Top Partenaires

Daearen
Fearwood
Salvatore Boarding School
Historia Pactum
Dust And Shadows
Imperium
Heroes and Vilains

Sujets Libres

Sometimes the shape you take...



 

Bienvenue sur le forum Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) 911916552 Certains pv sont toujours libres : Theo Raeken, Liam Dunbar, Damon Salvatore, Jeremy Gilbert etc... Nous manquons cependant de vampires, de membres du brotherhood et des membres du groupe Others

Partagez
 

 Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Brotherhood,
The Descent Into Hell

Samuel Keller
Samuel Keller
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) M7swvq
▬ Messages : 658
▬ Points : 422
▬ Date d'inscription : 02/02/2018
▬ Localisation : A l'hôpital, à mon domicile (houseboat), dans les rues de la Nouvelle Orleans
▬ Emploi/loisirs : médecin

Feuille de personnage
Petit + : Bague trompe la mort (0/5)
Créateur de votre lignée :
Inventaire:
MessageSujet: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyLun 16 Juil - 13:32

Les urgences, le service de tous les dangers !Camryn Jensen & Samuel Keller
"DRING...DRING...DRING...DRING...DRING...DRING...DRING....DRING..."

Ce bruit c'est celui de mon réveil matin, je ne tarde pas, non sans une petite grimace faciale, à éteindre l'appareil m'informant qu'il est l'heure de quitter mon lit pour aller bosser, la suite ?, je roule sur le dos dans mon lit/m'étire puis me redresse/m'assois doucement sur le bord de mon sommier et me frotte les yeux, la nuit a été très courte et pour cause, j'ai chassé cette nuit et celle ci s'est éternisée plus que de raison, j'ai aussi pris quelques coups..., heureusement sans gravité, j'ai connu bien pire en tout cas, bref, je me lève/prend ma douche puis m'habille, je me sens plus réveillé après ça ?, un peu, pas grave; après un petit déjeuner et deux litres de café avalé...ok, j'exagère un peu pour le café; ça devrait le faire !                                              

Ayé, il est l'heure d'aller à l'hôpital, j'enfile fissa ma veste, attrape mes clés et je quitte ma houseboat, vu l'heure tôt qu'il est; la route est dégagée. Le temps passe, ayé, je suis arrivé à destination, je me gare puis entre dans l'établissement de soin, je salue, sur le chemin qui me conduit à mon casier, les collègues que je croise, l'un d'eux me demande d'où viennent mes petites égratignures au visage, je répond un truc crédible, ne mettant pas en cause d'être surnaturel, oui; je mens mais j'ai pas le choix.

So, me voici à présent devant mon casier, je l'ouvre, pose mes affaires dedans puis me change, une fois cela fait et mon stéthoscope autour du cou, je quitte la pièce et, comme c'est encore calme dans le service des urgences, je vais dans la salle de repos et me sers un nouveau café, oui, c'est ma deuxième tasse mais j'en ai besoin après le peu d'heures de sommeil que j'ai eu !
© 2981 12289 0


Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Y9lp


Dernière édition par Samuel Keller le Lun 4 Fév - 18:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

I'm Just A Beta
The Reckoning

Camryn Jensen
Camryn Jensen
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Tumblr_mv8ss6Dxv21qhelx5o4_250
▬ Messages : 792
▬ Points : 2029
▬ Date d'inscription : 22/08/2017
▬ Localisation : mon temps se partage essentiellement entre mon travail et mon appartement mais vous me trouverez aussi dans les rues de la ville
▬ Emploi/loisirs : infirmière urgentiste

Feuille de personnage
Petit + : a la capacité de se transformer entièrement en loup
Créateur de votre lignée : mes parents, les Carter
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyMar 24 Juil - 15:22

Prénom & PrénomLes urgences, le service de tous les dangers. Camryn Jensen et Samuel Keller

Le réveil sonne et je me réveille en sursaut en me redressant dans mon lit. Durant quelques secondes je suis un peu perdue puis je retrouve mes repères et reconnait le petit appartement où j'ai récemment posé mes valises. Les images de mes cauchemars se dissipent et j'éteins mon réveil d'un geste brusque. C'était encore le même cauchemars, je le fais en boucle depuis quelques jours. Enfin je ne sais pas si c'est vraiment un cauchemars, je me trouve dans les bois et il fait très sombre, j'entends des sons mais ce n'est rien de compréhensible et j'ai un sentiment de danger alors qu'il ne se passe strictement rien. Ces images oppressantes me poursuivent et mes nuits ne sont pas très reposantes alors que j'en aurais bien besoin vu les journées de fou que j'ai à l’hôpital. D'ailleurs en parlant du travail je vais finir par être en retard si je ne me dépêche pas un peu alors je repousse la couverture et vais prendre une bonne douche pour m'éclaircir les idées. Ensuite je m'habille et coiffe mes cheveux avant de me rendre à l'espace cuisine. Cet appartement est qualifié de petit mais pour le temps que j'y passe il me suffit amplement et point essentiel il est dans mon budget. Tout en rassemblant mes affaires dans mon sac je mange une tartine beurrée et bois une tasse de café puis j'attrape mes clés et quitte mon logement en claquant la porte. Je n'ai pas encore vraiment eu le temps de me pencher sur la question de l'achat d'une voiture alors soit je vais au travail à pieds soit je prends le bus. Ce matin une petite flemme se fait sentir et je prends les transports en commun.

Après avoir passé les contrôles de sécurité de l'entrée du personnel je vais aux vestiaires féminins et salue mes collègues qui s'y trouvent. La circulation était fluide alors je suis parfaitement à l'heure, c'est mieux quand on vient d'être embauchée. Je retire mes vêtements civils et enfile la tenue réglementaire des infirmières urgentistes puis attache mes cheveux en un chignon vite fait. Ensuite je vais au bureau de la chef afin de prendre mon emplois du temps pour la journée. Je suis encore assignée à l’hôpital, j'ai hâte de pouvoir retourner sur le terrain car c'est là-bas que je me sens vraiment à ma place. Suivant ce qui est inscrit sur ma feuille de service je rends visite aux patients dont j'ai la charge et vérifie que tout va bien. Tout se passe bien pendant une heure puis brusquement mon biper sonne en signalant un code d'urgence alors je presse le pas en direction de la salle où un problème vient d'éclater.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Brotherhood,
The Descent Into Hell

Samuel Keller
Samuel Keller
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) M7swvq
▬ Messages : 658
▬ Points : 422
▬ Date d'inscription : 02/02/2018
▬ Localisation : A l'hôpital, à mon domicile (houseboat), dans les rues de la Nouvelle Orleans
▬ Emploi/loisirs : médecin

Feuille de personnage
Petit + : Bague trompe la mort (0/5)
Créateur de votre lignée :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyJeu 26 Juil - 0:09

Les urgences, le service de tous les dangers !Camryn Jensen & Samuel KellerJ'aurai dû suivre ma première idée, à savoir, faire une nuit blanche au lieu de m'allonger sur mon lit et de m'endormir, je serais sûrement moins fatigué que maintenant, heureusement que la caféïne existe, bref, j'ai, grâce à une douche/un petit dèj et une tasse de café, retrouvé ma clarté d'esprit, direction, à présent; l'hôpital de la Nouvelle Orléans.

Ayé, arrivé sur mon lieu de travail, après avoir passé les contrôles de sécurité et saluer quelques collègues, je file aux vestiaires pour me mettre en tenue, une fois cela fait, je vais à la salle de repos, me verse une nouvelle dose de stimulant noir puis, tout en vidant doucement ma boisson, je quitte la pièce sus citée et me dirige vers le planning des opérations prévues du jour, tiens, la chef du service est là, nous nous saluons/discutons un peu, elle aussi me demande d'où viennent les éraflures que j'ai au visage, et c'est reparti pour un peu de baratin, elle me croit ?, avec mon expression faciale/attitude et mon ton de voix assuré, qui expriment la plus grande des sincérité; oui !

Anyway, ma tasse étant vide et maintenant que j'ai les infos nécessaires pour bosser, il est temps que j'y aille, par quoi je commence ?, je fais la tournée de mes patients, je m'assure qu'ils vont bien, qu'aucun d'entre eux ne fait de complications, soit post-opératoire soit sur l'état général, une patiente fait, lorsque je viens la visiter, une fois de plus son petit numéro de drague envers moi, elle lâche pas l'affaire ma parole, je décline, à nouveau poliment, ses avances, elle est laide ?, non, elle est plutôt mignonne, juste que je suis pas intéressé, bref, le temps passe et pour le moment rien à signaler; tous les convalescents dont je suis responsable vont bien.

Le temps continue de s'écouler, la tournée des mes malades prend fin, et maintenant ?, j'occupe, tous comme mes collègues, mon temps à soigner les gens qui se pointent aux Urgences, y a de tout, du crétin qui a revisité la roulette russe, en écrasant, avec la main; des sacs en papier sous lesquels se trouvaient des tessons de bouteille à quelqu'un faisant un arrêt cardiaque.

Alors que je suis en train de recoudre un individu, mon biper se manifeste, je stoppe alors ce que je suis en train de faire pour y jeter un œil, on a besoin de moi, je demande alors à une infirmière à proximité de prendre la relève puis file là ou on a besoin de moi.

Les secondes s'égrènent, ayé, arrivé dans la pièce et...je me retrouve devant un homme super mal en point, je ne tarde pas à demander les symptômes qu'il a ect..., c'est une jeune infirmière blonde qui me donne les informations, j'écoute la demoiselle tout en auscultant le nouveau malade, chose qui n'est pas facile à faire car il est agité, il se tort de douleur..., je remarque qu'il a de vilaines lésions cutanées, première fois que j'en vois de la sorte, bref, je finis par demander à la personne, qui l'a amené et qui est à l'entrée de la salle, s'il a de quelconque allergies médicamenteuses, l'inconnue me répond que non, pas à sa connaissance du moins, la suite ?; je dis...

"On fait N.F.S, chimie, iono, gaz du sang ect..., donnez lui un anti douleur et de quoi faire baisser sa fièvre !"  

Tout le monde s'affaire autour du type, l'électrocardiogramme, soudain s'affole, son cœur part en arythmie.

"..."

Je lui fais fissa une injection de bêta-bloquant, cela fonctionne ?, oui, le cœur fini par ralentir et retrouver un rythme normal, la suite ?, alors que le muscle cardiaque du gars s'est calmé, celui ci se met à vomir du sang, j'en reçois sur ma blouse/tenue et je suis pas le seul, je vous laisse imaginer la tête que je fais, heureusement que j'ai des fringues de rechange dans mon casier, bref; nous faisons ensuite de notre mieux pour stabiliser l'état de l'individu.

© 2981 12289 0


Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Y9lp


Dernière édition par Samuel Keller le Lun 4 Fév - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I'm Just A Beta
The Reckoning

Camryn Jensen
Camryn Jensen
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Tumblr_mv8ss6Dxv21qhelx5o4_250
▬ Messages : 792
▬ Points : 2029
▬ Date d'inscription : 22/08/2017
▬ Localisation : mon temps se partage essentiellement entre mon travail et mon appartement mais vous me trouverez aussi dans les rues de la ville
▬ Emploi/loisirs : infirmière urgentiste

Feuille de personnage
Petit + : a la capacité de se transformer entièrement en loup
Créateur de votre lignée : mes parents, les Carter
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyJeu 16 Aoû - 16:36

Prénom & PrénomLes urgences, le service de tous les dangers. Camryn Jensen et Samuel Keller

Sauf cas d'urgence vitale il n'est pas recommandé de courir dans les couloirs de l’hôpital car cela a tendance à stresser les patients et les visiteurs, ce que je comprends tout à fait. Quand un code d'urgence se déclenche il faut alors presser le pas tout en gardant un air détendu et souriant. Au fur et à mesure que j'approche de la salle d'où provient l'urgence je remarque que d'autres collègues font de même. Apparemment nous sommes au moins trois à avoir été appelés donc ce doit être assez sérieux. Nous arrivons les premiers dans la chambre et un brancardier nous informe de ce qu'il sait sur le patient qu'il a pris en charge quand les pompiers l'ont déposé ici il y a quelques instants. Tout ce que nous savons c'est que ce matin il s'est senti mal et comme cela ne s’arrangeait pas sa femme a appelé le 18. Alors que nous essayons de calmer le patient qui est assez agité un médecin entre à son tour et prend la direction des opérations. Nous nous mettons tous à nous activer autour du patient et je prépare une injection de morphine pour le calmer puis m'approche et alors que je m'apprête à lui injecter l'anti-douleur l'homme parvient à libérer un bras et donne un coup sur mon poignet ce qui me fais lâcher la seringue. Le brancardier me demande si tout va bien et j'acquiesce, ce n'était rien qu'un petit coup, puis ramasse la seringue et la jette puis en prépare une autre. Cette fois-ci tout se passe bien et quelques instants plus tard il finit par être un peu plus calme. Le retour des autres examens arrivent mais une nouvelle interruption demande toute notre attention quand le cœur de notre nouveau patient s’emballe. Le médecin qui nous a rejoins applique rapidement le traitement adapté et tout rentre dans l'ordre.

Mais la partie n'est pas encore gagnée puisque alors que nous pensions que la situation se stabilisait l'homme se redresse vivement et vomi du sang, nous nous retrouvons tous mouchetés de gouttelettes de sang mais c'est un inconvénient du métier dont nous avons l'habitude et cela ne nous déconcentre pas. Comme pour l'instant nous ne savons pas encore ce qu'a cet homme nous lui injectons un traitement de base puis quand il est plus table le brancardier l'emmène passer un scanner pour voir si il souffre de lésions internes qui pourraient expliquer son état. Nous avons maintenant quelques minutes pour souffler. J'attrape une compresse et essuie le sang sur mes vêtements puis me tourne vers le médecin. D'après son badge il s'agit du Docteur Keller, je ne l'ai pas encore rencontré depuis mon arrivée alors voilà une étrange façon de se rencontrer! Je m'approche de lui.

-Vous avez une idée de ce qu'il a? Dans quel service faut-il le faire transporter après les examens?

Techniquement nous avons réalisées les mêmes études et vu mon expérience de terrain en tant qu'infirmière urgentiste je pourrais avoir un avis mais la hiérarchie n'est pas quelque chose à prendre à la légère dans le milieux hospitalier.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Brotherhood,
The Descent Into Hell

Samuel Keller
Samuel Keller
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) M7swvq
▬ Messages : 658
▬ Points : 422
▬ Date d'inscription : 02/02/2018
▬ Localisation : A l'hôpital, à mon domicile (houseboat), dans les rues de la Nouvelle Orleans
▬ Emploi/loisirs : médecin

Feuille de personnage
Petit + : Bague trompe la mort (0/5)
Créateur de votre lignée :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptySam 13 Oct - 2:14

Les urgences, le service de tous les dangers !Camryn Jensen & Samuel Keller
Alors que la journée commence tranquillement, cela ne dure pas car je finis par être appelé pour une intervention des plus sérieuse, un gars en sale état, mes collègues et moi réussissons, tant bien que mal, à le stabiliser puis il est envoyé faire des examens complémentaires, de quoi ce patient est il atteint ?, aucune idée; l'avenir nous le dira.

So, je regarde dans quel état je suis, le malade ne m'a pas loupé quand il a craché du sang, heureusement que j'ai des vêtements de rechange, tiens, l'une des infirmières qui m'a assisté pendant l'intervention, s'adresse à moi, je la regarde amicalement/l'écoute puis répond...

"Honnêtement...aucune idée !...première fois que je vois un cas pareil; les examens nous le dirons !"

"Vu son état...aux soins intensifs."
 

La suite ?, je regarde dans quelle état est la pièce dans laquelle s'est déroulée l'intervention puis...mon bipper se met à sonner, on a de nouveau besoin de moi, je jette un œil à l'appareil sus cité puis me dirige vers la porte, cela dit, avant de disparaître, je me tourne une nouvelle fois vers la jolie infirmière avec qui je discute et avec un petit sourire; j'ajoute...

"Bon boulot !"

Je pars ensuite me changer puis file là ou ma présence est à présent requise. Les heures passent, je ne chôme, comme d'habitude, pas, les patients défilent, les Urgences sont, une fois de plus; fidèle à leur réputation de service surchargé.

Bref, alors que je suis en train d'ausculter une jeune femme qui me fait du charme, j'entend une annonce au micro comme quoi je suis convoqué à un certain endroit, je laisse alors ma patiente aux bons soins d'un collègue et prend la direction de la pièce citée, les secondes passent, je remarque que je me dirige vers un coin un peu à l'écart du reste du service, bizarre, je me met fissa en "mode méfiance", sait on jamais, anyway, ayé, arrivé à destination, j'ouvre la porte et...me retrouve de nouveau face à l'infirmière qui m'a assisté, plus tôt dans la journée; auprès d'un malade.        

"Re !"

Dis je, en fermant la porte derrière moi.

Je suis pas le seul à avoir été convoqué, tout en m'approchant doucement de ma collègue; je lui demande...

"Vous savez pourquoi nous sommes ici ?"

La jolie demoiselle blonde me répond négativement, pas grave, on connaîtra la réponse à cette question tôt ou tard; elle ne tarde d'ailleurs pas et cela commence par le verrouillage du panneau mobile que je viens de franchir.

"???"

La suite ?, notre chef de service fait son apparition derrière la vitre, je ne tarde pas à lui demander une explication; elle nous répond franchement.

"Vous vous êtes occupé, y a quelques heures, d'un patient qui est arrivé très mal en point, et bien nous avons ses résultats et...il s'avère qu'il a une maladie très contagieuse et mortelle, comme vous êtes ceux qui ont reçu le plus de sang sur vous; vous êtes placé en quarantaine, quelqu'un viendra vous faire des prises de sang..., il faut éviter tout risque d'épidémie ! Mettez vous à votre aise, vous êtes là pour un bon moment !"

"!!!"
"Génial !"


Dis je, contrarié.

Je regarde ma collègue avec un air très inquiet, elle fait de même, un silence suit; nous encaissons la nouvelle et l'éventuelle fin qui nous attend. So, le temps passe encore, alors que je suis appuyé sur le mur, bras croisés; je reprend et dis...

"Je devrais toujours avoir un jeu de cartes sur moi !"

Un peu d'humour, surtout dans ce genre de situation, ne fait jamais de mal; moi qui ait toujours pensé que je rendrais mon dernier souffle pendant une chasse... Bref, je finis par me rapprocher et m'asseoir près de la charmante infirmière, qui se trouve dans la même galère et ajoute...

"Vu qu'on est parti pour passer un bon bout de temps ensemble, autant se présenter; je m'appelle Sam !"

© 2981 12289 0


Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Y9lp


Dernière édition par Samuel Keller le Lun 4 Fév - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I'm Just A Beta
The Reckoning

Camryn Jensen
Camryn Jensen
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Tumblr_mv8ss6Dxv21qhelx5o4_250
▬ Messages : 792
▬ Points : 2029
▬ Date d'inscription : 22/08/2017
▬ Localisation : mon temps se partage essentiellement entre mon travail et mon appartement mais vous me trouverez aussi dans les rues de la ville
▬ Emploi/loisirs : infirmière urgentiste

Feuille de personnage
Petit + : a la capacité de se transformer entièrement en loup
Créateur de votre lignée : mes parents, les Carter
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyJeu 15 Nov - 13:58

Prénom & PrénomLes urgences, le service de tous les dangers. Camryn Jensen et Samuel Keller

Une fois le patient emmené par les brancardiers pour passer une batterie de tests le calme revient dans la chambre et j'en profite pour échanger quelques mots avec l'un de mes collègues pour savoir si il a déjà une idée de ce que nous allons faire de cet homme ensuite. Lui non plus n'a jamais vu un tel cas alors nous espérons en apprendre plus avec les examens, si ce n'est pas le cas le patient ira en soins intensifs jusqu'à ce que nous puissions trouver de quoi il souffre au juste. Après ce bref échange le biper du médecin se fait entendre et ce dernier prend rapidement congé. les collègues restants et moi-même nous occupons de jeter le matériel usagé puis nous sortons de la pièce et une équipe de nettoyage vient prendre le relais. Je me rends au vestiaire et prend une douche puis met ma tenue dans le bac de linge salle et enfile une tenue professionnelle de rechange. Heureusement que c'est l’hôpital qui lave nos vêtements de travail sinon nous aurions tous une note de pressing pharamineuse. Bref après cet intermède je vais remplir mon rapport sur cet étrange cas puis vérifie l'état des patients dont j'ai la charge. Tout se passe bien et je n'ai plus de nouvelles de l'homme de ce matin, il n'était vraiment pas en grande forme alors j'espère qu'un diagnostique a pu être établi et qu'il va se remettre.

Alors je n'étais plus qu'à trente petites minutes de la fin de ma garde et donc de ma journée de travail mon biper se manifeste pour la deuxième fois de la journée et m'indique que je dois me rendre rapidement à la salle dont le numéro s'affiche sur le petit écran. Je termine donc avec la patiente dont je vérifiais les constantes puis me met en route. Plus les couloirs défilent et plus je m'éloigne du cœur de l’hôpital, je ne suis jamais venue par ici mais vu que je n'ai été engagée que récemment c'est normal. Par contre je me demande bien pourquoi je dois me rendre dans cette partie excentrée du bâtiment. Que peut-il bien se passer? Après une petite erreur de trajectoire j'arrive devant la bonne salle et y entre. Aussitôt je fronce les sourcils car la quasi totalité des personnes qui se sont occupées du cas étrange de ce matin sont réunies ici. Mon instinct trouve ceci assez louche mais je ne pose aucune question et prend place sur une chaise tout comme mes collègues. Le médecin avec qui j'ai échangé quelques mots plus tôt dans la journée entre à son tour. Je remarque que lui aussi semble trouver cette petite réunion un peu étrange. Il s'approche de moi et me demande si je suis au courant de quelque chose. J'ai tout juste le temps de lui répondre par la négative qu'un bruit désagréable se fait entendre, le verrouillage d'une serrure et en l’occurrence du verrouillage de l'unique porte qui mène à la salle où nous sommes rassemblés. Y aurait-il un confinement de l’hôpital? Il me semble que si c'était le cas l'alarme aurait résonné dans tout le bâtiment et que l'administration n'aurait pas pris la peine de dispatcher son personnel dans des endroits reculés du bâtiment.

Une femme s'approche de la porte et promène son regard sur notre curieuse assemblée. D'après le badge épinglé au revers de sa blouse elle est ma supérieure mais je ne l'avais encore jamais rencontrée. Le haut-parleur émet un grésillement puis la voix de notre interlocutrice se fait entendre. Ce qu'elle nous apprend me surprend tout de même beaucoup. Après avoir délivré son message elle s'en va sans rien ajouter, ce n'est pas la compassion qui l'étouffe. Ou alors si elle est inquiète pour nous elle sait vraiment très bien le cacher. Mon regard croise celui du médecin et la même inquiétude sourde se reflète dans nos prunelles. Ce n'est pas du tout comme ça que j'imaginais la fin de ma journée. Notre supérieure aurait au moins pu nous donner le nom de la maladie dont le patient est atteint car j'aimerais bien savoir si il y a une risque que je meure, j'aimerais bien avoir quelques belles années devant moi tout de même. J'inspire un grand coup et expire doucement afin de tenter de garder l'inquiétude à distance. Au moins cette maladie n'est pas fulgurante puisque nous sommes encore tous en vie et en bonne santé de ce que je peux voir. Je me cale dans ma chaise et espère que nous pourrons rapidement sortir pour reprendre le cours de nos vies. Des petits groupes se forment et certains commencent à faire des hypothèses sur la situation. Je préfère ne pas m'en mêler et rester dans mon coin. Une pensée cynique me traverse l'esprit et je me dis que si cette étrange maladie me tue je ne manquerais à personne puisque je n'ai plus de famille. Avec un soupire j'évite de replonger dans tout cela. Le bruit de la chaise à côté de la mienne me fais revenir à mes pensées et je tourne la tête. C'est à nouveau le médecin, il se présente et avec un léger sourire poli je fais de même.

-Ça aurait été mieux de faire connaissance dans des circonstances plus calmes mais je m'appelle Camryn...et je n'ai pas de jeu de carte sur moi..!

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Brotherhood,
The Descent Into Hell

Samuel Keller
Samuel Keller
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) M7swvq
▬ Messages : 658
▬ Points : 422
▬ Date d'inscription : 02/02/2018
▬ Localisation : A l'hôpital, à mon domicile (houseboat), dans les rues de la Nouvelle Orleans
▬ Emploi/loisirs : médecin

Feuille de personnage
Petit + : Bague trompe la mort (0/5)
Créateur de votre lignée :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyJeu 7 Fév - 1:34

Les urgences, le service de tous les dangers !Camryn Jensen & Samuel Keller
Moi qui, en me levant ce matin, pensait que j'allais passer une journée habituelle au boulot, bin...je me suis trompé car me voilà, à présent, prisonnier, on peut le dire, à l'hôpital, par mon chef de service, heureusement qu'aucun surnaturel qui me déteste ne voit cela, il se fouterait bien de ma gueule dans le cas contraire, bref, je me retrouve donc bloqué dans une pièce, dans l'attente de savoir si je vais ou non, mourir d'une maladie foudroyante, le point positif c'est que, si c'est le cas, je ne mourrais pas seul puisque je suis retenu avec d'autres collègues, moi qui croyais rendre mon dernier soupir de la main d'une créature; sur le champ de bataille...

J'encaisse, comme les autres, la nouvelle, es ce que je suis inquiet ?, bien sûr mais étant habitué aux situations mortelles de part ma double vie de chasseur, je reste calme, à quoi bon paniquer de toute façon; ça ne permettra pas de sortir d'ici plus vite.

So, le temps passe, ça papote ici et là, moi ?, je me remémore les moments ou l'on s'est occupé de ce patient ultra contagieux, surtout l'instant ou j'ai reçu plein de sang de sa part, si quelqu'un doit être infecté, ça ne peut être que moi et, éventuellement, l'infirmière qui était tout près de moi, elle aussi a été pas mal aspergée, bref, en parlant de la demoiselle sus citée, elle est assise, seule, dans un coin de la salle, la suite ?, je vais m'asseoir à ses côtés; engage la conversation puis écoute la réponse de mon interlocutrice.

"-Ça aurait été mieux de faire connaissance dans des circonstances plus calmes"

"C'est clair !"

"je m'appelle Camryn"

"Enchanté Camryn !
C'est pas courant comme prénom mais c'est très joli !"


Dis je, avec un petit sourire.

"et je n'ai pas de jeu de carte sur moi..!"

Mon sourire s'agrandit en entendant ces paroles, ma collègue fait également de l'humour, c'est bien de garder le moral, surtout dans le genre de situation que l'on vit actuellement, espérons que ça dure, bref, je réplique en disant...

"Tant pis !"

Un petit silence suit, je balaie de nouveau la pièce du regard puis repose les yeux sur Camryn et réalimente la conversation en disant...

"Tu es d'un calme olympien, c'est quoi ton secret ?"

Dis je, en souriant à nouveau.

La discussion se poursuit, le temps passe.

Cela fait maintenant trois heures que nous sommes enfermés, heureusement que je ne suis pas claustro, des news de notre supérieure hiérarchique durant tout ce temps ?, nope, ça ne saurait tarder, bref, qu'es ce que je fais pendant tout ce temps ?, je papote avec un peu tout le monde, je me suis aussi isolé, à un moment, dans un coin, pour réfléchir, j'ai même piqué un petit somme, autant tiré avantage de la situation en récupérant du temps de sommeil, autre chose ?, oui, je fais quelques pompes là, quoi ?; je passe le temps comme je peux.  

Alors que je suis en train de faire mon exercice de culture physique, une personne pète soudain un plomb à cause du confinement forcé/la peur de mourir..., fallait bien que ça arrive tôt ou tard, des collègues tentent de le maîtriser et le calmer mais sans résultat, il faut intervenir avant que quelqu'un ne soit blessé, je me redresse, me précipite vers l'individu, lui fait rapidement une clé d'immobilisation puis tente de le raisonner; en disant sur un ton et avec un regard explicite...
 
"Calme toi ! Je comprend que tu ais peur et que t'en ais marre d'être retenu, c'est le cas de tout le monde ici, tu peux me croire mais paniquer comme tu le fais ne changera rien à la situation, ça nous fera pas sortir plus vite !

Dude, tu ne rends service à personne en ajoutant davantage de stress alors reprend toi, relaxe !

C'est pas dans mes attributions de médecin d'assommer quelqu'un mais j'hésiterais pas une seconde à te mettre k.o si tu ne reprend pas très vite ton self control; ai je été assez clair ?"


"Oui ! Excusez moi ! S'il vous plaît, Me frappez pas !"

La suite ?, je le relâche, mon regard est toujours rivé sur l'homme pour m'assurer qu'il obéit, c'est le cas ?, oui, le type va se rasseoir avec les autres, je pousse un soupir puis...tout le monde ré entend soudain la voix de notre chef de service, je me tourne fissa vers la porte, personne ne l'a vu se repointer car l'attention de chacun était focalisée sur moi et le type apeuré, pourquoi est elle là ?, elle nous a apporté de quoi boire et manger, pas trop tôt, elle fait passer les vivres via une mini fenêtre, c'est tout ?, non, notre supérieure est aussi là pour nous donner les dernières news; nous l'écoutons tous avec la plus grande attention.  

© 2981 12289 0


Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Y9lp
Revenir en haut Aller en bas

I'm Just A Beta
The Reckoning

Camryn Jensen
Camryn Jensen
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Tumblr_mv8ss6Dxv21qhelx5o4_250
▬ Messages : 792
▬ Points : 2029
▬ Date d'inscription : 22/08/2017
▬ Localisation : mon temps se partage essentiellement entre mon travail et mon appartement mais vous me trouverez aussi dans les rues de la ville
▬ Emploi/loisirs : infirmière urgentiste

Feuille de personnage
Petit + : a la capacité de se transformer entièrement en loup
Créateur de votre lignée : mes parents, les Carter
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyJeu 14 Mar - 17:01

Prénom & PrénomLes urgences, le service de tous les dangers. Camryn Jensen et Samuel Keller

Il est vrai que j'aime lorsque mes journées de travail ne se ressemblent pas et quand je peux découvrir de nouveaux cas mais être potentiellement atteinte par un virus inconnu et très dangereux ce n'est pas non plus mon idéal. Je n'ai aucune envie de mourir bêtement ainsi. Le fait d'être en compagnie de plusieurs collègues est à la fois quelque chose de bien et quelque chose de mal. Bien car c'est tout de même un peu mieux pour le moral de ne pas être seule mais mal car cela veux dire que nous pouvons potentiellement tous mourir ou voir des collègues mourir. Oui c'est un risque dans ce métier d'être exposé à des maladies inconnues et dangereuses mais au niveau des pourcentages c'est tout de même très faible alors on dirait que nous trainons tous un mauvais karma. N'étant pas de nature très sociable en ce moment je m'installe à une table légèrement à l'écart des autres et me plonge dans mes pensées. Je regrette de ne pas avoir un bon livre à disposition pour passer le temps. Qu'il y ait des restrictions budgétaires sur les télévisions d'accord mais une petite bibliothèque dans une salle de confinement où les gens sont, par définition, destinés à rester la un long moment ce ne serait pas du luxe de mettre une petite bibliothèque. Un collègue s'approche de moi et je reconnais le médecin avec qui j'ai échangé quelques mots ce matin et se présente puis c'est mon tour et je le remercie d'un sourire pour son compliment sur mon prénom. En effet ce n'est pas courant et j'aime bien cela. Voyant que le dénommé Sam ne semble pas vouloir aller vers d'autres de nos collègues je lui propose de prendre une chaine afin de ne pas rester debout. Il s'assoie puis engage à nouveau la discussion pour me demander comment je fais pour rester aussi calme alors que notre situation est potentiellement dramatique. Je hausse un peu les épaules puis lui répond.

-De toute façon nous ne pouvons pas sortir d'ici, toutes les fenêtres sont renforcées et un bélier ne viendrait pas à bout de cette porte alors autant attendre les résultats complémentaires des examens, ensuite il sera toujours temps de paniquer. Et toi pourquoi restes-tu calme?

Peut-être est-ce que mon calme est aussi dû à mon récent deuil, je n'en sais rien. Je m'efforce juste de ne pas céder à l'angoisse et de ne pas me poser mille et une questions. Cependant si la situation se dégrade je ne suis pas sûre de rester aussi zen car malgré le profond mal-être dans lequel je suis depuis la mort de mes parents je n'ai pas du tout envie de mourir. Après encore quelques échanges cordiaux Sam prend congé de moi et vaque à d'autres occupations dans la salle. Rien n'a été mis à notre disposition en terme de nourriture ou de boisson alors je passe la majorité de ces trois heures à laisser errer mes pensées tout en jouant distraitement avec un élastique à cheveux qui se trouve autour de mon poignet. Du coin de l’œil j'ai vu Sam se mettre à effectuer une série de pompes, on dirait qu'il se sent comme chez lui ici cet homme! Une infirmière avec qui j'ai été quelques fois de garde est également venue vers moi et nous sommes en train de discuter d'un film que nous avons toutes les deux beaucoup apprécié lorsque l'un de nos collègues se lève bruyamment et se met à faire une crise de panique. Anna et moi nous levons afin d'aller donner un coup de main à Sam si besoin est mais il semble avoir la situation sous contrôle et nous restons à quelques pas afin de ne pas donner l'impression à notre collègue désorienté que nous allons tous lui sauter dessus pour l'immobiliser. Heureusement il finit par se calmer et se rassoit, il fait une tête de déterré et a presque les larmes aux yeux mais au moins il a retrouvé son calme. Notre supérieure revient et je m'approche pour entendre ce qu'elle va nous dire lorsqu'une quinte de toux me prend.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Brotherhood,
The Descent Into Hell

Samuel Keller
Samuel Keller
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) M7swvq
▬ Messages : 658
▬ Points : 422
▬ Date d'inscription : 02/02/2018
▬ Localisation : A l'hôpital, à mon domicile (houseboat), dans les rues de la Nouvelle Orleans
▬ Emploi/loisirs : médecin

Feuille de personnage
Petit + : Bague trompe la mort (0/5)
Créateur de votre lignée :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyDim 19 Mai - 3:58

Les urgences, le service de tous les dangers !Camryn Jensen & Samuel KellerLe confinement se poursuit, es ce que j'aime être enfermé comme un animal en cage ?, évidemment que non mais je prend, comme tout le monde, mon mal en patience, qu'es ce que je fais pour passer le temps ?, j'aimerais bien lire un bouquin ou jouer aux cartes mais il n'y a ni l'un ni l'autre, je discute, du coup, avec mes collègues, je fais quelques pompes, je calme aussi un salarié, embarqué dans la même galère, qui fait une crise de panique, gérer un humain qui flippe c'est du gâteau comparé à un face à face avec un surnaturel, maintenant ?; je boirais bien quelque chose.

Y a qu'à demander, si je dis cela c'est parce que notre supérieure réapparaît, avec des bouteilles d'eau et de la nourriture, il était temps, tout le monde se rapproche, Camryn éternue, tout le monde se tourne alors vers elle et la dévisage, je regarde les autres, je vous raconte pas, vu la situation, les têtes pas rassurées qu'ils font, pour détendre l'atmosphère et soutenir Camryn; je dis...

"Ce n'est qu'une quinte de toux, cela peut être le résultat de diverses causes et vous le savez, alors calmez vous; pas d'affolement !"

Camryn me lance un regard de remerciement, je lui répond en faisant un petit regard/signe de tête genre "y a pas de quoi !", la suite ?, notre chef de service, ayant un peu vu mon altercation avec l'autre détenu, demande ce qui se passe; quelqu'un lui explique rapidement.

Maintenant ?, elle nous donne enfin des news concernant ce qui nous préoccupe tous, nous l'écoutons avec attention, les nouvelles, hélas, ne sont ni bonnes ni rassurantes, le patient, que nous avons traité tantôt et qui est mort, était atteint d'une maladie assez contagieuse et d'après les analyses..., l'infection se développe vite, notre boss nous énumère les signes physiques/symptômes, c'est pas gai, le stress monte d'un cran, ce n'est pas bon du tout ça, pourquoi ?, parce que si l'atmosphère est de plus en plus tendue, ça risque, à cause de la terreur engendrée par la peur de mourir, de finir très mal entre nous, bah oui, regardez ce qui s'est passé tantôt avec Camryn et sa quinte de toux, bref, j'espère que ce ne sera pas le cas ici; je me tiens cependant en alerte.         

En parlant de l'infirmière sus citée, je vais la voir pour savoir si ça va, si sa quinte de toux a cessé...

"Comment va ? mieux ?"  

:copyright: 2981 12289 0


Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Y9lp
Revenir en haut Aller en bas

I'm Just A Beta
The Reckoning

Camryn Jensen
Camryn Jensen
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Tumblr_mv8ss6Dxv21qhelx5o4_250
▬ Messages : 792
▬ Points : 2029
▬ Date d'inscription : 22/08/2017
▬ Localisation : mon temps se partage essentiellement entre mon travail et mon appartement mais vous me trouverez aussi dans les rues de la ville
▬ Emploi/loisirs : infirmière urgentiste

Feuille de personnage
Petit + : a la capacité de se transformer entièrement en loup
Créateur de votre lignée : mes parents, les Carter
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyMar 25 Juin - 10:54

Prénom & PrénomLes urgences, le service de tous les dangers. Camryn Jensen et Samuel Keller

Alors que nous sommes en confinement depuis maintenant trois bonnes heures je commence à me poser quelques questions intérieurement tout en discutant avec une collègue. Si ce mystérieux virus est si contagieux et si dangereux pourquoi est-ce que tout l’hôpital n'est pas mis en quarantaine? Car après nous être occupés de ce patient ce matin nous avons tous continué à vaquer à nos occupations et avons été en contact avec une multitude de personnes. D'habitude les hôpitaux ne prennent pas à la légère une menace d'épidémie alors pourquoi nous isoler juste nous? Si la hiérarchie joue la carte des restrictions budgétaires je crois que je vais grincer des dents, il y a des choses avec lesquelles il ne faut pas jouer et la santé est une de ces choses justement. C'est à cet instant que notre supérieure revient vers la grande fenêtre équipée d'un interphone, nous nous levons tous pour nous diriger vers elle lorsque je suis prise d'une quinte de toux. Tous les regards convergent immédiatement vers moi et les visages de tous mes collègues sont horrifiés, comme si j'étais devenue une sorte de zombie qui allait les dévorer. Une fois ma toux calmée je leur lance une petite répartie.

-C'est bon on se calme c'est rien! Ne commencez pas à psychoter!

Anna, l'infirmière avec qui je discutait filmographie il y a encore deux minutes s'éloigne en essayant d'avoir l'air naturel et je lève les yeux au ciel en me retenant de soupirer. Entre la crise d'angoisse du brancardier de tout à l'heure et maintenant ma légère quinte de toux cela montre bien que la tension ne fait que monter et que les nouvelles que notre supérieure nous apporte vont être déterminantes. Sam intervient alors pour calmer les autres personnes présentes afin qu'ils arrêtent de tous me regarder comme une pestiférée. Du regard je le remercie de son intervention, ça fait du bien de voir que quelqu'un garde la tête sur les épaules. Hélas les nouvelles ne sont pas très encourageantes puisque la maladie de notre mystérieux patient n'a toujours pas été identifiée et que notre sortie de cette salle n'est pas à l'ordre du jour. Aucun commentaire n'est émis mes les visages de mes collègues parlent pour eux. Je m'approche de l'interphone pour savoir si nous allons avoir de plus amples informations. Mon interlocutrice répond que nous seront informés de certaines choses en temps et heure. J'ajoute que quelques livres ou un jeu de cartes ne seraient pas de refus également. Elle affiche alors un air stupéfait comme si j'étais totalement inconsciente. J'essaie juste de ne pas penser à ce qui pourrait se passer, c'est mon moyen de défense à moi. Je retourne m'assoir à la table que j'occupais précédemment et remarque que désormais chacun est installé dans son coin à surveiller les autres. Essayer de ne pas envisager les pires éventualités n'est pas facile, mais c'est encore plus difficile en voyant les autres persuadés que nous allons tous mourir dans l'heure. Sam vient alors s'installer à la chaise voisine de la mienne et prend de mes nouvelles. Je me compose un sourire rassurant.

-Tout va bien merci, j'ai juste avalé ma salive de travers.

Comme pour me faire mentir sur le fait que tout va pour le mieux je me remet à tousser. Dans un premier temps je me dis que ce n'est rien, que c'est une légère irritation de la gorge vu que je n'ai rien bu depuis des heures. Mais quand je sens le goût du sang dans ma gorge mon cœur fait une violente accélération sous le coup d'une peur incontrôlable. Malgré tout je m'applique à ne pas laisser cette peur se voir sur mon visage sinon les autres vont finir par me tuer pour régler le problème.

:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Brotherhood,
The Descent Into Hell

Samuel Keller
Samuel Keller
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) M7swvq
▬ Messages : 658
▬ Points : 422
▬ Date d'inscription : 02/02/2018
▬ Localisation : A l'hôpital, à mon domicile (houseboat), dans les rues de la Nouvelle Orleans
▬ Emploi/loisirs : médecin

Feuille de personnage
Petit + : Bague trompe la mort (0/5)
Créateur de votre lignée :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyDim 4 Aoû - 4:42

Les urgences, le service de tous les dangers !Camryn Jensen & Samuel KellerAyé, notre supérieure, accompagnée d'autres soignants, revient enfin avec de la nourriture et de l'eau, enfin, pas trop tôt, nous commencions à nous dessécher, bon, j'exagère un peu mais le stress donne soif, bref, chacun reçoit un sandwich et une bouteille, j'avale fissa une gorgée du précieux liquide, ça fait du bien, la suite ?, tout le monde réécoute les news de notre chef de service, les nouvelles, hélas, ne sont pas des plus réjouissantes, nous savons, cela dit; ce qui nous attend si nous sommes également contaminés.

Alors qu'un silence de plomb, suite aux infos récentes reçues, s'abat dans la pièce de confinement, Camryn se met à tousser à répétition, la réaction de nos collègues ne se fait pas attendre, ils la dévisagent tous avec une grand crainte dans le regard, elle tente de calmer les choses en leur disant que ce n'est rien mais l'infirmière ne semble pas les convaincre, je prend alors la relève et appuie ses paroles en disant que l'origine d'une quinte de toux à plusieures origines et qu'elle n'a sûrement rien à voir avec la maladie qui nous menace, suis je plus convaincant ?; je ne saurais le dire.

What next ?, j'observe Camryn engager la conversation avec notre responsable, je surveille le comportement des autres pendant ce temps là, la jolie blonde demande aussi s'il serait possible qu'on nous apporte quelques livres ou un jeu de cartes, bref, de quoi faire passer le temps plus vite, notre boss affiche un air surpris puis répond qu'elle fera ce qu'elle peut, Cam retourne ensuite s'asseoir, je la rejoins sans tarder.

Et c'est reparti pour un nouvel échange verbal, je lui demande comment elle se sent, j'ai vite la réponse puis...mon interlocutrice se remet à tousser à répétition, inutile, je pense; de décrire une nouvelle fois les têtes du reste du groupe.

"... !"

Ma première idée pour aider ma collègue est de lui donner à boire.

"Tiens, avale une ou deux gorgées !"  

Dis je, après avoir ouvert une bouteille et mis celle ci dans une main de Camryn, la demoiselle, entre deux toussotements, avale un peu d'eau et...la quinte de toux semble s'apaiser, je pousse un soupir de soulagement, cela, hélas, ne dure pas car, alors que je suis toujours face à elle, je remarque du sang sur la main que la belle blonde a utilisé pour se couvrir la bouche pendant sa toux, avec une expression faciale tendue, le regard bloqué sur le membre sus cité et à voix basse; je dis à ma collègue...

"Camryn, ta main !"

Maintenant ?, je jette un œil aux autres dans la pièce, pour voir si eux aussi ont remarqué puis fixe à nouveau Camryn dans les yeux avec un air grave; je sens qu'on est pas prêt de sortir d'ici.

:copyright: 2981 12289 0


Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Y9lp
Revenir en haut Aller en bas

I'm Just A Beta
The Reckoning

Camryn Jensen
Camryn Jensen
Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Tumblr_mv8ss6Dxv21qhelx5o4_250
▬ Messages : 792
▬ Points : 2029
▬ Date d'inscription : 22/08/2017
▬ Localisation : mon temps se partage essentiellement entre mon travail et mon appartement mais vous me trouverez aussi dans les rues de la ville
▬ Emploi/loisirs : infirmière urgentiste

Feuille de personnage
Petit + : a la capacité de se transformer entièrement en loup
Créateur de votre lignée : mes parents, les Carter
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) EmptyDim 11 Aoû - 17:26

Prénom & PrénomLes urgences, le service de tous les dangers. Camryn Jensen et Samuel Keller

Notre supérieure nous fait passer quelques provisions par un petit sas et mes collègues se jettent sur la nourriture comme si leur vie en dépendait ou comme si ils n'avaient rien avalé depuis des jours. Si chez certains la peur noue l'estomac et ôte la faim, chez eux c'est le contraire et en quelques secondes il ne reste plus que trois bouteilles d'eau et des paquets de gâteaux secs. Je m'empare d'une bouteille d'eau et vais m'installer à la table que j'occupais précédemment. Je ne sais pas si c'est le manque de nourriture ou l'ambiance oppressante mais un petit mal de crâne commence à faire son apparition mais ce n'est rien d'alarmant. Le dénommé Sam vient s'assoir à la même table que moi et prend de mes nouvelles. Cela fait plaisir de voir qu'au moins une personne dans cette pièce a gardé sa raison ainsi que les pieds sur terre. Je m'efforce de le rassurer quand à ma quinte de toux qui a affolée tout le monde il y a quelques instants. Je comprend que nos collègues aient peur mais pour exercer les métiers que nous pratiquons il faut avoir une bonne dose de sang froid et savoir rester calme face à toute situation. D'accord ce n'est pas toujours facile mais la ils réagissent comme si j'étais la grande faucheuse en personne. Lorsque je me remet à tousser Sam ne prend pas ses jambes à son cou et ouvre une bouteille d'eau puis me la tend afin de m'aider. Les quintes de toux sont violentes mais je parviens à avaler un peu d'eau et progressivement j'arrive à reprendre mon souffle. Je préfère ne pas regarder nos collègues regroupés à l'autre bout de la salle car je n'ai pas besoin de voir l'horreur qui s'affiche certainement sur leurs traits.

Je me dis alors que cette toux n'est rien et que je dois simplement avoir une irritation de la gorge avec l'air aseptisé que nous respirons et qui dessèche un peu les voies respiratoires. Ce n'est qu'un léger incident qui aurait pu arriver à tout le monde. Tout va bien se passer et dans une heure ou deux les analyses seront terminées, la quarantaine levée et nous pourrons tous reprendre le cours de notre journée avant d'aller plonger dans un sommeil réparateur à la nuit tombée. Et tout ce beau tableau s'écroule lorsque je sens dans ma gorge le goût du sang. Une simple irritation ne peut pas causer cela. Le souvenir de ce patient en train de cracher du sang me reviens et une peur incontrôlable s'empare de moi. Qu'est ce qui m'arrive? Est-ce que j'ai contracté ce virus? Si c'est cela est ce qu'il existe un traitement? Comment vont réagir les autres médecins et infirmiers de cette pièce en apprenant ce qui m'arrive? Pourquoi la vie s'acharne-t-elle ainsi sur moi? Peut-être est-ce une pensée égoïste mais je commençais juste à refaire surface après la mort brutale de mes parents et voilà que j'ai peut-être attrapé une maladie grave.

J'essaie de cacher au mieux le trouble qui m'envahis mais le visage de Sam penché vers moi exprime brusquement l'inquiétude et il me dis de regarder ma main. Je baisse les yeux et remarque les gouttes de sang dans ma paume. De façon incontrôlable mes mains se mettent à trembler un peu et je prend vite un mouchoir dans ma poche pour enlever ces traces. Puis je regarde Sam, il est choqué de ce qui se passe mais il ne semble pas tomber dans l'hystérie comme nos collègues. Pour me calmer je bois encore un peu d'eau. Nous nous regardons sans oser prononcer le moindre mot puis je ne supporte plus de voir dans ses yeux les mêmes questions que celles qui tournent en boucle dans ma tête et je me lève. Hélas un étourdissement me prend et des points lumineux dansent devant mes yeux. Le mal de tête s’amplifie et, prise de vertiges, je trébuche et m'écroule de tout mon long sur le sol. La luminosité me fais mal aux yeux et la fièvre enflamme mon front.

:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)   Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les urgences, le service de tous les dangers ! (feat. Camryn Jensen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joyeux noel à tous!
» INITE se met au service de Martelly
» So-Service
» rien que les odeurs remplissaient tous mes voeux 30.11.10 - 16H10
» Seul contre tous ? [feat Seth Rollins Vs Wyatt Brother]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: Welcome to the Big Easy :: The Cauldron :: Hôpital-