Les Top

Leatherland
Blazing Star
Fearwood
Chicago Dreams



 

Bienvenue sur le forum ♥

Nous manquons de membres du brotherhood et d'hérétiques.

Partagez | .
 

 You hate me, okay. But wait and see. • ft. William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 187
▬ Points : 592
▬ Date d'inscription : 08/05/2017
▬ Localisation : On est à la Nouvelle-Orléans non ?
▬ Emploi/loisirs : En école de journalisme
MessageSujet: You hate me, okay. But wait and see. • ft. William   Mer 14 Juin - 12:10

William ∞ Kol
You hate me, okay. But wait and see.
Kol venait tout juste de sortir de son cours "média", deux cahiers en main, il se dirigea vers son casier pour ranger ses affaires et être tranquille pour le reste de la journée. Il avait déjà son programme de la soirée en tête alors il n'avait qu'une hâte, rentrer et décompresser de sa semaine qui avait été, mine de rien, très lourd niveau cours. En s'inscrivant, il n'avait pas pensé que tout serait aussi compliqué. Il comprenait les élèves qui allaient à l'école depuis leur plus tendre enfance, l'école s'était chiant, mais malgré tout il voulait continuer, il voulait avoir sa vie "normale" même si normal n'était pas un adjectif qu'on pouvait associer à l'un des membres de la famille Mikaelson.
Évitant donc la plupart des élèves qui avaient eux aussi l'air pressé de rentrer, probablement pour aller en soirée ou quelque chose comme ça, faire la fête en tout cas et se bourrer la gueule, il arriva rapidement à son casier. Il mit ses cahiers à l'intérieur, le ferma et se retourna, assez pressé de sortir de l'établissement. Longeant maintenant les couloirs qui se vider peu à peu, il regarda son téléphone sur lequel il venait de recevoir un message. Il se mit à sourire en voyant de qui celui-ci venait et alors qu'il s'apprêtait à répondre, il se cogna contre quelqu'un. Son téléphone tomba au sol et lui fut repoussé de quelques pas, comme l'autre. Il releva les yeux vers le garçon qui venait de faire tomber un paquet de feuilles que Kol n'allait sûrement pas ramasser pour lui. Un jeune homme, rouquin et qui avait l'air un peu perdu, du moins c'est ce que pensait Kol.

«Fait un peu plus gaffe la prochaine fois.» lança Kol sans aucune émotion sur son visage.

Et alors qu'il allait partir sans rien dire de plus, il ramassa son téléphone et par un acte de gentillesse pas vraiment prévisible, il aida l'autre à ramasser quelques feuilles. Il lui tendit avant de partir, bien trop impatient de répondre à son message et d'être chez lui pour se faire cette petite soirée détente qu'il avait prévu de faire. Quand Kol avait une idée en tête, il ne l'avait pas ailleurs et personne ne pouvait lui faire changer d'avis pour le moment. Pas même ce rouquin qui l'avait percuté et qui était en train de ramasser ses feuilles. Oui, Kol non plus n'avait pas regardé devant lui, mais l'autre avait eu l'air bien pressé également alors Kol n'était pas totalement fautif, il ne l'était même pas du tout dans sa tête. C'était Kol tout craché, jamais coupable, toujours reporté la faute sur les autres.

Il arriva rapidement chez lui, se prenant un soda qui était bien au frais dans son réfrigérateur. Il se posa sur son canapé, allumant la télé pour regarder une des ces émissions stupides, tout en répondant à ses messages ou ses notifications sur les réseaux sociaux, buvant tranquillement son soda. L'heure avançait et son programme allait prendre du retard, il décidait donc de faire le truc le plus chiant qu'il avait prévu de faire, même s'il aimait quand même bien le sport. Il enfila donc un débardeur propre et un jogging, attrapa des écouteurs -les musiques de cette ère étaient vraiment bonnes- avant de sortir de chez lui, téléphone en main.

Il rejoignit une longue promenade, dans un parc, où il avait l'habitude de courir. Ses écouteurs désormais dans ses oreilles, il commença son footing, croisant d'ailleurs plusieurs autres coureurs, qu'il avait l'habitude de voir ici. Il leur souriait maintenant, histoire de paraître sympa. Peut-être qu'un jour, l'un d'eux allait venir lui parler. Dans tous les cas, il restait concentré sur son sport et sa course avant de croiser la route d'une tête qu'il reconnut immédiatement. Il s'arrêta alors que le rouquin poursuivait son chemin. Kol retira un écouteur de son oreille.

«Eh toi ! Tu es le gars de tout à l'heure ? Celui contre qui je me suis cogné.» lança-t-il au jeune homme.
code by Silver Lungs

_________________
That's the problem with people this days, they ve lost faith and in that loss they no longer know who they should fear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 104
▬ Points : 540
▬ Date d'inscription : 13/05/2017
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiant en étude de cardiologie // Aime chasser, voyager
MessageSujet: Re: You hate me, okay. But wait and see. • ft. William   Ven 16 Juin - 17:39



You hate me okay, but wait and see

William & Kol


Le temps ne passait pas. Assis dans l’un des derniers rangs du grand amphithéâtre, je fixais constamment l’heure qu’indiquait mon téléphone pour compter mentalement combien de temps il me restait à subir ce cours. Cours qui par ailleurs pouvait sembler intéressant s’il avait été enseigné par un prof compétant. Le sujet de la leçon était le fonctionnement du cœur et ses différentes parties. Non ce n’était pas le cours typique enseigné aux élèves de collège en SVT, loin de là. Le cours était beaucoup plus complexe et long. Mais je vous laisse imaginer la torture mentale que j’éprouve en écoutant cet enseignant, qui parlait à la fois lentement, et visiblement, qui n’était pas anglophone de base.
Lorsque la sonnerie retentit, je fermais mes yeux de soulagement savourant enfin cette fin de journée. Les autres élèves se pressaient déjà à quitter l’immense amphi pour rejoindre leurs résidences ou leurs maisons familiales au plus vite. Quant à moi, je rangeais délicatement mes feuilles de cours afin de les ordonner. Je mettais mon sac à dos sur une épaule et quittait enfin la salle, dans les derniers. Il y avait du monde dans les couloirs, chose que je détestais particulièrement. Etant de nature solitaire, je préférais les endroits où la foule était presque inexistante. J’étais donc de mauvaise humeur, à voir toute ces étudiants qui ne faisaient pas attention aux autres, ou tout simplement, ils étaient trop attachés à leur portable qui…
Je ne pus finir ma pensée car je sentis un violent coup à mon épaule, qui me fit presque perdre l’équilibre. Prise au dépourvu, je laissais tomber à terre mes feuilles de cours qui s’éparpillaient un peu partout sur le sol de l’université. Voilà pourquoi je déteste la foule. Il fallait bien sûr que cela arrive à moi. Un groupe de filles ricanaient lorsque je fis tomber mes feuilles, ce qui me fit décrocher un regard noir en leur direction. Je décidais de les ignorer et de regarder qui était cet abruti qui venait de me percuter….Oh…Bloody hell.

Je m’étais imaginé toutes sortes de scénarios pour sa rencontre, toutes sortes d’hypothèses sur l’endroit où je pouvais le trouver, mais je ne m’étais certainement pas imaginé de tomber sur Mr Kol Mikaelson en personne, ici à l’université. Je ne vais pas trahir un secret : Je déteste ces satanés Mikaelson et voilà qu’un des frères de cette famille étudie dans la même université que moi. Je le regardais donc avec un regard presque meurtrier. Oui, j’avais envie de le vider de son sang là maintenant, mais il y avait bien trop d’étudiants pour le moment. J’allais prendre la parole lorsqu’il me coupa, me sortant cette remarque désagréable qui me faisait comprendre que j’étais responsable de cet « accident ». Hm…Il doit se ficher de moi j’espère.

Je me baissais, tout comme lui donc pour ramasser mes feuilles et en profite pour lui faire part de mes impressions, avec ma voix glaciale, comme à mon habitude.

-Si tu n’étais pas hypnotisé par cette connerie de portable, tu m’aurais peut-être évité. . J’étais presque obligé de lui répondre, bien que Kol était connu pour provoquer et chercher l’attention.
Cependant, je dois avouer que j’eus un haussement de sourcil, étant surpris qu’il m’aide à ramasser mes feuilles. Je n’attendais pas ça de sa part, mais il n’allait pas devenir mon meilleur ami pour autant. Lorsqu’il me tendit mes feuilles, je les récupérais presque en les arrachant de sa main et je lui adressais un « Merci » froid et sec.

Je sortis donc (enfin) de l’université avec du retard dû à cet imbécile de Mikaelson. Je n’arrivais pas à croire que je l’avais rencontré là, maintenant. A vrai dire je n’avais pas prévu ceci pour notre…première rencontre. Enfin, ne dit-on pas « Les rencontres inattendues sont les meilleures ? »
Voulant effacer Kol de mon esprit, je décidais de me balader un peu en ville, afin de prendre l’air frais de la Nouvelle-Orléans. Evidemment, j’allais dans un endroit peu fréquenté, où je pouvais être en paix.
Je n'avais pas vu la fin d'après-midi passer. Assis sur mon banc, je fermais les yeux pour laisser le vent ébouriffer mes cheveux.
Je décidais de rentrer chez moi, en passant par un petit parc pour aller plus vite. Je marchais les mains dans les poches, en regardant le sol, lorsque je sentis une odeur presque familière. Le problème, c'est que je n'arrivais pas à poser un visage sur cette odeur. Je fronçai alors les sourcils, regardant par dessus mon épaule, les coureurs qui passaient à côté de moi. J'élucidais enfin le mystère quand je regardai de nouveau devant moi, et découvrit Kol Mikaelson qui courrait. J'hésitais alors. Le parc n'était pas bondé, il semblait être seul...Peut-être que je pouvais commencer ma revanche sur les Mikaelson...Je fus interrompu dans mes pensées lorsque Kol me demanda si j'étais l'étudiant qu'il avait bousculé. Bloody hell oui c'est moi. Je lui répondis alors d'une voix froide, m'avançant vers lui avec un air arrogant pour lui montrer que je n'étais pas d'humeur


-C'est moi, pourquoi, un problème Mikaelson ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 187
▬ Points : 592
▬ Date d'inscription : 08/05/2017
▬ Localisation : On est à la Nouvelle-Orléans non ?
▬ Emploi/loisirs : En école de journalisme
MessageSujet: Re: You hate me, okay. But wait and see. • ft. William   Dim 2 Juil - 14:48

William ∞ Kol
You hate me, okay. But wait and see.
Le jogging s'était plutôt bien passé jusqu'à présent. Mais seulement jusqu'à présent. Il avait été sympa avec ce type plus tôt dans la journée, mais là, apparemment, lui ne semblait pas du même avis. Kol avait tiqué. Comment ce type connaissait-il son nom ? Il le fixa, droit dans les yeux. En mille années, il en avait rencontré des personnes. Il se souvenait de beaucoup de visages, mais pas de tous, les souvenirs se désagrégeaient avec le temps. C'était le principal défaut des souvenirs et de leur édifice. Au fil du temps, il s'effritait. Celui de Kol n'était pas encore en ruine et pourtant. Ce type ne lui disait absolument rien. Il était quasi sûr de ne l'avoir jamais rencontré. Lui, l'avait-il suivi ou quelque chose comme ça ? Était-il envoyé par quelqu'un pour le tuer ? Dans ces cas-là il serait probablement surpris de voir que Kol ne se laissait pas faire comme ça. Il était déjà mort deux fois, il n'avait plus du tout peur de la mort désormais. Et encore moins du danger que pouvait représenter ce rouquin.
Kol s'approcha, le regardant droit dans les yeux. Ses yeux descendirent jusqu'aux pieds du jeune homme avant de remonter vers son visage. Il renifla, regardant tout autour de lui pour voir s'il n'y avait personne. Il fronça les sourcils.

«Comment est-ce que tu connais mon nom toi ?» souffla Kol en posant ses mains sur ses hanches. «Tu es qui au juste ? Qui t'envoie ? Si tu fais partie de la meute du nouveau roi, crois-moi qu'on ne va pas être amis très longtemps et je risque pas de me montrer très sympa.»

Il attendait la réponse de l'autre de pied ferme. Ce type ne pouvait même pas faire partie de son ancienne lignée. Il ne ressentait pas d'énergie magique, alors il n'était pas un sorcier. Il avait dû le connaître quelque part, mais il n'arrivait pas à savoir où. L'université peut-être ? Ce type était jeune, ça se sentait. Oui, il pouvait être un vampire mais toutes les autres théories étaient bonnes. Il se souvenait d'Autumn, elle était d'une race qu'il n'avait encore jamais croisée auparavant. La Nouvelle-Orléans était pleine de secrets et les gens l'étaient encore plus alors il se doutait bien que derrière ce type, il y avait une histoire. Dans tous les cas, s'il était une menace, Kol était totalement prêt à se défendre, ce n'était pas ce genre de type qui lui faisait peur, bien loin de là.
Restant planté droit comme un piquet devant l'autre, il attendait une réponse franche et développée. Il ne laisserait pas cet inconnu s'enfuir de si vite.

code by Silver Lungs

_________________
That's the problem with people this days, they ve lost faith and in that loss they no longer know who they should fear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 104
▬ Points : 540
▬ Date d'inscription : 13/05/2017
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiant en étude de cardiologie // Aime chasser, voyager
MessageSujet: Re: You hate me, okay. But wait and see. • ft. William   Mar 4 Juil - 19:57



You hate me okay, but wait and see

William & Kol


La chose que j’aimais par-dessus tout, était lorsque je connaissais les personnes alors qu’elles…ne me connaissaient pas. Leur regard à la fois méfiant et interrogateur me fascinait à chaque fois. Je dois avouer que Kol, se situait à un niveau au-dessus des autres. Il était beaucoup plus arrogant et prétentieux que les autres, c’est certain. Je pouvais éventuellement m'amuser avec lui.

Lorsque je vis Kol s’approcher de moi, et me regarder de haut en bas, je compris rapidement qu’il avait un peu trop voire, beaucoup trop de confiance en lui. Ayant étudié la famille Mikaelson, je savais que ce dernier était doué pour provoquer les autres, et n’avait pas peur du conflit. Son comportement était opposé au mien. Moi qui ne parlait que quand cela était nécessaire, et restait calme dans presque chaque situation, j’allais donner du fil à retordre à ce Kol.

Cependant, je ne m’attendais pas à ce qu’il me pose cette série de questions toutes différentes les unes des autres. Certes, je ne m’étais pas présenté, chose quelque peu habituelle pour moi, mais je ne m’étais pas imaginé qu’il pose autant de questions. Il semblait presque méfiant à mon égard, alors qu’il m’avait appelé en premier. Je fronçai néanmoins les sourcils lorsqu’il suggérait que j’étais un ami du roi de cette ville. Je savais que Niklaus avait été roi pendant de longues années, mais qu’il avait perdu son trône, à présent. Cependant, je ne m’intéressais pas trop à cette affaire, à vrai dire, je ne connaissais même pas le nom du nouveau roi, pour dire à quel point mes priorités sont ailleurs.

Je regardais autour de moi, pour voir que le parc était presque vide à présent, et sifflais, de manière presque impressionnée. Mon sifflement résonna dans le lieu vide, où la nuit prenait de plus en plus de place.


-Ecoute Kol, j’en ai rencontré des personnes, mais des personnes qui me pose autant de questions en très peu de temps, c’est bien la première fois. Je vois que tu tiens bien ta réputation de petit frère insolent.  

Je lui adressais un sourire à la fois mesquin et amusé, pour l’énerver et l’agacer. Je n’avais pas prévu de le tuer, du moins, pas pour l’instant, mais j’adorais embêter mes proies avant de passer à l’action. J’aimais les voir passer d’un état serein, à un état de tension.

-J’ai entendu dire que tu n’étais pas le plus apprécié des Mikaelson, ais-je bon Kol ? Il me semble que oui. Il me semble également que dans ta jeunesse, ton grand frère, Niklaus te daguait la plupart du temps pour mettre fin à ton insolence.

Je laissais apparaître un sourire taquin alors que je tournais autour de Kol, telle un chasseur ferait pour cerner sa proie. Si Kol n'était pas un Mikaelson, je pense que lui et moi aurions formé un bon duo en terme d'amitié. J'étais certes, de naturel calme, mais, accompagné par de bonnes personnes, je savais montrer le côté taquin qui sommeillait en moi. Enfin, j'avais assez parlé. Je devais profiter de cette occasion pour commencer cette revanche sur les originels. Je savais que si je ratais mon geste, je signais mon pur suicide, car Kol n'était pas aussi incompétent qu'il en avait l'air.

Lentement, je me tournais, pour être dos à Kol, et ramassais un petit bâton qui traînait à terre. C'est ensuite que j'enclenchais la vitesse supérieure. J’utilisais mes compétences améliorées pour me retourner d'un coup sec, et lançait le bout de bois dans l'abdomen du Mikaelson.

-Oh, pour répondre à tes questions, je suis quelqu'un qui aspire à voir ta famille disparaître. Dis-je en laissant apparaître un grand sourire ironique.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You hate me, okay. But wait and see. • ft. William   

Revenir en haut Aller en bas
 

You hate me, okay. But wait and see. • ft. William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: Welcome to the Big Easy :: Algiers-