Top Partenaires

Daearen
Fearwood
Enjoy Les Ores
Historia Pactum
Dust And Shadows
Imperium
Pisrale
All you need is love
Académie Beauxbatons
Lost Angels

Sujets Libres

Event



 

Bienvenue sur le forum Bienvenue en Enfer 911916552 Nous manquons cependant de membres du brotherhood, des sirènes et des membres du groupe Others
Le Deal du moment : -38%
Lot de 3 Tasses Empilables en Céramique – ...
Voir le deal
10.49 €

Partagez
 

 Bienvenue en Enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nick Alvez
Nick Alvez
Human, Sarcasm Is Mine
Bienvenue en Enfer 190218070720105423
▬ Messages : 267
▬ Points : 1838
▬ Date d'inscription : 17/02/2019
▬ Localisation : Quelque part dans son monde
▬ Emploi/loisirs : Policier

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptyDim 24 Mar - 16:22



Bienvenue en Enfer

Cela faisait 24 heures que Nick n'avait plus donner de nouvelles à Shayne. Il avait appeler ses supérieurs demandant un congés exceptionnel. Sans donner plus de nouvelles. La raison de tout ce mystère ? Un bébé de quelque mois qui commence à avoir des pousser dentaires et qui empêche son cher père de dormir. Le jeune homme venait de passer une semaine en ayant dormit que trois heures sur la semaine, et cette nuit avait été la pire. Depuis presque vingt quatre heure non stop Liam hurlait. Nick avait tout essayer. Il avait utiliser les médicaments que le pédiatre lui avait donner mais rien à faire. La seule chose qui calmait l'enfant était lorsque Nick chantait. Fallait dire que mine de rien ce beau latino avait une belle voix.

L'appartement était en bazar, et Nick ne savait plus où il avait mit son téléphone. Il avait profitez d'une courte sieste de son fils pour ensuite prendre une douche. Il ne s'était pas rasé et portait donc un léger duvet de quelques jours. Ses yeux noirs montraient clairement la fatigue. Mais il trouvait quand même le moyen d'admirer ce petit être qui avait toute les caractéristiques de sa mère. Le latino enfila un jogging bleu marine, un débardeur blanc et un sweat de l'académie de police. De toute manière il ne comptait pas sortir aujourd'hui. Il prépara un biberon et rangea un peu quand Liam se remit à pleurer. Cela faisait à peine vingt minutes que l'enfant avait fermer les yeux. Nick regarda son plafond en se demandant si réellement il allait passé cet étape... On frappa à la porte. Nick s'avança vers la porte en se prenant les pieds dans une chemise sale. " Merde ! Faux vraiment que je range !" L'appartement était au rez de chaussé, et il était assez petit, une chambre pour Liam, une petite pièce pour Nick composé d'un lit de camp plié et jamais utilisé, et d'une pièce à vivre où le canapé était en réalité le lit de Nick, et la table base sa table pour le repas mais aussi son bureau. Le reste était épurer au maximum, composé de pas mal de jouet de Liam et d'un sac de frappe. Nick ouvrit la porte et découvrit Shayne : "Shayne ? Heu...pourquoi tu es là ?" Ouais c'était clairement le genre de question qu'on pose à son partenaire hein. Puis réalisant la difficulté de la situation pour écouter SHayne alors que Liam hurlait à pleins poumons, Nick laissa la porte ouverte et fit en se dirigeant vers son fils :"Fait comme tu veux...Si tu as pas peur de te faire exploser les tympans par un bébé entre." Nick attrapa Liam et le cala contre son propre coeur, mais les deux Alvez avaient leur organe vitale qui battait encore plus vite qu'un coureur de marathon. Puis chantonnant et dansant à moitié, afin de bercer l'enfant Nick réussit à calmer le petit. Il alla à la cuisinette et sortie ensuite le biberon qu'il donna à son fils. Profitant de ce moment de calme Nick expliqua : "Il a les dents qui pousse, le pédiatre m'a dit de lui donner ces médicaments mais il y a rien à faire. La seule chose qui le calme réellement c'est de tété ou que je lui chante un truc." Nick s'attendait aux vannes de Shayne, mais il s'en moquait car il avait bien remarquer que Liam, lui, appréciait ces chansons et sa voix.


Bienvenue en Enfer 190218070817150297Bienvenue en Enfer 200405113032662907
Bienvenue en Enfer 200405113033765222Bienvenue en Enfer 200405113030194771
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Campbell
Shayne Campbell
Werewolf, Just a Beta
Bienvenue en Enfer On3V7
▬ Messages : 5593
▬ Points : 3569
▬ Date d'inscription : 30/01/2017
▬ Localisation : La Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : Policier

Feuille de personnage
Petit + : Peut se transformer complètement en loup, adore les tartes & le rock des années 70, a peur de l'avion, est allergique aux chats et...pas touche à ma voiture ou je vous massacre !
Créateur de votre lignée :
Inventaire:

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptyJeu 28 Mar - 3:41

Bienvenue en EnferNick Alvez  & Shayne CampbellQuelle semaine ! Pourquoi je dis cela ?, parce que 1) il y a une recrudescence des délinquants... et 2) Nick vient au boulot avec un apparence négligée/une tête de déterré -ce qui ne lui ressemble pas du tout- et est grincheux/m'adresse à peine la parole, je ne vous raconte pas l'ambiance au bureau et sur le terrain, cela, évidemment, m'inquiète, je lui ai demandé ce qu'il se passe mais monsieur refuse de communiquer et se ferme comme une huître, no comment !, c'est dommage et ça me frustre un peu car étant son coéquipier et pote, j'ai envie de l'aider mais mister Alvez refuse de se confier, je fais avec et prend sur moi du coup, c'est pas toujours facile vu ma nature mais j'y arrive pour l'instant; pourvu que ça dure.    

So, le temps passe, nous sommes lundi, une nouvelle semaine débute et Nick, cette fois, est absent, mon inquiétude monte d'un cran, j'interroge mon supérieur pour connaître la raison pour laquelle je me retrouve sans partenaire, il me répond que le latino lui a juste demandé un congé exceptionnel sans donner de précision, je n'aime pas ça, l'idée que Nick se soit encore fourré dans un pétrin pas possible, voir pire, me traverse l'esprit, j'espère que ce n'est pas le cas mais....c'est tout à fait possible, vous me trouvez alarmiste/pessimiste ?; vous ne diriez pas cela si vous connaissiez le personnage.

La suite ?, j'appelle, à plusieures reprises dans la journée, mon collègue, je tombe à chaque fois sur sa messagerie, je raccroche et avec une expression faciale agacée et inquiète; je me dis à moi même...

"Damn it Nick !...Qu'es ce que tu fous bordel ?"

Le temps s'écoule encore. N'ayant aucune nouvelle du policier depuis 24h, je décide de me rendre au domicile de celui ci, j'observe la façade/les alentours de la maison, rien de suspect, la jeep de Nick est visible, bon, ok, le fait que son véhicule soit là ne prouve pas, de manière irréfutable, qu'il soit effectivement présent mais la probabilité est forte, bref, j'approche de la porte d'entrée, frappe sur le panneau mobile puis attend que celle ci s'ouvre; j'entend Liam pleurer pendant l'attente.

Les secondes s'égrènent, la porte s'ouvre enfin, mon inquiétude baisse d'un cran et je ressens un certain soulagement lorsque je me retrouve face à mon partenaire de lutte contre le mal; il a toujours une tête à faire peur par contre.

"Shayne ? Heu...pourquoi tu es là ?"

Sympa l'accueil, toujours aussi agréable; je ne réagis pas mal et répond...  

"Hey !"

Dis je en souriant.

"Pourquoi je suis là ?...Dude, ça fait 24h que je n'ai plus aucune nouvelle de toi !"

Alvez, à cause de Liam qui hurle, m'invite, à sa manière, à poursuivre l'échange verbal à l'intérieur, chose que je fais, bah oui, je n'ai pas fait tout ce chemin pour repartir maintenant, je pénètre donc l'appart, God; quel bazar !

"Le femme de ménage est en congé ?"

La suite ?, lorsque je repose les yeux sur Nick, je le vois avec son petit dans les bras, en train de le bercer et chanter pour le calmer, trop mignon le tableau, un petit sourire s'affiche sur mes lèvres, le latino chante pas mal du tout, j'ignorais totalement ce talent chez lui, après c'est normal vu que l'on se connait que depuis quelques mois, je lui proposerais, un de ces quatre, une soirée karaoké, je pense qu'on passerait un bon moment, cette scène me fait aussi penser à ma relation avec Freya, à l'éventualité de créer une famille avec elle; un jour peut être.  

Anyways, mon interlocuteur va dans la cuisine, je le suis tout en disant...

"Entre ton attitude de la semaine dernière et ton silence radio depuis 24h, je me suis pas mal inquiété pour toi; du coup...me voilà !"

Nick, pour la première fois depuis plus d'une semaine, m'explique enfin son comportement, mieux vaut tard que jamais; je l'écoute puis ajoute...

"Je vois...cela explique tout !"

J'éprouve un gros soulagement en sachant qu'il ne se retrouve pas dans un inextricable problème, je me rapproche ensuite davantage, ils sont vraiment chou, bref; je reprend calmement.

"Pourquoi n'avoir rien dit ?...j'aurais pu t'aider, tu le sais !

Je change ensuite de ton.

Je le crois pas ! Je te comprend vraiment pas par moment ! tu réalises qu'il aurait pu t'arriver, vu ton état de fatigue, quelque chose de grave sur le terrain ?!, et je parle pas du sang d'encre que je me suis fait pour toi, j'ai même imaginé le pire en arrivant pas à te joindre, faut que t'arrêtes de te la jouer solo ou ça finira mal, regarde toi; t'as l'air d'un zombie !"

C'est peut être pas le moment de faire la moral à Nick mais c'est plus fort que moi; d'autant plus que ce n'est pas la première fois que je lui dis de ne pas tirer sur la corde comme il le fait. Maintenant ?, un petit silence suit, je détourne un instant le regard, le repose ensuite sur le duo puis, en voyant mon pote éreinté; je dis...

"File moi Liam avant que tu le fasses tomber à cause de ton épuisement, je vais lui donner son biberon; discute pas !"

Dis je, en tendant les bras.

© Justayne


Codage par Libella sur Graphiorum
I'm so in love with you
Revenir en haut Aller en bas
Nick Alvez
Nick Alvez
Human, Sarcasm Is Mine
Bienvenue en Enfer 190218070720105423
▬ Messages : 267
▬ Points : 1838
▬ Date d'inscription : 17/02/2019
▬ Localisation : Quelque part dans son monde
▬ Emploi/loisirs : Policier

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptySam 30 Mar - 16:18



Bienvenue en Enfer

Nick était épuisé. Une semaine qu'il gardait tout ça pour lui, qu'il ne avançait au radar, qu'il ne se rasait plus ou moins souvent, qu'il était grognon. Un vrai boudeur. Beaucoup pensaient qu'il était malade, mais non rien de tout ça. Juste il avait besoin de dormir. Son crâne semblait lui donner l'ordre de fermer ses yeux mais Nick n'en avait pas envie. Si il le faisait qu'arriverait-il à Liam si il ne se réveillait pas au bon moment ? La peur de faire du mal à son fils inconsciemment était présente. C'était la raison pour laquelle Nick passait ses nerfs dans le chocolat chaud et le punching ball. Il avait réussit à calmer l'enfant le temps de prendre une douche et de fermer les yeux sous celle-ci l'espace de quelques minutes. L'eau chaude ruisselant sur son corps meurtrie de fatigue lui donnait l'impression de revivre. Il se sentait un peu mieux. Il sortie de la douche, enfila un boxer, un jogging et un débardeur. Puis il se regarda dans la glace prêt à se raser mais on sonna à la porte. Pensant rapidement qu'on allait réveiller Liam qui dormait enfin, Nick se précipita pour stopper cet abrutis qui sonnait. Bon si c'était une ravissante jeune femme il ne serait pas contre un petit rendez vous plus tard et il retirerait automatiquement cette insulte. Il se prit les pieds dans tout un tas de bordel. Bon sang il n'était pas du tout la fée du ménage, lui qui aimait que tout soit à sa place et ne dérangeait rien habituellement, mais là, il n'avait pas ranger un truc depuis une semaine pratiquement. Lorsqu'il ouvrit la porte et qu'il tomba sur Shayne, il ne savait pas durant une seconde si il avait envie de l'insulter, de l'enlacer ou de le laisser dehors. Mais finalement en entendant de nouveau les cris de Liam, Nick l'invita à entrer si il n'avait pas peur de se faire broyer les tympans.

"Ouais ouais, je sais, c'est pas trop le moment...."

Il entendit la remarque de Shayne à propos de la femme de ménage mais il ne dit rien. Bien trop préoccuper à s'occuper de son fils. Il prit donc Liam dans les bras et le berça, voyant que ça ne fonctionnait pas, il prit l'initiative de lui chanter une berceuse en espagnol. La voix mélodieuse de Nick calma automatiquement le bébé qui s'arrêta de pleurer. De ses petites mains Liam agrippa le t-shirt de son père et décide de ne plus le lâcher. Nick profita de se calme pour expliquer à Shayne la raison de tout ça. Il roula des yeux quand Shayne lui dit qu'il aurait dut lui en parler. Il aurait fait quoi ? Liam était son fils, et jusqu'à ce que sa mère revienne Nick était donc le seul responsable de cet enfant. Shayne devait assez le connaître pour savoir qu'il était borné et que cette responsabilité, il la porterait ses sur épaules et seul. Shayne changea de ton et s'avança vers Nick, qui commença à donner le biberon à Liam adosser à la kitchenette, il entama alors une leçon de moral. Bon certes Nick était d'accord avec lui mais il ne pouvait pas le lui avouer. Il plissa les yeux et prenant un air boudeur il fit :

"Oh ça va Shayne arrête. Il y a rien eut cette semaine et j'ai déjà été dans des états pire que ça. C'est juste une semaine ou j'ai pas dormit, rien de bien grave, tu vois que je deviens raisonnable j'ai prit un congés."

Au fond Nick était toucher de voir Shayne s'inquiéter pour lui. Mais son égo ne pouvait pas supporter d'avouer ça. Nick reprit ensuite :

"Liam c'est ma responsabilité, et tant que j'aurais pas retrouver sa mère pour lui demander des comptes, ça sera comme ça. C'est à moi de m'en occuper. Je serais pas un vrai père si je le refourguait sans cesse à plusieurs personnes."

Il ne considérait pas que Shayne était n'importe qui, mais il se sentait mal à l'idée de confier son fils à quelqu'un qui n'avait rien demander. Cependant, son partenaire n'avait pas tord, Nick ne tiendrait pas longtemps comme ça. Shayne semblait lire dans ses pensées, car il lui demanda de lui donner le bébé avant de le faire tomber. Nick dévisagea Shayne et lui demanda :

"Tu as déjà tenue un bébé ?"

Bon la question n'était pas vraiment cohérente car Nick n'avait jamais tenue de bébé de sa vie avant il avait quelque mois encore, alors de là à ne pas faire confiance à Shayne. Le latino finit par céder au bout de quelques secondes de réflexion. Il ne sentait plus ses bras. Il fit en donnant son fils :

"Attention à sa tête, et à ses mains, il a tendance en les replier contre lui...fait attention à ce qu'il ne boit pas trop vite...et il est pas obligé de tout boire..."

Nick ne lâchait pas son fils du regard. Pourtant, il n'avait jamais eut l'intention de fonder une famille. Il n'avait jamais regarder quelqu'un avec autant d'insistance, avec autant d'amour et d'envie de protection que Liam. Même Elie, il ne la regardait pas avec une telle importance et pourtant tout le monde les voyaient en couple. Nick soupira ensuite. Il se passa une main sur le visage et se frotta la nuque ensuite. Il regarda son appartement et prit conscience du bazar. Il se déplaça vers l'entrée, et se mit à ramasser les chemises et affaires qui traînaient. D'un coup de pied léger, qui décala les jouets de Liam, et mit au sol ce qui devait y aller. Il prit la poubelle qui était derrière Shayne et commença à jeter ce qu'il avait à jeter. Il resta silencieux un long moment. Puis posant la poubelle, il fit :

"Pour te dire la vérité, je ne pensais pas vous inquiéter autant. Je sais qu'Elie est en congés pour deux semaines, donc impossibles pour moi de la joindre et toi...Ecoute je voulais pas t'emmerder avec tout ça, voilà la vérité. C'est mon problème, je dois le régler moi même. Mais je ne pensais vraiment pas que ça sera aussi difficile. La nounou a essayer de me faire un brin de ménage mais elle même à finit par avoir une migraine à cause de Liam, alors elle est absente depuis ce week end, c'est pour ça que je suis pas venue aujourd'hui...Et honnêtement je ne pense pas venir demain non plus, tant qu'il ne dormira pas, je ne le laisserais pas seul."

Le regard de Nick était sincère et ferme. Personne ne lui ferrait changer d'avis. Au moins ce qui était bien c'était qu'il acceptait son fils. Le jeune homme rangea quelques affaires. Puis il fit à Shayne :

"Maintenant que ça ressemble un peu plus à un appartement, si tu veux t'asseoir tu peux, sert toi dans le frigo, j'ai quelques bière, mais je bois que des sodas personnellement. Je vais me raser, faut que je profite que Liam soit calme pour le faire...et vu qu'il a l'air de bien t'aimer, désolé mais je crois que tu vas devoir rester pour le repas. Avoir un peu de calme ça va me faire du bien."

Nick sourit un peu et après avoir ranger deux trois petites choses encore, il fila à la micro salle de bain, juste à côté de la chambre de Liam, pour se raser. Il se regarda dans la glace, son air fatigué était de nouveau là, mais au moins il avait la sensation d'être redevenue lui même. La dernière fois qu'il avait porter la barbe c'était pour une mission, où il avait dut infiltrer un cartel Colombien. Autant dire qu'il était pas vraiment en accord avec ce nouveau look naissant. Être rasé lui plaisait beaucoup mieux. Le jeune homme revint ensuite et trouva Shayne avec Liam. Ils ne se quittaient plus tout les deux, c'était marrant. A croire que Liam faisait confiance à Shayne. D'ailleurs le latino fit :

"Faut croire que mon fils t'aime bien. Je devrais peut être faire comme lui..."


Marquant une pause, voyant bien que Shayne avait comprit qu'il parlait de confiance aveugle, mais histoire de le taquiner Nick fit en grimaçant, montrant ainsi à Shayne qu'il n'avait pas perdue son sens de l'humour et surtout sa connerie à toute épreuve :

"Je parlais de dormir à poing fermer."


Un nouveau sourire s'étira sur son visage. Puis on frappa à la porte. Avec le torrent d'eau qui tombait depuis la matinée, Nick fut surprit de voir quelqu'un dehors à la fin de la journée. Il se dirigea vers la porte et en l'entrouvrant, il tomba sur deux jeunes femmes, d'une vingtaines d'années chacune. elles étaient en petites tenue, enfin mini short et débardeur, et tremper de la tête au pied. Elles semblaient complètement gênés et paniqués. L'une d'elle prit la parole, la voix tremblante :

"Désolé de vous déranger, mais notre voiture est tomber en panne et on a plus de batterie. Vous êtes le seul à avoir ouvert la porte, s'il vous plait, on voudrait juste prévenir notre mère, elle doit être morte d'inquiétude..."


Nick grimaça. Il hocha la tête ensuite et les laissa entrer. Il referma la porte et fit à Shayne :

"Elles ont besoin de passer un coup de file, tu peux me filer mon portable il est sur la table."

Puis se tournant vers les deux jeunes femmes, il fit :

"La salle de bain est juste en face de lui, je vais vous donner de quoi vous sécher un peu. Vous savez avec cette tempête dehors, personne ne va venir vous dépanner. Faudrait mieux appeler quelqu'un qui puisse venir vous chercher directement."

Nick n'avait aucune idée dans quel pétrin il était en train de se mettre. Il ne faisait que mettre en place ce qu'Elie lui avait dit. Etre gentil et aimable avec les gens, donner le bon exemple à Liam en aidant des inconnues, et lui montrer que la gentlemanerie ne passe pas seulement par la drague. Le jeune homme les mena donc à la salle de bain, et il sortie deux grandes serviettes. Il leur sourit et leur donna ensuite son portable que Shayne lui avait donner. Puis il referma la porte et revint vers Shayne.

"Bah quoi ? Va falloir vous mettre d'accord, Elie me dit que je dois montrer le bon exemple et faire plus confiance aux gens, c'est ce que je fais là, j'aurais pas dut ?"


Il prit son fils dans les bras et fit à Shayne en avançant vers la chambre du bébé :

"Tu peux t'occuper des pizza, elles sont dans le congé, les filles ont cas rester, ça va mettre un moment avant qu'on ne vienne les chercher."


Nick n'avait pas conscience qu'il venait de faire entrer le loup dans la bergerie, et on ne parlait pas du loup surnaturel. Nick coucha Liam qui dormait à poing fermer. Enfin les médicaments agissaient et le calmaient. Nick l'observa pendant quelques minutes, il glissa une belle caresse sur sa joue et enclenchant les mélodies latinas qu'il avait trouver sur le net, il referma la porte après avoir enclencher également la veilleuse de son fils.

Pendant ce temps là, les deux jeunes femmes avaient prit le temps de se sécher et de chuchoter dans une langue étrangère afin que personne ne les entendent. Elles avaient un plan mais on ne pouvait pas vraiment savoir quoi. Elle avait alors passer un coup de fil, assez rapide, et sans grand explications. Juste quelques mots. Puis elles étaient ressorties. Frissonnant car même si elles étaient des criminels, elles avaient tout de même froid. Cela n'aidait pas d'être tremper jusqu'aux os. Le latino les regardant et leur proposa de s'asseoir sur une des chaises. Elles acceptèrent avec un petit sourire charmé. Nick étant absent depuis quelques temps, enfin là sans être là, il n'avait pas put entendre parler de ces cambriolages musclés qui avait eut lieux dans les villes voisines. On disait que des gens, des hommes, aidait soit une, soit deux personnes, généralement jeunes et désorientés, et qu'ils finissaient ensuite torturés, drogués et cambriolés. La police n'avait aucune piste, car aucunes des victimes n'avaient eut des souvenirs. Mais il y avait eut un mort à Los Angeles. Ce groupe de jeunes criminels étaient complètement cinglés et prêt à tout pour récupérer ce qu'ils jugeaient être à eux. Les deux jeunes femmes étaient assises l'une à côté de l'autres et observaient les deux hommes qu'elles trouvaient visiblement à leur goût, au vu des regards qu'elles leur jetaient. Mais pour ça faudrait que Nick les voit. Il fit :

"On mange des pizza, j'espère que ça vous ira. Il y a des sodas aussi. A moins que vous ayez l'âge pour boire des bières ? Vous avez réussit à joindre quelqu'un ?"


Une des jeunes femmes, sourit et fit :

"Oui, mon frère va venir, mais il ne sait pas encore quand...Et merci pour le repas. Il m'avait dit de ne pas sortir, mais on voulait tellement aller à cette fête...On a vraiment pas été maline sur ce coup."

Fit-elle avec une vrai franchise. Il était presque impossible de remarquer qu'elle mentait.


Bienvenue en Enfer 190218070817150297Bienvenue en Enfer 200405113032662907
Bienvenue en Enfer 200405113033765222Bienvenue en Enfer 200405113030194771
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Campbell
Shayne Campbell
Werewolf, Just a Beta
Bienvenue en Enfer On3V7
▬ Messages : 5593
▬ Points : 3569
▬ Date d'inscription : 30/01/2017
▬ Localisation : La Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : Policier

Feuille de personnage
Petit + : Peut se transformer complètement en loup, adore les tartes & le rock des années 70, a peur de l'avion, est allergique aux chats et...pas touche à ma voiture ou je vous massacre !
Créateur de votre lignée :
Inventaire:

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptySam 6 Avr - 3:29

Bienvenue en EnferNick Alvez  & Shayne CampbellComme je n'arrive pas à joindre mon coéquipier sur son portable et que cela m'inquiète, je décide, malgré le fait qu'il pleut des cordes, d'aller faire un saut chez lui, je ressens du soulagement lorsque Nick m'ouvre, il affiche toujours une tête qui fait peur, m'accueille de manière grincheuse mais il est vivant et c'est le principal, il m'invite à entrer; chose que je fais sans tarder.

La suite ?, je découvre un living room sans dessus dessous, on dirait qu'une tornade est passée, moi qui ai l'habitude de voir le domicile d'Alvez rangé, ça m'étonne de voir un tel laissé aller, bref, j'observe ensuite le latino bercer et fredonner pour calmer Liam, trop mignon puis, j'apprend, par la suite, la raison pour laquelle Nick est si irritable depuis une semaine, je compatis mais je ne peux m'empêcher de lui refaire la morale, lorsque mon interlocuteur a fini de répondre ; je réplique en disant...  

"Il y a rien eut cette semaine et j'ai déjà été dans des états pire que ça."

"Parce qu'on a eu de la chance !...imagine le pétrin dans lequel on aurait pu être si t'avais abattu par erreur un innocent ou tabassé sans raison un suspect, à cause de ton état de fatigue actuel !"

"Pire ?!...Très rassurant !"

Dis je, sur un ton/une expression faciale pas rassurée/contrariée.

"C'est juste une semaine ou j'ai pas dormi, rien de bien grave"

"Si c'est grave !...on fait un boulot dangereux, on doit être au top, j'ai besoin d'un partenaire en pleine possession de ses moyens pour surveiller mes arrières, pas d'un zombie, on est une team; tu ne peux pas te la jouer solo comme ça !"

J'ai jamais vu quelqu'un d'aussi borné, anyways, l'échange verbal se focalise ensuite sur Liam; je réécoute mon partenaire puis ajoute...

"Je comprend ce que tu veux dire et c'est génial de voir à quel point tu t'investis dans ton rôle de père, c'est vrai, tu peux me croire mais man, c'est épuisant de s'occuper d'un bébé, t'en es la preuve vivante, regarde toi, tu vas finir dans le coma si tu continue à t'obstiner comme tu le fais et ce n'est pas ce dont ce petit a besoin, ce n'est pas une faiblesse et il ne faut pas te sentir coupable de demander de l'aide; c'est fait pour ça les amis !"

Dis je, sur un ton/un regard plus amical, voir suppliant.

Blablabla, je repère, à un moment, grâce à mes sens de loup, que Nick est tellement éreinté qu'il risque de faire tomber son bébé, je m'empresse alors de lui demander de me passer le bout de chou; Alvez hésite un instant mais fini par obéir.

"Attention à sa tête, et à ses mains, il a tendance en les replier contre lui...fait attention à ce qu'il ne boit pas trop vite...et il est pas obligé de tout boire..."

"C'est bon, relax dude; respire !"

Nick, papa poule surprotecteur, c'est trop mignon, je ne voudrais pas être à la place de celui/celle qui aurait la mauvaise idée de s'en prendre à Liam, il/elle signerait son arrêt de mort en faisant cela, anyways, à mon tour de bercer et fredonner pour le petit, je plais visiblement à Alvez junior, son père, pendant ce temps là; fait le ménage.

Le temps passe, Nick reprend la parole; je l'écoute puis dis...

"Pour te dire la vérité, je ne pensais pas vous inquiéter autant."

"Et pourtant !"

"et toi...Ecoute je voulais pas t'emmerder avec tout ça."

"ça n'aurait pas été et ça n'est pas le cas !"

"C'est mon problème, je dois le régler moi même."

"Nick, qu'es ce que je t'ai dit, je suis là, devant toi; tu n'es pas seul !"

Ayé, maison en ordre, le propriétaire du lieu me dit de faire comme chez moi, il m'invite même à dîner; je répond...

"Merci !...j'ai rien de prévu ce soir alors pas de problème, j'accepte avec plaisir l'invitation, tu ne seras pas seul pour une fois et puis...j'ai une faim de loup !"

Dis je, avec un petit sourire.

Quoi ?,  c'est une expression communément employée et Nick ignore tout de ma double nature; il n'y a donc aucun risque qu'il fasse la relation. What next ?, Nick file dans la salle de bain; je continue de m'occuper de Liam en attendant son retour.

Le temps passe, je divertis le petit; j'arrive même à le faire sourire en lui faisant des chatouilles. Ayé, Alvez refait son apparition, je suis en train de chantonner "hey Jude" au nouveau né à ce moment là, bref; mon équipier est le premier à réalimenter la conversation entre nous.

"Il m'adore même !"

Dis je, avec un joli sourire.

Je le crois pas, Nick vient de me dire qu'il m'accordera, dorénavant, une confiance aveugle, bon, il tente de noyer le poisson en faisant de l'humour mais je ne suis pas dupe, j'ai parfaitement compris le sous entendu; histoire faire comme lui; je dis...

"Oui, c'est ça, excellente idée; ça te rendra moins boudeur !"

Nouveau sourire, je suis flatté par cette déclaration mais je ne peux, également, éviter de culpabiliser davantage de ne pas lui avouer toute la vérité me concernant, bah oui, agir de la sorte prouve que ce ne sera pas complètement le cas de mon côté, du coup...; je ne montre évidemment rien de ce petit malaise et continue de sourire.

Tiens, on frappe à la porte.

"Tu attends de la visite ?"

Nick me dit que non puis va ouvrir, je reste assis sur le canapé avec le nouveau né, je ne peux, cependant, pas m'empêcher d'écouter discrètement l'échange verbal entre mon pote et deux jeunes filles, le cœur de celle qui parle bat la chamade quand elle prétend être en panne, c'est signe qu'elle ment, c'est quoi cette embrouille ?, je me lève/grimace/affiche une expression faciale méfiante dans le dos d'Alvez, mon ami, ignorant cette info et les croyant, les laisse entrer, merde, j'ai pas eu le temps d'intervenir, je ré affiche, pour ne pas attirer les soupçons, fissa un visage amical lorsque je me retrouve face aux inconnues, donne ensuite, à Nick, son portable, je tente, à ce moment là; de lui faire comprendre, par un regard explicite; que ces nanas sont pas nettes mais il n'a pas l'air de tilter.

What next ?, j'observe ensuite le latino mener les deux à la salle de bain puis il revient; je lui lance alors un regard inquiet... puis, après qu'il ait parlé; lui dis...

"Je sais bien mais là..., non; t'aurais pas dû ! Ecoute, je les sens pas ces filles et ne m'inspire aucune confiance car celle qui t'a, tout à l'heure répondu, en prétendant être en panne de voiture, mentait, comment je le sais ?, je ne peux pas te le dire, juste...croit moi sur ce coup là, je sais ce que je dis; mon intuition de flic me dit qu'il faut se méfier d'elles comme de la peste !"

Es ce que Nick écoute ce que je lui dis ?, apparemment pas puisqu'il me sort qu'il compte inviter les demoiselles à dîner avec nous; j'hallucine là !  

"Les inviter à dîner ???...dude, t'es inconscient, ces filles sont une menace; t'as pas entendu ce que je viens de dire ?!?"

Mon équipier, me répond que je suis trop suspicieux voir paranoïaque puis part coucher Liam, no comment !, il est encore plus crevé que je ne le pensais pour ne pas être méfiant et puis lui qui, tantôt, parlait de me faire confiance aveuglément, on en est loin là, anyways, maintenant ?, je vais, avec une pointe de frustration; sortir/placer dans le four les pizzas dont Nick m'a parlé et je dresse la table.

Les minutes passent. Mon partenaire de travaille est le premier à réapparaitre; je tente une fois de plus de le convaincre, Alvez, hélas, me lance un regard genre "arrête de divaguer"; je dis...

"Je ne délire pas, met ton côté dragueur en veille deux secondes et réfléchis, elles ont dit que personne, dans le quartier leur a ouvert, c'est incohérent, personne ne les laisserait dehors sous cette pluie !...non, faut s'en méfier, ces filles puent les problèmes; croit moi bon sang !"

Les deux jeunes femmes arrivent une poignée de secondes plus tard, nous nous regardons les uns les autres puis nous nous installons à table, les jeunes femmes étant majeures, c'est bière pour tout le monde, excepté pour Nick qui, lui, ne boit que des sodas, cherchez l'erreur, nous entamons ensuite une discussion en attendant que les pizzas soient prêtent et...ça commence fort, si je dis cela, c'est parce l'une des "invitées surprises", qui répond à mon ami, ment, comment je le sais ?, parce je vois que ses pupilles sont dilatées, j'entend son cœur s'emballer..., Alvez, lui, ne voit évidemment rien; il y a vraiment quelque chose qui tourne pas rond chez elles. Alors que j'avale une gorgée de ma boisson éthylique; l'une des filles demande...

"Vous deux...vous êtes...en couple ?"

Je fais une fausse route et tousse à répétition en entendant cela.

© Justayne


Codage par Libella sur Graphiorum
I'm so in love with you
Revenir en haut Aller en bas
Nick Alvez
Nick Alvez
Human, Sarcasm Is Mine
Bienvenue en Enfer 190218070720105423
▬ Messages : 267
▬ Points : 1838
▬ Date d'inscription : 17/02/2019
▬ Localisation : Quelque part dans son monde
▬ Emploi/loisirs : Policier

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptySam 6 Avr - 22:13



Bienvenue en Enfer

""Parce qu'on a eu de la chance !...imagine le pétrin dans lequel on aurait pu être si t'avais abattu par erreur un innocent ou tabassé sans raison un suspect, à cause de ton état de fatigue actuel !"

"Pire ?!...Très rassurant !""


Nick roula des yeux. C'était rien franchement. Et il n'avait pas besoin d'être fatigué pour avoir ce genre de comportement, enfin d'après lui. Bien qu'il ne frappait pas les gens, sauf si eux le faisait. Bon après même là, il y avait des limites. Nick fit donc à son partenaire :

"Comme si j'avais besoin d'être fatigué pour avoir envie de cogner certains connard ! Ose me dire que ça ne te démange pas de temps en temps ?!"


Bon en revanche à la prochaine phrase de Shayne, le latino comprit ce qui tracassait le plus son partenaire. C'était le fait que Nick n'avait peut être pas eut autant de réflexe en cas de soucie. Boudant un peu comme un enfant, il fit ensuite à Shayne :

"Ouais c'est bon ça va Shayne...je le referais plus ça te va ?"


Fit-il histoire de clôturer la conversation mais il savait très bien que ça ne marcherais pas comme ça, mais clairement il n'avait pas envie de se battre. Il avait déjà Liam a gérer et ses problèmes personnels et privés, dont il n'avait pas vraiment envie de parler. Mais en même temps, il n'avait pas envie de se mettre Shayne à dos pour une histoire aussi stupide que ça. Même si Nick était un vrai gamin, il était également un jeune homme qui avait envie de prendre soin des gens aux quelles il s'attachait. C'était peut être idiot de sa part, surtout qu'il a vécue pendant huit ans sans grande attache, mais maintenant il veut, ou plutôt voudrait, créer quelque chose.

La suite fut un peu plus calme. Shayne demanda à récupérer Liam histoire que Nick puisse souffler un peu. Le latino n'avait pas répliquer à ce que Shayne lui disait. Que pouvait-il bien répliquer ? Il aurait bien dit qu'il était plus fort et tout, mais la vérité était que Nick ne tenait plus debout. Il soupira, un air de bulldog sur le visage, puis il finit par s'assagir et accepta que Shayne prenne Liam. Il donna des précautions car malgré tout ce que Nick pouvait dire, il tenait à ce petit ange tomber du ciel. Le policier laissa son ami s'occuper de son fils. Il aurait put prendre deux minutes pour souffler et se reposer, mais comme Nick le disait souvent, il se reposerait dans la tombe. En attendant il devait s'occuper de son appartement. Il voulait à tout prix que tout soit en état. Ce n'était pas saint pour le bébé d'être dans un endroit comme ça. Nick entendit Shayne fredonner une chanson à Liam. Il sourit. Son ami avait raison, parfois il était bien de faire assez confiance à quelqu'un de façon à lui confier ce qu'on a de plus cher et de pouvoir souffler deux secondes. Nick ne l'avouerait pas, mais il était content que Shayne soit venue le voir ce soir. Il ne savait pas combien de temps il aurait put tenir sans aide. Nick resta quelques minutes à les regarder. Son fils semblait apaiser dans les bras de l'homme. Sûrement parce qu'il ne sentait pas le coeur de Nick battre la chamade. Il enchaîna donc avec un brin de ménage et partie se raser. Il avait parler un peu avec Shayne sur le fait de pourquoi il n'avait rien dit et tout. Shayne le rassura et Nick comprit qu'il n'y avait pas qu'Elie maintenant dans sa vie, entant qu'ami bien évidemment. Shayne commençait à avoir sérieusement sa place, pour ne pas dire totalement sa place. Il avait confiance en lui, il avait totalement confiance en lui. Le latino revint donc et rigola en voyant Shayne agir avec Liam. Nick sourit en l'entendant chanter, ce type se démerdait pas trop mal au chant.

"Dis tu as jamais penser à te lancer dans la chanson pour endormir un bébé ?"

Fit-il l'air moqueur, mais en vrai il était sérieux. Puis il  grimaça en souriant en entendant Shayne lui dire que dormir le rendrait moins boudeur. Pas sur que ce soit réellement le cas, vu que Nick boude assez souvent en vrai.  Cependant il observa son bébé rire et regarder Shayne de ses grand yeux bleus. Il était vrai, que vu de cet angle, on pouvait réellement se demandait qui était le père de l'enfant. Et pourtant, c'était bien Nick le père. Le jeune homme sourit. Il posa son sweet mourant un peu de chaud d'un coup et entendit sonner à la porte. Shayne lui demanda si il attendait quelqu'un. Nick fit non de la tête. Il alla donc ouvrir la porte. Il ne savait pas que Shayne était contre l'idée de faire entrer ces deux personnes dans l'appartement, mais Nick ne pouvait pas les laisser seules dehors. Cela n'avait rien à voir avec le fait de draguer ou non. Il savait que sa mère l'aurait déshériter si elle savait qu'il avait laisser des jeunes filles seules dehors avec ce temps. Nick les mena à la salle de bain, afin de leur permettre de se sécher un peu.

Puis il revint seul et là Shayne lui dit qu'il n'aurait pas dut. Nick roula des yeux. Non mais il était sérieux. Nick prit son fils dans les bras et fit à Shayne :

"Mec, arrête, ce sont seulement deux jeunes femmes perdues et trempées qui ont besoin un peu d'aide. Et comment tu peux savoir qu'elles mentent ? Tu sais, tout ne se termine pas toujours comme sur nos scènes de crime. Parfois il faut savoir aider les gens."


Sur ce ton, et ne prenant pas aux sérieux le regard inquiet de Shayne, Nick annonça qu'elles allaient rester à manger avec eux, le temps qu'on vienne les chercher. Non Nick n'était pas en mode drague, il était juste en mode : "essayer d'aider les gens". Après tout c'était la consigne d'Elie. Alors si elle lui avait dit de faire ainsi, il devait le faire non ? A moins qu'il soit plus prudent pour lui de continuer de vivre dans un monde de secret, de mensonge et se considérant comme étant seul au monde ? Le latino entendit la remarque de Shayne. Nick sourit et prit un air amuser.

"Sérieusement Shayne parfois tu me rends dingues. Ces deux jeunes filles ne sont pas ce que tu dis, et même si c'était le cas, tu as vraiment peur d'elles ? Tu penses qu'elles vont faire quoi ?...Bon je vais coucher Liam."

Nick ne pensait pas que ces deux jeunes filles soient dangereuses, mais il le devrait sincèrement. Il devrait écouter Shayne. Autant il avait confiance en lui pour le travail et pour le terrain, autant là carrément Nick ne l'écoutait pas. Il ne savait pas si c'était bien ou non, mais il se voyait mal mettre les deux jeunes filles dehors. Il se disait que si jamais Shayne avait raison, bah ils pourraient très certainement garder le contrôle. Evidemment Nick n'avait aucune idée de qui elles étaient. Il ne savait pas qu'elles étaient là dans un but précis et qu'il était que l’apéritif dans tout ça.

A son retour d'avoir coucher son fils, Nick vit Shayne toujours pas content. Le policier n'avait pas changer d'avis. Nick prend légèrement mal le fait que Shayne pense que Nick cherche à draguer ces deux jeunes femmes. Il fit donc à Shayne un air assez sérieux sur le visage :

"Arrête. Sérieusement, tu crois que je veux me les faire ? De un, c'est pas mon type, de deux il y a mon fils dans la chambre d'à côté, tu es pas bien pour le coup ! Shayne, écoute, c'est une pizza ok ? Elles mangent et dehors...Dans ce quartier, tu sais très bien que personne n'ouvre sa porte, ça ne me parait pas plus étrange que ça. Hier encore, une mamie a fait quatre maisons pour trouver quelqu'un qui accepte de lui ouvrir la porte, alors de nuit et sous ce temps, ça ne m'étonne pas..."

Nick soupira. Il roula des yeux et se frotta le crâne. Shayne voulait les mettre dehors ? OK, bah après qu'ils auraient manger, il les demandera de sortir. Au moins Shayne sera content comme ça. Bien que Nick ne se sente pas à l'aise avec cette idée. Rien que d'imaginer retrouver le corps de ces jeunes filles le lendemain, lui donnait des frissons. Le latino fit en murmurant à Shayne :

"Elles mangent une pizza et je les fais sortir, tu es content ? Sérieux Shayne je ne sais pas ce qui ne va pas...C'est que des gamines !"

Ouais mais des gamines dangereuses, sauf que ça Nick ne le savait pas. Les deux filles revinrent donc dans le salon. Elles lancèrent des regards assez sluaves aux deux hommes. Essayaient-elles de les draguer ? Très certainement. Cependant Nick était bien trop épuisé pour repérer les signes, il était bien trop épuisés pour repérer n'importe quel signe d'ailleurs. Ils s'installèrent à table, et commencent à parler. Nick avait sortie des bières et se mit à servir tout le monde. Lui boit du coca, car les bières c'est pas trop son trucs. Il aime prendre soin de lui et de son hygiène de vie. Mis à part le soda et les sucreries, Nick ne prend rien d'autres qui pourraient être néfaste pour son corps. Pas de drogue, pas d'alcool, et pas de cigarette. Cependant, parfois en mission il doit prendre un verre, il s'arrange alors pour ne boire d'un verre et très lentement. Détournant la conversation comme à son habitude. Cependant ce soir, il n'était pas en mission. Alors il but son soda sans se poser de questions. Une des filles, nommer Nancy,  demanda alors si Shayne et lui étaient en couple. Shayne manqua de s'étouffer avec sa bière et quant à Nick il fit de gros yeux. Il resta très sérieux et fit d'une voix qui déraillait légèrement vers les aigus comme à chaque fois qu'il était mal à l'aise et où son accent latino revenait :

"Quoi ? Lui et moi ? En couple ? Oh pitié non !  C'est un ami, c'est tout. Je les préfères avec plus de poitrine et moi de pilosités."

Fit-il pour essayer de détendre l'atmosphère. Il avait envie de dire à Shayne : "Tu vois qu'elles sont pas méchante !!!" Mais il ne pouvait rien dire. Nick décida de poser à son tour une question :

"Alors comme ça vous vouliez allez à une fête ?"


"Ouais, ma soeur et moi, on s'était dit que ça serait trop fun d'aller à la fête de Carlos Espinoza, un gars de notre fac, sauf...qu'on avait pas prévue que la voiture tombe en panne et qu'il fasse ce temps...on est encore désolé pour le dérangement, vraiment..."

"Oui, merci encore...Je ne sais vraiment pas comment on peut vous remercier."

Fit la seconde avec un petit regard très discret mais très insistant envers Shayne. Comme si elle cherchait à avoir son attention. Nancy et Holly, les deux jeunes filles, continuèrent à parler d'elles surtout, comme quoi elles étaient soeur, qu'elles avaient qu'un d'écart, qu'elles vivaient plus chez leurs parents depuis quelques années déjà. Qu'elles étaient en étude d'arts. Nick se dit que c'était surement pour ça que Shayne les trouvait bizarre, le fait d'être artiste ça avait tendance à mettre les gens mal à l'aise. Cependant quand elles demandèrent aux garçons ce qu'ils faisaient comme métier, Nick répondit très vite :

"On est professeur. Shayne est prof de sport et moi d'histoire."


A ce stade peut être que Shayne allait pouvoir comprendre que Nick avait une légère méfiance tout de même. Il ne les trouvait pas bizarre, mais il n'avait pas envie de leur dire qu'ils étaient policiers. Pourtant peut être que ça aurait calmer les deux filles, mais Nick n'avait pas envie de leur dire. Il se leva en entendant le bip du four. Il sortie donc les pizza et les mit sur la table. Il sortie un couteau et fit :

"Tout le monde se sert hein, on fait comme chez nous."

Nick prit donc une part et commença à la manger. Bon sang que ça faisait du bien. Il n'avait rien avaler depuis un bon moment, merci à son petit bout de chou de ne pas le laisser du temps pour lui. Ils commencèrent donc tous à manger et durant le repas, plus d'une fois Nick dut se lever pour aller s'occuper de son loulou. Il revint au bout de la troisième fois. Il soupira et ferma les yeux, l'air totalement fatigué. Mauvais signe n'est-ce pas quand vous avez deux criminels à votre table. Puis Nick voulut débarrasser les canettes vides, mais Nancy lui proposa de le faire. Nick lui dit d'accord mais le fait avec elle. Elle lui demanda si il voulait un autre soda, et il accepta. Sans se douter une seule seconde de ce qui se passerait ensuite. Nick prit également deux autres pizza qu'il mit au four en attendant qu'ils terminent de manger l'autre qui était sur la table et il revint donc s'asseoir avec Nancy. Holly, elle, tentait de mettre Shayne à l'aise mais c'était pas gagner visiblement. Nick but une gorgé de sa boisson et continua de poser des questions sur les filles. Aucune des deux ne se démontaient et les deux connaissaient parfaitement leur rôle. Nick rigolait devant Shayne qui lui réclamait les parts de pizza en montrant le plat du doigts. C'était à croire que le policier n'avait pas de fond à son ventre. Nick s'amusait de ça. Il sortie ensuite les deux dernière pizza et déclara à Shayne :

"Tu m'as vider mon frigo, tu paies la tourner de courses demain !"


Il était clair que Nick disait ça pour rire, mais en même temps, il ne pouvait pas lui en vouloir, car Shayne était là avec lui et ça lui faisait du bien. Bien que en même temps, si Nick aurait été seul, jamais ces demoiselles seraient venue chez lui, alors pour le coup, c'était pas vraiment un bon plan cette soirée. Le latino but la moitié de sa boisson. Sur le coup il agissait normalement, souriant, dragueur, bien que le latino avait pas réellement envie de draguer ces deux jeunes filles, il paraissait aller bien mieux. Mais ce n'était qu'une façade, car à la fin du repas, au bout d'une bonne demi heure après avoir but sa dernière boisson, Nick sentit de plus en plus ses yeux se fermer, il était vraiment fatigué. Il n'avait plus rien à voir avec le jeune homme souriant de quelques minutes plutôt. Il sentit sa tête tourner, les conversation autour de lui n'était qu'un brouhaha, rien de clair, que des sons plus horrible les uns que les autres. Sa vision devenait de plus en plus brouillon, la dernière chose qu'il se souvint fut le regard inquiet de Shayne. La tête de Nick heurta le sol quand il tomba de sa chaise totalement inconscient et moue. La drogue utilisé avait le mérite d'être rapide et très efficace.

Nick ne savait pas combien de temps il avait été inconscient mais par le plus grand des miracles, Liam dormait encore quand petit à petit le latino ouvrit les yeux. Son regard était complètement perdue. Il n'était pas effrayer, mais complètement égaré. Ses pupilles était dilatés et il avait les mains moites.  Il avait chaud et froid en même temps. Il voulut porter sa mains à son visage, mais il fut retenue par une corde bien ficelé qui lui déchirait la peau de ses poignets à chaque fois qu'il essayait de les bouger. Il comprit très vite que ce n'était pas comme ça qu'il pourrait se libérer. Il entendit des voix derrière lui. Il reconnue la porte de la chambre de son fils. Il était donc en face de la salle de bain et de la chambre, à droite de sa propre chambre et dos à la porte d'entrée. Il avait au moins une vu sur Liam, ou du moins sur la chambre de Liam. Nick baissa son regard et remarqua qu'il était également ficelé au niveau des chevilles, cette corde semblait être attacher à son tour au lien de ses poignets. Génial !! Songea-t-il, reprenant très difficilement ses pensées. Il ne semblait pas blesser. En tout cas mis à part au crâne, il n'avait mal nul part. Qu'est-ce qui s'était passé ? Il se souvenait seulement d'avoir ouvert à Shayne, d'avoir manger aussi avec deux jeunes filles...et plus rien. Il se souvenait à peine du goût de cette pizza. Shayne ! Nick tourna la tête et remarqua son ami attacher lui aussi, surement ficeler comme lui, sur une chaise prêt de lui. Nick se dit que la prochaine fois il ne prendrait pas de chaises sans accoudoir, c'était vraiment pas pratique pour se libérer.



Bienvenue en Enfer 190218070817150297Bienvenue en Enfer 200405113032662907
Bienvenue en Enfer 200405113033765222Bienvenue en Enfer 200405113030194771
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Campbell
Shayne Campbell
Werewolf, Just a Beta
Bienvenue en Enfer On3V7
▬ Messages : 5593
▬ Points : 3569
▬ Date d'inscription : 30/01/2017
▬ Localisation : La Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : Policier

Feuille de personnage
Petit + : Peut se transformer complètement en loup, adore les tartes & le rock des années 70, a peur de l'avion, est allergique aux chats et...pas touche à ma voiture ou je vous massacre !
Créateur de votre lignée :
Inventaire:

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptyMar 14 Mai - 19:11

Bienvenue en EnferNick Alvez  & Shayne CampbellAlors que je rend visite à Nick, un duo de jeunes filles sonnent à la porte du domicile de ce dernier, réalisant rapidement, grâce à mes super sens, qu'elles mentent sur la raison de leur présence, j'alerte mon coéquipier mais celui ci, sans preuve concrète, ne me croit pas, les demoiselles vont, à un moment, dans la salle de bain, je repars à la charge, Alvez me croit cette fois ?, toujours pas, il s'acharne à faire la sourde oreille; ce que c'est agaçant.

Bref, la suite ?, je contrôle mon instinc animal qui aimerait interroger, de manière musclée, ces deux invitées surprises louches et me montre plus ou moins amical; je reste tout de même méfiant et sur mes gardes. Blablabla, l'une des miss, à un moment, demande si moi et Nick sommes en couple, je fais une fausse route en buvant ma bière, occupé à tousser; c'est le latino qui répond. L'échange verbal se poursuit, tiens, mon partenaire ment sur nos jobs, mon ami se méfie, enfin, cool, anyway; je ne dis rien et continue de siroter ma bière comme si de rien n'était

Ayé, le moment de se mettre à table est venu, tout le monde s'installe, se sert et la conversation reprend de plus belle, les sujets de discussion sont divers; le temps passe. La soirée va bon train, je reste, malgré mon air plus décontracte, méfiant et alerte, Holly tente de me mettre à l'aise, c'est beau de rêver, si elle croit parvenir à me faire baisser ma garde grâce à son joli minois; elle se met une poutre dans l'œil.

Le repas continue et...je dévore une fois de plus, j'y peux rien, métabolisme de lycan ou bien je suis gourmand...ouais...c'est possible aussi ça, Alvez et les deux filles se demandent comment c'est possible que je mange autant, ils me surnomment même le "trou noir", je souris, Nick en remet une couche en me sortant que je paierais ses prochaines courses, alors que j'ai toujours de la nourriture en bouche; je répond...

"ça marche !"

Dis je, en souriant un peu plus.

Le temps passe, je regarde, une fois de plus ma montre, pourquoi ?, parce que je trouve que la personne, sensée venir récupérer Nancy et Holly, tarde à arriver, il habite à l'autre bout de l'Etat ou quoi ?!?, j'aime pas ça, c'est suspect voir très suspect, c'est mon côté bestial qui parle ?, nope, c'est mon côté bon sens, vous allez me dire parano, possible, j'y peux rien, je vous rappelle qu'elles ne jouent pas franc jeux; du coup...

So, la conversation continue, tiens, Nick ne semble pas aller bien.

"Nick, hey, qu'es ce qui t'arrives dude ?"

Alvez me répond ?, non; il continue d'être "absent".

"Hey, tu m'entends ?"

Toujours pas de réponse de la part de mon équipier et ami, pire, il perd soudain connaissance et s'écroule au sol.

"NICK !!!"

Dis je, très inquiet.

Je m'accroupis près de lui, vérifie ses constantes, ça va, elles sont stable.

"C'est quoi ce délire ?!?"

Bon, ok, le latino est peut être très fatigué à cause de liam mais quand même pas au point de s'effondrer comme il vient de le faire, ayé, j'ai compris, il a sûrement été drogué, n'ayant aucune raison de faire cela, il ne reste que deux responsables possible, je relève alors la tête, la tourne et me redresse en fixant mauvais les deux frangines me faisant face, celles ci sourient, contente que Nick soit hors jeu,  la suite ?; elles prennent la parole.

"On va enfin passer aux choses sérieuses, pas trop tôt; je m'ennuyais à la longue !"

"Oui; moi aussi !"

"???"

En mode "prêt à répliquer à la moindre attaque"; je dis...

"Les masques tombent enfin !...Qui êtes vous et que nous voulez vous à la fin ?...Si vous venez pour cambrioler, vous perdez votre, temps, il n'y a rien de valeur ici ! "

"Nous ne sommes pas là pour voler quoique ce soit; nous sommes en chasse !"

Elles me fixent, après avoir dit cela, avec un sourire sur leurs visages.

"..."

What ?!?, attendez là, elles chassent ?!? ho non, je me retrouve, une fois de plus, avec des hunters sur le dos, ils sont vraiment partout, étant discret et ne tuant, surtout, aucun humain, je ne comprend pas pourquoi je suis dans leur viseur, je sentais qu'on était dans la merde mais pas à ce point là, je dois réagir et vite, je pourrais fuir mais 1)c'est pas mon genre et 2)je ne peux pas abandonner mon pote latino, je ne porte pas les chasseurs dans mon cœur mais s'il y a moyen de dialoguer avec eux pour les raisonner, je tente le coup; c'est d'ailleurs ce que je fais sans tarder.

"Ecoutez, je vis parmi les humains sans leur faire le moindre mal, je les protège même, la preuve, je suis flic, Nick pourrait vous confirmer que je suis agent de police, ouais, enfin, s'il n'était pas dans les vaps, bref; je ne suis un danger pour personne car je sais me contrôler, vous l'avez bien vu depuis tout à l'heure, vous n'avez donc aucune raison de vous en prendre à moi !...Ce combat est inutile, vous devez le sentir; ne me forcez pas !...Soyez raisonnable, dans l'intérêt de tous et partez, trouvez vous une autre cible; les mauvais surnaturels manquent pas ici !"

Dis je, avec un ton et un langage corporel non menaçant.

Es ce que mon speech va avoir l'effet escompté ?, on va vite le savoir; faite que je ne sois pas en présence de hunters suprématistes de la race humaine. Les secondes passent, le silence règne, nous nous observons, les filles se regardent entre elles, bon, alors, elle se décident ?, on va pas y passer la nuit, ayé, elles réagissent enfin; je les écoute.

"Super discours, vraiment très convaincant !"

"Oui; génial même !"

Disent elles, en souriant encore.

Elles me narguent là ou je rêve ?!?

"... !"

J'ai l'impression, vu leur comportement, de ne pas avoir été persuasif; je retente quand même.

"je vous en supplie, ne faite pas ça !...il est encore temps pour vous de partir saine et sauve, ne m'obligez pas; j'ai autant le droit d'exister que vous; passez votre chemin et laissez moi vivre en paix !"

"Non, les monstres dans ton genre ne mérite pas ce droit !"

"Sorry, c'est dommage d'ailleurs car t'es plutôt beau gosse pour un loup-garou !"

... !

Vous ne me laissez pas le choix dans ce cas !

Maintenant ?, je sors mes yeux jaune/griffes/crocs, Nancy et Holly, de leur côté, sortent des lames en argent et...rien du tout, il n'y a finalement pas de fight, pour quelle raison ?, parce que je sens soudain un tapotement sur l'épaule, je tourne la tête et fait alors face à une troisième personne, un homme, what the Hell ???, je ne l'ai absolument pas entendu venir, il est doué le type, bref, il me souffle une poudre au visage, je perd, dans les secondes qui suivent, connaissance et m'écroule au sol, la suite ?, les trois hunters nous attache, Nick et moi; solidement à des chaises.

Je reprend, après un temps indéterminé, connaissance et...c'est pas la grande forme, j'ai l'impression d'avoir été vidé de mon énergie, dur le réveil dans ces conditions, bref, je regarde autour de moi et reconnais le domicile de Nick, en parlant de celui ci, il est assis près de moi, toujours dans les bras de Morphée et attaché puis réalise que moi aussi je suis ligoté.  

"What the Hell ??"

Du calme, on respire doucement et on tente de se rappeler, je suis venu rendre visite à Nick, il m'a invité à rester dîner, je me souviens que deux jeunes filles ont sonné à la porte et...ça y est, ça me revient, ce sont des chasseuses, elles sont là pour me tuer mais, eu..., comment se fait il que je sois toujours en vie ?, pas que ça me plaise pas, au contraire, j'en suis ravi mais c'est pas le genre des hunters d'agir de la sorte, ils attaquent et s'ils sont meilleur que vous au close combat c'est fini pour vous; aller simple pour le purgatoire, autre chose m'intrigue aussi, si c'est moi la cible à abattre, pourquoi être toujours chez Alvez ?, ils auraient dû me déplacer dans un autre endroit pour m'éliminer discrètement, et si...ho non !...elles prennent peut être Nick pour un congénère; c'est pas vrai !

Bref, étant toujours vivant, cela signifie que j'ai encore une chance de me tirer...pardon...de nous tirer d'affaire, il me suffit, pour cela, de me libérer de mes liens, je jette un œil à ceux ci, ça ne devrait pas poser de problème, allez, go !, je contracte mes muscles...et...rien, c'est quoi ce délire ?, je recommence, pas moyen de me défaire de mes entraves, eu...c'est pas supposé se passer comme ça, je devrais, avec ma force surnaturelle, aisément arracher ces attaches, on retente, la troisième fois c'est la bonne comme on dit, j'y vais à fond...et...je suis toujours incapable de détruire cette fichue corde, qu'es ce que ces nanas m'ont fait bordel ?, je réfléchis une fois de plus et...je me souviens, alors que je m'apprêtais à me battre avec Nancy et Holly, d'un gars derrière moi, celui ci m'a soufflé une poudre au visage et...le trou noir, ho non, ça devait être de l'aconit, cela expliquerait pourquoi je suis incapable de me libérer de cette chaise, cela veut dire aussi que je ne peux, momentanément, plus me transformer, crap, je suis vraiment mal barré là, la situation est pire que je ne pensais, je savais que j'aurai dû agir dès que j'ai senti que ces deux demoiselles mentaient mais je me suis retenu pour Nick et voilà le résultat, je ne referais plus jamais cette erreur, rien à foutre que ça plaise ou non au latino; enfin ça c'est en supposant que je sois toujours en vie demain.

Tiens, mister "je me déhanche devant des types armés" se réveille à son tour, la reprise de conscience et dure pour lui aussi, une fois qu'il semble avoir retrouvé assez de lucidité; je lui dis...

Bonjour la Belle au bois dormant !

Petit silence puis j'ajoute...

"C'est pas pour dire mais...je te l'avais dit qu'il ne fallait pas les inviter à dîner !"

C'est un reproche ?, ouais, un peu,, quoi ?, on en serait pas là s'il m'avait écouté, bref, Nick réplique puis me demande ce qui s'est passé, si j'en sais plus sur les demoiselles, ce qu'elles comptent nous faire, avec la même tête dans le coltar que lui; je lui répond...

"Non, j'ignore quelles sont leurs intentions mais être attaché de la sorte ne présage rien de bon !"

Je mens, oui, pourquoi ?, vous me voyez dire à Nick "ce sont des chasseuses de créatures surnaturelles qui veulent me tuer et je pense qu'elles croient que t'en es un aussi; désolé mon pote !" ?, bien sûr que non; on est d'accord ! Petit silence puis je reprend.

"Le point positif c'est que tu as enfin pu, avec cette "sieste forcée", te reposer !"

Dis je, en regardant mon voisin avec un petit rictus.

Les miss et le mec apparaissent devant nous, inutile de dire que je les fixe mauvais puis mon expression faciale se radoucit et à celle qui semble la plus âgée; je dis...

"Si tu voulais faire du bondage, c'était pas la peine de nous droguer, il suffisait de demander; j'aurais pas dit non !"

Dis je, en la fixant droit dans les yeux, avec un sourire, c'est tout moi ça; faut toujours que je fasse de l'humour dans les situations critiques.

"Monsieur est un comique à ce que je vois !"

Dit elle, avec un léger sourire.

"T'as pas idée !"

La suite ?, je me prend une bonne droite en pleine tronche par le type qui les accompagne, sûrement pour me retirer mon petit air provocateur, aouch !; je la sens passer.

"..."

La miss approche son visage du mien et ajoute...

"Faire de l'esprit ne te sauvera pas, erreur de la nature !"

Elle me frappe ensuite à l'entre-jambe puis se redresse, pas de câlins apparemment, tant pis pour elle, elle ne sait pas ce qu'elle rate, anyway, je grimace de douleur puis, après ça; la regarde de nouveau hostilement.

:copyright: Justayne


Codage par Libella sur Graphiorum
I'm so in love with you
Revenir en haut Aller en bas
Nick Alvez
Nick Alvez
Human, Sarcasm Is Mine
Bienvenue en Enfer 190218070720105423
▬ Messages : 267
▬ Points : 1838
▬ Date d'inscription : 17/02/2019
▬ Localisation : Quelque part dans son monde
▬ Emploi/loisirs : Policier

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptyMar 14 Mai - 23:08



Bienvenue en Enfer

Le réveil était douloureux. Il n'arrivait plus vraiment à savoir où il était. Sa tête lui faisait un mal de chien. Et en plus de cela, comme si tout ça ne suffisait pas, voilà que Shayne le narguait. Nick lui lança un regard noir, enfin, un regard, disons qu'il essaya de lui lancer un regard.

"Elle te dit d'aller te faire voir la Belle au bois dormant...ça fait combien de temps que je suis dans les vapes ?"


Nick roules des yeux en entendant la phrase de Shayne. Il regrette déjà assez comme ça de ne pas l'avoir écouter alors lui dire en pleine face c'était pas non plus la meilleure idée. Nick voulait se détâcher pour essayer de sortir de là, et surtout mettre Liam à l'abris. Il ne savait pas où étaient les deux filles. Restant le plus calme possible, c'est-à-dire que sur une échelle de 1 à 10, Nick était calme au barreau de 8, donc pas calme en vrai. Il reprit la parole :

"Oh ça va, on en parlera plus tard de ça ! Faut que j'arrive à me détacher et à aller voir Liam..."


Nick forçait sur ses liens, en essayant de faire passer son poignet quitte à se blesser. Mais bien que la peau devenait rouge et qu'il y mit toute ses forces, ou du moins une grande partie des forces qui lui restaient, les liens ne bougèrent pas.

"Merde !"

Fit-il en s'énervant. C'est bon il venait d'atteindre les 10. Cette corde lui faisait mal, et la seule chose qu'il avait en tête c'était son fils ! Bon sang, où ils étaient ! Pourquoi il ne les voyait pas ?! Peut être parce qu'ils étaient dans leur angle morts et que sous la panique qui l'envahissait Nick ne les entendait pas. Il demanda alors à Shayne :

"Tu as des infos en plus ? Je veux dire tu sais ce qu'elles prévoient de faire ?"
"Non, j'ignore quelles sont leurs intentions mais être attaché de la sorte ne présage rien de bon !"

Petit moment de silence, Nick grimaça et il entendit Shayne, il ne put qu'esquisser un sourire à sa remarque :

"Le point positif c'est que tu as enfin pu, avec cette "sieste forcée", te reposer !"
"Tu parles d'un point positif...j'ai horriblement mal au crâne...je sais pas sur quoi j'ai taper mais ça résonne."

Nick n'était pas encore au courant qu'il y avait un homme. Mais déjà avoir deux femmes complètement folles dans son appartement en le rassurait pas, alors si il savait qu'en plus un homme traînait dans le coin, ça ne le ferrait pas. C'est là qu'ils décidèrent de tous arriver. Nick fusilla l'homme du regard et pointa son regard sur les nanas. Très rapidement il les observa, jeunes, l'air arrogant et insolant. Ils ne savaient clairement pas à qui ils avaient affaire. Mais il fusilla deux fois plus Shayne du regard quand il entendit son partenaire s'exprimer :

"Si tu voulais faire du bondage, c'était pas la peine de nous droguer, il suffisait de demander; j'aurais pas dit non !"
"Vas y Shayne, donne leur des idées, on est plus à ça prêt..."

Nick espérait qu'ils n'allaient pas suivre les idées de Shayne. Il les regardait, et pendant que Nancy regardait Shayne en lui disant qu'il était un comique, ce que Nick aurait très bien plus lui confirmer sans avoir besoin d'aide, Holly le regardait lui avec un sourire étrange. Elle l'observait sous toute les coutures. Nick comprenait pas vraiment ce qui se passait dans son propre appartement. Lorsque le mec mit une droite à Shayne, Nick répliqua illico :

"Mais merde, c'est quoi votre problème ?! Vous voulez quoi au juste ?!"


Sa voix était sans appel. Un mélange entre colère, amertume et peur. Et c'était quoi cette histoire d'erreur de la nature. Bon ok, Shayne était peut être pas le mec le plus brancher du monde, le plus respectueux ou le plus bien élevé, tout comme lui d'ailleurs, mais c'était pas pour ça qu'il était une erreur. Nick sentit le regard plus insistant d'Holly. Elle s'approcha de Nick, vint s'asseoir sur ses genoux et jouant avec un des couteaux qui étaient rester sur la table elle fit :

"Shut...calme toi, tu vas réveillez le bébé...Dis moi, pourquoi tu as pas dit que vous étiez policier ?"


Nick tourna son regard vers Shayne, il leur avait dit ? Ha moins qu'ils aient fouillez ? Ou alors, il avait parler dans son inconscience ? Nick ne laissa rien paraître, il restait neutre sentant la lame caresser la peau de son visage. Pour le moment aucun mal ne lui avait été fait, mais il sentait que tout pouvait éclater au moindre mot de travers. L'homme semblait bien moins patient que les filles. Il semblait sur les nerfs et assez nerveux, il suffisait de voir la droite qu'il avait mit à Shayne. Le latino reprit calmement :

"Je n'aime pas dire mon travail à n'importe qui. Cela a tendance à m'attirer des ennuis."


Pas que ça d'ailleurs. Holly éclata de rire et retira sa lame du visage de Nick. Il relâcha son expiration par le nez et ne la vit pas décoller de ses genoux, fallait croire qu'il était confortable. Nancy les regarda tout les deux, et jouant au plouf plouf, elle tomba sur Nick. Le latino ne comprit pas, une fois de plus. Il sentit cependant son souffle s'accélérer. Nancy rigola et fit :

"C'est l'heure des questions !...Alors Nick...voilà le but du jeu, tu vas devoir répondre à trois questions sur Shayne, si tu as bon, il ne vous arrive rien, si tu as faux, l'un des deux prend un coup, mais on ne sait pas lequel, c'est ça qui est drôle !"

Nick regarda Shayne, il espérait répondre correctement. Nancy posa la première question :

"Shayne préfère la bouffe ou son boulot ?"
"C'est quoi vos questions à la con ?"

Demanda Nick, Holly replaça le couteau sous la gorge de Nick et le latino répliqua illico :

"La bouffe. Sans la bouffe il peut pas faire son boulot."


Un rire de la part des deux filles et un du mec. Un point. Nick était plutôt content. Holly posa la seconde question :

"Shayne, il te cacherait des choses importantes ?"
"Non...il me dirait ce qui est bon que je sache."

Les filles éclatèrent de rire. Nick ne savait pas si ça valait un point ou non. Mais il eut très vite la réponse quand Shayne prit un nouveau coup de poing.

"Arrête merde ! "
"Shut...toi tu dois jouer, lui il écoute...Dis moi, Shayne t'a dit que c'est un loup garou non ?"

Cette fois c'est au tour de Nick d'exploser de rire. Il se dit que c'est lui qui s'est cogner et elles qui divaguent. Non mais sérieusement un loup garou ? Pourquoi pas un géant aussi pendant qu'ils y sont. Nick reprend son calme devant les regard interloquer des trois chasseurs, il regarda Shayne et regarda de nouveau les filles :

"Vous êtes complètement malades..."

Holly n'appréciant pas le fait qu'il se foutent d'eux, caressa le corps de Nick avec le couteau, laissant la lame divaguer en zig zag sur le t-shirt de Nick.

"Tu n'as pas répondue à la question Nick ?"

"Non, Shayne n'est pas un loups garou, vous êtes complète...HA !!"'

Holly venait d'enfoncer la lame dans le haut du bas gauche de Nick. Elle prenait plaisir à l'enfoncer, puis avec un beau sourire, elle le retira d'un coup. Forçant le latino à gémir de douleur et à serrer les dents. Il baissa la tête, se faisant violence pour en pas craquer devant eux. Le sang coula le long de son t-shirt et de son bras. Nancy sourit et fit à Shayne :

"A ton tour maintenant. Dis moi Shayne...Nick, il aime plus son fils ? Ou toi ? Pour qui il donnerait sa vie sans hésiter un seul instant ?"



Bienvenue en Enfer 190218070817150297Bienvenue en Enfer 200405113032662907
Bienvenue en Enfer 200405113033765222Bienvenue en Enfer 200405113030194771
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Campbell
Shayne Campbell
Werewolf, Just a Beta
Bienvenue en Enfer On3V7
▬ Messages : 5593
▬ Points : 3569
▬ Date d'inscription : 30/01/2017
▬ Localisation : La Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : Policier

Feuille de personnage
Petit + : Peut se transformer complètement en loup, adore les tartes & le rock des années 70, a peur de l'avion, est allergique aux chats et...pas touche à ma voiture ou je vous massacre !
Créateur de votre lignée :
Inventaire:

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptySam 1 Juin - 16:02

Bienvenue en EnferNick Alvez  & Shayne CampbellLa fin de journée chez Nick, qui était plutôt bien partie, part en vrille quand mister Alvez décide, malgré mes réticences, d'inviter deux inconnues louches -s'avérant, au passage, être des chasseuses de surnaturels- à dîner avec nous, le résultat ?, après avoir été, pour mon ami, drogué et pour moi, neutralisé à l'aconit, nous nous réveillons, tous deux, ligoté à des chaises, ça ne sent pas bon ?, je ne vous le fais pas dire, adieu la soirée de repos entre potes; on est des aimants à problèmes ma parole !  

Bref, tien, mon coéquipier revient enfin à lui, je le taquine; le latino est du genre grincheux au réveil.

Nick (...)

"D'accord grincheux !"

Dis je, accompagné d'un sourire, ok, j'alimente le côté ronchon de mon voisin de galère mais c'était trop tentant, anyways; j'ajoute peu après...

"Aucune idée ! Ayant été moi même dans les vaps; je ne peux pas te dire !"

La suite ?, je lui fais le coup du "je te l'avais bien dit !"; on en serait pas là s'il m'avait écouté.

Nick (...)

"Plus tard...mouais...c'est ça...en supposant qu'on soit toujours en vie demain !"

Pessimiste et j'en veux à Nick ?, là, sous l'effet de l'aconit, oui, un peu, après, j'avoue que les torts sont partagés, on ne serait pas lié comme des rôtis si j'avais agi dés que j'ai su qu'elles mentaient, enfin bref, c'est trop tard maintenant; concentrons nous plutôt sur la manière de sortir de ce pétrin.

Scène suivante ?, j'observe Alvez tenter de se libérer de ses liens, il n'y arrive pas; la discussion, entre nous, reprend ensuite, je lui mens lorsqu'il me demande ce que les deux nanas nous veulent; je refais même de l'humour.

Nick (...)  

"T'es tombé au sol."

Je soulagerais bien la douleur crânienne de mon pote latino mais ça m'est légèrement impossible là; tiens, revoilà le trio de chasseurs; je ne peux m'empêcher de blaguer une fois de plus, ma joke a pour effet de stresser davantage mon ami humain, c'était pas l'effet recherché, sorry dude; je suis également frappé et insulté.  

"mmmmph !"

Je fusille du regard la nana quand je redresse la tête, "erreur de la nature"; c'est plutôt sa tronche qu'il l'est.

Anyways, maintenant ?, Nick et moi subissons un interrogatoire loufoque, ho non, en plus d'être des suprématistes de la race humaine, ils jouent avec leur proie avant de la tuer, on est tombé sur la pire sorte de hunters, ça nous laisse, cela dit, comme ils prennent leur temps; une chance de pouvoir renverser le rapport de force et prendre le dessus.

Bref, à la première réponse d'Alvez je souris, à la seconde moins car que je reçois un nouveau et puissant coup de poing, dans l'estomac cette fois, je le sens bien passer, à la troisième par contre, celle ou la demoiselle annonce au latino que je ne suis pas humain, je suis plus sérieux que jamais et la regarde de nouveau hostilement, inutile de dire que je suis, maintenant que la chasseuse a lâché la vérité à mon sujet, stressé par la future réaction de mon pote, celle ci, d'ailleurs, ne se fait pas attendre, Nick explose de rire, il ne la croit pas, je suis, intérieurement, soulagé de le voir réagir de la sorte, mon soulagement ne dure cependant pas car Holly enfonce soudain sa lame dans le bras gauche de Nick.

"NICK !...bande d'enfoirés !...pourquoi vous en prenez vous à lui ?, il est innocent; fichez lui la paix à la fin !"

Dis je, en colère et en essayant de me libérer de mes liens; en vain car l'aconit agit toujours.

La suite ?, c'est à mon tour d'être interrogé.

"Nick aime plus son fils ou toi ? Pour qui il donnerait sa vie sans hésiter un seul instant ?"

"..."

Je répond ?, non, j'ai, par contre; une grosse envie de leur arracher la gorge avec mes dents.

"Tu refuses de jouer le jeu ?!...ok, dans ce cas... !"

Holly fait signe au gars de se mettre derrière Alvez et de lui tenir fermement la tête puis elle approche de plus en plus la pointe de son couteau près d'un des yeux de l'humain; en voyant cela je cris...

"NON...ATTENDEZ !...OK !"

Les tueurs de surnaturels sourient en me voyant céder à leur chantage. Petit silence puis, après l'avoir fusillé du regard et en regardant ensuite devant moi; je répond enfin.

"Son fils; il préfère son fils !"

Ils relâchent la tête d'Alvez et aucun de nous reçoit de coup, ça veut dire que j'ai bien répondu, j'en veux à Nick pour le fait qu'il préfère son gosse ?, absolument pas, il n'y a rien de plus normal, c'est le contraire qui m'inquiéterait, bref, what next ?, Nancy vient s'asseoir sur moi; je la regarde froidement puis celle ci dit...

"A mon tour de poser des questions ! Alors mon louloup..."

La miss réfléchis à ce qu'elle pourrait bien demander.

"Ayé, je sais !...est ce que Nick pourrait te trahir ?"

Dit elle, en caressant l'une de mes joues avec son couteau.

Je la dévisage, lance ensuite un regard à mon ami puis repose de nouveau les yeux sur Nancy et répond...

"Non, enfin, je ne crois pas !"

"Tu n'es pas sûr ? Tu doutes de lui ? c'est pas sympa pour Nick; ça mérite une punition !"

"Je suis sûr que non !"

Nancy sourit, les autres aussi, ils se regardent les uns les autres puis...la demoiselle sus citée plante profondément sa lame dans ma cuisse droite

"Aaaaaaargh !"

Je grimace fortement sous la douleur, la chasseuse en remet même une couche car elle s'amuse à tourner son arme dans la chair, je gémis/serre les dents en baissant la tête puis vient le moment ou je relève celle ci, je la regarde mauvais, ce qui est logique, la réaction de Nancy ?, elle sourit toujours, elle laisse également, pour éviter que je cicatrise et donc me faire souffrir; sa lame dans ma jambe.  

"ça t'apprendra à douter de tes amis !"

je rebaisse la tête, la blondinette repart à la charge.

"Poursuivons !...Nick sacrifierait il sa vie pour un monstre comme toi ?"

Dit elle, en me fixant droit dans les yeux, nouvelle remontée de tête; j'offre un regard meurtrier à la nana.

"On attend !"

Nouveau petit coup d'œil à l'humain puis, tête baissée; j'ose dire...

"Oui !"

"Vraiment ?!?...alors que tu ne lui as jamais dit la vérité sur toi ?!...Tu en es sûr ?"

"..."

Nouveau regard noir visible sur mon visage, évidemment que je ne suis pas sûr, j'ignore, à vrai dire, totalement la réaction que pourrait avoir mon voisin s'il apprenait que je suis une créature légendaire, il réagirait probablement mal...ou pas, va savoir, dans tous les cas, je vais culpabiliser un bon moment pour faire endurer ce supplice à Nick; il ne mérite vraiment pas ce qui lui arrive.

Une pensée me vient à l'esprit, il est clair, via leur interrogatoire, qu'ils nous ont étudié et nous connaissent; je me demande ce qu'ils savent d'autre à notre sujet.  

:copyright: Justayne


Codage par Libella sur Graphiorum
I'm so in love with you
Revenir en haut Aller en bas
Nick Alvez
Nick Alvez
Human, Sarcasm Is Mine
Bienvenue en Enfer 190218070720105423
▬ Messages : 267
▬ Points : 1838
▬ Date d'inscription : 17/02/2019
▬ Localisation : Quelque part dans son monde
▬ Emploi/loisirs : Policier

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptySam 1 Juin - 17:24



Bienvenue en Enfer

Nick soupira d'agacement. Shayne pouvait être un vrai gamin quand il s'y mettait, mais pour le moment la seule chose à laquelle le latino pensait c'était son fils. Il n'avait que lui en tête. Que lui qui comptait. Où était-il ? Lui avaient-elles fait du mal ? Nick ne l'espérait pas, car clairement il ne répondrait plus de ses actes dans le cas contraire. Le jeune homme écouta la réponse de Shayne, et il fit un hochement de tête sur le côté. Pas bête. "Ouais effectivement...j'arrive pas à voir l'heure, mais si Liam dort encore, c'est qu'on a pas été assommé très longtemps..." Enfin il l'espérait fortement. Il n'osait pas penser à ce qui aurait put se passé, il restait concentrer sur le fait que la chambre de son fils était toujours fermer. Ce que Shayne pouvait être agaçant et pessimiste ! Nick le regarda et roula des yeux quand il insinuait qu'il ne savait pas si ils seraient encore en vie le lendemain. "Hey, on a déjà survécue à pire que ça, c'est pas deux filles qui vont nous faire peur !" Bon Nick ne savait pas qu'il y avait un homme avec eux. Il l'apprit rapidement d'ailleurs. Le mal de crâne du latino est lier au fait qu'il soit tomber sur le sol. Nick espérait ne pas saigner du crâne, ça ferrait mauvais genre. Il voulait paraître fort devant ces gens. Il devait montrer qu'il n'avait pas peur. Mais au fond il avait peur pour son fils. Il n'avait même pas peur pour sa vie. Et il devait admettre que pour le coup, il n'avait pas peur pour Shayne, il savait se défendre, c'était un grand garçon. Mais Liam...ce n'était qu'un bébé ! Nick s'en voulait, comment avait-il put être aussi stupide ? Aussi idiot ? Cette rage en lui l'aida à essayer de défaire ses liens, mais rien n'y faisait. A bout de force il stoppa sa lutte. Il soupira et reprit son souffle. C'est là que les autres arrivèrent. Shayne tenta de faire le mariole, encore. Mais ça loupa. Il prit donc un coup.

Nick resta a observer, il leur cria dessus, quelque fois, afin de tenter de calmer le jeu. Puis elles décidèrent d'un jeu. Holly vint donc s'asseoir sur les genoux de Nick, et tentant de le chauffer en plus d'être complètement malade, elle se mit à lui poser des questions stupides et idiotes. Mais la dernière était la pire. Shayne un loup garou ? Non mais fallait arrêter deux minutes ! Cependant le coup de couteau qu'il prit dans le bras le ramena vite sur terre. Sa tête se mit à tourner d'un coup et il crut qu'il allait vomir sur place. Il serra les dents et essaya de rester neutre. Mais elles n'étaient pas dupent.

Ce fut au tour de Shayne devoir répondre aux questions. Le policier s'y refusa et Nick le regarda. Quand il sentit qu'on lui agrippa la tête en arrière et que la lame du couteau ensanglanter s'approchait de son oeil Nick respirait très fort, serrant les points et les dents le plus qu'il pouvait. Holly avait un visage tellement juissif devant ce flic en panique que pour le coup Nick se maudissait. Shayne répondit à la question, et il le relâcha. Nick soupira et déglutit à plusieurs reprise, reprenant difficilement son souffle. Holly passa une main sur son visage et lui sourit; Qu'attendait-elle exactement de lui ? Nick lui lança un regard noir.

Nancy reprit donc le court des événements. Posant des questions à Shayne. La première fut un échec. Nick ne comprenait pas pourquoi elles pensaient qu'il pourrait trahir Shayne. Nick la vit tourner le couteau dans la cuisse de Shayne. Tremblant de colère il déclara : "Attend juste que je me détâche et je te jure sur ma vie que je te ferrais regretter ce que tu es en train de faire !"

Nick était-il capable de tuer quelqu'un de sang froid ? En tant normal on pouvait se poser la question, mais actuellement en voyant son regard, Shayne et les autres ne purent qu'avoir un doute. Il avait un regard carnassier, de chasseur, de tueur. Il aurait aimer l'éventrer sur place, lui fracasser le crâne contre le sol quitte à repeindre le sol avec son sang ! Elle finit par lâcher Shayne et se mit à rire ensuite, un rire nerveux, avait-elle prit peur de la menace de Nick ? Holly s'approcha alors de Nick et lui murmura quelque chose à l'oreille. "Ne fais pas de promesse que tu ne peux pas tenir mon joli...si tu savais...tu n'es pas notre cible. Tu es seulement notre jouet." Elle se mit à rire et essuya sa lame de couteau sur le t-shirt de Nick. Un jouet ? Que voulait-elle dire par là ? Qui était leur cible ? Shayne ? Mais pourquoi ?

Nancy reprit sa dernière question, et pour le coup Nick sentit son coeur battre à 10 000 à l'heure. C'était quoi cette question ? Shayne mis du temps à répondre et Nick crut bien que ça allait être la fin pour lui. Mais finalement son partenaire répondit que oui. Nick hocha la tête. Bien sur que oui ! Ne lui avait-il pas déjà prouver ? Bien sur qu'il serait prêt à se sacrifier pour le sauver. Shayne ferrait pareil ! Mais pourquoi le qualifier de monstre ? Nick la regarda et fit : "Hey Nancy...le seul monstre pour le moment que je vois c'est toi ? Et ta bande de chiens érrants ! Je donnerais ma vie pour Shayne, quoi qu'il se passe, tout comme lui ferrait de même ! Alors va te faire foutre !" Et c'était lui qui avait dit à Shayne de ne pas les énerver ? Bah c'était louper pour le coup. Nancy n'apprécia pas du tout l'irrespect de Nick, elle fit un signe à son pote, et  Nick sentit sa chaise basculer en arrière. Il ne comprenait pas trop ce qui allait se passer, mais ça allait être une épreuve de force pour l'autre imbécile. Nick n'était pas gros, mais il était pas léger non plus. Nancy attrapa un bidon d'eau qu'elles avaient remplit, le bidon c'était le type qui l'avait ramener, et maintenant qu'il était plein, les deux nanas le portèrent et le mirent au dessus de la tête de Nick. Un sourire mauvais sur les visages, elles le versèrent ! Nick retint son souffle le plus qu'il put mais assez vite il dut ouvrir la bouche. Même en secouant le visage, il n'arrivait pas à évacuer l'eau ou a reprendre son souffle. La panique s'empara de lui et de son corps. Elles redressèrent le bidon avant que celui-ci ne soit totalement vide et Nick se mit à recracher un bon paquet d'eau et a tousser. Il avait manquer de se noyer et disons que l'eau froide lui avait remit certaines idées clairs. Nancy lui agrippa le visage et lui dit : "Tu parles quand on te le demande, comprit ?" Nancy se retourna vers Shayne et lui dit : "Alors tu es sur ou non ?"

Holly sauta de joie quand ce fut à son tour de poser les questions. Elle regarda Nick et fit donc en s'asseyant par terre devant lui comme une enfant devant son cadeau de Noel. "Humm...alors...Ha oui. Si tu pouvais être une créature de la nuit tu serais laquelle ?" Nick la regarda à moitié amorphe et il fit : "Je répondrais à ta question que quand j'aurais vu mon fils..." Holly sourit. Elle se pencha et lui glissa une fois de plus à son oreille : "Je t'emmène voir ton fils, dès que tu auras répondue à ma question..." Nick esquissa un sourire, elle se foutait de lui c'était pas possible ? Il toussota de nouveau et reprit : "J'en sais rien, j'y crois pas à vos conneries...je sais pas, moi, heu, un loup garou ? Je sais pas." Holly sourit et regarda Nancy avec un sourire presque victorieux. Puis elle fit signe au gars, qui semblait être plus doué pour donner des coups que pour parler. Il détâcha un des liens de Nick et l'aida donc à se lever, lui tenant la nuque si serrer que le latino pensa que si il bougeait, elle se craquerait en un rien de temps. A cloche pied, il arriva donc devant la chambre de Liam. Le bébé dormait à point fermer. Nick hocha la tête. Ils refermèrent la porte et commencèrent à ramener Nick quand Nancy stoppa l'avancer du policier. "Pourquoi un loup garou ?" Nick la regarda et haussant les épaules il fit : "J'en sais rien...A si, en faite je sais, parce qu'un loup garou ça pourrait surement t'arracher la gorge, et croit moi que c'est ce que je rêve de te faire là actuellement !" Il était borné le latino. Nancy sourit et regardant Shayne elle lui glissa à l'oreille : "Il est toujours aussi innocent ton pote ?"Nick ne comprenait plus rien du tout. Holly fit pour la dernière question vis à vis de Nick "Dis moi, Nick...est-ce que tu as déjà eut des fantasmes étranges ? Comme dans les films ?" Nick arqua un sourcil, pour le coup, il ne put s'empêcher de rire. Un fantasme étrange ? Bon des fantasmes il en avait, c'était un homme déjà, et puis c'était un humain alors oui. Comme le fait de le faire avec plusieurs femmes, ou de le faire dans une piscine, il avait déjà tester la plage et ça ne lui avait pas réellement plus. Il prit le temps de réfléchir et d'essayer de comprendre la question. Pour le moment aucun des deux n'avaient prit de coup, sur cette série de question, mais est-ce que c'était positif, ou négatif ? Nick soupira et fit : "Non... je regarde presque jamais la télé, et c'est pas à vous que je parlerais de mes fantasmes !" Holly semblait déçut. Mais elle retrouva rapidement son sourire. Elle s'approcha de Nick et le fit se rasseoir sur sa chaise. Un sourire victorieux se dessina sur son visage, puis elle reprit un air joueuse, provocatrice. "Hum...moi tu vois, j'aime les hommes plus âgé que moi...mais ce que j'aime le plus, c'est..." Elle marqua une pause et agrippa le visage de Nick dans ses mains : "Qu'un homme me supplie de le laisser vivre !" . Nick à cette remarque se mit à respirer fortement il n'aurait surement pas dut les menacer, peut importe laquelle, car au final, en menaçant une revenait à menacer l'autre également. Le gars avec eux posa un sac en cuir sur le table base devant les deux prisonniers et il en sortie un chalumeau. Il l'alluma et l'éteignit à plusieurs reprise. Nick tourna son regard vers Shayne, ils allaient faire quoi exactement ? Nick déglutit, la peur se lisait clairement dans son regard. Holly reprit l'appareil et s'amusait à l'approcher de son visage, et l'éloigner. Nick pouvait sentit la chaleur sans pour autant être blesser. Nancy se mit à ricaner et elle fit à l'attention de Shayne : "Tu vois...si l'un de vous deux s'obstine à continuer à jouer les super héros avec nous, vous allez prendre cher !" Pendant qu'Holly jouait avec la peur de Nick et son joujou qui crache du feu, Nancy posa une nouvelle question à Shayne : " Dis moi, loulou...Tu te laisserais tuer, si c'était Nick qui devait le faire ?" Nick plissa les yeux et se mit à crier en se débattant : "Non, je ferrais jamais ça, Shayne, je t'interdis de dire oui, je te l'interdis tu m'entend !" Le gars cogna Nick à la lèvre et celle-ci s'ouvrit, mais le regard du latino restait le même. Il n'avait pas le droit de dire oui ! Sauf qu'Holly attendait ce moment. Un sourire victorieux se dessina sur son visage, laissant une éclair sadique s'emparer de ses iris. L'homme baillonna Nick en lui enfournant un bout de tissus dans la bouche et elle brûla la paume du pied gauche de Nick. Le policier hurla de douleur et se débattit dans tout les sens sous la douleur. Au bout de quelques secondes qui parurent être des heures, elle relâcha le pied meurtrie du latino, qui cessa de bouger sous la douleur et finit par s'évanouir sous le choc et la douleur.


Bienvenue en Enfer 190218070817150297Bienvenue en Enfer 200405113032662907
Bienvenue en Enfer 200405113033765222Bienvenue en Enfer 200405113030194771
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Campbell
Shayne Campbell
Werewolf, Just a Beta
Bienvenue en Enfer On3V7
▬ Messages : 5593
▬ Points : 3569
▬ Date d'inscription : 30/01/2017
▬ Localisation : La Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : Policier

Feuille de personnage
Petit + : Peut se transformer complètement en loup, adore les tartes & le rock des années 70, a peur de l'avion, est allergique aux chats et...pas touche à ma voiture ou je vous massacre !
Créateur de votre lignée :
Inventaire:

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptyMer 15 Avr - 22:20

Bienvenue en EnferNick Alvez & Shayne CampbellNick [...]

"Elles sont loin d'être ordinaire !"

Pourquoi n'ai je pas écouté mon instinc/foncé dans le tas et assommé ces nanas ?, ce serait elles, à l'heure qu'il est, qui se trouveraient saucissonnées sur ces chaises et non nous, je me ramollis en présence d'Alvez, je sais pourquoi je n'ai pas agit, il aurait fallu, pour cela, que je mette Nick k.o pour éviter qu'il me voit transformé, quoique, ça, encore, c'est pas le problème, ce qu'il l'est par contre, c'est qu'il aurait repris connaissance dans un intérieur sans dessus dessous, bon, ok; il n'a pas beaucoup de meubles mais c'est pas une raison pour bousiller le peu qu'il a.

So, les chasseurs finissent par se repointer et c'est parti pour un questionnaire qui n'est, avouons le, qu'un prétexte pour nous torturer, nous morflons tous les deux, autant je comprend qu'ils s'en prennent à moi mais qu'ils s'attaquent au latino, là, ça me dépasse, le punissent ils parce qu'il fréquente un surnat ?, ça n'a pas de sens vu que mon voisin ignore ma vrai nature, après; certaines personnes ne s'encombrent pas des détails.

Bref, ayant, l'espace d'un instant, douté de Nick, l'une des "invitées indésirables" me poignarde dans la cuisse..., je cris/grimace de douleur, mon pote de galère réagit vivement, je ressens sa colère, elle est grande, je vois aussi, pendant quelques secondes, le regard qu'il affiche, une telle intensité de haine fait froid dans le dos; à croire qu'Alvez est capable de tuer de sang froid.      

La suite ?, Nancy me redemande si je suis certain que mon équipier et ami sacrifierait sa vie pour moi, je reste silencieux car le doute m'habite toujours, sorry dude, le latino profite du blanc pour reprendre la parole, sent il que je doute un chouya de lui ?, no idea mais il met de "l'enthousiasme" pour être le plus convaincant possible, "...quoi qu'il se passe", il est sincère, je le sens, ça fait chaud au cœur, j'apprécie, si on s'en sort vivant; je lui avouerais enfin mon grand secret.

What now ?, les chasseuses, n'appréciant pas du tout l'irrespect de Nick envers elles, lui font regretter ses paroles, en lui versant un bidon d'eau sur son visage, il manque de peu de se noyer, je réagis intensément et dis; en affichant une expression faciale/avec un ton de voix plus meurtrier que jamais et en me débattant sur ma chaise...

"STOP !...ARRÊTEZ MAIS ARRÊTEZ !...VOUS ALLEZ LE TUER !...SI CELA ARRIVE, JE JURE QUE JE VOUS FEREZ SUBIR UN CHÂTIMENT PIRE QUE CE QUE L'ON PEUT VOIR DANS 'HELLRAISER' !!"

"Sérieux ?!"

Dit, prenant ma menace à la légère, l'une des nanas en souriant; j'ajoute alors...

"Regardez/écoutez moi bien et osez me dire que je ne suis pas sérieux !...Je tiens toujours mes promesses, demandez le lui; il confirmera !"

Un silence suit, les filles me dévisagent puis finissent par cesser de sourire et commencent à stresser..., au point de faire cesser ce qu'ils font subir à Nick, bonne décision de leur part, je ré entend, pour la troisième fois, la question de tout à l'heure; elle tient a avoir une réponse ma parole.  

"Alors tu es sur ou non ?"

Je peux, grâce aux paroles dite plus tôt par mon voisin; enfin répondre.

"J'en suis certain !...aussi sûr qu'on va vous faire payer ce que vous nous faîtes subir !...Non ma jolie, je ne bloeuffe jamais; Nick peut vous le dire !"

Dis je, sans le moindre doute dans la voix, avec un regard de prédateur, qu'ai je en tête en ce moment précis ?, j'imagine les torturer longuement avant de les mettre en pièce, vivement ces instants là, Alvez sait quelle tête j'affiche lorsque j'ai ce genre de pensées à l'esprit; il saurait donc s'il me regarde là.

Anyway, après un énième petit moment de silence, l'interrogatoire reprend, au tour du latino de répondre, comme ça il aimerait être un lycan, God, il a déjà un caractère plus ou moins explosif en tant qu'humain, alors imaginez ce que ça donnerait s'il devenait comme moi, il se serait ingérable ou...pas, il pourrait, qui sait, me surprendre, moi, en tout cas; je l'apprécie tel qu'il est.

Nick, peu après avoir répondu, à l'occase de jeter un œil sur son fils, nos tortionnaires témoignent d'un peu de sympathie, qui l'eu cru, j'afficherais, si nous n'étions pas dans une situation grave, un joli sourire en voyant mon best friend se déplacer à cloche pied, il est ensuite ramené vers sa chaise mais Nancy bloque soudain son retour, elle lui repose une question, j'écoute, comme les autres les nouvelles paroles de mon ami, copieur va !, Nancy le laisse ensuite se rasseoir puis s'adresse à moi, toujours avec ma tête des mauvais jours; je lui répond...

"... ! ... Logique qu'il dise cela, vous l'agressez sans raison; normal qu'il veuille vous faire la peau !"

Holly reprend ensuite la parole et évoque les fantasmes avec Alvez, comme s'il allait lui parler de ça, chose, d'ailleurs, qu'il refuse, ce qui est on ne peut plus logique, nahmé qu'es ce qu'elle croyait ?!, faut être intime avec une personne pour parler de ce sujet; c'est pas demain la veille que ça arrivera entre eux.

La demoiselle sus citée est déçue sur le moment mais passe vite à autre chose et...nous nous remettons fissa à flipper, pourquoi ?, parce que le gars qui les accompagne sort un chalumeau, le trio a décidé de passer aux choses sérieuses, j'ai évidemment peur mais surtout pour mon meilleur ami que pour moi, je résiste, en tant que surnat, beaucoup mieux à la souffrance, Nick par contre, bien qu'il ait une remarquable résistance à la douleur pour un humain, reste tout de même le plus vulnérable, Alvez et moi échangeons des regards apeurés, je me remet, en observant Holly approcher le chalumeau de mon équipier; à crier et me débattre.    

"Ecarte ça de lui !...défoule toi sur moi à la place !"

A peine ai je dis cela que je me retrouve, à mon tour, la tête tirée en arrière, avec une lame, en argent cette fois, sur la gorge, par le mec du groupe; Nancy prend la parole.

"Pourquoi ferait elle cela ?"

A cela, je répond...

"Ecoutez, il a un enfant, ce gosse n'a plus que Nick au monde, ne faite pas de lui un orphelin et puis c'est ma tête que vous voulez, pas la sienne, vous tirerez davantage de jouissance en m'infligeant d'horribles souffrances qu'à ce latino sans importance/valeur, qui n'est juste qu'un pauvre gars pris entre deux feux, dans une histoire qui le dépasse, il n'a aucun intérêt pour vous; avouez le !"

Petit silence puis je reprend.

"Laissez le partir, lui et son fils, please; pitié !"

Oui, je supplie les chasseurs, je suis prêt à tout pour les empêcher de s'en prendre à Nick; inutile de dire que ces derniers jubilent en me voyant agir de la sorte.

Mon speech convainc Holly de laisser Alvez tranquille ?, la réponse est, malheureusement, non, je la vois continuer de faire aller et venir la flamme du chalumeau près du corps de mon best friend, il n'en mène pas large, c'est peu de le dire, quand à Nancy, elle me pose une nouvelle question, ardue à répondre cela va de soi, Nick n'aime pas cette nouvelle demande d'information et le montre sans tarder, en m'interdisant de répondre par l'affirmative, il est chou, quel super ami, son action verbale, hélas pour lui, provoque une affreuse réaction de la part d'Holly, elle met à exécution sa dernière menace, de quelle manière ?, en approchant la flamme de l'appareil de la plante du pied gauche de Nick; je me débat à nouveau et, angoissé et en criant de colère; je dis...

"Non, arrête, fou lui la paix, ne fait pas ça; il a le droit de s'exprimer merde !"

Holly stoppe un instant son mouvement et me fixe en souriant, je ne la lâche pas des yeux, elle kiffe comme une malade de me voir flipper sévère pour mon ami, la miss sus citée et Nancy se regardent, je les observe alternativement, je les supplie du regard mais, Holly, après un signe de tête de Nancy, ré approche dangereusement le feux de la peau d'Alvez, paniqué; je dis alors...    

"non, NON, NE FAÎTES PAS CELA; PAR PITIE !!!"

La suite ?, Holly brûle le pied gauche de Nicky, la scène est horrible à regarder car oui; on me force à regarder.

"voit ce qu'il endure par ta faute !"

Me murmure, à l'oreille; Nancy

Next ?, j'observe, en culpabilisant un max, Nick évanouit, une haine énorme reprend, cela dit, vite possession de moi, je fusille, ultra mauvais; nos ennemis des yeux et dis dans une colère plus que noir...

"Je vais vous massacrer, vous entendez; vous MASSACRER !!!"

"C'est beau de rêver; surtout ligoté comme tu l'es !"

"Pour l'instant !"

Dis je, toujours avec mon regard de tueur bloqué sur elles.

"... !"

"... !"

Maintenant ?, j'essaye, tandis que l'une s'affaire, de manière plus ou moins brutale, à réveiller Nick et les autres à préparer je ne sais quelle autre "surprise" de torture, de me libérer de plus de mes liens, j'ignore si c'est à cause de la rage immense qui m'habite ou l'aconit qui a fini par ne plus faire effet mais je parviens, grâce à ma concentration..., à me transformer, je pousse un bon grognement animal puis les cordes cèdent enfin, je me lève, retire le couteau que j'ai dans la cuisse, le lâche, au tour des hunters de paniquer là, le gars est le premier à tenter de me neutraliser, en vain, c'est moi qui le met hors d'état de nuire, en l'étranglant dans un premier temps puis en l'éviscérant, sur toute la longueur de son torse, avec mes griffes, quel plaisir, le type, je lâche ensuite l'homme devenu de la viande froide, au suivant, qui est le prochain ?, la prochaine devrais je dire, devinez, banco, Holly, attendez, je me ravise, ce sera Nancy à finir en cadavre, histoire de bien faire souffrir Holly avant; faut bien qu'elle paye pour ce qu'elle a fait à Alvez.

"Nancy, ça part en cacahuète là, fait quelque chose; vite, tue le !! "

Dit Holly, paniquée, alors que je m'approche de l'autre, Nancy sort alors son flingue, me braque avec et commence à tirer, j'esquive, grâce à ma super vitesse, les balles qui sont sûrement en argent, rectification, j'en reçois une dans l'épaule, "aaaargh !", cela étant dit, je suis tellement pissed off que cela ne m'arrête pas, je parviens à éviter les autres projectiles, désarmer Nancy et finis par l'attraper, je la maintiens fortement contre moi; je peux sentir l'effroi/la terreur qui se dégage d'elle et...c'est jouissif à souhait; mon côté loup adooooore ça !

"c'est la fin du voyage pour toi !"

Alors que que je suis sur le point d'arracher, avec ma dentition de loup, la gorge de ma prisonnière, la voix d'Holly raisonne à nouveau, ce qui a pour effet d'attirer mon attention, ce que j'observe ne me calme pas, bien au contraire, la chasseuse a récupéré la lame que j'ai lâché plus tôt et menace de le planter dans le cœur de Nick, qui est toujours dans les vaps, je lui fais face en tenant Nancy toujours fermement avec un bras, tandis que je tiens et serre le cou de celle ci avec mon autre main.

"Lâche là sinon ton ami fini au cimetière; je suis sérieuse !"

Dit elle; très déterminée.

"La chance vient à nouveau de changer de camp !"

Dit Nancy.

"LA FERME !"

Dis je, de manière agressive, à celle ci; en resserrant mes doigts autour de sa trachée.

Scène suivante ?; je réplique en poussant un nouveau grognement.

C'est ce que l'on appelle se retrouver dans une impasse ou...pas car je me sens soudain mal.

"Qu'es ce que... ?"

Dis je; sous le coup du violent malaise.

"La balle fait effet; c'est le moment Nancy !"

La tueuse de surnaturels, sentant mon étreinte sur elle faiblir, profite de l'occasion pour se dégager, elle m'assène, pour cela, plusieurs coups bien placés et la voilà de nouveau libre de ses mouvements, crap, je la fixe une fois de plus très mauvais lorsque nos regards se croisent encore, "Damn it !", dis je en colère alors que je suis au sol, avec une apparence à nouveau normale et une main posée sur ma blessure à l'épaule.

"Excellente idée d'avoir doublé la dose d'argent dans les balles miss !"

"Merci !"

Répond Nancy; toute contente.

Moi, pendant que les deux nanas blablatent, je grimace et lutte contre les effets de l'argent circulant dans mes veines; c'est décidemment pas notre jour.

:copyright: Justayne


Codage par Libella sur Graphiorum
I'm so in love with you
Revenir en haut Aller en bas
Nick Alvez
Nick Alvez
Human, Sarcasm Is Mine
Bienvenue en Enfer 190218070720105423
▬ Messages : 267
▬ Points : 1838
▬ Date d'inscription : 17/02/2019
▬ Localisation : Quelque part dans son monde
▬ Emploi/loisirs : Policier

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptySam 18 Avr - 16:30



Bienvenue en Enfer

Le jeune homme avait prit cher. Il avait vu son meilleur ami tenter de l'aider, menacer ses filles, et Nick savait que si Shayne arrivait à se libérer, il les tuerait. Oui ils étaient flics, mais ce n'était pas un état de légitime défense ce qui se passait là ? La douleur était-elle que Nick en pleurait dans son inconscience. Tout son corps était comme brûlé à vif. Des spasmes de douleur le faisait trembler par moment, ou bouger. Mais ses paupières restaient fermées. la dernière chose qu'il avait entendue c'était les hurlements de Shayne mêlé aux siens.

La lumière blanche le rassura. Elle était chaude, et elle sentait la mer. Après un léger temps d'adaptation pour ses prunelles, voilà qu'il voyait la mer. Ce grand espace d'eau divaguait devant lui. Ses pieds étaient enfouie dans le sable et il ne ressentait plus rien. Seulement un calme et un silence apaisant. Il respirait profondément et il se sentait comme revigorer. Comme si tout lui était possible. Il étira un léger sourire sur ses lèvres. Ce sourire semble agacer le vent, car Nick sent quelque chose, ou quelqu'un fouetter, son visage. Mais il est si bien qu'il refuse de bouger. Cela recommence à plusieurs reprises. Rien à faire, il semble si serein, qu'il refuse de sortir de son état de stagnation.

Vous vous doutez bien que ce n'est pas le vent qui le fouette, mais bien cette folle assise sur ses genoux, qui le gifle de toute ses forces devant se sourire que Nick affiche. Elle s'énerve, l'insulte, s'agace. Elle frappe plus fort, jusqu'à lui ouvrir la lèvre, mais aucune réaction. Il transpire. Ses amis, si on peut dire, prépare le prochain plan, le dernier. Des écarteurs, de plusieurs tailles. Qu'est-ce qu'ils comptent en faire ? Oh tout simplement forcé Shayne à avoir mal pour montrer ses crocs, en toute sécurité, et surement le forcé à dévorer son ami, et l'enfant. Après tout Shayne à bien que le petit serait seul ? C'est pas bien de séparer une famille. A cette pensée, elle rit. Elle s'approche de Nick et lui glisse dans le creux de l'oreille : "Comme ton pote l'a dit, on ne va te séparer de ton fils... Shayne, ton cher Shayne, va vous dévorer tout les deux !" Un nouvel éclat de rire. Elle décide alors de faire une pause. Mais c'est de courte durer. Ses amis rient aussi. Ils savent que Shayne a entendue. Elle est fière d'elle. Mais beaucoup moins lorsqu'elle entend le grognement. La par contre la panique change de camp.

L'homme est le premier à mourir, du sang gicle partout, et ça atterrit même sur le pantalon et le t-shirt de Nick. Est-ce que les cris et les hurlements le réveille ? Non pas du tout. Cependant, ça réveille Liam, qui se met à hurler à son tour. Quel beau bordel n'est-ce pas ? La bagarre fait rage et Nancy se retrouve après avoir tirer sur Shayne bloquer dans les mains de Shayne. Son coeur bats si fort qu'elle regrette amèrement d'avoir suivit Holly. Mais celle-ci se rattrape bien en menaçant une fois de plus Nick. Elle est cacher derrière le corps de Nick, enfonçant légèrement ma dague dans la peau du latino, laissant un filet de sang coulé le long de son corps, sous son t-shirt, le marquant par la même occasion. Shayne semble troubler, ha moins que ce soit autre chose... Il semble perdre de la force. Pour cause, une nouvelle doses d'aconit tue loup lui a été injecter. Nancy se libère et frappe Shayne, puis le laissant s'écrouler, elle attrape des chaînes et lui attache les pieds et les mains. Cette fois elles ne pourront pas le relever, alors autant le traîner au sol. Elle l'emmène jusqu'à devant la chambre de Liam. Et après une brève conversation pour savoir qui est la meilleure, la plus forte et compagnie, elles décident de changer le plan concernant Nick. C'est lui qui tuera Shayne.

Holly s'occupe de réveiller Nick par un doux baiser sensuel. Le genre de baiser qu'il aurait très certainement recevoir, bon d'accord par une belle infirmière qu'il connait que très bien mais pour qui il n'avouera jamais ses sentiments. Lentement ses yeux s'ouvrirent et il entendait au loin les pleurs de son fils. Nancy débarqua avec un biberon et de quoi préparer le lait pour le petit. "On t'a tout préparer, tu vas pouvoir alors le nourrir...Après toi et moi on discutera, sérieusement." Fit Holly. Nick ne comprenait rien. Il semblait être complètement ailleurs. Il était bouillant. Toute sa jambe le faisait souffrir. Quand il se leva, il sentit sa tête tournée et il était à deux doigts du malaise. Mais les cris de Liam lui donnèrent la force d'avancer. Il ne percuta pas au sang au sol. Cependant il remarqua Shayne. "Shayne... qu'est-ce que..." Holly le poussa légèrement et lui ordonna d'avancer, le forçant à accélérer le rythme malgré la blessure de son pied. Il prit place sur la chaise sans accoudoir dans la chambre de bébé et Nancy, la plus délicate, dirons nous, donna Liam à Nick. Il fut surprit de la voir si "douce" avec le bébé. Il commença à lui donner à boire, manquant de s'endormir à plusieurs reprise. Nancy demanda à Holly : "Tu es sur qu'il va tenir le coup ?" Holly rigola et fit : "Oh oui ne t'en fais pas...je vais le motiver tu vas voir..." Ils attendirent le temps qu'il fallait pour que Liam se rendorme, ce qui laissa du temps à Shayne de se remettre de sa blessure, du moins espérons le. En tout cas Nancy, le gardait à l'oeil, gardant son flingue avec une nouvelle cartouche. Et Holly elle, bah elle mettait son plan a exécution. Elle aida Nick à coucher Liam et le fit se rasseoir sur le chaise. Dans le salon c'était couvert de sang, autant rester dans une pièce neutre, et qui permettrait à Nick d'avoir un poids de plus sur les épaules, au moins faux pas, c'était Liam qui prendrait. La femme lui caressa la joue. Il était si mal. La fièvre dut à l'infection commençait à le rendre comateux. Elle caressa son torse et lui dit : "Tu veux être tranquille pas vrai ? Qu'on te laisse en vie, ton fils et toi ?" Il hocha la tête et elle fit un demi sourire sur les lèvres : "Pour ça tu as qu'une seule chose à faire..." Elle lui mit une arme charger à bloque d'aconit tue loup et elle fit : "Tue Shayne et on vous laissera en vie tout les deux, je te le jure." Pour lui prouver, elle s'écarta de lui, lui montrant qu'elle n'avait plus d'arme, mais pour éviter de se faire tuer, elle sortie un couteau, et devant le doute de Nick, elle fit : "Si à trois, tu n'as pas tirer, je me pencherais vers le bébé." Le regard que Nick lui lança fut sans appel. Il se leva, tenant à moitié debout, il regarda Shayne, les yeux brillant de colère, de tristesse, de peur. Les larmes roulèrent sur ses joues, et il hocha la tête vers son coéquipier. Et un coup de feu retentit...




Bienvenue en Enfer 190218070817150297Bienvenue en Enfer 200405113032662907
Bienvenue en Enfer 200405113033765222Bienvenue en Enfer 200405113030194771
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Campbell
Shayne Campbell
Werewolf, Just a Beta
Bienvenue en Enfer On3V7
▬ Messages : 5593
▬ Points : 3569
▬ Date d'inscription : 30/01/2017
▬ Localisation : La Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : Policier

Feuille de personnage
Petit + : Peut se transformer complètement en loup, adore les tartes & le rock des années 70, a peur de l'avion, est allergique aux chats et...pas touche à ma voiture ou je vous massacre !
Créateur de votre lignée :
Inventaire:

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptyDim 7 Juin - 21:31

Bienvenue en EnferNick Alvez & Shayne CampbellJ'ai croisé et affronté pas mal de hunters mais ceux que j'ai en face de moi, je crois que ce sont les pires car ils sont les premiers que je vois à s'en prendre à un humain innocent, qu'ils torturent juste pour le plaisir, pauvre Nick, il en prend plein la gueule juste parce que je suis passé chez lui, je m'en veux de ce qui lui arrive vous imaginez pas, je porte malheur à mes proches, je me demande si je ne devrais pas, pour la sécurité du vénézuélien, disparaître de sa vie, je réfléchirais, si nous sommes, évidemment, encore en vie demain; sérieusement à cette éventualité.

So, j'observe, sans pouvoir intervenir et malgré mes supplications, Alvez manquer de peu de se noyer, se faire ensuite brûler un pied par un chalumeau, perdre connaissance sous la douleur puis être gifler plus ou moins violement par Holly et ça c'est juste les dernières tortures qu'a subi le latino, y en a eu d'autres avant, ma réaction ?, je suis furieux et dis aux chasseurs que je vais les massacrer, ils sourient/ricanent et prennent ma menace à la légère; rira bien qui rira le dernier.    

Maintenant ?, j'observe, tout en continuant de fusiller d'un regard bien noir, le trio d'affreux chasseurs, Holly continue de s'en prendre à mon best friend, "Fou lui la paix bordel !", dis je toujours de façon colérique, quand aux deux autres ils...sortent des écarteurs de leur sac, glups !, inutile de dire que je stresse à nouveau bien mais ce n'est pas le pire car bien qu'elle parle dans le creux de l'oreille d'Alvez, j'entend Holly dire à celui ci que je vais le dévorer et pas que lui, Liam aussi, *What the Hell ?*; ces gens sont encore plus monstrueux que je croyais.

"Jamais vous me forcerez à les dévorer ! les seuls qui subiront ce sort c'est vous et encore, je me contenterais juste de vous mettre en morceaux; j'ai pas envie de faire une indigestion !"

Dis je, furieux.

La suite ?, je ré entend nos bourreaux rirent, cela me fait de nouveau rager au point que, cette fois, je parviens à me transformer et à me libérer, nos bourreaux perdent alors vite leur rictus moqueur, l'homme de la bande est le premier à passer de vie à trépas, je me jette ensuite sur Nancy et parviens, malgré le fait d'avoir reçu une balle, à la saisir, le parfum de terreur qu'elle dégage est délicieux, addictif même, pareil pour l'expression faciale d'épouvante qu'elle affiche, allez, ne commettons pas, en faisant durer le plaisir; la même erreur que les chasseurs et passons à la mise à mort.

Next step ?, je m'apprête à arracher le cœur de la demoiselle sus citée mais je suis, hélas, coupé dans mon élan par Holly qui menace de poignarder Nick en plein palpitant, je menace de briser le cou de Nancy mais l'autre chasseuse tient bon, c'est ce que l'on appelle une impasse, le suspense prend, cela dit, rapidement fin et à mon désavantage car la balle reçu fait effet, je m'écroule au sol sous l'effet de l'aconit et des nouveaux coups donnés par Nancy, les filles ne tardent pas à m'enchaîner, je reçois, par la suite, plusieurs coups de taser électrique de poche, elles prennent, évidemment, leur pied à me torturer de la sorte, elles me déposent ensuite devant la chambre de Liam; qu'avons nous bien pu faire pour avoir autant la poisse ?      

La suite des "réjouissances" ?, Nick reprend enfin connaissance, j'observe ensuite les filles amener mon ami auprès de son enfant et lui donner tout ce qu'il faut pour nourrir Liam afin qu'il cesse de pleurer, cela dure un certain temps, en ce qui me concerne, plus les minutes s'écoulent et plus mon énergie me quitte, bref; ni moi ni Nick sommes en grande forme.    

Ayé, Alvez Junior s'est rendormi, ce n'est pas forcément une bonne nouvelle car cela signifie que Nancy et Holly vont sûrement se remettre à nous torturer, les pinces vu plus tôt me reviennent en tête; inutile de dire que j'appréhende. So, les secondes s'écoulent, ai je finalement droit à une nouvelle séance de souffrance avec les instruments sus cité ?, la réponse est...non, j'entend, malgré la fièvre me rendant comateux, Holly émettre une toute autre idée, pire que les outils précédemment évoqués, inciter/forcer Nick à me tuer de ses propres mains, avec un flingue, sous peine de s'en prendre au petit; ces nanas sont de vraies saloperies !

Maintenant ?, je vois le vénézuélien se mettre tant bien que mal debout puis me viser avec le canon de l'arme, bien que Liam passe en premier pour Nick, j'ai confiance en le latino, je ne le vois pas du tout me tirer dessus, bref, Holly compte "1...2", j'échange un regard avec mon équipier et ami, la chasseuse fini par dire "3", un coup de feu retentit, je sursaute, es ce que Nick m'a tiré dessus ?, oui ?, non ?, quel suspense, vous voulez savoir hein ?, je suis sûr que cela a dû, parfois, le démanger mais la réponse est................................................................non, je suis indemne, Holly pas contre, la jeune femme a reçu une balle en pleine tête, elle s'écroule immédiatement, elle a, en donnant le flingue à l'ex agent d'infiltration, commis une énorme erreur qui a signé son arrêt de mort, Nancy regarde, un instant, choquée et sans voix, le corps sans vie de sa défunte amie, mon bestfriend ne tarde pas, toujours avec un regard de tueur, à la viser à son tour, les deux, silencieusement, se regardent méga mauvais, la tension est maximale, Nancy va t elle, elle aussi, terminée en viande froide ou sauver sa vie en fuyant ?; on va vite le savoir !      

Le temps s'écoule encore, quelle est, finalement, la décision de la dernière hunter ?, elle préfère prendre ses jambes à son cou et quitte la maison sans se retourner; and the winners are...us ! Next ?, Nick vient près de moi et me libère de mes chaînes, "thanks dude !", dis en serrant les dents à cause de ma blessure, mon soulagement, cependant, est de courte durée car le latino perd une fois de plus connaissance, "Nick...NICK !", dis je très inquiet et en le secouant; l'ex agent infiltré reste sans réaction.

A mon tour de lui venir en aide mais pour cela, il faut d'abord que je me soigne, je récupère le gun que mon ami a posé, retire une balle du chargeur, vide, tant bien que mal, celle ci de la poudre qu'elle contient, je sors ensuite mon briquet, je ne fume pas mais j'en ai toujours un sur moi, ça peut toujours servir et j'ai raison, la preuve, anyway, je me fais violence pour ne pas m'évanouir et brûler la substance anti lycan puis pose la poudre modifiée sur ma plaie, "Aaaaaargh !"; dis je en grimaçant et contractant fortement les muscles de mon corps.  

Ayé, la douleur passe enfin, je sens même la fièvre disparaître, je m'affaire, une fois celle ci dissipée et les veines noires parties, de nouveau sur mon ami, je scanne ses signes vitaux, le vénézuélien est toujours vivant, maintenant ?, je porte le latino jusqu'à ma voiture puis fonce vers les Urgences, Nick, une fois arrivé, est vite pris en charge, je préviens Freya, j'attend ensuite, en faisant les cent pas; des nouvelles de l'état de santé de mon équipier.  

Le temps passe, j'ai l'impression que j'attend depuis une éternité tellement je stresse pour Alvez et la culpabilité; j'en parle même pas. L'Originelle apparaît soudain dans mon champ de vision, on peut voir, à son expression faciale, qu'elle aussi est inquiète, je lui fais un rapide résumé de ce que nous avons enduré, elle réagit à ces nouvelles infos puis elle tente de me rassurer en disant que Nick va s'en sortir/qu'il en faut plus pour le terrasser, j'esquisse un très léger sourire puis l'attente reprend, une chose est certaine; Nancy ne va pas s'en tirer aussi facilement.

:copyright: Justayne


Codage par Libella sur Graphiorum
I'm so in love with you


Dernière édition par Shayne Campbell le Dim 6 Sep - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nick Alvez
Nick Alvez
Human, Sarcasm Is Mine
Bienvenue en Enfer 190218070720105423
▬ Messages : 267
▬ Points : 1838
▬ Date d'inscription : 17/02/2019
▬ Localisation : Quelque part dans son monde
▬ Emploi/loisirs : Policier

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptyMer 26 Aoû - 19:58



Bienvenue en Enfer

La menace de voir Liam se faire tuer était horrible et a dut mal à passer dans le crâne du latino. Pourquoi est-ce que ses femmes menaçaient un bébé, Liam n'avait rien fait, il n'avait rien à voir dans tout ça. Ce n'était qu'un enfant innocent, vivant dans un monde de fou. Le flic s'était donc lever difficilement, c'était ça où il perdrait tout ce qu'il avait. Il savait que Shayne comprendrait. Mais il n'avait pas le choix, il n'avait pas de marge de manoeuvre. Il devait être précis et rapide. Ce qui était difficile avec sa vision plutôt flou, avec sa fièvre et avec la douleur qu'il ressentait, mais un léger coup d'oeil sur son fils endormit lui fit comprendre qu'il n'avait pas le choix.

Le coup de feu avait rententie et Liam avait hurler de peur. La balle avait atteint Holly en pleine tête, ce qui avait refroidit littéralement Nancy. Nick braqua son arme sur elle, prêt à tirer de nouveau mais elle paniquait et elle finit par s'enfuir en courant, incapable de tirer dans le dos d'une femme, même si c'était une tueur et une psychopathes, il ne put tirer. Il s'avança, ou plutôt il tituba vers Shayne et se laissa tomba au sol pour l'aider, mais ça allait de pire en pire, il réussit seulement à retirer les chaînes et il finit part s'écrouler sur le côté, son crâne heurta violemment le sol. Ses yeux se fermèrent et il ne bougea plus, son souffle était court, son rythme cardiaque jouait au montagne russe, ralentissant et accélérant dans un ballet des plus désorganisé et irrégulier. Le jeune homme sombra rapidement dans l'inconscience. N'entend ni son fils qui hurlait, ni Shayne l'appeler.

Nick ne pouvait pas dire ce qui se passait, il ne vit pas Shayne prendre son fils, il ne le vit pas les emmener tout les deux à l'hopital, il ne vit pas faire les cent pas et calmer l'enfant pendant que Freya arrivait. Il ne l'entendit pas paniquer et s'énerver. Il n'entendait rien de tout ça car le flic était plongé dans une inconscience inquiétante. La fièvre ne faisait que monter et bien que des soins lui avait été prodiguer, il ne semblait en aucun cas réagir. Le reste de la nuit avait été quelque chose d'horrible. Plusieurs fois le coeur de Nick avait fait des frayeurs aux médecins, les forçant à deux reprises à le réanimés. Et puis vers midi, ça s'était calmer. Les médicaments agissaient enfin. Son rythme cardiaque bien que faible, se calmait et se stabilisait. Quelques heures plus tard il ouvrit enfin les yeux et la première personne à laquelle il pensa, fut son fils : "Liam..." Ses yeux luttaient pour rester ouvert et il fut surprit de voir Shayne avec le petit. Il esquissa un sourire et leva sa main lentement vers son fils. Ce qui s'était passer était dut à l'infection, mais maintenant qu'il était soigner ça irait mieux, les médecins avaient ordonné quelques jours d'hospitalisation et deux semaines de convalescence, ensuite il devrait peut être subir une opération pour réparer la peau de son pied qui avait été brûlé vif. Ou alors, peut être que Freya pourrait le soigner lentement, sans qu'il ne s'en rende compte. Mais ça, c'était à voir, à négocier, surtout entre elle et Shayne. Le policer vit son partenaire et fit : "Shayne... comment est-ce que tu vas ?"




Bienvenue en Enfer 190218070817150297Bienvenue en Enfer 200405113032662907
Bienvenue en Enfer 200405113033765222Bienvenue en Enfer 200405113030194771
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Campbell
Shayne Campbell
Werewolf, Just a Beta
Bienvenue en Enfer On3V7
▬ Messages : 5593
▬ Points : 3569
▬ Date d'inscription : 30/01/2017
▬ Localisation : La Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : Policier

Feuille de personnage
Petit + : Peut se transformer complètement en loup, adore les tartes & le rock des années 70, a peur de l'avion, est allergique aux chats et...pas touche à ma voiture ou je vous massacre !
Créateur de votre lignée :
Inventaire:

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer EmptyJeu 10 Sep - 16:53

Bienvenue en EnferNick Alvez  & Shayne CampbellLes filles menacent de tuer Liam à l'arme blanche si Nick ne m'élimine pas, c'est qu'elles en sont bien capable ces pouritures, bref, l'ex agent infiltré braque le canon de son flingue sur moi, cette vision, même si j'ai confiance en l'humain, fait cependant son effet bien stressant, d'autant plus que le chargeur est remplis de munitions capable de me tuer, anyway, nous échangeons un regard lourd de sens/un mouvement de tête réciproque, puis un coup de feu fini par retentir, je rend l'âme ?, non, Holly par contre, Alvez lui a, avec la balle qui m'était destinée, fait un troisième œil au milieu du front, au tour de Nancy maintenant, Ha...bin nan, Nick , alors qu'elle fuit, ne lui tire pas dessus, c'est quoi ce délire ?, peut être qu'il n'a plus assez de force pour viser correctement; elle a de la chance que je sois pas en état de la transformer en puzzle.

Anyway, next ?, mon équipier et best friend me libère de mes entraves, le cauchemar, hélas, n'est pas terminé car celui ci s'évanouit une nouvelle fois, je me soigne puis m'occupe du latino, son état m'inquiète au plus haut point car ses constantes sont instables, je file à l'hôpital, à peine sommes nous arrivé que Nick est pris en charge par du personnel soignant, je l'accompagne mais suis vite stoppée par une infirmière m'interdisant d'aller plus loin, vous devinez la suite, banco; une attente interminable commence.

So, Freya et moi, dans l'attente de nouvelles de Nick, patientons en faisant les cent pas et en nous rongeant les sangs, nous finissons par en avoir, elles ne sont, malheureusement, pas celles espérées, la fièvre de Mister Alvez, malgré les médicaments, continue de grimper, il fait même un arrêt cardiaque, inutile de vous décrire notre état émotionnel en voyant le médecin ect..., en train de faire leur possible pour faire repartir le palpitant de notre ami, nous prions pour qu'ils y parviennent, es ce que le personnel médical réussi à sauver l'innocent latino ?, après d'interminables secondes...oui, Dieu soit loué, je refais, bien qu'Alvez soit encore loin d'être tiré d'affaire; un nouveau gros soupir de soulagement.

Je cogite à présent, les pensées se bousculent dans ma tête, la scène ou Nancy fuit me revient soudain à l'esprit, cette chasseuse psychopathe est toujours en vie alors que mon meilleur ami est actuellement entre la vie et la mort et lutte pour survivre, cette injustice ravive une forte colère en moi, j'évacue partiellement celle ci en brisant, à coup de poing, un petit panneau mural vitré, contenant des tractes et autres, situé près de moi, cette action fait sursauter Freya, celle ci, peu après, tente de me calmer en me prenant la main et en me parlant, cela fonctionne ?, pas vraiment, je repose ensuite brièvement les yeux sur Nick puis je dis à mon Originelle adorée que je dois m'absenter, elle me demande ce que je compte faire, je lui répond la vérité, à savoir aller tuer notre dernière bourreau, elle tente de me dissuader en prétextant qu'Alvez a besoin de moi près de lui et d'autres trucs mais cela ne fonctionne pas; je l'embrasse puis file.

Je me trouve, à présent, de retour au domicile du latino, je vais retrouver Nancy en partant d'ici, so, je me concentre, j'active tous mes sens puis la traque débute. Le temps passe, je suis dehors, je remonte toujours la piste de la chasseuse, ayé, je la retrouve enfin, elle change une roue sur le bas côté d'une route mal éclairée, l'heure de la vengeance a sonné; on ne s'en prend pas à moi ou mes proches sans en payer les conséquences !   

Bref, je me rapproche, doucement/silencieusement et sans me faire voir, l'observe; j'attend le bon moment pour frapper. Ayé, elle a fini, elle range l'équipement, elle s'apprête maintenant à remonter en voiture; je décide de fondre sur elle à cet instant.  

"Salut ma jolie !"

Dis je; en la serrant fort contre moi, sur un ton pas rassurant et avec une main posée sur la bouche de la hunter.

"Mmmm !"

Nancy se débat mais je la tiens fermement, la peur qu'elle dégage est un délice; j'approche mon visage d'une oreille de la demoiselle et lui murmure...

"Tu croyais t'en tirer aussi facilement, belle erreur; c'est l'heure de payer !"

Dis je, sur un ton on ne peut plus sérieux.

La suite ?, je l'oblige à me faire face, la dévisage avec mes yeux de lycan, respire, en approchant, très près, mon visage de son cou et en faisant un grognement animal hostile, de nouveau le parfum qu'elle émet, le coeur de l'humaine bat la chamade, j'adore, anyway, je replonge ensuite mon regard dans celui de Nancy, tiens, on dirait qu'elle veut dire quelque chose, avant de retirer ma main; je dis... 

"Hurle et je t'arrache la tête dans la seconde qui suit et non, je ne bluffe pas !...Compris ?"

Nancy répond positivement par un hochement de tête; je retire ensuite doucement ma main de sa bouche puis écoute ce qu'elle a à dire.

"Je t'en supplie, non; ne me tue pas ! Pitié !"

Dit elle, terrorisée et en pleur; elle fait moins la maligne maintenant que les rôles sont inversés.

"Pitié ?! Tu oses, après ce que toi et tes amis nous avez fait subir tout à l'heure, me supplier de t'épargner ?!, tu manques pas d'air ! Vous en avez eu, vous, quand vous nous avez torturé et que vous vous apprêtiez à nous tuer, surtout mon ami, un innocent qui n'a rien à voir dans notre guerre ?, non; tu ne mérites aucune pitié ! Lorsqu'on s'en prend à moi ou à ceux qui me sont cher; on en paie le prix !"

Dis je; sur un ton agressif/une expression faciale des plus haineuse et mes yeux jaune toujours visible.

Allez Shayne, assez perdu de temps, parler c'est bien mais agir c'est beaucoup mieux, je sors les griffes de ma main libre, m'apprête à transpercer la cage thoracique de la chasseuse pour lui arracher le coeur, c'est alors qu'elle reprend la parole; je retarde mon action pour la réécouter. 

"Non, attend, j'ai des infos qui peuvent t'intéresser, laisse moi la vie sauve et je te dis tout ! Je jure aussi de ne plus m'en prendre à toi; tu as ma parole !"

Sa parole; comme si la parole d'un chasseur valait quelque chose !

"Des infos ? Lesquelles ?"

Demandais je; par curiosité.

"Concernant mes employeurs !"

"Tes employeurs ? La blague ! Vous autres, les chasseurs, traquez et tuez les gens comme moi en indépendant !"

"Tu te trompes ! Certains chassent pour une Organisation !"

"Une Organisation secrète hein ?!...c'est ça et moi je suis le Pape !"

"Je te jure !"

Je la fixe droit dans les yeux, de manière intense, je la scanne pour savoir si elle ment ou non mais je ne peux, vu le haut degré de stress dans laquelle elle se trouve actuellement; déterminer avec certitude si c'est ou non le cas.  

"Qu'es ce qui te fait croire que j'ai envie de t'écouter et pourquoi, après ce qui s'est passé; je croirais un seul mot sortant de la bouche d'une meurtrière dans ton genre ?"

Dis je; froidement.

"Parce que...j'ai piqué ta curiosité, je le sais, ne nie pas; j'ai vu le regard intrigué que tu as fait !"

Je dois reconnaître qu'elle marque un point là, bref; elle reprend.

"Pour ce qui de me croire ou non, crois moi, ne me crois pas; je m'en fou !"

Petit silence puis je réplique.

"Vas y; parle !"

"Pas avant que tu me promettes de me laisser vivre !"

Je resserre mon étreinte et la regarde davantage hostilement, pour lui faire comprendre qu'elle n'est pas en position de force, après quelques secondes de réflexion; je dis...

"J'ai finalement décidé de me passer de tes renseignements; adieux !"

"Vraiment ? Qui fait une belle erreur maintenant ?! Tu ne tiens manifestement pas tant que ça à la vie de ton ami !"

Je fixe et grogne ultra mauvais envers Nancy.

"Vas y, tue moi sans m'écouter et tu signes l'arrêt de mort du beau latino !"

Elle est douée ! Bref, avec une expression faciale super agacée; j'ajoute...

"... ! D'accord; promis !"

Je relâche la demoiselle mais reste sur mes gardes, un geste de travers de sa part et je l'expédie dans l'au-delà si vite qu'elle ne comprendra pas ce qui lui arrive, elle me révèle ensuite tout ce qu'elle sait de ses recruteurs, le nom de l'Organisation..., j'écoute très attentivement, j'ignore toujours si ce qu'elle me divulgue est réel ou non mais pas grave, je vérifierais en enquêtant, si c'est le cas, si les hunters s'organisent effectivement entre eux, qu'ils ont à leur disposition un nouvel arsenal, digne de James Bond, pour nous éliminer, ça fait très peur, le danger qu'ils représentent s'est fortement accru mais le pire, je trouve, c'est qu'ils tuent également les humains qui se sont liés d'amitié avec des êtres tel que moi, comme s'ils étaient identiques aux collabos avec les nazis, pendant la seconde guerre mondiale; les hommes sont vraiment dingue.

Anyway, pendant que j'encaisse et que je réfléchis sur ces nouvelles données, mon ennemie du jour ouvre sa portière côté conducteur, je reviens sur Terre; reprend la parole et demande...

"Pourquoi me dire tout ça ? Pourquoi les balancer ?"

"J'ai mes raisons !"

"qui sont ?"

"ça; ça me regarde !"

"J'aurai jamais cru m'entendre dire ça mais...merci !"

"... !"

La miss s'apprête à monter en voiture; j'ajoute...

"Encore une chose !"

Nous nous dévisageons puis...je perfore, peu après avoir dit ça, avec une main, à la vitesse de l'éclair et sans prévenir, la poitrine de la jeune femme, je tiens son coeur entre mes doigts, d'abord stupéfaite, son visage ne tarde pas à être déformé par la souffrance; ses derniers mots sont...

"Tu avais promis !"

En la regardant de nouveau plein de haine; je répond...

"j'ai menti !"

Je suis un excellent acteur quand je veux, nahmé, elle croyait vraiment que j'allais la laisser s'en aller ?, quelle naïve, j'arrache ensuite le muscle cardiaque de la poitrine de la miss, elle s'effondre, sans vie, au sol, now ?, bonne question, j'ai bien envie de la transformer en puzzle, vous en dites quoi ?, es ce que je le fais ?; vous désirez vraiment le savoir ?

Well, well, well, que fais je maintenant ?, je regarde autour de moi, personne ne m'a vu, je me débarrasse après du corps, j'efface mes traces, me nettoie un peu puis retourne à l'hôpital, je retrouve Freya et Nick, j'apprend qu'il a fait un second arrêt, je refais illico une expression faciale flippée, l'Originelle me rassure, cela dit, rapidement, en me disant que les soignants ont pu le sauver une fois de plus, je vous raconte pas l'énorme soulagement, la suite ?; nous le rejoignons dans sa chambre et le veillons.

Les heures défilent, Freya et moi nous relayons pour s'occuper de Liam et veiller sur Alvez, elle me propose, à un moment, de manger quelque chose mais je lui répond que je n'ai pas faim, le temps passe encore, j'essaye de stimuler mon ami en lui parlant, de quoi je cause ?, de choses diverses, je blague aussi, je lui dis surtout de ne pas nous abandonner, de se battre comme un lion enragé, que s'il mourrait, je demanderais à Freya de le ramener pour le tuer de mes propres mains; je plaisante bien sûr.

Tiens, le médecin réapparaît, j'avoue que j'appréhende ce qu'il vient nous annoncer, Freya revient dans la chambre à ce moment là, elle était partie nous chercher des cafés, anyway, nous écoutons l'expert de santé, le docteur, finalement, nous apaise en nous disant que les médicaments finissent par faire effet, que la fièvre du vénézuélien baisse, que ses constantes se stabilisent..., bref, que son état de santé s'améliore de plus en plus.

"Thanks God !"

Petit silence puis je reprend.

"...Merci à vous aussi docteur !"

"Je ne fais que mon travaille et puis c'est lui qui a fait le plus gros du boulot, c'est grâce à sa forte volonté de vivre s'il est toujours parmi nous !"

"Encore merci !"

L'homme en blouse blanche part ensuite, je me laisse tomber sur la chaise près du lit de Nick et fait une tête ultra soulagée, j'ai l'impression que l'on vient de me retirer deux tonnes de stress/crispation des épaules, les trois chasseurs ne sont plus que de la viande froide, Nick va s'en sortir, l'histoire se termine on ne peut mieux; c'était mal parti pour que ça se finisse de cette façon et pourtant.

So, nous continuons d'attendre le réveil du latin, je mange un morceau, j'occupe Liam en affichant alternativement mes yeux humains et de loup -le petit adore ça- je lui raconte aussi une histoire... Alors que je lui fais des grimaces avec mon regard normal, Nick se réveille enfin; je le regarde quand je l'entend citer le prénom de son fils puis dis à Liam...

"Ecoute, papa est réveillé !"

Je repose ensuite le regard sur Alvez; m'approche de lui et dis...

"Bonjour sleeping beauty ! Comment tu te sens ?"

Dis je, en souriant; j'écoute la réponse de mon interlocuteur et ajoute...

"Tu sais que tu nous as fait une frayeur pas possible ? Recommence jamais un truc pareil !"

Dis je, très sérieusement; avant d'afficher un nouveau sourire.

Je réécoute mon équipier puis celui ci me demande comment je vais, je lui répond que ça va, que je vais survivre, je lui fais aussi croire que j'ai été soigné par le toubib et une jolie infirmière, c'est évidemment faux; mes blessures se sont auto guéri grâce à ma capacité surnaturelle de régénération mais chuuut !

Blablabla, Freya revient une nouvelle fois dans la chambre, elle était partie prendre un peu l'air dehors, elle s'empresse, en voyant l'humain enfin réveillé, de lui faire un gros hug pour manifester sa joie de le revoir parmi nous, ils s'échangent quelques mots aussi, je les observe; la conversation se poursuit ensuite entre nous. Le latino me demande, à un moment, que je lui donne le petit; à cela je réplique...

"Pas question ! t'es encore trop shooté par les médocs pour tenir quoique ce soit ! Je n'ai pas envie que tu fasses tomber Liam ! Les retrouvailles seront pour plus tard !"

Dis je, en souriant toujours; Nick est d'accord et n'insiste donc pas.

La discussion continue pendant encore un bon bout de temps, cela ne se voit pas mais je ne peux m'empêcher de repenser à ce que Nancy m'a révélé avant de mourir, je chasse cette pensée de mon esprit pour me focaliser sur le bonheur de l'instant présent; c'est le plus important pour le moment.

FIN DU RP

:copyright: Justayne


Codage par Libella sur Graphiorum
I'm so in love with you
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Bienvenue en Enfer Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer  Bienvenue en Enfer Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue en Enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: A place to hide :: Les Appartements :: CBD-
Sauter vers: