Les Top

Leatherland
Blazing Star
Fearwood
Chicago Dreams



 

Bienvenue sur le forum ♥

Merci de privilégier les personnages masculins.
Nous manquons de membres du brotherhood et d'hérétiques.

Partagez | .
 

 La plus insigne perfidie du Diable est de faire croire qu'il n'existe pas. - Niklaus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 153
▬ Points : 642
▬ Date d'inscription : 26/04/2017
▬ Emploi/loisirs : Editrice / Chasseuse à temps plein
MessageSujet: La plus insigne perfidie du Diable est de faire croire qu'il n'existe pas. - Niklaus   Mer 21 Juin - 12:42

You're the devil ? So am i.



Si j’étais anxieuse ? N’étais-je pas en train de faire une erreur ? J’avais tout lu, tout appris, je savais presque tout sur cette famille. Leur nom sonne comme une menace est pourtant, Freya semblait si différente de ce que j’avais pu entendre sur eux. D’ailleurs, elle ne faisait pas partis des cinq protagonistes les plus connus et les plus sombres de cette famille. Et pourtant, je n’avais pas réellement peur de me trouver, une fois encore, devant cette bâtisse à observer le moindre mouvement de cette fratrie, espérant trouver des réponses. Je n’étais pas venu me battre, ni tenter de les tuer, je ne suis pas aussi stupide que de me donner en pâture comme ça aux monstres. Mon dessein était plus sombre et d’une certaine manière, il allait en contradiction avec ma vocation de Brotherhood. Cette fois, j’avais décidé de prendre partie et si je devais sauver la vie en général, autant de mettre du côté de celui qui avait le plus de chance de réussir.
Je n’avais pas peur, ni d’aller à l’encontre de ce que je pensais, ni de mourir, ni qu’il me rit au nez, à dire vrai, j’avais peu de chance de pouvoir l’approcher et je ne savais pas réellement si ca en valait la peine. J’avais une idée bien arrêté et je voulais que cette guerre qui se rapprochait épargne le maximum de personne, le maximum d’humain. Pour le reste, les vampires, les loups, les hybrides et toutes ces races qui ne sont pas à mes yeux dignes d’intérêt, ils pouvaient bien s’entretuer. Ah oui, cette particularité de défendre qui est en danger ? Le danger, c’est eux, qu’ils en paient les conséquences.
Ca n’était pas la première fois que je venais ici, sur ma moto pour observer les monstres les plus dangereux de ce monde et pourtant, ne devait-on pas cette ville à ces tordus ? Je n’avais toujours pas été repéré, c’est que finalement, il n’était pas si a cheval sur la protection de sa famille, de sa plus proche famille. J’avais trouvé ça inouïe d’apprendre qu’il avait pu procréer, qu’un enfant avait pu naitre dans cette famille et que la vie de cette enfant, de cet espoir car tel représenter sa venue, son prénom, soit en danger. Une lourde épée de Damocles sur la tête d’une gamine qui n’avait rien demandé, qui n’avait pas demandé de naitre dans une famille de monstres sanguinaires.
Cette fois, c’était différent, j’étais poussée par une force puissante à quitter ma moto et m’avancer, pourtant, à peine eu-je quitter l’assise de ma moto que je me retrouvais propulser violemment contre un mur. Ma tête claqua sur le mur dans un petit cri étouffé par la rage de ne pas avoir pu faire si attention que ça, me rappelant que cette même tête avait déjà souffert de coup identiques et que je n’arrivais pas à me guérir. Une forte douleur traversa mon crâne m’obligeant à fermer les yeux quelques secondes avant que mon agresseur ne recule aidé d’un coup de pied en plein abdomen. Je frottais l’arrière de ma tête, le regard noir de haine, contre lui, contre moi.
- Alors quoi, la servitude empêche de dire bonjour ? Il faudrait que tu dises à ton maitre d’apprendre les bonnes manières. Quoi que…Tu n’auras peut-être pas le temps de lui dire, finalement.
Accroché à ma ceinture, dans mon dos, je sortis mon arme et sans sommation, je tirais une balle dans le genou de cet hybride qui tomba au sol dans un cri de douleur qui me déclencha un frisson. Sa douleur ne me provoquait aucune émotion, mais me rappeler les paroles de Xander. Le point de non-retour… J’approchais avant de lui assener un coup de pied, du moins, en théorie, c’est ce que j’aurais voulu faire si mon pied n’avait pas été arrêter en plein vol par une force surhumaine, une force qui semblait, sans étonnement, supérieur à la mienne avant de me retrouver au sol, lâchant de ce fait mon arme. Je grimaçais, commençant à ne vraiment plus supporter que ma tête supporte les déboires de mes combats, me demandant même si par la même, je ne me mettais pas en danger.
- Et toi, tu viens de prononcer tes dernières paroles, chasseuse.
Un peu sonnée par ce coup, je n’eu pas le temps de faire un quelconque mouvement quand il se retrouva sur moi, près à annihiler la petite vie d’humaine éphémère que j’étais. Je me concentrais, malgré la douleur, pour faire apparaitre la deuxième Abby, qui prit l’arme et sans un bruit, elle s’approcha prête à tirer dans la tête de cet homme quand une voix fit stopper net l’hybride. Une voix qui me tira un frisson, parce que même sans regarder, je pouvais comprendre facilement qui avait décidé de se joindre à nous. Un sourire mauvais se dessina sur mes lèvres quand je repoussais l’hybride, presque amusée de cette situation risible.
- C’est ça, va faire le chien de garde ailleurs.
La deuxième Abby tourna son regard vers le nouveau venu avant de m’apporter mon arme et de disparaitre aussitôt. Je me redressais, n’adressant pas un regard au nouveau venu, alors que mon rythme cardiaque c’était accéléré. Ca ne présageait rien de bon.
- Sauvé par Niklaus Mikaelson ? Ma fierté en prend un coup.
Je finis par me redresser, rangeant mon arme à sa place, parce qu’aussi forte que j’étais, je savais que je n’avais aucune chance face à lui. Téméraire mais pas stupide. Je me frottais la tête avant de relever mon regard vers l’hybride originel, anxieuse. Non, la peur ne faisait pas partie de ma nature, je n’avais rien à perdre, si ce n’est la vie. Je dévisageais l’originel avant de planter mon regard dans le sien. Ne dit-on pas qu’il faut montrer à un animal que nous n’avons pas peur ? Je suppose que pour ce genre de personne, ça fonctionne à l’identique.
- Comme je disais à…cet imbécile. Il manque cruellement de savoir vivre. La servitude ne comporte pas la politesse ?
Un rictus sur les lèvres, j’avais à l’intérieur de moi une voix qui me hurlait d’arrêter, de stopper cette façon que j’avais de toiser l’hybride, mais c’était plus fort que moi. Je ne crains personne, je ne crains pas la mort et si je dois mourir à l’instant, ça ne sera pas en m’abaissant devant lui.





lumos maxima

_________________
On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La plus insigne perfidie du Diable est de faire croire qu'il n'existe pas. - Niklaus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]
» La plus grande réussite du diable est de nous faire croire qu'il n'existe pas [Tobias]
» [Jour VIII] « Que diable allait-il faire dans cette galère ? »
» Corne du Diable = Psycopathe
» L'ENFER EST SUR LA TERRE MAIS LE DIABLE EST EN AFRIQUE DU SUD !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: A place to hide :: Les Demeures-