Les Top

Leatherland
Blazing Star
Fearwood
Chicago Dreams



 

Bienvenue sur le forum ♥

Merci de privilégier les personnages masculins.
Nous manquons de membres du brotherhood et de vampires engendrés par Rebekah.

Partagez | .
 

 We need to talk, you and I [Will&Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 20
▬ Points : 40
▬ Date d'inscription : 13/05/2017
MessageSujet: We need to talk, you and I [Will&Rose]   Lun 5 Juin - 17:19


Une semaine. Cela faisait une semaine que je n'arrivais plus à dormir plus de quatre heures par nuit. J'ignore ce qui m'arrive en ce moment, le sommeil me faisait défaut. Il est vrai que, ses derniers temps, je songe à dire à mon frère William la vérité à propos de mon adoption. J'ai peur de sa réaction, même si je sais que s'il y a bien une personne pour ne pas me juger, c'est lui. D'aussi loin que je me souvienne, il a toujours été là pour moi. Je ne dirais pas qu'il était le frère idéal, car il n'est pas parfait, tout comme moi. Ce n'était pas toujours facile de s'entendre sur tout, surtout depuis qu'il était devenu un vampire et que j'étais une chasseuse. Heureusement, je n'avais pas à lui faire de mal, tant qu'il se tenait à carreaux. En tant que membre du Brotherhood, je me devais de protéger les humains. L'ironie était que beaucoup d'humains pouvaient être pire que certaines créatures surnaturelles que j'avais pu croiser. À mon avis, il y a des bons et mauvais dans chaque clan. Ce n'était pas mon travail d'éliminer ceux qui étaient, selon moi, une plaie sur terre.

Après m'être tourné et retournée plusieurs fois dans mon lit, je décidais de me lever en allant consulter mes messages. Je souriais lorsque je voyais la photo de moi et mon frère l'année dernière. J'étais très attachée à cette photo. En regardant cette photo, je me disais que c'était le temps que je lui dise la vérité. J'avais assez attendue comme ça et je savais que plus j'allais attendre, plus ça serait pire. Mes insomnies étaient peut-être un message de mon inconscient pour me faire comprendre qu'il fallait que je parle à William et que c'était le moment. À vrai dire, je me sentais prête à lui en parler. J'en avais assez d'avoir ce poing sur les épaules. Je me changeais, étant en pyjama, pour enfiler une tenue semi-sport en prenant avec moi mes pieux de bois, au cas où je fasse une mauvaise rencontre. Une fois prête, je partais pour aller rejoindre l'appartement de mon frère. J'espérais ne pas le déranger même si je savais qu'il était rarement couché, dû à sa nature de vampire, mais j'allais faire gaffe pour ne pas réveiller son coloc. Au bout de quelques minutes, je me trouvais devant l'immeuble et j'allais cogner doucement à la porte de l'appartement, croisant les doigts pour que ce soit Will et non Alek qui m'ouvre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 47
▬ Points : 110
▬ Date d'inscription : 13/05/2017
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiant en étude de cardiologie // Aime chasser, voyager
MessageSujet: Re: We need to talk, you and I [Will&Rose]   Lun 5 Juin - 19:19



We need to talk.

William & Rose

Après avoir passé une autre nuit horrible à cet hôpital, j'étais revenu chez moi, dans mon petit appartement au centre ville. Il n'était pas luxueux, loin de là, mais il me suffisait pour moi, et mon colocataire, Aleksander. A vrai dire, je ne sais toujours pas comment j'ai pu m'entendre avec lui, étant donné qu'il était un chasseur qui traquait...mon espèce. C'était le comble de l'ironie de vivre sous le même toit qu'un chasseur (de plus expérimenté). En rentrant, vers 6h du matin, je remarquais que l'appartement était vide. Sans doute Alek était parti chasser, comme à son habitude. Pour être un vampire, je sais parfaitement que l'aube était un moment où beaucoup de vampire se faisaient tuer, étant donné qu'ils se précipitaient pour rentrer rapidement chez eux, avant l'arrivée de la foule.

J'enlevais ma veste en jean noire en la jetant sur le dossier d'une chaise et soupire en voyant le désordre dans l'appartement. J'étais loin d'être un pro du ménage, tout comme Alek, alors, notre piaule comme dise certains, devenait presque inhabitable. Entre les canettes de bières à terre, les vêtements qui traînait sur le canapé et les armes d'Alek sur la table de la cuisine, on ne savait plus où marcher. En traînant des pieds, je m'assis sur le canapé et pose mes pieds sur la table basse, devant moi. Il était presque 6h30 et je décidais de m'allonger sur le canapé (enfin, ce qu'il en restait) et fermait mes yeux. Comme à mon habitude, pour m'endormir, je pensais à ma soeur Rose, et je pensais aux nombreux souvenirs que nous avions eu ensemble, durant notre enfance. Etant donné que j'étais le grand frère, j'avais toujours veillé sur elle depuis sa naissance. J'étais même trop protecteur envers elle, mais je ne voudrais la perdre pour rien au monde.

Je me souviens de ce souvenir, avec Rose, alors que j'habitais toujours à Salt Lake City, dans l'Ouest des Etats-Unis. Âgé de 15 ans, je veillais sur ma petite sœur, âgée de 5 ans, pendant que mes parents travaillaient. Au lieu de passer la journée avec mes amis pour profiter des vacances scolaires, je restais à la maison, avec Rose. Celle-ci semblait m'aimer encore plus que je l'aimais et je ne voyais pas le temps passer avec elle. Généralement, on s'amusait à se cacher à tour de rôle dans notre vaste jardin. Bien sûr, je choisissais des cachettes faciles pour lui permettre de s'amuser pleinement. Chaque jour, j'avais facilement des fous rires avec elle. Je l'aimais tellement, et j'étais prêt à tuer si quelqu'un lui faisait du mal.

Je m'étais endormi, fatigué par cette nuit de garde aux urgences. Cependant je fus réveillé par un coup à la porte d'entrée. Ayant l’ouïe sensible, j'entendais chaque bruit, et je détestais être réveillé. Je grognais donc, en ouvrant mes yeux. Je me levais et fit craquer mon cou avant d'arriver devant la porte. Je posais ma main sur la poignée de porte et attendit, écoutant ce qu'il se passait pour voir si ce n'étais pas des chasseurs. Finalement, je reconnus l'odeur de ma sœur et esquisse un léger sourire. J'ouvris la porte en grand avant d'adresser un sourire de bienvenue à Rose.


-T'ais-je déjà dit que je déteste être réveillé ? J'haussais les sourcils avant de prendre Rose dans mes bras. Comment vas-tu ?


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 20
▬ Points : 40
▬ Date d'inscription : 13/05/2017
MessageSujet: Re: We need to talk, you and I [Will&Rose]   Dim 11 Juin - 18:45


Plus les jours passaient, plus il était clair que je devais parler à mon frère de mon adoption. À force, cela devenait pesant à porter et j'avais déjà assez à porter sur mes épaules. Je m'en voulais de lui cacher la vérité, même si je savais que ce n'était pas pour mal faire. Je voulais seulement que tout reste comme avant entre nous et qu'il ne me voit pas différemment après avoir apprit que nous n'étions pas biologiquement frère et soeur. J'appréhendais énormément sa réaction, c'était une évidence. Je me disais que plus j'allais attendre, plus ça serait difficile pour moi de garder cela secret. Je n'ose imaginer ce que mes parents ont vécus tout ce temps à cacher à toute la famille qui j'étais. Et je n'ose imaginer leur réaction quand ils ont commencer à comprendre que j'étais différente. Bien sûr, ils ne savent juste que leur fille à un don spécial, mais je ne peux révéler les grands mystères de notre monde. Je me dois de les protéger de toute cette noirceur qui m'entoure et qui s'est imposé dans ma vie. Sans que je le veuille, mais que j'ai acceptée sans trop de mal.

Arrivée devant la porte de l'appartement de mon frère, je sentais mon coeur battre la chamade et mes mains devenaient moites. Je réfléchissais à comment aborder le sujet. Non je n'allais pas lui cracher d'un coup [i]Alors Will, je ne suis pas ta soeur biologique. Papa et maman t'ont menti depuis le début et je viens de l'apprendre il y a  un mois''. Certainement, j'allais faire preuve d'un peu plus de délicatesse et de subtilité, en lui expliquant le pourquoi du comment. Même s'il aurait pu avoir des doutes auparavant. Pourquoi sa soeur avec un don et pas lui ? Bien sûr, il avait dû penser que j'étais un cas unique et cela ne l'a jamais dérangé. Enfin, presque. C'est vrai que je sais toujours quand il ment, sauf quand je fais l'effort de laisser mon don en veille, mais cela me demande généralement de l'énergie. J'attendais patiemment qu'on m'ouvre et mon coeur eut un raté avant que je vois mon grand-frère. Au départ pas content de me voir, mais en me reconnaissant, il avait une toute autre expression sur son visage. Je lui donnais un coup dans les côtes pour le taquiner, suite à sa première remarque, avant de le serrer en retour dans mes bras.

« Nettement mieux ! Tu me manquais, Willy. Je n'arrivais pas à dormir, j'avais envie de te voir. »

Je me détachais doucement de lui pour le regarder dans les yeux, prenant un air beaucoup plus sérieux. Will savait que quand j'avais cette expression, c'est que je n'avais pas la tête à rire.

« Je voulais te dire un truc, c'est important. Ça te gêne si je rentre quelques minutes ? »

Je penchais inconsciemment la tête sur le côté en espérant qu'elle ne dérangeait pas son frère et qu'il allait accepter de la faire entrer quelques minutes. Elle voulait absolument avoir cette conversation avec lui ce soir. Cela ne pouvait plus attendre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 47
▬ Points : 110
▬ Date d'inscription : 13/05/2017
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiant en étude de cardiologie // Aime chasser, voyager
MessageSujet: Re: We need to talk, you and I [Will&Rose]   Lun 12 Juin - 11:38



We need to talk.

William & Rose


Elle resplendissait. Se tenant devant ma porte, le sourire aux lèvres, Rose me paraissait au plus haut de sa forme, malgré qu'elle venait de m'annoncer qu'elle n'avait pas beaucoup dormi. Cela ne m'étonnait pas plus que ça, étant donné que ma petite sœur ne passait pas plus de 5h dans son lit, chaque nuit. Depuis ses 4-5 ans, elle était toujours réveillée avant moi, et venait sauter dans mon lit, très tôt le matin, pour me mettre sur pied. Je l'avais souvent grondé, voir repoussé car comme je l'ai dit, je déteste être réveillé, surtout tôt le matin. Etant enfant, la seule chose que je détestais chez elle, était son énergie débordante qui ne diminuait jamais. Cependant, en tant que grand frère, je ne pouvais la mettre de côté, surtout lorsque nos propres parents considéraient Rose comme étant étrange et spéciale à cause de son don. Bien sûr, ma petite sœur restait leur petite merveille, mais il faudrait être aveugle pour ne pas voir à quel point mes parents prenaient plus soin de moi, qu'elle. Si je l'avais mise de côté, il était presque sûr qu'elle se serait renfermée sur elle même, se croyant seule.
D'ailleurs, je n'avais jamais compris pourquoi seule Rose pouvait détecter les mensonges mais je n'avais pas approfondie l'affaire. Etre vampire me rendait déjà la tâche difficile, je ne voudrais pas qu'une autre contrainte vienne s'ajouter sur mes épaules.

Son petit coup dans mes côtes me fit sourire, un sourire qui n'apparaît que très rarement sur mes lèvres. Seule ma petite sœur pouvait me faire décrocher un mince rictus, même quand j'étais habité d'une extrême mauvaise humeur. Je lui conseilla de rentrer à l'intérieur, et fermait la porte d'entrée, après avoir vérifié que personne n'était dans la cage d'escalier. Oui car, étant donné que Rose était une intrépide chasseuse, elle avait de nombreux ennemis qui n’hésitaient pas à la suivre lors de ces déplacements. J'avais déjà tué un bon nombre de vampire, ou de loups-garous qui voulaient sa tête sur un pique.
J'allais ouvrir le frigo pour me prendre un soda lorsque je vis la tête de Rose qui changeait en une profonde inquiétude. J'ouvris ma canette en l'observant du coin de l’œil. Elle voulait me dire quelque chose, et, à en juger son teint pâle qui couvrait ses joues rosies, elle ne voulait pas me dire qu'elle avait acheté une nouvelle paire de chaussure. J’espérais, au plus profond de moi, qu'elle ne s'était pas engouffrée dans un nouveau conflit entre de dangereux et féroces vampires, comme elle l'avait fait une fois.

Je m'approchais d'elle, alors qu'elle semblait de plus en plus angoissée. Je pouvais entendre son cœur, donner des coups rapides et violents dans sa poitrine. Elle avait définitivement quelque chose à me dire. Je m'assis donc sur mon tabouret en bois, en face de Rose et lui adresse un léger sourire, pour qu'elle se détende quelque peu. Il était évident de la voir comme pétrifiée par ce qu'elle voulait me dire me laissait confus. De quoi avait-elle aussi peur ? De ma réaction ? De ce que je pourrais dire peut-être ? Des conséquences de ses paroles ? Je mordais faiblement ma lèvre inférieure, me disant pour moi-même que ce n'était pas normal que ma petite sœur avait peur de m’annoncer quelque chose, peur de moi...


-Rose, je dois t'avouer que de te voir si paralysée et angoissée me rend nerveux. Qu'est-ce que tu dois me dire de si important ?

Je tapotais rapidement mes doigts sur ma canette, la fixant avec des yeux presque perdus par les nombreuses suggestions que ma conscience m'envoyait. La voir à ce point inquiète ne présageait rien de bon. En effet, la dernière fois qu'elle était venu me voir avec cette expression là, sa vie était en terrible danger. J'avais déjà tué pour la protéger, et je le referais encore et encore s'il le faut. Je ne pourrais perdre ma sœur pour rien au monde...Cependant, si ce n'était pas de ça qu'il s'agissait, s'il s'agissait d'une sorte de "bêtise" de Rose, je ne pouvais pas lui en vouloir, d'ailleurs, je ne pourrais jamais la supprimer de ma vie, même si elle m'annonce une nouvelle à laquelle je ne m'y attendais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We need to talk, you and I [Will&Rose]   

Revenir en haut Aller en bas
 

We need to talk, you and I [Will&Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: A place to hide :: Les Appartements-