Les Top

Leatherland
Blazing Star
Fearwood
Chicago Dreams



 

Bienvenue sur le forum ♥

Merci de privilégier les personnages masculins.
Nous manquons de membres du brotherhood et de vampires engendrés par Rebekah.

Partagez | .
 

 Paint it, Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 55
▬ Points : 40
▬ Date d'inscription : 04/05/2017
MessageSujet: Paint it, Black   Mar 13 Juin - 22:00

Donna & Álvaro + Paint It, Black


Il était déjà la fin de l’après-midi alors qu’il commençait gentiment à s’activer dans la pièce. Même si la ventilation tournait à fond – et lui avait valu une bonne crève les premiers jours – Álvaro était tout simplement en train de suffoquer sous la lourdeur de l’atmosphère de la Nouvelle-Orléans. L’humidité est omniprésente et se faufilait partout, rendant le moindre effort plus conséquent. Malgré cela, une douce brise sillonnait les rues, faisait virevolter quelques feuilles solidement accrochées à leur branche. Brise qui venait tout droit du Golfe du Mexique, de la mer. L’air marin ne venait cependant pas lui chatouiller les narines. Il arrivait à l’artiste de sortir quelques instants pour profiter de prendre un bol d’air marin similaire à celui qu’il y avait à Barcelone. C’était la petite touche qui lui rappelait son chez-lui, qui lui mettait le sourire aux lèvres. La ville et le quartier français n’avait rien à voir avec la très colorée cité catalane, bien que toutes les deux soient remplies de couleurs, tout y était différent et il arrivait que l’Hispanique ressente un peu de mélancholie malgré son plaisir à vivre ici. Tout était baigné dans un univers artistique fou, les rues étaient remplies de petits bars jazz ou soul. Les joueurs de rues se plongeaient dans des ragtimes à s’en damner.

Non, Álvaro n’était pas malheureux à la Nouvelle-Orléans. Il y vivait un second souffle et il s’y sentait comme chez lui. Même s’il se disait que l’on avait qu’une seule racine, l’Hispanique commençait à prendre pied dans la ville ravagée par l’ouragan Katerina quelques années plutôt. Il avait d’ailleurs la chance de vivre dans les zones bien reconstruites qui avaient pu profiter des aides en premières. Il y avait une seule chose qui inquiétait le tout juste trentenaire : des événements inexplicables qui devenaient de plus en plus fréquents dans son quotidien. Rien de tout ce qu’il se passait pouvait être possible, il en était convaincu en tant que bon catholique. Toute personne dotée de bon sens pouvait le confirmer. Mais ces illusions devenaient de plus en plus fréquentes et surtout de plus en plus réelles. Et si seulement elles ne l’habitaient que dans le monde réel… Mais non, ces fourbes le poursuivaient jusque dans ses rêves les plus profonds. L’idée d’en parler à quelqu’un lui avait déjà frôlé l’esprit, mais qui ? Qui ne le prendrait pas pour un fou ? Et que Dieu prenne soin de sa mère, car si cette dernière apprenait par un moyen ou un autre que son fils était habité par le démon et était frappé par des pouvoirs maléfiques et des hallucinations elle en ferait une syncope dont elle ne se remettrait sûrement jamais !

Ce fut alors qu’il était en train d’y penser tout en continuant de ranger quelques pièces qu’il entendit la sonnette retentir pour annoncer l’arrivée de quelqu’un. Une magnifique rouquine débarqua dans l’exposition, une demoiselle comme il les aimait. Sa crinière rousse était longue et redescendait dans son dos telle une cascade de feu. Tout son être s’enflamma, l’Espagnol était épris d’une fibre qu’il n’avait pas goûté depuis des lustres. Il lui adressa un « Bonjour » charmant sans être trop oppressant et il la laissa faire son petit tour, ne la lâchant pas des yeux alors qu’il se mordait la lèvre inférieure. Que pouvait bien faire une aussi charmante créature ici ? Et surtout seule ? La belle demoiselle avait réussi à piquer la curiosité de l’artiste. Il se mit alors debout et sans un bruit alla la rejoindre alors qu’elle s’était perdue dans la contemplation d’une pièce. Une fois à ses côtés, il se pencha légèrement dans sa direction et regarda son beau profil du coin des yeux. « A quoi vous fait-elle penser ? » Lui demanda-t-il doucement pour ne pas la tirer de ses pensées trop brusquement.  
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — DEMANDES DE LIENS : OUVERTES.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Paint it, Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PAINT IT BLACK [01/02, 18:50]
» paint in black ♠ ABEL ♥
» paint it black (+) lucrezia
» Paint it black || Lien Arzhel
» New codex black templar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: Welcome to the Big Easy :: Jackson Square-