Les Top

Leatherland
Blazing Star
Mystic False
Fearwood
Teens Wolves RPG



 

Bienvenue sur le forum ♥ Pensez à faire un tour sur la chatbox ♥ Le forum souffle sa première bougie ♥

Partagez | .
 

 So i wouldn't have to feel alone [Damon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


▬ Messages : 114
▬ Points : 118
▬ Date d'inscription : 15/04/2016
▬ Localisation : La NO
▬ Emploi/loisirs : Mécanicien

Feuille de personnage
Petit + : Porteur d'une bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: So i wouldn't have to feel alone [Damon]   Ven 21 Oct - 15:43


 

 
❝So i wouldn't have
 to feel alone❞
 Sujet Libre
Depuis que Stefan vivait à la Nouvelle-Orléans, destination qu'il avait plus ou moins choisie dans l'urgence quand il avait découvert la disparition d'Elena. Klaus n'avait jamais été un ennemi facile à vaincre, principalement à cause du lien qui relié chaque vampire à son créateur, un vampire originel qui faisait partie de la famille Mikaelson. Evidemment celui de Stefan était Klaus. Dans certains cas, il était presque reconnaissant, personne n'osait s'en prendre à lui, sa réputation le précédent sauf dans ces cas-là. Où son ami des années 1920 devenait son ennemi ce n'était pas simple. Ce n'était jamais simple quand il s'agissait de Klaus Mikaelson. Stefan soupira avant de terminer son café pratiquement froid. Il avait revu Elena de loin seulement, il avait hypnotisé une jeune femme à aller à sa rencontre persuadée que Klaus la surveillait et ça n'avait pas loupé, une autre femme l'accompagnait. Mais le pire dans tout ça s'était quand Elena avait posé son regard sur Stefan sans même le reconnaître. Ses yeux n'avaient émis aucune émotion. Depuis il se posait des tas de questions dont les réponses lui faisaient peur. Et si elle était mieux sans lui ? La dernière fois qu'elle s'était retrouvé entre lui et son frère Damon elle avait fini par devenir l'une d'entre eux. Et Stefan s'était battu bec et ongle pour qu'elle puisse obtenir ce remède. Il savait qu'à cause du remède elle ne pourrait plus devenir un vampire, et le jeune Salvatore n'était pas encore prêt à la perdre complètement. Si on suivait son raisonnement, la chose logique à faire pour lui serait de partir comme lui avait conseillé Camille O'Connell. Mais Stefan ne pouvait pas s'y résoudre. C'est dans cet état-là qu'il se rendit à son travail, non il n'allait pas jouer les parfaits étudiants juste pour faire partie de la vie d'Elena, pas cette fois. Les différentes réparations occupées son esprit assez longtemps pour qu'il ne puisse pas penser au problème Elena pendant quelques heures, à sa pose déjeuner il se rendit près de la rivière. Mais ce n'était pas comme s'il pouvait avaler quoi que ce soit, enfin en toute logique il le pouvait, mais ça ne lui servait à rien. Alors il observait la rivière comme si cette dernière retenait les réponses à ses questions. Mais cette fois-ci, quelque chose d'étrange se passa, le jeune homme se sentait observer. Ca lui était arrivé quelques fois à la suite de son arrivée, des vampires envoyés par Marcel et ça n'avait guère plus à notre vampire. Cette fois il avait bien prévu de s'en débarrasser en les balançant dans la rivière. C'était loin d'être une idée qui plaisait à Stefan mais depuis son arrivée il se sentait perdu et craignait que son côté sombre ne l'emporte, il avait songé à en parler à Damon mais ce dernier avait perdu Elena lui aussi. Alors le jeune Salvatore avait choisi de se taire. Il laissa la personne se rapprocher de lui avant d' user de sa vitesse pour se retourner et apercevoir la personne qui venait de s'aventurer à ses côtés.

 
© Pando

_________________
Hands off It’s difficult to move on
When nothing was right and nothing’s wrong, You still can’t look me in the eye, 'Cause you’ve been bitten once and now you’re twice as shy ✖ @Shiya.


Dernière édition par Stefan Salvatore le Lun 24 Oct - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 27
▬ Points : 125
▬ Date d'inscription : 29/09/2016
▬ Emploi/loisirs : Assassin
MessageSujet: Re: So i wouldn't have to feel alone [Damon]   Ven 21 Oct - 23:26

La Nouvelle Orléans. Cette ville était sublime depuis sa création. J'avais toujours aimé cette ville depuis que j'y avais posé bagage il y a de longue années. J'avais passé des moments fabuleux ici. J'étais à l'époque, un Damon au sommet de son art. J'avais la fougue des jeunes vampires. Sans scrupules. Sans états d'âmes. Je ne pensais qu'aux filles, à la fête, au bourbon et au meurtre. Cela faisait partie de ce que j'étais. Rien n'avait vraiment changé depuis, hormis le faite que j'étais toujours obligé de justifier mes meurtres. Et me restreindre. Bien sûre, je ne faisais ça que pour qu'Elena ne me voit pas comme un monstre, même si je savais au fond de moi, que je ne pouvais supprimer des siècles de réflexes. J'avais vécu comme ça tellement longtemps.. comment aurais-je put changer du tout au tout ?  Je savais bien que mon comportement n'était " pas normal ", que " ce n'était pas bien ", que tuer était " mal ". Mais j'en étais venu à me dire que c'était juste une histoire de Karma. T'es chiant tu meurs. Tu ne fais pas ce que je veux tu meurs. Tu fais du mal a quelqu'un que j'aime, tu meurs encore plus douloureusement. Et croyez bien, que niveau meurtre, je n'étais pas le pire. Et sûrement pas le plus sadique. L'énergumène dont je suis en train de parler, c'est Klaus. Ce petit con de Klaus. Qui a enlevé la fille que j'aime pour se servir de son précieux sang pour créer des hybrides répugnant. Et comme le fait de kidnapper une jeune fille innocente n'était pas suffisant, il avait fallut qu'elle perde la mémoire en prime. Je détestais Klaus. J'avais envie de lui enfoncer les dents au fond de la gorge. J'avais envie de lui planter ce pu*ain de pieux en chêne blanc dans son petit cœur de vampire prétentieux. Mais autant dire que je m'auto tué avec lui. Pour bien faire, ce petit con*ard était au sommet de ma lignée... Je dois donc vivre, en sachant que ce ...... - vous avez compris - est intouchable et qu'il profite de ça pour jouer avec ce qui m'appartient en sachant que je ne peux rien faire pour l'arrêter, mise à part lui foutre mon poing dans sa mâchoire, ce qui en claire, n'envoie qu'un message d'énervement et c'est tout.

Bref. Il s'avère que j'avais besoin de voir Stefan parce que cette situation commencé à devenir ridicule. Il fallait qu'Elena se souvienne. Et pour ça, nous avions besoin d'un plan d'action. J'avais une hérétique comme alliée bordel, cela devait bien pencher en ma faveur non ? Je ne lui avais pas encore dit que j'étais en ville. Il n'y avait pas de raison particulière à mon silence, juste que je n'avais pas vraiment pensé à l'avertir que le méchant Damon était de retour et très très en colère. J'aurais pensé trouver un Stefan énervé lui aussi par la situation. Parce qu'après tout, il avait aimé Elena lui aussi. Et il devait sûrement avoir envie de la sauver de cette situation. Son sang était beaucoup trop précieux pour être gâcher à la création d'enfant mutant. Et qu'est-ce que j'avais appris ? Qu'il avait un travail oui, un travail comme les gens normaux. Ce qui bien entendu, m'avait encore plus mis en colère. Non mais il n'y avait réellement pas de vampire plus stupide que mon crétin de frangin. Pourquoi un vampire, qui dit en passant, avec une force et une puissance non comparable, aurait besoin de travailler. Pourquoi est-ce qu'un homme aurait besoin d'une vie normale alors qu'il était mort ? Alors ouais, je l'avais suivi pendant un moment en ville, histoire de voir ce qu'il pouvait bien glander pour se soulager de sa stupide culpabilité. Il était désespérant. Et moi qui avait pensé qu'il allait faire un minimum d'effort. Stupide. Stupide. Stupide.

Il était au bord d'une rivière. Comme une midinette attendant son prince charmant. Non mais sérieux. J'avais envie de lui tordre le cou. Il observé une pu*ain de rivière alors qu'Elena était dans la gueule du loup. Je m'approchais de lui, bien décidé à lui faire prendre une douche froide dans sa foutu rivière. Bien sûre je n'ai absolument pas cherché à cacher ma présence et comme tout vampire, il me capta très vite. Il se retourna très vite, bravo. Je me tenais pas très loin derrière. Accoudé à un arbre, jouant avec une feuille morte.

-Comment va mon petit frère adoré ? Tu as refait une permanente ? Tu es très beau. Félicitations. le narguai-je en lançant la feuille vers lui et en m'approchant lentement. J'espère que ton petit moment : " Je me sens mal, j'ai tué des petits monsieurs, je suis très triste, j'ai besoin de normalité, je vais faire joujou avec des voitures pour réparer mes erreurs "  est passé sinon je le jure sur la tête de mama Salvatore je te noie dans ta foutu rivière. dis-je en faisant des grands gestes et en essayant d'imiter ses mimiques. Il faut sortir Elena de ce merdier et maintenant. Alors tu vas redevenir Stefan le vampire. Tu nous feras ta crise existentielle plus tard

_________________
Fuyez ! Pauvre fou
Moi ? Je suis malhonnête ! Et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive... Honnêtement, ce sont des hommes honnêtes dont il faut se méfier, parce qu’on peut jamais prévoir à quel moment il feront un truc incroyablement... stupide. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 114
▬ Points : 118
▬ Date d'inscription : 15/04/2016
▬ Localisation : La NO
▬ Emploi/loisirs : Mécanicien

Feuille de personnage
Petit + : Porteur d'une bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: Re: So i wouldn't have to feel alone [Damon]   Lun 24 Oct - 15:37



❝So i wouldn't have
to feel alone❞
Damon Salvatore
L'énergumène qui avait interrompu sa réflexion n'était autre que son frère Damon Salvatore. En temps normal les deux jeunes hommes étaient comme le jour et la nuit, Stefan semblait être le frère posé, plan plan, le petit ami parfait mais c'était loin d'être le cas, surtout pas par le passé où être un vampire fonctionnel lui avait coûté très cher. Des tas de victimes et de très longue session avec Lexi. Maintenant Stefan se contrôlait mieux, mais il savait que s'il en abuser il retomberait dans vieux travers. Alors le jeune homme faisait attention, s'il devait redevenir le tueur qu'avait connu Monterrey, ça n'aiderait pas la situation avec Elena. L'homme ne savait pas quoi faire pour aider son ancienne petite amie, il était venu à la Nouvelle-Orléans l'esprit confus, sans aucun contrôle sur ce qui se passait, alors Stefan avait tenté de reprendre un peu le contrôle de sa vie. Il s'était trouvé un appartement, un travail et avait des rendez-vous chaque semaine chez Camille O'Connell. Songeant qu'en restant le plus humain possible il aurait moins de chance de redevenir un monstre. Il était persuadé que son frère ne pourrait pas comprendre ça. Et quand ce dernier ouvrit la bouche, il s'en prit comme à son habitude à sa coiffure. A croire que cette blague ne vieillissait pas pour lui. « Comment va mon petit frère adoré ? Tu as refait une permanente ? Tu es très beau. Félicitations. » Stefan afficha un léger sourire, le sourire habituel face aux remarques de son frère aîné avant que son odorat de vampire porté par une légère brise ne lui apporte une odeur quelque peu familière. « Damon. Tu empestes le bourbon donc je suppose que tu passes une bonne journée. » Le vampire appuyait contre un arbre en profita pour lui lancer une feuille que Stefan attrapa avec aise, alors que Damon brisé la distance entre eux. « J'espère que ton petit moment : " Je me sens mal, j'ai tué des petits monsieurs, je suis très triste, j'ai besoin de normalité, je vais faire joujou avec des voitures pour réparer mes erreurs "  est passé sinon je le jure sur la tête de mama Salvatore je te noie dans ta foutu rivière. » Stefan soupira, ce n'était pas un de ses moments où il se remettait en question en tant que créature de la nuit, que son frère le croit ou non, Elena était sa priorité, et il ne savait pas quoi faire. La dernière fois que les deux Salvatore avaient fait partie de sa vie elle était devenu vampire chose qu'elle détester plus que tout. Alors Stefan se poser des questions, bien évidemment qu'il voulait la sortir de là, mais Stefan voulait la préserver, peut-être que son absence de souvenir était une bonne chose, au moins elle était en vie. « Il faut sortir Elena de ce merdier et maintenant. Alors tu vas redevenir Stefan le vampire. Tu nous feras ta crise existentielle plus tard. » Stefan secoua la tête attendant que son frère termine son petit monologue avant de pouvoir reprendre la parole. « Et tu veux qu'on fasse quoi Damon ? Qu'on s'invite chez eux de force ? Tu veux affronter la famille Mikaelson de front ? Tu vas juste réussir à te faire tuer. En quoi ça va nous aider ? Deux vampires, contre une famille d'originel ? » Stefan avait tenté de trouver des solutions, des plans farfelus, mais les Originels étaient de retour au grand complet, et le vampire savait très bien que s'opposer à eux était un dangereux pari, surtout depuis que Klaus était père. Nous n'avions plus un hybride à craindre mais deux. Et le seul remède contre une morsure de loup-garou était le sang de l'hybride Originel, pas sûr qu'après une attaque contre lui il soit disposé à leur donner la moindre goutte de sang. « Elena est bien gardée et la famille Mikaelson est au complet et même s'ils s'entendent pas et seront sans doute diviser, ils restent beaucoup plus puissant que nous. On avait déjà du mal à maîtriser Klaus alors explique moi comment tu comptes t'y prendre pour la sortir de là. »


© Pando

_________________
Hands off It’s difficult to move on
When nothing was right and nothing’s wrong, You still can’t look me in the eye, 'Cause you’ve been bitten once and now you’re twice as shy ✖ @Shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


▬ Messages : 27
▬ Points : 125
▬ Date d'inscription : 29/09/2016
▬ Emploi/loisirs : Assassin
MessageSujet: Re: So i wouldn't have to feel alone [Damon]   Mer 26 Oct - 10:41

Stefan n'a pas toujours était le calme et doux petit frère. Le plus intelligent. Le plus discret. Le plus empathique. Le plus mieux quoi. Une fois vampire, mon frère s'est transformé en serial killer à la Esprit Criminel. Il était l'éventreur de Monterey. Il a tué sans scrupule et je m'etouffe presque en pensant ça mais à cette époque, il avait la classe. Il était sadique, il n'avait de compte à rendre a personne et même si il était un peu effrayant - même pour moi - il n'en restait pas moins que je préférais son côté un peu foufou plutôt que cette version du Stefan coincé du cul. Aujourd'hui, il s'est mis en tête de rattraper ses erreurs ou une connerie du genre et du coup sa donne ça : un vampire qui broie du noir devant une rivière. Pas bien effrayant hein ? Enfin bref. Ma petite réplique face à sa coupe de cheveux toujours impeccable ne manqua pas de le faire sourire. Enfin sourire. Grimacer on va dire. Coincer comme je vous le disais. Je n'avais jamais compris pourquoi Stefan mettait un point d'honneur à avoir sa petite memèche en bonne et dut forme. C'était une obsession comme une autre. Peut-être qu'il cherchait le courage de me faire son coming-out ? J'empeste peut-être le bourbon mais toi tu pues la peur, la désillusion et le doute. Alors entre nous, je préfère mon état d'esprit au tiens petit frère.

J'avais toujours été le frère.... positif ? Est-ce qu'on peut dire ça comme ça ? Je suis peut-être un fou, ,un meurtrier, un sadique, un psycopathe, un sadique et j'en passe et des meilleurs mais il n'empêche qu'on ne peut pas m'enlever le fait que je garde toujours espoir. Au contraire de Saint Stefan qui croit toujours que tout est perdu d'avance avant même d'essayer quoi que ce soit. Et aujourd'hui ne faisait pas exception. Je le voyais dans son regard. Il ne savait pas quoi faire. Comme si nous n'avions pas déjà était dans cette situation des centaines de fois. Nous en avions traversé des épreuves pour protéger les gentils habitants de Mystic Falls, y compris Elena, Bonnie et Donovan. Et nous étions encore là. Et ce, même si nous étions passés pas loin de la mort à plusieurs reprises. Son petit discours, renforça davanage mon désir de sauvetage. La colère me foudroya complètement et je me rapprochais beaucoup plus vite de Stefan, à deux doigts de lui balancer mon poing en pleine figure. " Bordel Stefan ! Combien de fois nous avons risqués nos vies pour elle ? Combien de fois nous avons combattus Klaus à Mystic Falls pour la sauver ? Combien de fois il a voulut se servir d'elle comme distributeur de sang pour créer ses hybrides de merde et combien de fois nous lui avons mis des bâtons dans les roues ? Tu préfères attendre sagement ? Où est ton courage mon frère ? " grognais-je en l'attrapant par le tee-shirt. En réalité j'étais plus en colère contre la situation, contre Klaus que contre lui. Mais il fallait bien que je porte le blâme sur quelqu'un. Et la seule présence pour l'instant, c'était la sienne. Alors non, je ne me sentais pas coupable d'hurler au visage de mon frère. Parce que cette situation me tué un peu plus à chaque minute. La non présence d'Elena à mes côtés me faisait prendre de mauvaises décisions. Elle me rendait irritable, et guère enclin à réfléchir posément à un plan comme je l'aurais peut-être fait autrefois. " Il est hors de question que Klaus se serve d'Elena comme réservoir de sang Stefan ! Je ne la laisserai plus se faire siphonner juste pour que ce con*ard se crée une famille de substitution. Je ne le laisserai pas gagner encore une fois! Alors la question Stefan, c'est : est-ce que tu es avec moi ou tu vas te cacher dans ta solitude et attendre que ça passe ?! " Mon visage était très près du sien. Et mes paroles étaient acides et pleine de rancoeur. Je me foutais complètement que la famille Mikaelson soit au complet et que je risquerai sans doute ma peau dans une mission suicide. Je ne pouvais pas rester sans réagir. J'étais incapable de rester une journée de plus sur le banc de touche. J'étais incapable d'imaginer jour après jour ce qu'elle pouvait bien subir. Et pire que tout, j'étais incapable de survivre une journée de plus sans l'avoir dans mes bras. Alors d'une façon ou d'une autre, il allait falloir que l'on trouve un plan. " Comme d'habitude, avec un plan à la con, que je ne vais pas suivre et qui ne fonctionnera pas, jusqu'à la dernière minute. " répondis-je en lachant Stefan et en lustrant son col des doigts. Je lui tapotais l'épaule, essayant de me calmer et  de reprendre pied avec la réalité. Ce n'était pas le moment de partir en live. Il fallait que je réfléchisse. " Figure toi, quand te suivant cette semaine, j'ai découvers que tu allais voir cette fille, Camille. Et d'après mes renseignements, cette nana est plutôt proche de Klaus non ? Il a même paraît-il, une affection toute particulière pour elle. Elle sera notre monnaie d'échange contre Elena."

_________________
Fuyez ! Pauvre fou
Moi ? Je suis malhonnête ! Et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive... Honnêtement, ce sont des hommes honnêtes dont il faut se méfier, parce qu’on peut jamais prévoir à quel moment il feront un truc incroyablement... stupide. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: So i wouldn't have to feel alone [Damon]   Aujourd'hui à 6:44

Revenir en haut Aller en bas
 

So i wouldn't have to feel alone [Damon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» lennon&noah → Feel so close
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: Welcome to the Big Easy :: Jackson Square-