mes yeux se posèrent sur le jeune homme comme si c'était moi qui voyais un fantôme et non le contraire.

- Niklaus...



_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 463
▬ Points : 590
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible.
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Sam 8 Aoû - 17:07


Alors que je m’approchais un peu plus du cœur des vieux quartiers, un air de jazz parvint jusqu’à mes oreilles et intérieurement, j’esquissais un sourire et un petit pas de danse. Vibrante. Vivante. Cette ville respirait, inspirait plus qu’un simple humain ne pourrait le faire. Elle m’avait manqué, indéniablement. Elle était l’un des rares endroits dans lesquels j’avais l’impression de me sentir chez moi et avec tous les lieux de ce monde que j’avais pu visiter, habiter ou contempler, ce n’était pas peu dire. Oui, j’y étais chez moi sans aucun doute. Après tout je l’avais connu naissante, alors c’était comme retrouver une vieille amie. Et avec Hope, Elijah et Rebekah à mes côtés, cela semblait presque sonner comme un dénouement heureux ou comme le début d’un avenir plein de promesses. Néanmoins, je n’avais jamais imaginé devenir père un jour. Tout simplement car je ne pensais pas que cela fusse possible et quand bien même l’aurais-je su avant, je ne pense pas que je me serais ne serait-ce que poser la question un jour. Je n’avais rien à y gagner et puis en quoi cela m’aurait-il intéressé de faire comme tous ces vulgaires humains sans cesse à vouloir créer des humains miniatures, franchement, alors que ma condition d’immortel libre de faire ce qui lui chante me convenait parfaitement. Pourtant lorsque mes yeux croisèrent ceux de ma fille pour la première fois, je sus qu’elle serait désormais l’être le plus important de mon existence et j’en serais presque venu à remercier une de ces quelconques figures divines tant adulées à travers le monde de m’avoir permis de connaître la paternité. Un changement radical qui me rendait heureux, mais que j’appréhendais encore parfois de façon tatillonne, arrivant difficilement à voir comment je pourrais faire pour elle un bon père, n’ayant jamais eu un modèle du genre…

En entrant dans un de mes bars fétiches de la ville, je n’imaginais alors pas que ma vie puisse être encore plus chamboulée qu’elle ne l’avait été ces derniers temps. Pourtant, une autre surprise semblait vouloir s’offrir à moi. Deux en si peu de temps, je n’y croyais pas, cela paraissait peu probable. J’aperçus d’abord sa chevelure brune, qui demeurait, après toutes ces années, encore si familière pour moi… Non. Je devais me tromper. La femme qui avait réussi à atteindre l’enceinte de glace parant mon cœur n’était plus de ce monde depuis bon nombre d’années. Toutefois, il fallait que je m’en assure au plus vite et tendant alors simplement l’oreille, je reconnus le son de sa voix lorsqu’elle commanda un verre au serveur. J’eu l’impression que mon sang ne fit qu’un tour lorsque je me rendis compte que c’était bien Aaren qui se trouvait là, à seulement quelques mètres de moi. Je restais là stupéfait, n’osant même pas m’approcher d’elle, pensant encore bêtement que se pouvait n’être qu’une simple illusion lorsqu’elle tourna son regard dans ma direction.

« Niklaus... »

Des décennies que je n’avais pas vu ce si beau visage, ni entendu cette voix qui avait eu le don d’enivrer mes pensées plus d’une fois. Pour toute réponse, je réussis à lui donner un sourire empli d’une certaine tendresse, manifestant mon plaisir de la voir ainsi là se tenir devant moi. Je m’approchais alors d’elle tout en continuant de sourire.

« Jusque-là je t’avoue que je ne pensais pas avoir un jour la faculté de voir les esprits de personnes disparues. Mais si c’est le prix à payer pour avoir pu revoir ne serait-ce qu’une fois ce visage, je suis bien prêt à l’accepter », dis-je en la détaillant du regard.

Je fis ensuite signe au serveur en lui disant de nous apporter une bouteille de bourbon, avec deux verres, pensant que là ce ne serait vraiment pas de trop.

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN


Dernière édition par Niklaus Mikaelson le Mar 1 Mar - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 352
▬ Points : 295
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Mer 12 Aoû - 19:32



Je savais bien qu'en venant à la Nouvelle-Orléans, je m'exposais à retrouver l'hybride et c'était bien ce que je voulais mais ça c'était fait si soudainement que j'étais étonnée, et pourtant pour me surprendre il en fallait. Et bien pour des retrouvailles c'était des retrouvailles et je devais bien l'avouer que je craignais la réaction de l'immortel. J'étais censé ne plus exister depuis 93 ans, voilà presque un siècle qu'il me pensait disparus. Alors en effet je craignais avoir affaire à un Klaus de mauvais poil, sans jeu de mot avec son côté loup. En le voyant si près mon sang sembla se glacer, attendant de voir sa réaction. Mais ce n'était pas un homme en colère que je retrouvais, ce sourire... J'aurais pu reconnaître ce sourire-là entre des millions. Il s'avança vers moi alors que je demeurais là immobile, le voyant s'approcher ses yeux me détaillaient comme s'il avait du mal à y croire, et ça, je n'avais pas du mal à le comprendre.

- Jusque-là je t’avoue que je ne pensais pas avoir un jour la faculté de voir les esprits de personnes disparues. Mais si c’est le prix à payer pour avoir pu revoir ne serait-ce qu’une fois ce visage, je suis bien prêt à l’accepter

J'émis un léger sourire, avant de relever les yeux vers le jeune, qui n'avait absolument pas changé, il ne tarda pas à faire un signe au serveur pour que ce dernier nous porte une bouteille et deux verres. Je le laissais faire, l'observant comme si je me retrouvais devant mon tableau préféré que je n'avais pas vu depuis des années, ce qui était le cas. Je baissais les yeux avant de prendre la parole.

- Je peux t'assurer que je suis bel et bien là Nik. Pas de sortilèges, ni de facultés à voir les fantômes, encore moins Casper revenu te hanté.

Je m'avançais à la recherche d'une table qui pourrait nous offrir un semblant d'intimité. J'émis un soupir alors que mon regard scannait la pièce. Jusqu'à ce que je tombe sur une table pour deux libre, proche de la sortie, et donnant directement sur la rue. Je commençais donc à me rendre à cette table avant de prendre place, et quand l'hybride arriva avec ses deux verres et sa bouteille, j'attaquais en attrapant un verre que je descendis avant de retourner mon attention sur le jeune homme face à moi.

- Je suppose que tu dois avoir des tas de questions ?


_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 463
▬ Points : 590
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible.
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Ven 21 Aoû - 13:42


« Je peux t'assurer que je suis bel et bien là Nik. Pas de sortilèges, ni de facultés à voir les fantômes, encore moins Casper revenu te hanter. »

Encore aurait-il fallu que je puisse m’en assurer pleinement. En l’embrassant peut-être. Cela aurait fait un excellent test, assurément… Je repris mes esprits lorsqu’elle se leva de son tabouret pour nous conduire à une table pour deux, moins à l’affût du monde. Elle put alors me donner l’occasion de voir que sa descente était restée la même, alors que je ne pensais même plus à boire.

« Je suppose que tu dois avoir des tas de questions ? »

Des questions, c’était un euphémisme. Mais à vrai dire deux choses me taraudaient réellement. La première, c’était de savoir ce qui lui était arrivé cette nuit-là. Cette nuit où Michael nous avait retrouvés à Chicago. J’étais tellement persuadé qu’elle n’avait pas pu s’en sortir. Certain que Michael avait très probablement dû lui tomber dessus... Maintenant je m’en voulais de ne pas l’avoir cherché plus que cela, après coup. Je savais pourtant bien qu’elle était forte. Quant à la seconde question, je me demandais tout simplement quand avait-t-elle pu commencer à chercher à retrouver ma trace, après cette nuit. Après tout, cela faisait maintenant plus de 90 ans que les évènements avaient eu lieu. Si elle avait vraiment voulu retrouver ma trace je pense qu’elle n’aurait pas mis longtemps. Peut-être n’avait-elle tout simplement pas voulu me revoir avant maintenant. Ce que j’aurais pu comprendre. Mais je décidai de me contenter de lui poser seulement la première question. Pour l’instant du moins.

« Raconte-moi ce qu’il s’est passé cette nuit-là. »

Mon ton se voulait amer. Une amertume laissée par le souvenir des évènements. Jusqu’à présent, il avait toujours été l’un des pires et même si je découvrais finalement aujourd’hui qu’Aaren n’y avait pas laissé sa vie, il restait toujours très désagréable à évoquer.

« Je t’ai perdu de vue ce soir-là. Je t’ai crue morte tu sais. », dis-je dans un regard empli d’un regret certain.

Je ne voulais pas qu’elle ait pu penser que j’avais fuis dans la plus toute hâte, sans m’être soucié d’elle. Mais peut-être bien que c’était ce qu’elle avait cru tout ce temps. Je ne l’espérais pas, mais commençais malgré moi à le craindre.

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN


Dernière édition par Niklaus Mikaelson le Mar 1 Mar - 11:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 352
▬ Points : 295
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Ven 28 Aoû - 12:21



Je m'attendais à une déferlante de questions, questions qu'il avait dû se poser en me voyant saine et sauve bien des années plus tard. Et je lui devais ses réponses, je le savais bien. Cependant ses yeux bleus ne me lâchaient pas, scrutant le moindre de mes gestes, j'avais pris ce verre comme si c'était la dernière gorgée d'eau et j'étais assoiffée. J'avais longuement pensé au moment ou ma route recroiseraient celle de Nik, et maintenant que j'étais là face à lui et que j'avais la chance de lui dire ce qui s'était passé et d'entendre sa version de l'histoire j'étais comme muette. Aucun son ne semblait vouloir sortir de ma gorge et ce n'était pas habituel chez moi, bien au contraire. Et l'impatience légendaire de l'immortel face à moi frappa, je relevais les yeux vers l'homme face à moi, avant d'entendre le son de sa voix.

- Raconte-moi ce qu’il s’est passé cette nuit-là.

Je baissais les yeux sur la bouteille et le verre face à moi, je ne tardais pas à me servir un autre verre, détestant ce flot d'émotions qui se bousculaient, ce n'est pas d'une bouteille dont  j'avais besoin mais d'un cou et d'une perte d'humanité... Pendant des années c'était ma solution, mon moyen de défense pour ne pas avoir à m'en faire. Mais ce n'était pas une solution. Pas même pour les gens comme moi.

- J'ai pris une balle en bois près du coeur, j'ai bien cru que j'allais y passer et visiblement c'est exactement ce que Mikael à pensé, il m'a tendu un espèce de dessin avec toi et Rebekah avant de me demander où t'étais...

Rien que d'évoquer ce souvenir je ne me sentais pas à l'aise, c'était la nuit où j'avais perdu ce que j'avais, presque tout ce que j'avais, je me souviens encore de la douleur, du visage froid de Mikael qui m'avait laissé pensant que la balle avait fait son travail.

- J'ai perdue connaissance, je me suis réveillé quand un policier inspectait le bar, j'ai réussis à sortir la balle et je m'en suis pris à lui, et à ma grande surprise j'étais seule. Plus de Mikaelson.

Je pris une gorgée rivant mon regard dans celui du jeune il voulait savoir ce qui s'était passé c'était ma réponse.

- Même ce Stefan dont ta soeur c'était entiché n'avait aucun souvenir. Tu as bien couvert tes traces.

J'avais retrouvé le jeune Salvatore qui n'avait aucun souvenir d'une quelconque Rebekah ou d'un Klaus. J'avais rapidement compris ce que l'homme face à moi avait fait. J'émis un rictus en repensant à quel point Klaus avait pu tout laisser tombé en quelques secondes sans même se retourner.

- Je t’ai perdu de vue ce soir-là. Je t’ai crue morte tu sais.

Mon regard se durcit, il m'avait perdu de vue ? C'était ça son excuse, l'explication que j'avais attendu c'était juste ça ? J'avais imaginé les différentes raisons possibles au cours des siècles mais le "perdu de vue" n'en faisait pas partie.

- C'est étrange mais je me souviens pas que tu ais fait marche arrière. A moins que tu m'ai effacé la mémoire à moi aussi.

_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 463
▬ Points : 590
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible.
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Dim 4 Oct - 11:18


C’est ainsi que j’écoutais son récit. Comment elle s’était retrouvée confrontée directement avec Mikael et comment elle avait réussi à s’en sortir contre toute attente ce soir-là. Peu à peu, je sentais la sévère amertume qu’elle éprouvait à mon encontre face à ma disparition cette nuit-là, une amertume qu’elle semblait avoir conservé intacte depuis ce jour. A mon grand désarroi.

« Même ce Stefan dont ta sœur s'était entiché n'avait aucun souvenir. Tu as bien couvert tes traces. »

« Effectivement, je me suis chargé de ce cher Stefan. Ma sœur s’était mis en tête qu’il était l’homme de sa vie, comme tu le soulignes si bien. J’ai simplement mis à profit la situation pour qu’elle ne fasse pas encore une bêtise liée à ses envies de grandes histoires d’amour. »

Je n’avais pas cherché à couvrir mes traces, comme elle semblait si bien le dire. J’avais simplement voulu sortir ce grand nigaud de la vie de ma sœur, sachant parfaitement qu’il n’était pas sincèrement et profondément amoureux d’elle. Rebekah s’apercevait rarement de la sincérité de ses prétendants, aveuglée par l’amour qu’elle leur portait à chaque fois trop facilement et trop intensément. Alors j’étais là pour rectifier le tir et jusqu’à ce qu’elle trouve l’homme qui la méritera réellement, je n’étais pas prêt de cesser de m’immiscer dans ses histoires de cœur. Mais là n’était pas la question et c’était en l’occurrence mes histoires de cœur -du moins osais-je l’espérer dans un coin de celui-ci- qui se trouvaient actuellement loin d’être au beau fixe.

« C'est étrange mais je me souviens pas que tu ais fait marche arrière. A moins que tu m'aies effacé la mémoire à moi aussi. »

Aïe. Aaren semblait vraiment remontée, mais le pire c’était que je me doutais qu’à l’intérieur d’elle, elle devait bouillir encore plus que ce qu’elle ne voulait laisser paraître devant mes yeux. Attendait-elle des excuses de ma part ? Elle me connaissait pourtant. Je n’étais pas le genre d’homme à se complaindre en excuses en offrant des fleurs ou autres fadaises du genre. D’ailleurs ce n’était pas, de ce que je me souvienne, le genre d’homme qui lui plaisait. Bref. Je n’allais pas m’excuser, j’avais fait ce qu’il fallait en premier lieu ce soir-là, sauver ma famille. Peut-être, sûrement même, aurais-je dû continuer à la chercher plus longtemps que ce temps où mon regard avait désespérément balayé la pièce à sa recherche. Mais je ne pouvais pas me permettre une confrontation avec Michael. Dis comme ça, je ne savais pas si elle m’aurait compris. D’habitude, je n’avais que faire des gens qui pouvaient me trouver parfaitement égoïste ou autre défaut s’y apparentant. Mais avec Aaren, c’était différent. Alors sa remarque me fit l’effet d’un pincement vraiment très désagréable qui me rappelait que je me complaisais dans le rôle de l’éternel méchant de l’histoire.

« Je devais partir en toute hâte, pour les raisons que tu connais déjà. Est-ce que je regrette de n’avoir pu faire autrement ? Oui. Mais les choses se sont déroulées ainsi. »

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN


Dernière édition par Niklaus Mikaelson le Mar 1 Mar - 11:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 352
▬ Points : 295
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Jeu 22 Oct - 17:45



Si mes émotions ne me jouaient pas de tous j'aurais facilement pu faire voler tout ce qui avait sur la table ainsi que cette dernière. A la place de ça j'étais irrité par l'excuse de l'hybride. Et si j'avais parlé de la mémoire de Stefan c'était parce qu'une partie de moi espéré, qu'il était revenu, et qu'il m'avait effacé la mémoire. Le jeune Salvatore restait avec nous après avoir rencontré Rebekah, et lui aussi avait une humanité qui lui faisait défaut...

- Effectivement, je me suis chargé de ce cher Stefan. Ma sœur s’était mis en tête qu’il était l’homme de sa vie, comme tu le soulignes si bien. J’ai simplement mis à profit la situation pour qu’elle ne fasse pas encore une bêtise liée à ses envies de grandes histoires d’amour.

- Et c'est comme ça que tu me vois aussi ? Une bêtise ?

En voyageant auprès des Mikaelson j'avais été témoin des différents prétendants pour qui elle craquait encore et toujours, Klaus se chargeait de les faire fuir ou alors de se débarrasser d'eux. Encore et toujours... J'appréciais l'originelle pour ça, elle aimait les gens autour d'elle, d'une telle manière. Jamais je n'avais réussi à faire ça, j'aimais mes amis bien sûr, et je veillais sur les vampires que j'avais engendrés, mais... Si, il y avait bien quelqu'un, et ce quelqu'un était à présent assis face à moi.

- Je devais partir en toute hâte, pour les raisons que tu connais déjà. Est-ce que je regrette de n’avoir pu faire autrement ? Oui. Mais les choses se sont déroulées ainsi.

Je fermais les yeux avant de prendre une profonde inspiration, nous étions tous les deux têtus. Bornés à l'extrême ne cédant sous aucun prétexte pourtant si cette conversation devait avancer, l'un de nous devait céder. J'ouvris de nouveau les yeux me laissant glisser contre le dossier de ma chaise.

- Alors tu dois savoir qu'il est de retour... Lié à une charmante petite sorcière répondant au nom de Davina Claire...

J'étais de retour pour le prévenir ? Peut-être... Ou était-ce simplement parce que je voulais le revoir ? Qui sait... Je voulais cependant obtenir quelque chose en échange de l'information que je venais de lui donner. Il me connaissait c'était comme ça qu'il m'avait trouvé. Je possédais des informations que je donnais en échange d'autres informations, de faveurs ou d'une quelconque relique magique... C'était comme ça que j'avais survécu toutes ses années, en suivant la règle : le savoir c'est le pouvoir...

- J'ai quelque chose à te demander, je n'ai aucun souvenir de ma transformation... Et je ne suis pas stupide un vampire ne devient pas amnésique. Si Mikael passe à l'attaque, je veux savoir...

Je songeais au pire, quand on connaissait les Mikaelson, on se préparait pour le pire. Et j'avais besoin de savoir de quel originel je venais. Je ne pourrais pas assurer ma survie sinon et même si j'avais laissé ce secret à Klaus pendant des années mais là... La situation était différente. Je devais le savoir, maintenant plus que jamais.

- Je dois savoir qui m'a engendré... Tu me connais, je ne donne pas d'informations gratuitement, tu n'échappes pas à cette règle.

J'attrapais la bouteille nous servant à tous les deux avant de repousser son verre, et alors que ma main se rapprochait de lui je la posais sur son avant-bras. Comme je l'avais fait au cours des années passer ensemble.


_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 463
▬ Points : 590
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible.
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Lun 2 Nov - 9:38

"Et c'est comme ça que tu me vois aussi ? Une bêtise ?"

Mais qu’allait-elle s’imaginer… Elle devait savoir qu’elle comptait pour moi, elle était une des rares personnes à me connaître assez pour ne pas avoir de doutes là-dessus. A son interrogation, je répondais alors seulement par un regard lourd de sens. Je ne savais pas m’excuser. Et comment expliquer à une femme que vous aimiez que vous n’aviez pas été capable d’être là pour elle, alors qu’elle se trouvait en danger à ce moment-là.

S’apercevant alors du léger malaise que nos entêtements créaient, elle dévia sur un tout autre sujet. Le retour de Mikael. Ma mâchoire se crispa instantanément à la prononciation de ces deux syllabes. Quand est-ce que tout ça allait finir ! Une prochaine confrontation allait être inévitable, puisque s’il se trouvait là, ça ne pouvait être que pour moi et cette fois-ci, j’allais devoir en terminer pour de bon avec lui. Surtout maintenant que Hope était là. Il voudrait probablement lui faire du mal à elle aussi et rien que cette idée m’était insupportable.

"J'ai quelque chose à te demander, je n'ai aucun souvenir de ma transformation... Et je ne suis pas stupide un vampire ne devient pas amnésique. Si Mikael passe à l'attaque, je veux savoir..."

Oh. Je ne l’avais pas vu venir celle-là. Pourtant je savais bien qu’un jour elle me poserait la question et j’étais même étonné qu’elle ait pu attendre tout ce temps. Après tout, elle avait le droit de savoir, je lui devais bien ça.

"Je dois savoir qui m'a engendré... Tu me connais, je ne donne pas d'informations gratuitement, tu n'échappes pas à cette règle."

Et elle n’avait pas perdu de son négoce, à ce que je voyais. Ce qui me fit sourire un peu, malgré la bombe qu’elle venait de me lâcher quelques minutes plus tôt. Un sourire auquel elle répondit en posant sa main sur mon bras. J’eus alors l’impression de la retrouver, presque comme si nous ne nous étions pas quittés…

"Je pense que tu as toujours su la réponse à cette question, Aaren."

Elle avait dû le deviner, au fond d’elle. C’était un sujet dont nous n’avions jamais vraiment parlé auparavant. Un silence qui devait fournir la plus évidente des réponses finalement. Après un temps d’attente, je poursuivis.

"Ce que tu penses avoir été notre première rencontre, n’était en réalité pas la première. Lorsque je t’ai rencontré, tu n’étais encore qu’une humaine. Nous nous connaissions seulement depuis quelques jours lorsque tu as été attaquée par un animal sauvage. Je t’ai trouvé mourante et je ne pouvais pas m’y résoudre… Alors je t’ai fait boire mon sang."

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN


Dernière édition par Niklaus Mikaelson le Mar 1 Mar - 11:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 352
▬ Points : 295
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Jeu 21 Jan - 13:18



Si j'étais revenue à la Nouvelle-Orléans ce n'était pas par hasard, quand un de vos espions vous dit qu'une guerre est en approche, vous ne le croyez pas vraiment mais quand tous vos informateurs, vous répétez en boucle que personne ne s'en sortirez cette fois et bien vous preniez vos précautions et dans mon cas ça voulait dire savoir qui était à la tête de ma lignée. Et qui de mieux que l'originel que je connaissais le plus. Seulement nos retrouvailles n'étaient pas entièrement bonnes mais pas mauvaises non plus, entre ma rancœur et sa fierté et bien...

Quand je lui demandais si j'étais une autre de ses bêtises, il se refusa à prendre la parole, mais son regard me donnait toutes les réponses. Et je choisis délibérément de détourner la conversation afin de parler d'un autre sujet qui me touchait tout autant. Ceux qui me connaissaient, le savait je ne donner jamais d'informations sans obtenir quelque chose en retour. Alors j'annonçais à Klaus que son beau-père était de retour mais en échange j'avais besoin d'autre chose : savoir qui m'avait engendré. Et Klaus émit un de ses rictus qui le caractérisait tellement.

- Je pense que tu as toujours su la réponse à cette question, Aaren.

Il n'avait pas tort, jamais nous n'avions évoqué ce sujet, parce qu'il n'avait pas réellement d'importance à l'époque, quand curieusement je m'étais questionné j'avais eu une hésitation entre Klaus et Elijah, même si la seconde option relevait plus de l'affection que je portais à mon ami. Mais je n'avais jamais pu en être certaine, sans doute parce qu'imaginer Klaus transformé une humaine juste comme ça et bien ça m'avait toujours paru étrange.

- Ce que tu penses avoir été notre première rencontre, n’était en réalité pas la première. Lorsque je t’ai rencontré, tu n’étais encore qu’une humaine. Nous nous connaissions seulement depuis quelques jours lorsque tu as été attaquée par un animal sauvage. Je t’ai trouvé mourante et je ne pouvais pas m’y résoudre… Alors je t’ai fait boire mon sang.

- Pourquoi m'avoir effacé la mémoire ?

C'était la question que je m'étais tellement posé dans le passé, pourquoi supprimer les souvenirs de ma transition. Pourquoi un originel se serait donné tout ce mal, Klaus par-dessus le marché. Et alors que j'attendais la réponse mon regard se posa sur la porte d'entrée du bar, ou deux hommes venaient de rentrer. J'émis un rictus gardant ma main sur le bras de Klaus.

- Je crois qu'on va avoir droit à un peu d'animation.

Mon regard indiqua les deux jeunes hommes, des sbires de la sorcière, qui faisait trembler les rues de la Nouvelle-Orléans. L'avantage d'avoir des espions placés stratégiquement un peu partout, c'est qu'on commençait à en savoir des choses. Je reprenais la parole, fixant toujours les deux hommes qui scannaient la salle du regard.

- Mikaël n'est pas la seule menace. Comme tu le sais la sorcière cherche à sacrifier les êtres surnaturels les plus puissants.

S'ils n'étaient que deux, Klaus et moi avions largement notre chance. Mais dans un bar où se trouvaient pas mal de personne n'ayant rien avoir dans ce conflit, ça réduisait notre champ d'action. Mais si j'avais bien raison et qu'ils étaient là pour nous, je n'allais pas m'attarder sur des détails et j'allais détruire tout ce qui se tenait sur mon passage.

- Et il semblerait que l'on soit sur sa liste...


_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 463
▬ Points : 590
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible.
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Mar 1 Mar - 11:30


"Pourquoi m'avoir effacé la mémoire ?"

C’était une bonne question, bonne, parce qu’en réalité j’avais longtemps hésité avant de ne lui effacer sa mémoire. La raison, aussi simpliste pouvait-elle paraître, résidait dans le fait que je ne pensais pas qu’elle puisse avoir besoin de moi dans sa vie. Peu de temps après notre rencontre, elle s’était trouvée entre la vie et la mort. J’avais pris une décision à sa place en décidant de la transformer en vampire. J’avais fait ça par pur égoïsme, parce que j’étais réellement tombé sous son charme et que je ne voulais pas la voir mourir. Je savais que si je prenais le risque qu’elle ne reste près de moi par la suite, j’aurais probablement été tenté de prendre d’autres décisions à sa place d’une manière ou d’une autre. Parce que je devais toujours avoir tout sous contrôle, c’était plus fort que moi. Ma famille était d’ailleurs bien placée pour le savoir. Je n’avais pas mis longtemps à cerner le tempérament d’Aaren lorsqu’elle était encore humaine, je savais pertinemment qu’en tant que vampire, il n’en serait que plus amplifié. Alors non, non je n’avais pas voulu prendre le risque qu’elle puisse me détester un jour, parce qu’elle aurait appris à me connaître et à subir tout ce qui fait que je suis moi. C’était plus facile pour moi de rompre le contact avant que je risque de  m’attacher trop à elle. Et pourtant, ma route avait fini par recroiser la sienne et la flamme s’était bien vite ravivée, avant que je ne la croie morte… Maintenant que je l’avais retrouvé pour de bon, je n’avais pas envie de la laisser filer de quelque manière qu’il soit.

"Je pensais que tu aurais pu m’en vouloir d’avoir pris une telle décision pour toi et que tu puisses apprendre à connaître l’homme égoïste que j’ai souvent tendance à être. Mais ce que je voudrais te dire, maintenant que tu te tiens là devant moi, c’est que je n’ai pas envie de recommencer les mêmes erreurs, pas avec toi."

Aaren vint me couper lorsqu’elle dirigea discrètement son regard de l’autre côté du bar.

"Je crois qu'on va avoir droit à un peu d'animation."

Je tournais alors mon regard vers les deux hommes qui venaient tout juste d’entrer, sans chercher à cacher mon geste. Les deux types, plutôt imposants en masse, semblaient visiblement chercher quelqu’un. Vu la façon dont ils se mirent à nous dévisager lorsqu’ils nous aperçurent, ce devait probablement être l’un de nous ou bien nous deux.

"Mikaël n'est pas la seule menace. Comme tu le sais la sorcière cherche à sacrifier les êtres surnaturels les plus puissants. Et il semblerait que l'on soit sur sa liste..."

La supposition d’Aaren ne pouvait s’avérer plus vraie, les protagonistes commencèrent à se diriger vers nous et ces derniers semblaient déterminés et pleins d’assurance. Ainsi soit-il, j’allais leur montrer ce qu’il en coûte de vouloir s’élever un peu trop haut dans ma ville et, qui plus est, de venir me déranger lorsque ce n’est vraiment pas le moment.

"Et bien je crois qu’une petite démonstration de force s’impose", dis-je en affichant un léger sourire de satisfaction, sachant pertinemment qu’Aaren et moi ne ressortirions pas perdants d’une éventuelle rixe.

Sans plus attendre, j’usais alors de ma vitesse vampirique et attrapais l’un d’entre eux par le col avant de l’envoyer valser presque nonchalamment contre le mur qui se trouvait derrière moi. Laissant ainsi Aaren s’occuper de son acolyte. L’homme se releva néanmoins seulement quelques secondes après. Il devait probablement être dopé par la magie de la sorcière...

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 352
▬ Points : 295
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Sam 26 Mar - 13:01



- Je pensais que tu aurais pu m’en vouloir d’avoir pris une telle décision pour toi et que tu puisses apprendre à connaître l’homme égoïste que j’ai souvent tendance à être. Mais ce que je voudrais te dire, maintenant que tu te tiens là devant moi, c’est que je n’ai pas envie de recommencer les mêmes erreurs, pas avec toi.

Voilà pourquoi il m'avait effacé la mémoire, voilà pourquoi ma transformation et ma transition étaient une espèce de brouillard de flash sans réelle logique, j'avais dû apprendre seule ce que j'étais devenu, apprendre à maîtriser, l'hypnose, les sens, la vitesse tous ses sentiments qui étaient amplifiés et cette soif qui ne faisait aucun sens. J'avais dû apprendre seule le sens du mot vampire. Avec personne pour me confier et tous mes proches n'étaient plus que des proies bien trop faciles pour la créature de la nuit que j'étais devenue, alors je m'étais retirée du monde pour apprendre à me contrôler et si maintenant des siècles plus tard mon contrôle était parfait sauf quand je choisissais d'être destructrice mais j'étais comme Klaus voir même pire par moment. J'avais moi-même créer mon lot de vampires mais je les avais gardés à mes côtés jusqu'à ce qu'ils apprennent un minimum à se contrôler avant de reprendre ma route. Mais ce que l'homme face à moi était en train de me dire, c'est qu'il ne voulait plus commettre les mêmes erreurs. J'allais de nouveau m'embarquer dans les drames de la famille Mikaelson sans même prendre le temps de réfléchir.

Mais nos retrouvailles allaient devoir attendre. Nous n'étions plus seuls... La sorcière avait envoyé ses sbires et je ne tardais pas à en informer Klaus, le coupant dans ses belles déclarations qui allaient devoir attendre. Et les deux armoires glaces qui lorgnaient sur nous depuis quelques secondes s'approchèrent de notre table.

- Et bien je crois qu’une petite démonstration de force s’impose.

- Avec plaisir...

Alors que Klaus se chargeait déjà du premier j'ordonnais à tous les clients du bar, serveur et barman de partir sur-le-champ, c'était pratique quand vous aviez des siècles derrière vous, vos pouvoirs vous faisiez rarement défaut et donc hypnotiser un bar entier devenait un jeu d'enfant. Ils ne tardèrent pas à m'écouter alors que je me tournais vers Niklaus pour qui envoya valser le sien contre un mur, son camarade continuer de s'avancer vers moi alors que les veines noires firent leurs apparitions sous mes yeux. J'affichais un rictus avant d'user de ma vitesse de vampire pour l'envoyer valser à mon tour contre les différentes tables, c'est le comptoir du bar qui arrêta sa route, alors que l'homme se releva comme si rien ne venait de se passer.

- Alors ça s'est la meilleure... Dis moi le tien t'as fait le numéro du zombie ?

Sans même réfléchir je donnais un coup dans le tabouret à mes côtés donc les pieds se brisèrent en deux pieux. J'en lançais un en direction de Klaus à découvert alors que j'apprêtais à donner le coup final au mien, je m'arrêtais au dernier moment pour poser une question à l'homme qui se trouvait un peu plus loin.

- Si on les questionnait tu crois qu'ils parleraient ?


_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Messages : 463
▬ Points : 590
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible.
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Mar 16 Aoû - 10:40


"Alors ça c’est la meilleure... Dis-moi le tien t'as fait le numéro du zombie ?"

"En tous cas, il ne va plus le faire bien longtemps", pensais-je à voix haute.

Aaren lança dans ma direction un des deux pieds du tabouret qu’elle venait d’arracher, je le saisis en plein vol et n’attendis pas une seconde de plus pour venir le planter dans le cœur de mon adversaire, prenant un malin plaisir à le voir se décomposer devant moi. Il commençait à m’agacer, je n’aimais pas les récalcitrants.

"Si on les questionnait tu crois qu'ils parleraient ?"

"C’est trop tard pour le mien, ma douce. J’ai pas pu résister. Mais on peut toujours tenter de questionner le tien."

Aaren se trouvait juste au-dessus de l’autre. Ce dernier commença à se renfrogner en voyant que je venais de m’occuper de son acolyte. Il venait bien de perdre la moitié de toute l’assurance qu’il s’était efforcé de déployer jusque-là. Il avait peur, là-dessus pas le moindre doute. Mais quelque chose me disait que ce n’était pas de nous qu’il avait peur… Non. Il craignait d’avoir failli auprès de la personne pour laquelle il faisait le larbin. Hum… Devais-je me sentir vexé d’être moins craint que cette sorcière, qui personnellement me paraissait plus lâche qu’autre chose à ne jamais vouloir se montrer ?

J’allais devoir remettre ma petite crise d’ego à plus tard, l’homme venait d’enfoncer lui-même le pieu qu’Aaren tenait dans ses mains. Aaren me regarda d’une mine interloquée. Voilà quelque chose à laquelle nous ne nous attendions pas… je m’accroupissais à côté de son cadavre, cherchant sur lui un quelconque indice qui aurait pu nous aider à retrouver qui il était, quelque chose qui aurait pu nous amener à trouver enfin le repère de la sorcière, mais rien.

"Je pense qu’on devrait rentrer. Nous n’en serons pas plus ce soir de toute manière et il faut que je parle de tout ça à Elijah. Il sera ravi de te revoir. Et par la même occasion, il y a quelqu’un que j’ai envie de te présenter…"

Je sondais son regard pour voir ce qu’il aurait pu laisser transparaître. Je ne savais absolument pas si elle était au courant de l’existence de ma fille. Telle que je la connaissais, elle avait probablement dû se renseigner un minimum sur moi, ainsi que ma famille, depuis que nous nous étions perdus de vue, alors il y avait des chances pour qu’elle ait deviné de qui je parlais. Lui présenter Hope était essentiel pour moi. Je devais savoir quelle attitude elle allait adopter vis-à-vis d’elle.

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "When a tornado meets a volcano" Klaus.   Aujourd'hui à 16:58

Revenir en haut Aller en bas
 

"When a tornado meets a volcano" Klaus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» alexis Δ maybe that's what happens when a tornado meets a volcano
» Klaus Richter
» a tornado flew around my room before you came✝gaspard
» klaus-adriel wilkan khelos ► ed westwick
» {Flashback} Back From The Dead [Klaus, Kol & Elijah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: Welcome to the Big Easy :: Maison Bourbon Jazz Club-