Les Top

Leatherland
Fearwood
Heroes and Vilains



 

Bienvenue sur le forum ♥️

Merci de privilégier les membres du brotherhood.

Partagez | .
 

 Life is strange • Glenn Monroe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 91
▬ Points : 180
▬ Date d'inscription : 04/08/2015
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiant en sociologie et photographie
MessageSujet: Life is strange • Glenn Monroe   Dim 6 Nov - 17:28

Life is strange × ft. Libre

 La photographie, ma passion, celle que j'ai choisie et non celle qu'on m'avait imposée enfant. Ne vous détrompez pas j'aimais jouer du piano mais c'était une discipline, un instrument que l'on m'avait imposé. La photographie c'était autre chose, j'avais commencé enfant à prendre et n'importe quoi en photo, puis j'avais eu ma période noir et blanc pendant mon adolescence, marchant dans les rues de ma ville, séchant certains cours en voyant une lumière parfaite. Et la Nouvelle-Orléans était pour moi une occasion qui ne terminer jamais. Non je n'étais plus le touriste prenant tout ce qu'il voyait. J'étais celui qui voulait une situation parfaite, une certaine lumière, un certain angle. Et quand je n'avais pas cours je ne dérogeais pas à cette règle. Et ce matin-là alors que j'avais décidais de commencer ma journée avec un petit footing mon appareil était du voyage. J'avais repéré un petit parcours que je ne suivais pas toujours si un endroit m'inspirer plus qu'un autre. Je pouvais voir les autres personnes certaines sortant d'une nuit agité, d'autres en route pour travailler, et d'autres comme moi qui suivaient leur propre routine matinale. Je m'arrêtais l'espace de quelques minutes pour mon repérage et surtout pour prendre une gorgée d'eau, là au milieu de tous ses gens qui pouvaient penser l'espace d'une seconde que j'étais différent des autres, que j'étais un druide, un émissaire qui avait détruit une meute entière, et pas pour m'amuser mais pour me venger. Et même si ça n'avait rien changé dans le fond, et que ma rage était toujours présente, je n'osais imaginer l'hypothèse de n'avoir rien fait. Je n'avais pas pu la sauver, j'avais au moins pu la venger. Et ne me servais pas le couplet, ce n'est pas ce qu'elle aurait voulu, vous n'en savez rien. Peut-être qu'elle aurait voulu que je le fasse, et que je tourne la page. Bon le jour où je pourrais tourner la page c'est que j'aurais retrouvé une meute à aider. Mais pour le moment je devais juste apprendre à faire avec. Et dans cette ville prise d’assaut par les créatures surnaturelle j'étais à ma place. Je secouais la tête avant de voir un banc à quelques pas, je m'étirais avant de m'y asseoir. Appréciant la vue, et surtout un moment de calme dans toute cette folie. C'était le calme avant la tempête. Voilà ce que mon instinct me hurler. Profites-en. Et c'est bien ce que je comptais faire.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

I hate feeling alone
I’m giving you a nightcall to tell you how I feel, I’m gonna drive you through the night down the hills, I’m gonna tell you something you don’t want to hear


Dernière édition par Reagan D. Ashford le Mer 3 Mai - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 91
▬ Points : 439
▬ Date d'inscription : 22/10/2015
▬ Localisation : Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : Conseiller d'orientation pour jeunes
MessageSujet: Re: Life is strange • Glenn Monroe   Mer 15 Mar - 9:40


Aujourd'hui, Glenn ne travaillait pas. Il avait pris une semaine de repos bien méritée après s'être occupé de plusieurs affaires assez difficiles à gérer. Il ignorait cependant s'il allait pouvoir bien profiter de ses petites vacances avec tout ce qui se passait en ce moment dans son "autre vie". Lorsqu'il n'était pas un conseiller ou un meilleur ami, Glenn était un kanima, membre d'une meute, qui s'efforçait de survivre. Parfois, le jeune homme avait besoin d'aller se vider un peu la tête, d'oublier cette partie là de sa vie, mais ce n'était jamais facile. Il y avait toujours quelque chose ou quelqu'un qui lui rappelait forcément dans quel monde il vivait, en réalité, et ce qu'il était.

C'est au Jackson Square que Glenn avait jeté son dévolu. Il était sorti de chez lui et s'était dirigé un peu machinalement vers ce lieu, où il aimait se reposer et observer la vie des autres. Attention, n'allez pas croire qu'il était du genre à se mêler de tout et n'importe quoi pour assouvir une curiosité malsaine, loin de là. Glenn aimait tout simplement voir la vie, la joie, tout ce qui lui paraissait "normal". Il s'arrêta d'ailleurs devant un petit fourgon-café et demanda immédiatement des nouvelles du quotidien du gérant qu'il connaissait bien. L'homme lui prépara son cappuccino en parlant fièrement de son fils qui était entré dans une équipe de football. Cette simple petite anecdote fit sourire Glenn. Il préférait largement voir des pères qui s'occupaient de leurs enfants plutôt que d'aller au boulot pour constater que beaucoup n'étaient pas dans ce cas.

Une fois qu'il eut récupéré sa boisson chaude, Glenn se dirigea vers un banc, qui au départ était libre. Il se stoppa quelques instants en voyant qu'un jeune homme s'étirait devant. Alors qu'il commençait déjà à chercher où s'asseoir, Glenn remarqua que le sportif s'était finalement installé, ce qui pouvait lui permettre de faire de même sans le déranger. Il marcha alors vers son banc habituel et prit place en saluant poliment le garçon. Sauf que, ce garçon, il le connaissait. Pas beaucoup, certes, mais assez pour savoir qu'il n'était pas tout à fait différent de lui : il avait récemment rejoint la meute de Darren. « Chouette appareil. » Glenn était encore debout. « Ça ne te dérange pas si je m'assois ici ? »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 91
▬ Points : 180
▬ Date d'inscription : 04/08/2015
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiant en sociologie et photographie
MessageSujet: Re: Life is strange • Glenn Monroe   Mer 3 Mai - 18:51

Life is strange × ft. Glenn Monroe

 Beaucoup de choses avaient changé récemment et une rencontre avait changé ma vie. Celle de Darren Blackwell, un alpha qui cherchait à se faire une meute. Peter avait pris le contrôle de la ville et si par le passé j'avais refusé de conseiller une meute, on me l'avait fait payer. J'avais perdu la personne que j'aimais et ses parents par ma faute. Tout était ma faute, je les avais suivis et je les avais vengés, les seules personnes m'ayant aimé un jour. Me condamnant à la solitude personne ne voudrait d'un émissaire ayant dégommé son ancienne meute. Mais Darren me trouvait intéressant, prêt à m'offrir une seconde chance. Il avait besoin de membre pour remplir ses rangs et j'avais besoin d'une meute. Un émissaire sans meute c'était naze, au mieux. J'avais eu besoin de calme pour m'installer quelques instants et réfléchir à la situation. Je ne pensais que quelqu'un m'approcherait je dégageais cette aura, beaucoup me l'avaient fait remarquer.

« Chouette appareil. »

Quand j'étais avec mon appareil photo, c'est comme si j'étais dans mon monde, dans ma petite bulle, rarement conscient de ce qui pouvait se passer autour de moi, hormis ce que je pouvais voir à travers mon appareil. Puis je pivotais sur mon banc pour voir un homme debout près du banc. Depuis quand il était là ? C'était bien mon problème quand j'étais dans ma bulle plus rien ne pouvait m'atteindre. C'était Glenn, habituellement inséparable de Darren. J'avais pu l'entrevoir, mais je n'avais jamais eu l'occasion d'échanger avec lui.

« Ça ne te dérange pas si je m'assois ici ? »

« Non pas du tout. Glenn c'est ça ? Il est encore tôt je ne pensais croiser personne. »

J'indiquais le reste de banc, complètement libre. Je reprenais mon occupation première en prenant des photos en rafales des différentes scènes qui s'offraient à moi. J'avais rarement ce besoin de faire la conversation à quelqu'un, mais certaine fois, j'en avais tout simplement envie, connaître mon prochain et tous les ennuis qui vont avec. Après tout, on ne peut pas éternellement rester bloqué dans notre passé. Au bout d'un moment, on va tous de l'avant. C'est dans la nature humaine... Alors je repris la parole.

« Nuit agitée ? »

J'avais tenté de reprendre la parole. Je ne savais pas encore pourquoi j'avais même ouvert la bouche la première fois, mais à le voir comme ça essayant de d'établir le contact, je n'avais pu m'en empêcher. Je n'étais pas très doué pour communiquer avec les gens. Ridicule vous allez me dire ? Peut-être mais c'était humain et de là où je revenais ma connexion à mon humanité était tout ce qu'il me restait.

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

I hate feeling alone
I’m giving you a nightcall to tell you how I feel, I’m gonna drive you through the night down the hills, I’m gonna tell you something you don’t want to hear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 91
▬ Points : 439
▬ Date d'inscription : 22/10/2015
▬ Localisation : Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : Conseiller d'orientation pour jeunes
MessageSujet: Re: Life is strange • Glenn Monroe   Sam 15 Juil - 18:59


Glenn devait faire connaissance avec le reste de la meute, c'était une base. Il ne pouvait pas juste suivre les directives de leur chef, de son ami, sans se soucier de qui était le reste du groupe. Aujourd'hui, Glenn pouvait donc commencer à en apprendre un peu plus sur Reagan, le fameux émissaire dont Darren lui avait parlé dans le Bayou, alors qu'il lui avait annoncé l'idée de former une meute avec des personnes qu'il avait déjà repéré. Glenn se souvenait encore de comment son ami lui avait lancé l'information, le plus naturellement du monde, alors que le Kanima s'était inquiété au sujet de ces personnes. En même temps, annoncer qu'un émissaire avait éliminé toute sa meute avait eu de quoi lui faire froid dans le dos. Heureusement, Darren s'était rattrapé en expliquant un peu mieux le pourquoi du comment, aussi, Glenn allait devoir tenter de garder sa langue dans sa poche.

Devant l'émissaire, Glenn demanda s'il pouvait prendre place à ses côtés. Il n'allait pas imposer sa présence si le blond n'en voulait pas. « Non pas du tout. Glenn c'est ça ? Il est encore tôt je ne pensais croiser personne. » En effet, il était très tôt et, malgré son jour de congé, le Kanima ne se souciait pas du fait de s'être levé aux aurores pour profiter de sa journée. « Ouais, c'est bien ça. C'est plutôt cool de profiter des horaires matinales, c'est d'ailleurs pour ne croiser presque personne que j'adore me promener à ces moments-là de la journée. » Il eut un petit sourire, gardant une pointe d'humour dans la voix pour faire comprendre à Reagan qu'il n'était pas asocial pour autant, malgré ses paroles.

Après s'être enfin assis, Glenn but une gorgé de sa boisson alors que Reagan reprit la discussion. « Nuit agitée ? » La question surprit un peu le kanima, mais elle était tout à fait normal et il haussa les épaules. « Pas vraiment, en réalité, c'était plutôt calme. Et la tienne ? » Ils parlaient d'un sujet tout à fait banal alors que, en réalité, Glenn avait pas mal de questions à poser à Reagan. Il se lança pour au moins l'une d'entre elles. « Tu as trouvé ta place dans la meute ? » Il voulait savoir, pour au moins tenter de répondre à ses questions s'il en avait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 91
▬ Points : 180
▬ Date d'inscription : 04/08/2015
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiant en sociologie et photographie
MessageSujet: Re: Life is strange • Glenn Monroe   Mer 30 Aoû - 12:43

Life is strange × ft. Glenn Monroe

 Je n'avais absolument rien contre Glenn je ne le connaissais pas vraiment, on avait beau faire partie de la même meute, j'avais tendance à rester dans mon coin. Certes mon rôle était de guider et Darren avait tenté de me pousser à plus m'exprimer. Je finissais juste par dire le strict nécessaire. La confiance et la participation au sein d'une meute étaient quelque chose de nouveau pour moi. Glenn s'installa à mes côtés sur le banc et on continua notre échange.

« Ouais, c'est bien ça. C'est plutôt cool de profiter des horaires matinales, c'est d'ailleurs pour ne croiser presque personne que j'adore me promener à ces moments-là de la journée.  »

Un léger rictus tordait mes lèvres, j'aimais aussi cette tranquillité. Peu de personne se promener et pourtant j'étais là pour prendre des photographies, toutes sortes de photographies. Je préférais prendre des photos à l'insu des personnes, pas de mise en scène pas de fard. Tout était naturel, de la composition de la peau à la posture, tout était vrai.

« Peu de monde et la luminosité et assez sympathique à cette heure. »

Je n'étais pas le plus bavard des hommes, bien au contraire. Les silences ne m'avaient jamais dérangé. J'avais cependant essayé d'engager une simple conversation avec Glenn, ignorant ce que Darren avait pu lui dire à mon sujet. J'ignorais également si son opinion sur moi était déjà toute faite ou non.

« Pas vraiment, en réalité, c'était plutôt calme. Et la tienne ? »

« Pas terrible... »

J'avais arrêté de compter les années qui me séparer de mon dernier rêve. Dès que mes yeux se fermer, des scènes violentes se jouer sous mes paupières, empêchant tout repos et me laissant des cernes sous mes yeux. Quand j'en avais assez j'avais recours à des plantes qui me plonger dans un sommeil profond mais le reste du temps, je laissais faire la nature. Mon regard sembla se perdre au loin avant que je n'entende la prochaine question de Glenn.

« Tu as trouvé ta place dans la meute ? »

« Keira m'apprécie, Drake me cherche des noises. Je suppose que c'est ce qu'on peut qualifier de normal pour quelqu'un... Quelqu'un comme moi... »

Ma réputation me précéder dans bien des endroits, j'avais changé de nom pourtant. Je n'étais plus Reagan Trent mais Reagan Ashford. Ca n'était pas suffisant bien évidemment. J'avais raconté mon histoire à Darren, Drake m'avait harcelé de questions et Keira avait préféré gagner ma confiance. Seul Glenn ne m'avait encore jamais parlé de mon histoire.

« J'imagine que tu as des tas de questions à poser à l'émissaire derrière le massacre d'une meute. »

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

I hate feeling alone
I’m giving you a nightcall to tell you how I feel, I’m gonna drive you through the night down the hills, I’m gonna tell you something you don’t want to hear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 91
▬ Points : 439
▬ Date d'inscription : 22/10/2015
▬ Localisation : Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : Conseiller d'orientation pour jeunes
MessageSujet: Re: Life is strange • Glenn Monroe   Dim 19 Nov - 9:28


Glenn avait l'habitude de parler à des inconnus, à cause de son travail qui lui permettait de rencontrer des jeunes venus d'un peu partout. Il n'était donc pas intimidé ni mal à l'aise face à Reagan, qu'il ne connaissait pas et qu'il apprenait à connaître. Il n'avait pas l'air bien méchant, malgré toutes les idées que Glenn avait pu se faire involontairement. Là, ils parlaient presque de la pluie et du beau temps, histoire de poser des bases simples pour mieux discuter ensuite.« Peu de monde et la luminosité et assez sympathique à cette heure. » Reagan n'avait pas tort. Les rayons du soleil pouvaient aveugler à certaines heures de la journée. Glenn lâcha un petit rire en confirmant les propos de Reagan d'un petit mouvement de tête. Mais ils n'allaient pas parler que de leurs habitudes, pas vrai ?

Glenn avait passé une soirée plutôt tranquille, la nuit précédente, ce qui n'était pas le cas de Reagan. Glenn avait envie de lui poser des questions, mais est-ce qu'il n'allait pas mettre Reagan mal à l'aise ? Il ne posa pas tout de suite sa question, laissant une autre trouver sa place pour avoir un peu plus de réponses à ses interrogations. Il ne savait pas vraiment comment Reagan se sentait dans sa nouvelle meute et c'était l'occasion d'en savoir un peu plus, là, maintenant. « Keira m'apprécie, Drake me cherche des noises. Je suppose que c'est ce qu'on peut qualifier de normal pour quelqu'un... Quelqu'un comme moi... » Glenn n'était pas vraiment étonné d'entendre dire que Keira et Drake avaient des opinions différentes à son sujet. Et Glenn se méfiait encore de Argent, même s'il faisait confiance en Darren, qui l'avait introduit dans la meute.

« J'imagine que tu as des tas de questions à poser à l'émissaire derrière le massacre d'une meute. » Glenn n'avait pas relevé quand Reagan avait terminé sa phrase d'avant, qui faisait clairement référence à son passé. Mais là, avec ce qu'il venait de dire, difficile de faire comme si de rien était. Glenn joua un peu avec son gobelet de café presque vide, les yeux perdu sur le couvercle de celui-ci. « On peut dire que tu es perspicace. » Maintenant oui, Glenn était gêné. Et il se rendait compte que Reagan n'était peut-être pas si... horrible. Darren lui avait quand même expliqué le pourquoi du comment, et Glenn aurait sûrement fait pareil à sa place. « Darren m'a raconté ce qui s'était passé et... je le crois. Je ne vais pas te cacher que j'ai été inquiet quand il m'a dit qui il avait recruté dans la meute, surtout avec un Argent. Mais en y repensant, je te comprends. Ça ne doit pas être facile... et ça n'a pas dû être facile non plus. » Adoptant son rôle de conseiller, Glenn commença à s'intéresser aux soucis du jeune homme, instinctivement. Puis, s'il devait être dans la même meute, autant apprendre à se faire confiance d'emblée. « C'est pour cette raison que tu as passé une nuit pas terrible ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Life is strange • Glenn Monroe   

Revenir en haut Aller en bas
 

Life is strange • Glenn Monroe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Life is strange • Glenn Monroe
» Life is strange ft. Nora
» Life is Strange
» You met me at a very strange time of my life. |-| w/ Harley Teller
» — bring me to life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: Welcome to the Big Easy :: Jackson Square-