Les Top

Leatherland
Blazing Star
Fearwood
Chicago Dreams



 

Bienvenue sur le forum ♥

Merci de privilégier les personnages masculins.
Nous manquons de membres du brotherhood et d'hérétiques.

Partagez | .
 

 Vous êtes un mystère (flashback) [Freya Mikaelson et Beneditch Atcliff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 1330
▬ Points : 1666
▬ Date d'inscription : 31/01/2017
▬ Localisation : la plupart du temps au QG des Mikaelson mais ça peut aussi être au cimetière, dans le bayou, en ville, un peu partout à la Nouvelle Orléans en résumé!
▬ Emploi/loisirs : pratiquer la magie, fuir Dahlia et retrouver ma famille

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Esther Mikaelson et Mikael Mikaelson
MessageSujet: Vous êtes un mystère (flashback) [Freya Mikaelson et Beneditch Atcliff   Dim 9 Juil - 18:17





Freya Mikaelson & Beneditch Atcliff


Vous êtes un mystère (flashback)


1907. Je me suis réveillée il y a quelques jours. Heureusement je me débrouille toujours bien pour cacher le cercueil où repose mon corps. Dans l'absolu je ne risque pas grand chose car seule une sorcière ou un sorcier de ma trempe pourrait lever le sors de protection qui rend ma "boite" inviolable. Et de tels sorciers ne courent pas les rues. Cependant si mon cercueil est découvert par des personnes cela serait problématique qu'ils voient mon visage. Quoi qu'il en soit je me suis éveillée sans problème cette année. Je suis partie à la redécouverte de cette ville et plus rien ne m'est familier, tout ce que j'avais l'habitude de voir en 1807 n'est plus. Évidemment la modernité avance et les mœurs évoluent, c'est ce que je constate à chacun de mes réveils mais il me semble que cette fois-ci c'est particulièrement prononcé. Plus j'arpente les rues plus je remarque les regards que les passants m'adressent avant de se mettre à chuchoter entre eux. Ah oui il est vrai que les vêtements du dix neuvième siècle ne sont plus au gout du jour. Arrivant près du marché je remarque que mon estomac est vide et qu'il est grand temps que je le remplisse. Mais d’abord un changement de tenue s'impose. Je me met alors en quête d'une boutique modeste mais pas trop. En voyant mon allure la vendeuse hésite à venir pour voir ce que je fais la. Elle semble partagée entre la surprise de me voir ainsi vêtue et l'envie de me faire sortir de sa boutique. Prenant les devants je me dirige vers elle et lui demande de me préparer deux tenues qu'elle vende le plus souvent. La voyant hésiter je sors quelques petites pierres précieuses et les pose sur son comptoir. La monnaie change entre deux siècles et je me suis rapidement rendue compte que ce moyen de paiement ne me serait pas d'une grande utilité. Dahlia aime les richesses et notamment les pierres précieuses alors je ne me suis pas gênée pour en emporter lors de mon évasion, c'est bien le minimum en dédommagement de ce que j'ai vécu par la faute de ma mère et la cupidité de sa sœur. Enfin passons. Me voila donc habillée au gout de l'époque. Après un bon repas je me rend dans un endroit que j'aime beaucoup, la bibliothèque. A la fin de la journée je suis au courant de tous les évènements marquants ayant eu lieu les cent dernières années dans le monde. Sans trop de difficulté je me trouve une petite chambre à louer puis sombre dans le sommeil. Le lendemain je m'éveille tôt afin de profiter de cette belle journée. Contrairement à ce que l'on pourrait croire retrouver les vampires originels n'est pas chose aisée. Seuls des surnaturels, ou de très rares humains, peuvent me fournir des informations pertinentes. C'est seulement quelques semaines avant de m'endormir que je arrivée au Japon pour suivre la piste de mes frères et de ma sœur. Je n'avais donc pas eu le temps de faire connaissance avec des personnes qui auraient pu les côtoyer. Et maintenant qu'il s'est écoulé cent années il ne sera pas aisé de remonter ces pistes. Comme d'habitude les recherches seront longues alors je décide de m'octroyer une promenade réparatrice dans les bois. L'air pur m'a énormément manqué. Les paysages ont changés mais sont toujours aussi majestueux. Le Japon semble encore préservé et regorge de belles forets. Au détour d'un chemin je tombe sur deux hommes en train de s'écharper. Les deux sont tachés de sang mais la présence d'un pieu en bois dans les mains de l'un des deux hommes m'éclaire sur la situation qui se joue devant mes yeux. Il s'agit d'un chasseur sur le point d'ôter la vie à un vampire. Puisque les surnaturels sont présents sur tous les continents il est logique que les chasseurs le soient également. Je m'avance vers eux avec l'intention de les séparer lorsque mon regard tombe sur les tatouages qui ornent les bras du chasseur. Il fait parti d'un groupe ancien de chasseurs qui cherche à exterminer sans distinction tous ceux qui ont des capacités extra humaines. Avançant d'un pas décidé je les interrompt.

▬ Messieurs inutile de vous battre!

Ça va mes rudiments de japonais ne sont pas trop rouillés. Ils se retournent dans ma direction, surpris. D'un simple mouvement de doigts la nuque du chasseur se brise et il s'écroule au sol. Je me rend jusqu'au vampire et le regarde.

▬ Ça va? Vous n’êtes pas trop blessé?






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 32
▬ Points : 115
▬ Date d'inscription : 25/06/2017
MessageSujet: Re: Vous êtes un mystère (flashback) [Freya Mikaelson et Beneditch Atcliff   Mar 18 Juil - 16:39

Thanks my beauty.



Suivre sa famille, jour après jour…Non, année après années, se renseigner sur les autres quand on n’est pas avec eux pour s’assurer que rien ne leur arrive. Beneditch n’est presque jamais intervenu, les laissant vivre leurs vies, pourtant, il veillait au grain, s’assurant que rien de réellement magique ne leur arrivé. C’était assez compliqué, sachant que la plupart des membres de cette famille, sa descendance ont tous un rapport magique. Pour beaucoup, ils ignorent de le père de cette famille est toujours en vie, surveillant, veillant, protégeant, dans le plus grand des secrets. Si son nom c’est aujourd’hui éteint, il reste le père de tous et ce rôle lui tenait et tiens encore à cœur.

Il aimait se promener dans les forêts japonaise, l’ambiance, les décorations, la culture lui semblaient si différents de ce qu’il avait connu jusque maintenant. Même après des siècles et des siècles à parcourir le monde, il s’émerveillait toujours face au monde qui l’entourait.

Une époque sombre de l’année, qu’il était en train de vivre, comme chaque année. Revivre encore et encore l’un des pires jours de sa vie. Mourir et être transformé n’avait été qu’une parenthèse. Perdre sa femme et sa fille, le même jour, au même instant, c’est à ce moment là qu’il avait perdu ce qu’il été. Il avait été un bon père, mais jamais plus il n’avait réussi à aimer. Oh bien sûr, il avait aimé ses deux enfants, d’un amour incommensurable de père, il avait été fier d’eux et été resté jusqu’à la fin auprès d’eux, de ses petits enfants et du reste de sa famille, mais jamais il n’avait réellement senti son cœur battre à nouveau. Des femmes, il en avait aimé plein, pour une nuit, mais jamais plus. Il avait dépassé le stade de se penser infidèle à sa femme en en ayant une autre dans ses bras, parce qu’il savait que son cœur et son âme n’appartenait qu’à une seule femme, alors les autres, qu’il ne comptait plus, n’avait aucune importance.

Il avait aimé, dans une certaine mesure, des femmes. Très peu qui avait réussi à attirer son regard et son attention, plus qu’une nuit, mais jamais réellement il n’avait été une question d’amour. Pour lui, l’amour n’était plus qu’un concept et il croyait à l’âme sœur. Il avait ce principe, peu étrange finalement dans le monde vampire, du moins, pas un principe, une habitude. S’il avait aimé une femme pour la nuit, celle-ci ne pouvait que peu en parler par la suite, parce qu’elle finissait sous ses crocs. Mêler le plaisir charnel au plaisir et besoin de sa nature était devenue une réelle habitude et parfois, c’est ce qui les mettait sur sa route.

Les chasseurs, c’est être perfide qui pensent que les vampires doivent mourir. Ceux qui ont été créés à cause des vampires. Du simple humain en passant par celui qui est plus magique, mais toujours aussi fragile. Il avait entendu parler d’une chose, de cette malédiction et il ne voulait pas y gouter.

Alors quand il se retrouva face à un chasseur, il ne sut pas réellement comment agir. Bien sûr il se défendit, il n’allait pas se donner sans se défendre. Des coups, ils en reçu, ses pieux, ses flèches le touchaient et ne faisait que décupler sa colère, mais aussi sa prudence envers le chasseur. Il ne voulait réellement pas supporter un fantôme de plus dans sa vie. Son lot de démons et fantômes personnels était déjà bien long.

Le sang glissait à la fois sur le corps du vampire et du chasseur, conscient que s’il ne trouvait pas un moyen pour partir, il devrait le tuer.

Les coups se suivaient, chez l’un comme chez l’autre et la verveine qui était à présent dans son organisme le rendait moins fort. Il avait apprit à se servir régulièrement de la veine de venus pour être sur d’être plus fort, plus résistant à la douleur face à un chasseur, mais cette fois, il y avait le bois en plus de cela. Il ne pouvait pas retirer chaque flèche, dont celle qui était accroché dans son épaule. Un pieu arrivant près de lui, Beneditch se trouvait un genou à taire, souffrant de se retrouver si blessait, alors que la personne en face était toujours sur ses pieds. Il voulait se protéger de la malédiction et il allait perdre la vie. Beneditch releva la tête, ses yeux veiné de sa nature quand la voix d’une femme les fit presque sursauter tous les deux.

Ils ne s’étaient pas attendu à ce que quelqu’un les interrompe encore mois une femme. Avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit, le chasseur se retrouva à terre, dans un craquement d’os significatif. Le vampire baissa la tête, soupirant une seconde, ravalant sa douleur, retrouvant un visage normal, quand il le releva vers elle.

- C’est un choix étrange que de protéger un vampire. Enfin, je suppose que vous devais vous douter que je ne vais pas attaquer celle qui peut me tuer d’un claquement de doigt et qui vient, visiblement de me sauver la vie.

Il prit appuie sur son genoux, l’autre toujours au sol, avant de poser une main par terre. Il serrait les dents, il avait mal et se montrer ainsi faible face à une femme, une sorcière, il n’aimait pas ça. Ici se tenait un homme qui avait été chef de clan, de royaume, alors montrer sa faiblesse, c’était contre nature. Il ferma les yeux avant de se rapprocher d’un arbre pour s’y tenir.

- Vous allez sans doute trouver que j’exagère, mais cette flèche dans le dos me fait atrocement mal, pourriez-vous…


Il lui montra son épaule où restait la pointe de la flèche avant de poser sa main sur son ventre. Il sentait les morceaux de bois qui restait à l’intérieur de lui, il pouvait les sentir s’avançait dans sa chair. Il se laissa tomber au sol, épuisé, relevant la tête vers le ciel pour y trouver une force quelconque. Il s’enfonça deux doigts dans l’une des plaies, serrant ses dents un peu plus, contractant son corps à la recherche des projectiles. Il soupira, sa respiration devenant plus oppressé.

- Oserais-je abusé en vous demandant quelques gouttes de cette force qui coule en vous ?


Il était rare qu’il le demande avec autant de patience, de prudence, mais il savait qu’en face de lui, même s’il ignoré son identité, il savait qu’elle était plus forte et dans son état, il ne pourrait rien contre elle. Autant ne pas lui déchirer la carotide sans son accord.





lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Vous êtes un mystère (flashback) [Freya Mikaelson et Beneditch Atcliff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Freya : The Familly business
» Freya Mikaelson ▬ Sorcière ▬ Riley Voelkel ▬ Libre
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: We like to travel :: Le reste du monde-