Les Top

Leatherland
Blazing Star
Fearwood
Chicago Dreams



 

Bienvenue sur le forum ♥

Merci de privilégier les personnages masculins.
Nous manquons de membres du brotherhood et d'hérétiques.

Partagez | .
 

 "Feeling the world go against us" Klaus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 408
▬ Points : 462
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: "Feeling the world go against us" Klaus.    Jeu 18 Aoû - 13:35





Je m'en souvenais comme si c'était hier et non quelques mois plus tôt. La soirée organisée par les Mikaelson avait pris un tournant des plus dramatique quand la sorcière s'est révélée être l'invité surprise. Nous prenant alors au piège dans cet endroit nommé l'Abattoir... Oui le nom de l'endroit aurait dû me pousser à me méfier un peu plus. Et cette sorcière exigée non pas un mais trois sacrifices. Un loup-garou se porta volontaire, un certain Jackson, marié à Hayley la mère de Hope, fille de Klaus. Puis ce fut le tour d'un kitsune et d'une jeune femme, Camille amie de Niklaus, qui réussit à survivre mais en tant que vampire.

Un homme que je ne connaissais pas réussi par je ne sait quel miracle à en finir avec la sorcière, gagnant ainsi son pouvoir. Ce n'était pas un humain mais un loup-garou et cet évènement propulsa la faction sur le devant de la scène. Et le fait que je ne connaissais rien de cet homme ne me rassura guère. Alors je choisis de faire la seule chose à laquelle j'excellais, je pris la poudre d'escampette, profitant de la panique générale et des gens qui fuyaient l'endroit.

Mon premier arrêt fut Chicago afin de retrouver quelques vampires que j'avais créés et qui devaient avoir des informations sur le loup-garou en question, j'appris son nom Peter Hale, ajouté à ça l'endroit où il avait toujours vécu Beacon Hills. Je me rendis donc là-bas afin d'en savoir plus sur ce fameux Peter Hale avant de rentrer à la Nouvelle-Orléans. Pas seule cette fois, un marine, Drew, que j'avais transformé quelques années plus tôt et une sorcière m'accompagnait. Drew était chargé de la sécurité de la sorcière, à 929 ans j'estimais avoir passé l'âge de jouer les baby-sitter.

J'avais réquisitionné un appartement de prestige situé au dernier étage d'un immeuble autrement appelé penthouse, avec une vue magnifique sur la Nouvelle-Orléans. Ca faisait trois mois que je n'avais pas vu Niklaus, trois mois que j'étais partie. Mais c'était ce que j'avais toujours fait quand la situation devenait compliquée, je n'affrontais pas un ennemi dont je ne savais rien. Je préférais disparaître quelque temps pour revenir avec des réponses et un plan B.

Et cette histoire d'ennemi m'avait servi pour m'enfuir, couvrant mes traces, impossible à localiser, j'avais appris à disparaître complètement, même des yeux d'un originel. C'était un talent que j'avais appris grâce ou à cause de Mikael quand sa balle en bois m'avait manqué de peu. Mais revoir Niklaus m'avait fait l'effet d'un électrochoc, comme si après toutes ses années rien n'avait changé. Mais les gens que Klaus aimait été en réalité sa plus grande faiblesse. Et on se trouvait en première ligne quand des ennemis décidés de refaire surface. Vous pouvez me croire, vous ne vivez pas aussi longtemps avec une réputation comme la sienne sans vous faire quelques ennemis.

Appuyé sur la terrasse, j'observais la ville sous un magnifique couché de soleil, un verre de bourbon à la main. La baie vitrée était grande ouverte. Je me tournais pour voir un jeune vampire, expert en informatique, Tchet, exercer sa magie dans mon salon. Fraîchement transformé sur un coup de tête il avait du mal à profiter des avantages. Se comportement juste comme un humain, terrifié par le moindre bruit. Drew est la sorcière étaient de sortie, puisqu'elle avait besoin de matériel pour différents sorts.

- Ca avance ?

- Ca pourrait aller plus vite si je pouvais me déplacer de jour et non rester cloîtré dans le noir toute la journée.

Les jeunes vampires et leurs arrogances est une chose qui m'échappera toujours. Je me levais de ma chaise afin de m'avancer vers le vampire posant mes mains sur ses épaules, ce dernier sursauta, chose qui m'arracha un maigre sourire. Alors comme ça le geek que j'avais transformé désirer un bijou lui permettant de sortir de jour ?

- Et prendre le risque que tu m'échappes avec les informations... Non sinon je devrais te traquer et t'éliminer et je n'ai pas le temps pour ça.

Je me déplaçais pour ouvrir la porte d'entrée, espérant créer un courant d'air afin de rafraîchir l'appartement. Puis je pris place face à l'informaticien qui répertorier les différentes informations. Ce dernier releva la tête replaçant ses lunettes sur son nez avant de me demander ce qui lui arriverait si je n'étais pas satisfaite de ses services, puis il répondit lui-même a ses propres interrogations.

- Attendez je connais la réponse, je finirais éparpillés au quatre coin de la ville façon puzzle ?

J'émis un léger rire, et Tchet émit un sourire avant de prendre une gorgée de son soda. Puis je sentis une présence familière dans mon dos, et sans même prendre le temps de me retourner.

- Tu en as mit du temps pour me trouver Nik. Je commençais à croire que tu m'avais oubliée.

Le vampire face à moi arqua un sourcil alors que je faisais pivoter ma chaise, lui permettant de voir l'hybride qui se tenait dans l'encadrement de la porte d'entrée.

"

_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
▬ Messages : 652
▬ Points : 888
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible & récupérer le trône de la ville.
MessageSujet: Re: "Feeling the world go against us" Klaus.    Lun 14 Nov - 16:02

Feeling the world go against us.
Catch me if you can.
Aaren ✧ Niklaus
Elle avait disparu comme ça, sans dire un mot, profitant de la situation ce soir-là. Je ne l’avais pas retrouvé depuis quelques semaines qu’elle avait déjà choisi de prendre la tangente, me laissant alors dans une perplexité certaine et surtout ne sachant pas quand elle choisirait de se montrer de nouveau. Une chose était certaine, elle n’était plus à la Nouvelle-Orléans. J’aurais pu missionner quelques-uns de mes sbires afin de retrouver sa trace, mais elle savait mieux que personne couvrir ses traces. Et puis, après l’épisode de Chicago, je n’en avais pas le droit. Alors j’avais attendu et trois avaient passés lorsque j’entendis à nouveau parler d’elle en ville.

Trois mois, c’était finalement bien peu de temps, en comparaison des dernières décennies qui nous avaient séparés. Pourtant ces trois mois, qui faisaient suite à nos retrouvailles, m’avaient semblé bien plus long en sachant qu’elles se trouvaient là, quelque part. Je ne savais pas qu’elles avaient été les raisons exactes de son départ précipité. Ce n’était qu’en arrivant au seuil de son appartement que j’en compris alors la raison. Je la surpris ainsi en train de discuter avec ce qui semblait être un de ses pions. J’usais de ma vitesse avant de pénétrer dans les lieux, les trouvant tous les deux affairés à travailler sur je ne sais quelle affaire.

- Tu en as mis du temps pour me trouver Nik. Je commençais à croire que tu m'avais oubliée.

- Je ne vois vraiment pas comment j’aurais pu, dis-je dans un regard à la fois réprobateur et chargé de sens. A vrai dire, c’est plutôt moi, qui commençais à me demander si tu n’avais pas cherché à me fuir.

J’aurais apprécié des nouvelles de sa part ou bien même qu’elle me mette dans la confidence de son projet. Mais après tout, il fallait peut-être que je gagne sa confiance à nouveau. Toujours est-il que je soupçonnais quelque part que son petit voyage avait également été un moyen pour elle de ne pas avoir à affronter les sentiments qu’elle ressentait pour moi… En tous cas contenir les miens n’avait, en cet instant, jamais été aussi compliqué.

Je lançais un regard en direction du gugusse qui se trouvait assis à côté d’elle, en regrettant qu’il soit dans la même pièce que nous en ce moment.

- Et donc, est-ce que tu voudrais bien m’expliquer sur quoi est-ce que tu, ou plutôt vous, êtes en train de travailler ? Je suis curieux de savoir quelles recherches t’ont tenues aussi longtemps éloigné de La Nouvelle-Orléans.

Et, par la même occasion, de moi.
© Starseed

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 408
▬ Points : 462
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: Re: "Feeling the world go against us" Klaus.    Mar 10 Jan - 11:43



Confortablement installée dans ma chaise j'observais Niklaus qui me faisait face, attendant de connaître sa réaction, j'avais disparu pendant trois mois c'était plus simple comme ça. Je ne fuyais pas le danger je m'éloigner de l'inconnu le temps d'en apprendre plus sur mon adversaire. On n'atteignait pas pratiquement l'âge d'un originel en se jetant dans la gueule du loup. Je précisais à l'hybride qu'il avait pris son temps pour me trouver.

- Je ne vois vraiment pas comment j’aurais pu. A vrai dire, c’est plutôt moi, qui commençais à me demander si tu n’avais pas cherché à me fuir.

Son ton était réprobateur, et je gardais un visage impassible. Non parce que je voulais qu'il se mette en colère mais parce qu'inconsciemment, je me sentais soulagée de le revoir là, juste devant moi. J'étais toujours tellement prise par mes recherches que j' oubliais souvent de savourer les petits moments.

- Te fuir ? Si je cherchais réellement à te fuir je ne serais pas venue à la Nouvelle-Orléans en premier lieu... Et une fois partie je ne serais pas revenue. Tu me connais je tiens rarement en place, surtout quand ma vie est menacée.

Je me doutais qu'une partie de lui m'en voulait d'être partie comme ça. Et peut-être qu'inconsciemment je lui faisais toujours payer le fait de m'avoir abandonné dans les années vingt à Chicago avec pour seule compagnie une balle en bois se rapprochant de mon coeur et Mikael.

- Et donc, est-ce que tu voudrais bien m’expliquer sur quoi est-ce que tu, ou plutôt vous, êtes en train de travailler ? Je suis curieux de savoir quelles recherches t’ont tenues aussi longtemps éloigné de La Nouvelle-Orléans.

- Oh c'est très simple. Aaren m'a chargé de trouver et classer des informations concernant...

Je pouvais voir son regard se poser sur Tchet, je m'étais tourné vers lui et il en profita pour se taire avant de se mettre à siroter son soda aidé d'une paille. Je tentais de cerner si je pouvais voir un brin de jalousie dans le regard de l'hybride, sans grand succès. Mais alors que je m'apprêtais à lui répondre je sentis la présence de Tchet se rapprochant de moi.

- Euh... Aaren je crois que Klaus Mikaelson est sur notre palier.

Je levais les yeux au ciel, faisant légèrement pivoter ma chaise afin d'observer de plus près le jeune Tchet qui semblait vraiment impressionné de voir Klaus Mikaelson en chair et en os. J'émis un sourire poli alors qu'il avait toujours les yeux rivés sur Klaus. Je claquais des doigts juste devant ses yeux, rassemblant toute son attention sur moi.

- Tu n'as pas des recherches plus pressantes à faire plutôt que de m'indiquer ce qui se passe juste sous mes yeux ? La chambre est libre Tchet.

Quelques secondes s'écoulèrent avant qu'il n'attrape son ordinateur et ne commence à s'éloigner, il ferma la porte derrière lui et alors que je me retrouvais enfin seule avec l'hybride originel, la porte de la chambre s'ouvrit de nouveau et Tchet passa une nouvelle fois afin de venir chercher son verre de soda. En repartant il s'entrava dans l'encadrement de la porte manquant de peu de s'étaler de tout son long sur la moquette grise de la chambre, renversant au passage du soda sur cette dernière. Je soupirais avant de me lever pour m'approcher de Niklaus.

- Je suis à la recherche d'informations concernant ton nouvel ennemi Peter Hale. Un loup-garou à tenter de me faire la peau alors que je n'étais qu'une humaine. Ca ne m'arrivera pas une seconde fois.

_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega



Dernière édition par Aaren Morgen le Lun 27 Fév - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
▬ Messages : 652
▬ Points : 888
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible & récupérer le trône de la ville.
MessageSujet: Re: "Feeling the world go against us" Klaus.    Dim 5 Fév - 14:30

Feeling the world go against us.
Catch me if you can.
Aaren ✧ Niklaus
Je m’avançais vers le milieu de la pièce en la balayant rapidement du regard, avant de me rapprocher du pion qui se tenait juste devant l’ordinateur. Et bien que je faisais quasiment fis de sa présence, la mienne semblait avoir été très remarquée, puisque ce dernier ne me lâchait pas des yeux. Sa présence commençait légèrement à m’agacer, mais heureusement Aaren lui fit débarrasser le plancher en moins de deux en l’envoyant dans la chambre d’à côté.

« Je suis à la recherche d'informations concernant ton nouvel ennemi Peter Hale. Un loup-garou à tenter de me faire la peau alors que je n'étais qu'une humaine. Ça ne m'arrivera pas une seconde fois. »

Voilà dont ce qui l’avait fait déguerpir si vite, ce maudit loup-garou. A dire vrai c’est bien ce que j’avais pensé en premier lieu. Mais comme nous venions juste de nos retrouver, j’avais bien eu quelques doutes quant au loup qu’elle avait vraiment cherché à fuir. Mais passons, elle était revenue, alors qu’elle aurait très bien pu choisir de se trouver un endroit tranquille.

« Jusqu’où tes recherches, ou plutôt vos recherches -dis-je en haussant légèrement la voix pour être entendu du  larbin-, ont-elles pu te mener jusque-là ? Si tu as besoin de quoi que ce soit dis-moi, plus vite on pourra se débarrasser de lui, mieux ce sera. »

Je ne pouvais m’empêcher de tirer un petit sourire intérieur de la victoire, parce qu’il fallait bien l’avouer, je ne pensais pas la revoir avant quelques décennies. Ce n’était certainement pas pour ce maudit chien qu’elle était simplement revenue, les loups-garous à mater ce n’était pas ça qui manquait. Mon égo me titillait en me disant que si elle était revenue, il y a avait de grandes chances que ce soit surtout pour moi.

« Je suis ravi de voir que tu as fini par retrouver le chemin de la maison en tous cas. » dis-je en la dévisageant du regard et en repassant délicatement une mèche de ses cheveux derrière son oreille.

J’espérais bien que ce dernier mot allait faire le tour de ses méninges pendant un petit moment. Je voulais lui faire comprendre de façon plus ou moins explicite que c’était quelque chose que j’étais désormais prêt à lui offrir et qu’il ne tenait plus qu’à elle de me montrer que c’était ce qu’elle voulait elle aussi. Je n’avais jamais douté de mes sentiments pour Aaren, mais chercher à m’engager… voilà quelque chose que je n’avais jamais été prêt à faire avec elle. D’abord, parce que je pensais qu’elle méritait mieux, mais aussi et surtout parce que je ne pouvais m’empêcher de penser qu’elle ne me supporterait pas bien longtemps. Seulement depuis la naissance de Hope, j’avais senti naître en moi une flamme nouvelle d’espoir et de changement. Oh ce n’était pas quelque chose que j’avais cherché à crier sur les toits ou dont je cherchais à faire le bel étalage au quotidien bien sûr, au contraire je tentais plutôt de ne rien laisser paraître de tout ça pour le moment. Mais là, à l’intérieur de moi, je ne pouvais pas nier la présence de cette flamme. Une présence que je cherchais à préserver le plus précieusement possible, comme si celle-ci risquait de partir en fumée à tout moment. Et voilà qu’Aaren était réapparue dans ma vie peu  de temps après tout ça. Cette fois-ci je ne comptais pas louper le coche, une fois mais pas deux. J’avais tout intérêt à me montrer convaincant.
© Starseed

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 408
▬ Points : 462
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: Re: "Feeling the world go against us" Klaus.    Lun 27 Fév - 18:10



Tchet avait choisi de déguerpir dès que je lui avais demandé. Squattant la chambre tout en continuant ses recherches pendant que je me chargeais de recevoir notre invité surprise. Ce dernier avait rapidement décidé de rejoindre la pièce, décidant de se rapprocher de Tchet juste avant que le jeune homme ne m'informe qu'il était là. J'expliquais les raisons de mon départ à l'hybride. L'informant que c'était ce loup-garou qui m'avait fait partir, mais est-ce que c'était réellement mon unique raison ?

- Jusqu’où tes recherches, ou plutôt vos recherches ont-elles pu te mener jusque-là ? Si tu as besoin de quoi que ce soit dis-moi, plus vite on pourra se débarrasser de lui, mieux ce sera.

- Elles m'ont conduite jusqu'à Beacon Hills une petite ville dont je suis sûre que tu n'as jamais entendu parler. Tu ne rates pas grand chose d'ailleurs. Quant à ce dont j'ai besoin, les vampires que j'ai engendrés se chargent de ça.

A cause de ma nature j'avais toujours préféré la ville aux petits village perdue au beau milieu de nulle par et ça pour plusieurs raisons, d'abord il y avait beaucoup plus de monde et donc de proies potentielles, mais il y avait aussi le fait que personne ne vous connaissiez et donc vous passiez facilement inaperçues.

- Je suis ravi de voir que tu as fini par retrouver le chemin de la maison en tous cas.

Non Peter n'était pas la seule raison de mon départ, j'étais revenue à la Nouvelle-Orléans pour renouer avec Niklaus et accessoirement lui apprendre que je n'avais pas péri à Chicago, mais également pour apprendre pourquoi il n'était pas revenu pour s'assurer ou non de ma survie. Et si je comptais tomber seulement sur Nik et sa famille, j'avais rencontré Hayley et Hope, sa fille mais également celle de Klaus. Il avait enfin tout ce qu'il avait toujours voulu une famille, chose qui m'était impossible vu ma nature. Alors j'avais douté et je m'étais servie de ce Hale comme d'une excuse. L'hybride me dévisagea avant de glisser une mèche de mes cheveux derrière mon oreille.

- C'est ta ville après tout. Si c'est l'endroit que tu as choisi où est-ce que je pourrais aller ?

Ma main effleura sa main libre, il m'avait manqué je ne pouvais le nier. Mais les personnes étaient unanimes une guerre était sur le point d'éclater. Ca m'aurait presque fait regretter le règne éphémère de cette sorcière qui en avait effrayé plus d'un. J'attrapais la main de l'hybride avant de l'attirer sur le balcon d'où l'on pouvait voir un magnifique coucher de soleil. Persuadée que son esprit artistique apprécierait l'attention, j'avais beau ne pas touché à la peinture ni au dessin j'aimais beaucoup l'art et ce que Niklaus était capable de faire mais avant que je lui révèle...

- Et puis si occasionnellement, il faut remettre un cabot à sa place avant d'être enfin en sécurité. C'est un risque à prendre, tu sais bien que je ne fuis jamais un combat.

J'étais revenu en grande partie pour Klaus c'était vrai et j'étais persuadée qu'il le savait pertinemment. L'hybride avait toujours aimé la Nouvelle-Orléans qu'il considérait comme sa ville, sa maison. Et si pour lui cette ville avait assez de potentiel pour qu'il l'appelle sa maison alors je le pouvais tout autant faire de cette ville ma maison aussi. Tant que l'hybride voudrait bien de moi dans le paysage.

- Sans oublier qu'il y a de grandes chances pour que Mikael rapplique et tu sais à quel point j'adore ton père. Je lui dois une belle balle en bois...

J'appuyais mon menton sur ma main tout en continuant de contempler le spectacle qui s'offrait à nous, le soleil s'abaisser dans le ciel, enveloppant la ville entière d'une lumière chaude orangée. Je profitais de ses nouvelles retrouvailles qui se passer bien mieux que les dernières pour faire la conversation à l'hybride.

- Enfin beau-père j'ai jamais compris pourquoi tu t'acharnais à dire que c'était ton père.

_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
▬ Messages : 652
▬ Points : 888
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible & récupérer le trône de la ville.
MessageSujet: Re: "Feeling the world go against us" Klaus.    Dim 26 Mar - 11:29

Feeling the world go against us.
Catch me if you can.
Aaren ✧ Niklaus
« C'est ta ville après tout. Si c'est l'endroit que tu as choisi où est-ce que je pourrais aller ? »

Durant l’espace de quelques secondes, je sentis mon cœur battre un peu plus fort. Aaren venait de me faire comprendre qu’elle avait autant envie d’être avec moi, que j’avais envie d’être avec elle. Il me semblait qu’il n’y avait plus grand chose qui pouvait se mettre entre nous désormais. Nos barrières mutuelles étaient en train de céder. Bien que je n’avais jamais cherché à cacher mon affection pour elle depuis son retour, j’étais maintenant prêt à véritablement mettre en lumière mes sentiments. Nous avions peut-être l’éternité, je n’avais pour autant pas l’intention de perdre plus de temps.

Aaren venait d’attraper ma main, pour nous conduire sur le balcon. Dans le coucher de soleil, elle m’apparaissait encore plus magnifique que d’habitude, la lumière de ce dernier se noyait dans ses cheveux légèrement ondulés. Elle était lumineuse. Parfaite. Je plongeais mon regard dans ses yeux verts émeraude, ces yeux dans lesquels j’aurais pu me perdre indéfiniment... Quand j’étais seul avec elle, le temps semblait à chaque fois suspendu.

« Je n’étais pas vraiment sûr d’être un motif déterminant », lui répondis-je en détournant légèrement le regard.

« Et puis si occasionnellement, il faut remettre un cabot à sa place avant d'être enfin en sécurité. C'est un risque à prendre, tu sais bien que je ne fuis jamais un combat. »

« Oui, là tu ne m’apprends rien. »

J’esquissais un petit sourire en coin. Aaren était sans doute l’une des femmes les plus courageuses et téméraires qu’il m’avait été donné de rencontrer. Sa fougue faisait partie de ses choses qui m’avaient plus dès le départ chez elle et qui me plaisait toujours autant d’ailleurs.

« Sans oublier qu'il y a de grandes chances pour que Mikael rapplique et tu sais à quel point j'adore ton père. Je lui dois une belle balle en bois... »

Ça je n’étais pas prêt de l’oublier. Mais avec Hale, nous avions déjà fort à faire pour le moment, j’osais espérer que cette affaire-là pouvait encore attendre.

« Enfin beau-père j'ai jamais compris pourquoi tu t'acharnais à dire que c'était ton père. »

« Probablement parce que je n’ai jamais fait le deuil de ne pas en avoir réellement eu un, j’imagine. »

Depuis ma venue au monde, Mikael ne s’était jamais comporté comme un père digne de ce nom avec moi. Et lorsque nous avions appris qu’il n’était pas mon véritable géniteur... et bien on ne peut pas dire que les choses s’étaient arrangées entre nous. Quant à mon véritable géniteur justement, je n’avais jamais eu l’occasion de le connaître et ne l’aurait plus jamais, puisque ce dernier était mort depuis bien longtemps. Avec le recul, je ne considérais maintenant pas avoir jamais eu la présence d’une véritable figure paternelle. De ce fait, j’avais d’ailleurs eu quelques moments de doute au sujet de pouvoir être un bon père pour Hope. Mais une bonne amie à moi m’avait fait remarquer qu’au contraire, les lacunes de « mes pères » me servaient de parfait contre-exemple et que par conséquent, être un bon père était plus que dans les cordes. Tout au plus, ferais-je sûrement partie de ces pères surprotecteurs. Mais ça, c’était évidemment loin d’être une mauvaise chose à mes yeux. J’étais curieux de savoir ce qu’Aaren en pensait, son avis comptait aussi beaucoup pour moi.

« Tu penses que je saurais être ce père que je n’ai jamais eu pour Hope ? »
© Starseed

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 408
▬ Points : 462
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: Re: "Feeling the world go against us" Klaus.    Sam 1 Avr - 13:28



Klaus ne pensait pas être un motif déterminant dans ma décision de rester à la Nouvelle-Orléans, j'émis un sourire en coin en poursuivant notre conversation. Toujours sur ce balcon, je me demandais bien combien de temps cette ville garderait ce calme apparent. J'étais familière avec l'expression le calme avant la tempête et cette dernière s'avérait être vraie. Alors combien de temps il nous rester avant un nouvel assaut de Peter Hale ?

Mais Peter n'était pas notre seul problème, l'arrivé de Freya et Henrik en avait soulever un autre Dahlia. Esther et Mikael étaient de retour et je doutais que ce soit pour nous offrir une tasse de thé accompagné de biscuits. Notre conversation dériva naturellement vers Mikael et l'acharnement de Klaus qui le considérer toujours comme son père malgré tout.

- Probablement parce que je n’ai jamais fait le deuil de ne pas en avoir réellement eu un, j’imagine.

- Et tu n'es pas plus curieux que ça ? Il a peut-être de la descendance, tu as peut-être quelques membres de sa famille encore en vie. Je pourrais les rechercher si tu le veux.

Son père biologique était un loup-garou mais qui avait dû avoir d'autres enfants, qui avaient eu des enfants et ainsi de suite. Je savais à quel point Niklaus avait peur de se retrouver seul. Partir à la recherche de ses origines paternelles alors qu'il venait de devenir père, me paraissait une offre logique.

- Bien évidemment tu sais que mes services ne sont pas gratuits et que je ne fais d'exception pour personne.

Je me tournais vers l'hybride, alors que j'affichais un large sourire. Seulement ce dernier semblait encore perturbé. Je l'observais attendant qu'il prenne la parole, je n'allais tout de même pas devoir le forcer à me parler maintenant.

- Tu penses que je saurais être ce père que je n’ai jamais eu pour Hope ?

- Tu n'as connu avec Mikael que rejet et violence, Hope c'est ta chance de briser ce cercle. Si tu ne sais pas encore ce que tu dois faire, tu sais déjà ce que tu ne dois pas faire.

J'observais de nouveau l'horizon, Niklaus pouvait faire preuve d'une certaine insécurité quand il s'agissait des gens qu'il aimait vraiment. Pour tenter de le rassurer je me décider à le taquiner, jouant avec son ego millénaire.

- Et ne me dit pas que tu vas échouer là où des tas d'humains s'en sortent. Le grand Niklaus vaincu par un bébé. Là j'aurais vraiment tout vu.


_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
▬ Messages : 652
▬ Points : 888
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible & récupérer le trône de la ville.
MessageSujet: Re: "Feeling the world go against us" Klaus.    Jeu 6 Avr - 13:27

Feeling the world go against us.
Catch me if you can.
Aaren ✧ Niklaus
« Et tu n'es pas plus curieux que ça ? Il a peut-être de la descendance, tu as peut-être quelques membres de sa famille encore en vie. Je pourrais les rechercher si tu le veux. »

« J’ai déjà fort à faire avec les membres de ma famille actuelle, je ne suis pas sûr d’avoir envie de partir à la recherche d’autres membres de ma prétendue famille pour le moment. Mais c’est une offre à laquelle je vais réfléchir. »

Je n’avais jamais vraiment pensé à ça, le fait que mon défunt géniteur avait probablement eu d’autres enfants, qui en avaient certainement eu à leur tour et ainsi de suite. Mais je ne voyais vraiment pas ce que j’aurais pu avoir à dire ou à partager avec de lointains descendants d’un « père » que je n’avais même jamais connu. Peut-être bien oui que quelque part se trouvaient plusieurs personnes avec qui je partageais le même sang. Mais cela ne me faisait ni chaud, ni froid et ne signifiait pas grand-chose à l’heure actuelle pour moi. Néanmoins, être simplement renseigné à leur sujet pouvait toujours être utile, sait-on jamais.

« Bien évidemment tu sais que mes services ne sont pas gratuits et que je ne fais d'exception pour personne. »

Personne ? Comment ça personne ?

« Tu es vraiment dure en affaire ma chère. » répondis-je en plissant légèrement le regard. « Et puis, il me semble que je ne suis pas personne. » dis-je en approchant mon visage du sien, jusqu’à ce que mes lèvres effleurent son oreille droite. Je lui lançais un regard chargé de sens, avant de revenir plus sérieusement à notre discussion. Je lui avais fait part de mes doutes quant à la façon dont je pourrais être ou ne pas être, un bon père pour Hope.

« Tu n'as connu avec Mikael que rejet et violence, Hope c'est ta chance de briser ce cercle. Si tu ne sais pas encore ce que tu dois faire, tu sais déjà ce que tu ne dois pas faire. »

« Oui, là-dessus il n’y a pas de doute possible. »

Jamais je ne pourrais reproduire avec Hope la relation que Mikael et moi entretenions. De cela, j’étais absolument certain. Mikael ne m’avait jamais aimé, même lorsqu’il pensait que j’étais bel et bien son « vrai fils ». En ce qui me concernait, c’était tout le contraire. Je n’avais jamais ressenti autant d’amour pour un seul être. On aurait très bien pu venir me dire demain ou dans cent ans qu’Hope n’était pas ma vraie fille, dans mon cœur rien n’aurait changé. Lorsque mes yeux avaient rencontrés les siens pour la première fois, elle avait pris possession de mon cœur pour l’éternité. Je savais qu’à jamais je serais là pour elle, que je l’aimerais sans conditions. Ce qui m’inquiétait plus, c’était l’opinion qu’elle pourrait éventuellement se faire de moi en grandissant. Ce n’était un secret pour personne, j’étais loin d’être un ange. Et je ne voulais pas que ma fille puisse me voir seulement comme un monstre…

« Et ne me dit pas que tu vas échouer là où des tas d'humains s'en sortent. Le grand Niklaus vaincu par un bébé. Là j'aurais vraiment tout vu. »

« Tu as probablement raison. » répondis-je en laissant échapper un sourire.

Pensif, j’observais le soleil rougeoyant qui s’estompait à une vitesse de plus en plus rapide dans le ciel. L’horizon était flamboyant, magnifique, inspirant. Là, tout de suite, je me sentais bien, apaisé. Porté par cet élan de beauté et de calme, je plongeais mon regard dans celui d’Aaren, à la recherche de son approbation. Ma main caressa doucement son visage, avant de se glisser derrière sa nuque pour attirer ses lèvres aux miennes. J’avais cherché bien des façons de lui déclarer mon amour, mais tous les mots m’avaient semblé insuffisants. A mes yeux, ce baiser était plus chargé de sens que toutes les déclarations possibles et inimaginables, et je n'avais déjà que trop attendu...

« Je n’en pouvais plus d’attendre. » murmurai-je doucement à son oreille, avant de la dévisager avec amour.
© Starseed

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 408
▬ Points : 462
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Là où tu ne m'attend pas x)
▬ Emploi/loisirs : Embêter le monde ça compte ? Sinon je collecte des informations sur le monde surnaturel...

Feuille de personnage
Petit + : Bague de jour
Créateur de votre lignée : Klaus Mikaelson
MessageSujet: Re: "Feeling the world go against us" Klaus.    Mer 12 Avr - 13:47



- J’ai déjà fort à faire avec les membres de ma famille actuelle, je ne suis pas sûr d’avoir envie de partir à la recherche d’autres membres de ma prétendue famille pour le moment. Mais c’est une offre à laquelle je vais réfléchir.

J'émis un sourire, après lui avoir proposé de faire des recherches concernant son père biologique. Niklaus avait un réel problème avec la solitude, alors je pensais qu'en rencontrant qui étaient liés à lui génétiquement, des loups-garous comme lui, ça pourrait peut-être l'aider. Pour détendre l'atmosphère, je précisais rapidement que mes services n'étaient pas gratuits et que je ne faisais pas d'exception.

- Tu es vraiment dure en affaire ma chère. Et puis, il me semble que je ne suis pas personne.

Il approcha ses lèvres de mon visage pour susurrer la dernière partie de sa phrase. Je rivais mon regard sur le sien. J'émis un léger sourire, s'il pensait s'en sortir de cette façon, l'hybride avait tort.

- Ma vie privée n'affecte en rien mon professionnalisme.

Notre conversation ne tarda pas à concerner Hope et les compétences de Klaus, qui craignait de ne pas être un bon père. Mais Mikael n'avait été que violence avec Niklaus, et il en avait terriblement souffert, je n'avais pas le moindre doute pour ce qui était de la nature paternelle de Klaus. Ce qui m'inquiétait, c'était le fait qu'elle ne soit qu'un bébé au sein d'un monde surnaturel. Et rien qu'en portant le nom Mikaelson, elle avait hérité de tous leurs ennemis. Puis, je tentais de lui remonter le moral à ma manière, déclarant que si le grand Niklaus se retrouver vaincu, on aurait réellement tout vu.

- Tu as probablement raison.

Il laissa lui échapper un sourire avant de plonger de nouveau son regard sur le mien, et ses lèvres effleurèrent les miennes, ma main droite se posa sur sa joue quant à ma main gauche elle était posée sur son torse.

- Je n’en pouvais plus d’attendre.

J'émis un léger sourire, c'était plaisant au milieu de toute cette incompréhension d'avoir quelqu'un à vos côtés. C'était une bonne chose mais aussi une mauvaise, car c'était une personne que vous preniez le risque de perdre.

- Ca va se compliquer n'est-ce pas ?

Je n'étais pas inquiète, plutôt réaliste ce calme apparent ne durerait pas et je n'avais pas l'impression que la famille Mikaelson ne pourrait pas gagner cette fois, affronter d'anciens ennemis, mais en voyant de nouveaux surgir se mêlant aux anciens...

- Peter Hale qui gagne du pouvoir, Marcel en disgrâce, toi. Deux hommes qui veulent, sans doute la même chose que toi, dont un qui te connaît par coeur...



_________________
« I've buried my love in the moon dust » I'm a cast away, and men reap what they sow. And I say what I know to be true. Yeah, I'm living far away on the face of the moon. I've buried my love to give the world to you omega

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
▬ Messages : 652
▬ Points : 888
▬ Date d'inscription : 06/06/2015
▬ Localisation : La Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Essayer d'être le meilleur père possible & récupérer le trône de la ville.
MessageSujet: Re: "Feeling the world go against us" Klaus.    Lun 29 Mai - 18:11

Feeling the world go against us.
Catch me if you can.
Aaren ✧ Niklaus
« Ça va se compliquer n'est-ce pas ? »

« J’en ai bien peur. Mais vu l’état actuel des choses, je trouve que celles-ci  seraient bien plus compliquées si je ne t’avais pas à mes côtés. »  

Pendant très longtemps, j’avais pensé qu’avoir quelqu’un avec qui partager sa vie ne pouvait que vous rendre plus faible, vulnérable. Mais je m’étais rendu à l’évidence qu’être seul ne nous rendait pas forcément plus fort et qu’il ne restait finalement qu’une amère solitude. En étant avec Aaren, je prenais certes le risque de pouvoir la perdre un jour. Mais le risque de passer à côté d’une belle histoire semblait peser beaucoup plus lourd dans la balance. Je nous faisais confiance pour faire face aux difficultés qui nous pourraient nous attendre.

J’attrapais sa main tendrement, croisant simplement mes doigts avec les siens, tout en regardant au loin.

« Peter Hale qui gagne du pouvoir, Marcel en disgrâce, toi. Deux hommes qui veulent, sans doute la même chose que toi, dont un qui te connaît par cœur... »

« Il est vrai qu’ils veulent la même chose que moi. Et tu sais ce que représente La Nouvelle-Orléans à mes yeux. Mais il est aussi vrai que dorénavant ma priorité reste Hope, sa sécurité et son bonheur. Avec tous nos ennemis… Je dois dire que je ne me suis pas montré au maximum de mes capacités pour récupérer cette ville. »

Ce n’était pas forcément facile à admettre, mais c’était pourtant la vérité. Entre Peter et les loups, Marcel et ses fidèles, les sorcières et sorciers… Le nombre de mes ennemis n’avaient jamais été aussi grand et je n’avais jamais eu autant à perdre. A la différence de La Nouvelle-Orléans, je n’étais pas prêt à prendre le moindre risque si ça pouvait coûter la sécurité de ma fille. Je pouvais perdre une ville, mais certainement pas ma fille. La menace était multiple, elle venait de tous les côtés, tant et si bien que prudence était devenu mon maître mot ces derniers temps.

« Je n’ai plus le droit de ne penser qu’à moi. Et je compte sur toi pour me le rappeler. »
© Starseed

_________________




Dangerous tonight
I am a lion and you are dead
I'll drag your heart into the ground

signature par LITTLEHARLEEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Feeling the world go against us" Klaus.    

Revenir en haut Aller en bas
 

"Feeling the world go against us" Klaus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: A place to hide :: Les Appartements-