Les Top

Leatherland
Blazing Star
Fearwood
Chicago Dreams



 

Bienvenue sur le forum ♥

Nous manquons de membres du brotherhood et d'hérétiques.

Partagez | .
 

 Enemies in a bar, but also friends ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 187
▬ Points : 592
▬ Date d'inscription : 08/05/2017
▬ Localisation : On est à la Nouvelle-Orléans non ?
▬ Emploi/loisirs : En école de journalisme
MessageSujet: Enemies in a bar, but also friends ?   Mar 23 Mai - 13:23

Kol ∞ Aleksander
Enemies in a bar, but also friends ?
Ce soir-là, l'originel s'ennuyait à mourir. Des herbes, il en avait ramassé. Faire chier ses frères, ça aussi. Ses devoirs ? Il s'en fichait pas mal, il savait qu'il réussirait de toute façon. Quant aux filles a rencontré, eh bien il avait eu son lit d'aventures en l'espace de quelques semaines. Remettre les pieds à la Nouvelle-Orléans lui rappelait à quel point cette ville était animée et regorgeait de secrets tous plus intéressants les uns que les autres. Mais il y avait des soirées où il avait juste envie de finir totalement bourré dans un bar à prendre la première venue. En fait, il se sentait véritablement libre, libéré de tellement de choses en étant sorcier. Il pouvait profiter en se disant que le jour de sa mort, il n'aura rien regretté. C'était sa philosophie de vie désormais et il comptait bien s'y tenir. Il se sentait comme au début de sa vie de vampire, tout fou en plus de profiter le plus possible. C'était tellement agréable, car en plus de cela il n'y avait plus la contrainte de boire du sang.

Assis sur un tabouret, regardant les personnes autour comme à son habitude, il attrape le verre que l'homme derrière le bar venait de lui servir. Il s'agissait de son premier et sûrement pas de son dernier. Voilà pourquoi, quand le barman lui déposa son verre, il prit une liasse de billets, pas trop non plus histoire d'en garder s'il voulait faire la tournée des bars, et la posa également, regardant l'homme droit dans les yeux.

«Mettez la bouteille aussi, j'en ai pour un moment.» assura le brun avec son sourire aussi charmeur que d'habitude.

Une longue soirée s'annonçait et il s'y était préparé. Être mortel impliqué de pouvoir être bourré à nouveau et il voulait expérimenter ça dans un bar de la Nouvelle-Orléans, car c'était une ville animée et qu'il ne serrait sûrement pas le seul à l'être.
Ce fut au bout d'une bonne heure qu'il se retrouva à la moitié de la bouteille, sa tête tournant très légèrement. Ce n'était pas assez. Il pouvait encore penser clairement. Il voulait vraiment se pousser à bout, une simple petite expérience qu'il n'avait pas vécue depuis un long moment.
Puis, alors que le bar devenait un peu plus vide des personnes de quarante ans pour se remplir d'individus de la vingtaine, Kol se mit à finir la bouteille. Il en commanda une deuxième. Décidément, il tenait bien l'alcool.
Ce qui arriva, arriva quand il se mit à agir de manière particulièrement étrange, ne voyant pas vraiment ce qu'il faisait, la vue un peu troublée. Il savait qu'il riait, pour la simple et bonne raison qu'il était amusé de la situation. Il avait réussi son expérience, tant mieux pour lui, quoique. Il pouvait parfaitement reconnaître la silhouette du barman s'avançait vers lui.

Que voulait-il celui-là ? N'avait-il jamais eu de jeunesse ?

code by Silver Lungs

_________________
That's the problem with people this days, they ve lost faith and in that loss they no longer know who they should fear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 94
▬ Points : 120
▬ Date d'inscription : 27/04/2017
▬ Emploi/loisirs : Barman
MessageSujet: Re: Enemies in a bar, but also friends ?   Lun 29 Mai - 16:51

Un verre de trop et c'est le drame...



Quel genre d’abruti pouvait venir me pourrir une soirée qui avait pourtant si bien commençait ? Le genre de type qui rien que dès son entrée dans le bar donnait déjà l’envie de lui  frapper dessus pour le faire sortir bien plus rapidement qu’il n’était arrivé. Alors à quoi bon m’être avancé vers lui pour tenter de mener un combat de stupide coq par pure prétention ? Il me donnait la foutue impression de parler dans le vide et cela fit faire à mon sang plus d’un tour. Bon d’accord, je n’y étais pas allé avec délicatesse mais après tout, j’étais là pour travailler et je voulais le faire dans les meilleures conditions. Je me désespérais de voir que Kerjean n’avait toujours pas accepté le recours à la violence pour les employés. Son regard parlait pour lui… Il était déjà perdu et un peu trop joyeux à mon goût puis cette nonchalance qu’il retranscrivait comme s’il se pensait au dessus des règles… Le parfait crétin que je ne supportais pas et qui me foutait en rogne.

Par pur réflexe ou par simple précaution, je venais de glisser ma main sur le manche de mon couteau, lorsque nos regards se recroisèrent une énième fois tandis qu’il n’était même pas capable d’articuler correctement une phrase. Ma main attrapa rapidement le doigt qu’il pointait vers moi et le tordit en espérant voir son sourire s’effacer. Mais à priori rien ne pouvait affecter sa bonne humeur… ou son alcoolémie. Je décidais de passer par-dessus le comptoir pour me retrouver à ses côtés, sans pour autant me rapprocher de lui, préférant le détailler de haut en bas tout en soupirant.

« Je ne suis pas videur non. Je suis ton pire cauchemar dans ce bar surtout… » lançais-je avant de repasser de l’autre côté du bar, reprenant mon poste sans lui accorder non plus trop d’attention. Mais c’était trop tard, il avait attiré mon attention, je ne m’en détacherais pas aussi facilement que je le voulais. Puis de le voir me défier d’une façon dont je me serais bien passé pour ne pas me mettre en avant et de fournir un spectacle involontaire, me mettait hors de moi. Le jeune homme se recula, bras écarté comme s’il me laissait l’occasion de travailler mon crochet sans même avoir l’intention de riposter !

J’essuyais quelques verres, un léger rictus au coin des lèvres en hochant la tête. Il avait raison, qu’est ce que j’attendais au fond ? Que mon patron ne soit pas dans les parages ? A quoi bon, il savait très bien que j’étais un homme parfois sanguin lorsqu’une personne ne me revenait pas ! Bon il fallait dire aussi que la liste des personnes qui ne me revenaient pas pouvait être longue. Je maintenais le regard de cet homme tout en rangeant mes verres, posant le torchon contre le comptoir avant de repasser par-dessus pour me retrouver nez à nez avec lui, le toisant longuement.

« Un peu trop prétentieux à mon goût… Et pourtant votre tête de dégénéré me dis quelque chose… je l’ai déjà vu en photo quelques part… Dans une liste d’individus recherchés certainement ! Vu ta tête ça ne peut qu’être ça ! » ironisais-je tout en mettant ma main sur son épaule pour le pousser contre le mur le plus proche sans pour autant prendre des pincettes, préférant y mettre toute ma force pour le maintenir contre ce mur, attrapant de ma seconde main sa machoire pour maintenir son regard dans le mien.

« A quelle partie tu ne veux pas que je touche ? Lèvre ? Machoire ? Œil ? Nez ? Oh je sais ! » m’exclamais-je en venant frapper un grand coup dans son estomac avant de finir par taper son visage contre le mur, grognant de colère.

«  Tu peux défier qui tu veux ici, mais pas moi… Si tu es un fils à papa et que tu ne connais pas le principe des règles et du savoir vivre, laisse moi te les apprendre, belle gueule ! »

Heureusement que le bar était en train de se vider, cela me permettait de libérer cette colère gratuite qui était surtout le résultat d’un trop plein… Et il était celui qui me permettrait d’extérioriser tout cela.



lumos maxima


Dernière édition par Aleksander Dawson le Mer 26 Juil - 13:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 187
▬ Points : 592
▬ Date d'inscription : 08/05/2017
▬ Localisation : On est à la Nouvelle-Orléans non ?
▬ Emploi/loisirs : En école de journalisme
MessageSujet: Re: Enemies in a bar, but also friends ?   Jeu 1 Juin - 17:03

Kol ∞ Aleksander
Enemies in a bar, but also friends ?
En fait, il n'entendait pas grand-chose. Il savait pertinemment qu'on lui parlait et que son interlocuteur était le barman qui lui avait servi ses bouteilles, pourtant il n'entendait rien. Peut-être parce qu'il n'avait pas envie d'entendre ce genre de remarque désobligeante sur le fait qu'il était saoul. Déjà, il n'avait pas aimé la façon dont il lui avait répondu plus tôt dans la soirée, quand il lui avait demandé une bouteille tout entière. Kol était parfaitement capable de se vider une bouteille entière sans être bourré alors qu'est-ce qu'il lui avait pris à ce barman de faire ce genre de remarque ? Le bar fermer à trois heures, parfait ! Il partirait à trois heures et demie, prenant son temps et tombant à la moindre occasion pour lui montrer qu'on ne donnait pas de règles au grand Kol Mikaelson. Il était détestable et c'était parfait si ce barman le ressentait comme ça.
Il gardait quand même en mémoire que celui qui lui parlait en ce moment même était un gros tas de muscles, l'archétype parfait du videur en soirée. Kol avait beau avoir des muscles, il ne faisait pas le poids face à lui, excepté s'il se servait de sa magie mais il ne pouvait pas vraiment le faire en public, exceptait s'il tuait toutes les personnes présentes. Il n'était plus vraiment comme ça, il ne devait plus l'être en tout cas. Tuer, c'était mal. Il l'avait appris à ses dépens. S'il était devenu un monstre quand il était encore vampire c'était parce qu'il devait se nourrir et qu'il voulait aussi foutre une sacrée merde. Parfois c'était par peur aussi, mais il ne l'avouerait jamais en public. Il y avait désormais cette sorte de culpabilité humaine qui le hantait jour et nuit parfois et dont il voulait parfois se débarrasser. Ce n'était pas possible et au moins ça le rapprocher d'un semblant d'humanité, qu'il avait perdue 10000 ans auparavant en devenant un des originels.

Kol secoua la tête, souriant comme un imbécile. Savait-il ce que ça faisait d'enfin pouvoir se prendre une cuite après 10000 ans a vouloir savoir les effets que cela procurait ? Sauf si c'était un vampire aussi vieux que lui, non, il ne savait pas. Personne ne savait en fait, il n'y avait que Kol pour se posait ce genre de question et avoir ce genre d'attente.
«Ah parce que.. vous n'êtes pas videur ?!» essaya d'articuler Kol en pointant l'homme du doigt, suivit d'un rire, inhabituel chez le sorcier, il se contentait souvent de légers soupires. Là, non, il riait vraiment. Heureusement qu'il n'y avait personne de son entourage pour entendre ça, il voulait le garder pour lui. Tuer ces gens était peut-être une bonne solution au final ?
Non ! Sûrement pas. Comme d'habitude, il était instable. C'était sa manière d'être. S'il y avait eu une certaine personne il se serait probablement comporter différemment, mais il ne savait pas se tenir lorsqu'il était seul, c'était un fait.

En voyant le barman emporter la bouteille encore pleine, ou du moins ce qui y ressemblait de la vision de Kol, il se mit à grogner légèrement. Quand il vit la bouteille vide, il comprenait. Le barman le cherchait clairement. S'il voulait se battre, il allait être servi. L'originel ne serait certainement pas honnête dans leur combat, mais tant pis. L'avait-il déjà été de toute façon ?
Kol ne lâchait pas le regard avec le barman, il espérait juste qu'il le regarde vraiment dans les yeux. Il se releva doucement, les mains sur le comptoir. Il était encore un minimum sobre pour savoir ce qu'il faisait et réfléchir un peu.

«Merci, je sais que j'ai une belle gueule. Alors vas-y, qu'est-ce que t'attend ?» envoya Kol en écartant ses bras, un ton joueur et de défi.
Lui aussi il pouvait le chercher et le pousser à bout.

code by Silver Lungs

_________________
That's the problem with people this days, they ve lost faith and in that loss they no longer know who they should fear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 94
▬ Points : 120
▬ Date d'inscription : 27/04/2017
▬ Emploi/loisirs : Barman
MessageSujet: Re: Enemies in a bar, but also friends ?   Mer 26 Juil - 13:24

HJ:
 


Un verre de trop et c'est le drame...



Quel genre d’abruti pouvait venir me pourrir une soirée qui avait pourtant si bien commençait ? Le genre de type qui rien que dès son entrée dans le bar donnait déjà l’envie de lui  frapper dessus pour le faire sortir bien plus rapidement qu’il n’était arrivé. Alors à quoi bon m’être avancé vers lui pour tenter de mener un combat de stupide coq par pure prétention ? Il me donnait la foutue impression de parler dans le vide et cela fit faire à mon sang plus d’un tour. Bon d’accord, je n’y étais pas allé avec délicatesse mais après tout, j’étais là pour travailler et je voulais le faire dans les meilleures conditions. Je me désespérais de voir que Kerjean n’avait toujours pas accepté le recours à la violence pour les employés. Son regard parlait pour lui… Il était déjà perdu et un peu trop joyeux à mon goût puis cette nonchalance qu’il retranscrivait comme s’il se pensait au dessus des règles… Le parfait crétin que je ne supportais pas et qui me foutait en rogne.

Par pur réflexe ou par simple précaution, je venais de glisser ma main sur le manche de mon couteau, lorsque nos regards se recroisèrent une énième fois tandis qu’il n’était même pas capable d’articuler correctement une phrase. Ma main attrapa rapidement le doigt qu’il pointait vers moi et le tordit en espérant voir son sourire s’effacer. Mais à priori rien ne pouvait affecter sa bonne humeur… ou son alcoolémie. Je décidais de passer par-dessus le comptoir pour me retrouver à ses côtés, sans pour autant me rapprocher de lui, préférant le détailler de haut en bas tout en soupirant.

« Je ne suis pas videur non. Je suis ton pire cauchemar dans ce bar surtout… » lançais-je avant de repasser de l’autre côté du bar, reprenant mon poste sans lui accorder non plus trop d’attention. Mais c’était trop tard, il avait attiré mon attention, je ne m’en détacherais pas aussi facilement que je le voulais. Puis de le voir me défier d’une façon dont je me serais bien passé pour ne pas me mettre en avant et de fournir un spectacle involontaire, me mettait hors de moi. Le jeune homme se recula, bras écarté comme s’il me laissait l’occasion de travailler mon crochet sans même avoir l’intention de riposter !

J’essuyais quelques verres, un léger rictus au coin des lèvres en hochant la tête. Il avait raison, qu’est ce que j’attendais au fond ? Que mon patron ne soit pas dans les parages ? A quoi bon, il savait très bien que j’étais un homme parfois sanguin lorsqu’une personne ne me revenait pas ! Bon il fallait dire aussi que la liste des personnes qui ne me revenaient pas pouvait être longue. Je maintenais le regard de cet homme tout en rangeant mes verres, posant le torchon contre le comptoir avant de repasser par-dessus pour me retrouver nez à nez avec lui, le toisant longuement.

« Un peu trop prétentieux à mon goût… Et pourtant votre tête de dégénéré me dis quelque chose… je l’ai déjà vu en photo quelques part… Dans une liste d’individus recherchés certainement ! Vu ta tête ça ne peut qu’être ça ! » ironisais-je tout en mettant ma main sur son épaule pour le pousser contre le mur le plus proche sans pour autant prendre des pincettes, préférant y mettre toute ma force pour le maintenir contre ce mur, attrapant de ma seconde main sa machoire pour maintenir son regard dans le mien.

« A quelle partie tu ne veux pas que je touche ? Lèvre ? Machoire ? Œil ? Nez ? Oh je sais ! » m’exclamais-je en venant frapper un grand coup dans son estomac avant de finir par taper son visage contre le mur, grognant de colère.

«  Tu peux défier qui tu veux ici, mais pas moi… Si tu es un fils à papa et que tu ne connais pas le principe des règles et du savoir vivre, laisse moi te les apprendre, belle gueule ! »

Heureusement que le bar était en train de se vider, cela me permettait de libérer cette colère gratuite qui était surtout le résultat d’un trop plein… Et il était celui qui me permettrait d’extérioriser tout cela.



lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Enemies in a bar, but also friends ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Enemies in a bar, but also friends ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Asileth • Do I not destroy my enemies when I make them my friends?
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: Welcome to the Big Easy :: Rues, Ruelles :: Bars, Restaurants-