Les Top

Leatherland
Fearwood
Heroes and Vilains



 

Bienvenue sur le forum ♥️ Certains pv sont toujours libres : Derek Hale, Liam Dunbar, Hayden Romero, Theo Raeken, Kira Yukimura, Jeremy Gilbert, Aurora et Tristan de Martel etc...

Partagez | .
 

 researches and some fun - ft. autumn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 881
▬ Points : 539
▬ Date d'inscription : 07/05/2017
▬ Localisation : de retour en nouvelle-orléans depuis quelques jours seulement.
▬ Emploi/loisirs : ancien militaire. officiellement reconverti détective privé, officieusement il peut aussi faire disparaître ceux qu'on lui demande de trouver.
MessageSujet: researches and some fun - ft. autumn   Mar 16 Mai - 0:21


RESEARCHES AND SOME FUN
autumn & hélios
Adossé à une voiture policière, Hélios tire une dernière bouffée de sa cigarette. Son regard est braqué depuis plusieurs minutes déjà sur ce bâtiment imposant dans lequel il s'apprête à entrer. Posté à quelques mètres, il a regardé les officiers défiler dans une valse étourdissante. L'irlandais n'a jamais aimé les commissariats. Les gens qui y travaillent sont tous soit des pourris, soit des incapables. A l'exception d'Autumn. Elle est l'exception qui confirme la règle. Si Hélios a par le passé toujours avancé seul, elle est aujourd'hui se qui se rapproche le plus d'une alliée dans sa vie. Entre autre. Leur relation a pourtant commencé par un échange de bons procédés, si l'on veut. Lorsqu'il en a besoin elle lui fournit des informations confidentielles dont seuls des policiers peuvent avoir l'accès quant à lui, si quelqu'un s'avère problématique dans la vie de la jeune femme, il s'arrange pour le faire disparaître de la surface de la terre. On ne peut pas vraiment dire que c'est un fardeau pour lui qui en a pris non seulement l'habitude mais le goût également. Sa nature de wendigo rend les choses d'autant plus faciles : il lui suffit de laisser parler ses pulsions animales pour que l'affaire puisse être considérée comme réglée. Crachant son dernier nuage de fumée, il laisse tomber le reste de sa cigarette au sol avant de l'écraser du talon de sa chaussure. L'heure n'est maintenant plus à la détente. Il a perdu suffisamment de temps et voit déjà son onzième agent de police sortir du commissariat vêtu de ses habits de civil. A l'heure qu'il est, ces crétins doivent être en patrouille ou en train de raccrocher leurs uniformes pour prendre la fin de leur service. Sauf concernant Mortinez. Elle c'est une vraie tête dure. Intègre, déterminée, bosseuse. Elle représente certainement le seul élément potable de la police de la Nouvelle-Orléans. Vérifiant à deux fois par dessous son épaule en traversant la route, le wendigo finit par gravir les marches du commissariat pour y pénétrer. A force de venir, il a fini par mémoriser le chemin de son bureau par cœur. Un simple regard à la personne postée à l'entrée suffit à lui faire comprendre qu'il est en droit d'être ici et que plus amples explications ne sont pas nécessaires. Une main dans la poche et l'autre longeant sa jambe, sa démarche se fait nonchalante et son regard curieux. Les bureaux devant lesquels il passe sont pour la plupart vides ou au mieux, occupés par une personne affalée sur sa chaise dont les yeux se disent merde. Quelle glorieuse image. Une fois n'est pas coutume, Hélios est de plutôt bonne humeur. La bouche entrouverte, il sifflote même une mélodie irlandaise que l'on enseigne aux enfants afin de faciliter l'apprentissage des mois et des saisons qui leurs correspondent. Arrivé à destination il s'arrête et en profite pour se rendre un peu plus présentable. Si c'est certes une rencontre professionnelle, cela ne l'empêche pas de vouloir paraître au meilleur de sa forme. D'une main assurée, il défroisse les bords de sa chemise puis ébouriffe légèrement la touffe qui lui sert de cheveux. L'Irlandais jette un dernier regard autour de lui pour s'assurer qu'ils ne seront pas dérangés puis toque à la porte entrouverte du bureau.

- « J'étais sûr que je te trouverais là. »

Lance-t-il afin de se faire remarquer de la jolie brune, maintenant adossé dans l'encadrement de la porte. Il ne sourit pas mais ses yeux pleins de malice le font à sa place. Les moments de calme sont rares alors autant dire qu'il compte profiter de celui-ci comme si sa vie en dépendait.

- « Tu es disponible ? J'aurais bien besoin de tes super pouvoirs ou plutôt, tes super avantages. »

Ceux que lui offrait son statut. Au-delà de ça, c'est toujours un plaisir quand la route de la policière croise la sienne.

commissariat, vingt-deux heures seize.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Dear Santa, I was good at being naughty! Does that count?
awards 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 293
▬ Points : 485
▬ Date d'inscription : 06/05/2017
▬ Emploi/loisirs : Policière, agent d'infiltration
MessageSujet: Re: researches and some fun - ft. autumn   Mar 16 Mai - 18:13

Researches and some fun Autant utile l'un pour l'autre, dans toutes circonstances. J'avais un véritable mal de resté en place habituellement et me coller à mon bureau était sans doute l'une des choses que j'aimais le moins dans ce genre de boulot, car mon attention allait souvent d'un côté ou de l'autre. Étant bien plus souvent sur le plancher du crime, je ne devais pas me plaindre pour le peu de soirées que je devais resté au poste, mais toutes choses doivent être faites et suite à tout ce qui arrivait à la Nouvelle-Orléans ces temps-ci, j'avais un sacré boulot à faire. Je m'appliquais, mon travail tout autant que ma fille m'était important alors me défiler n'était guère l'une de mes valeurs de base contrairement à mes collègues qui tentait de faire un bref résumer décevant ou à peine convainquant. Être à jour  était l'une de mes convictions quotidiennes et par chance, Charlie était plus âgé, plus responsables, donc je n'avais pas à rapporter mon boulot à la maison. Par le passé, je l'avais fait et sincèrement, ça ne vous quitte pas. J'avais besoin de faire cette séparation entre ma vie professionnelle et ma famille, donc elle savait ma façon de faire, certain jour je terminais plus tard comme aujourd'hui. Les dossiers complétés, je déposais ceux-ci sur le bureau de mon supérieur et revint à mon bureau pour prendre un peu d'avance vu le temps qu'il me restait.

Lunette sur les yeux, j'avais la faculté d'avoir cette sorte de déconnexion une fois plongée dans ce que je faisais. Puis il faut le reconnaître, vu le peu de gens dans le bureau en ce moment, le silence aidait à faire en sorte de ne pas titiller mon côté hyperactif. Je glissais une main à mes cheveux pour les amenés vers l'arrière par habitude et c'est à ce moment que je sentis son odeur et cette ombre qui se posa à l'encadrement de la porte. Ces paroles me firent légèrement sourire et je ramenais mon dos au dossier de ma chaise pour plus d'aisance et pour une meilleure posture que celle que j'avais à la base face à mon ordinateur. '' Ha merde, je deviens prévisible alors! Je vais devoir rectifier ça, cela veut dire. '' Petite taquinerie bien innocente, mais me connaissant, il savait bien que sans ce brin d'humour dans mes paroles, ça ne serait guère moi. '' Que me vaut le plaisir de ta venue mon cher? Je t'ai manqué c'est ça? '' Souhaitais-je lui arracher un certain sourire face à cet astérisque de notre relation.
Hélios, toujours aussi classe et à l'allure tel un modèle de magazine de mode, d'un signe, je lui montrais la place juste en face de moi pour l'invité à prendre place en face de mon bureau. C'est que je me sentais officiel en ce moment et c'était plutôt assez amusant de le voir de ce côté d'ailleurs '' Tu sais que mes super dons sont toujours disponibles pour toi. ''

Sous mes aires de bonne policière que j'étais, je jetais un bref coup d'œil du regard même si mon instinct animal avait déjà remarqué le peu de gens qui était encore dans le poste de police. C'était une bonne chose d'ailleurs, j'allais pouvoir lui offrir mon aide avec aisance, puis de toute façon, il avait certainement attendu que ce soit le bon moment pour venir me voir, je connaissais sa marche à suivre tout de même.
''On parle de quoi exactement? '' C'était évident que sa venue était aussi inoffensive que d'obtenir un prénom quelconque ou seulement le renseignement d'une adresse en particulier, Hélios avait ce souci du travaillait bien fait, tout comme moi et c'était l'un des points qui avait fait en sorte que nous nous faisions confiance et que nous faisions ces nombreux échangent de service. Il m'aidait, comme je pouvais l'aider; le wendigo était le contact qui avait le plus d'importance.


© 2981 12289 0

_________________

   
   
'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant...(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 881
▬ Points : 539
▬ Date d'inscription : 07/05/2017
▬ Localisation : de retour en nouvelle-orléans depuis quelques jours seulement.
▬ Emploi/loisirs : ancien militaire. officiellement reconverti détective privé, officieusement il peut aussi faire disparaître ceux qu'on lui demande de trouver.
MessageSujet: Re: researches and some fun - ft. autumn   Lun 22 Mai - 18:11


RESEARCHES AND SOME FUN
autumn & hélios
Allez savoir pourquoi mais il ne peut s'empêcher d'avoir cet air taquin à chaque fois qu'il se retrouve dans la même pièce qu'elle. Plutôt étonnant d'ailleurs que le courant soit si bien passé entre eux. Hélios n'a jamais été de ceux qui cherchent à s'entourer ou se faire des alliés voire des amis. C'est pourtant ce qu'elle est devenue au fil du temps, en quelque sorte et ce avec certains bonus qui n'ont jamais regardé qu'eux. La première fois qu'il l'a vue l'irlandais se rappelle avoir pensé que sa beauté avait du en faire tomber plus d'un et la première fois qu'il lui a parlé, que son intelligence a du en faire redescendre de leurs grands chevaux presque autant. Les jolies femmes courent les rues mais celles qui ont un brin d'esprit en somme ? Moins. Avant de lui faire savoir sa présence, l'irlandais prend quelques secondes supplémentaires pour la détailler. Depuis son retour en ville ils ont passé de nombreuses heures cumulées ensemble mais il ne se souvient pas l'avoir vue à la fois aussi concentrée et en même temps sur le point de tout lâcher. Ses cheveux légèrement en bataille et  remis en arrière dans un geste presque trop désinvolte laissent entendre à Hélios qu'elle n'attend en réalité qu'une chose : qu'il la sauve de ce dossier trop ennuyeux. Il interprète sans doute mal ces gestes mais il s'en fiche ; il a l'habitude de comprendre les gens et leurs mimiques à son bon vouloir, de la façon dont ça l'arrange. Si en général l'explication se trouve dans le fait qu'il se fiche de ce que pensent vraiment ses interlocuteurs, ici c'est plutôt son égo d'homme qui espère que la surprise sera bonne pour celle qu'il est venu voir. Une fois lancés dans les salutations, ils échangèrent tous deux un sourire complice. Si Hélios n'a jamais été d'une nature très chaleureuse ou amusante, Autumn arrive toujours sans trop de mal à le dérider.

- « Tu rêves ? Au contraire, tu es parfaite. »

A nouveau il lui offre un sourire en coin puis se redresse de façon à ne plus reposer sur l'encadrement de ladite porte. S'ils doivent parler ils seront bien mieux à l'intérieur et ce, même si les bureaux autour de celui de celui-ci sont essentiellement déserts. Peut-être est-ce son travail ou tout simplement sa nature mais l'irlandais reste toujours sur ses gardes et prend toutes les précautions nécessaires à sa sécurité ainsi que celle de son alliée. C'est la moindre des choses. Et puis, cachés à l’abri des oreilles et des yeux indiscrets, qui sait comment pouvaient tourner les choses ?

- « Tu m'as percé à jour Mortinez. D'ailleurs je dois admettre que je ne suis pas déçu. Ça te va plutôt bien, les lunettes et les cheveux en vrac.  »

Le sous-entendu est à peine voilé mais pourquoi devrait-il s'en cacher ? Elle l'attire. Elle le sait, il le sait aussi et ce n'est donc plus un secret pour aucun d'eux deux. Tout en continuant de l'observer Hélios, se moque intérieurement de tous ces hommes dont Autumn représente sans aucun doute le fantasme ultime. L'uniforme ou en tout cas, puisqu'elle ne l'a pas présentement, le badge de policière avec en plus les lunettes qui lui donnent un air légèrement sérieux et le combo gagnant : les cheveux qui lui y ajoutent une dose un peu plus 'sauvage'. Finalement il n'est peut-être pas si différent de tous ces hommes, à la différence près qu'il a su saisir sa chance lorsque cette dernière s'est présentée et qu'aujourd'hui il peut se vanter  d'en tirer quelques avantages tout comme elle d'ailleurs.

- « Je peux ? demande le wendigo en posant sa main sur la poignée de la porte. Après tout, ce n'est pas son bureau alors il ne peut pas tout se permettre non plus aussi conciliante Autumn soit-elle, ça me gênerait que nous soyons dérangés par tes collègues. »

Ou n'importe qui d'autre d'ailleurs quelle qu'en soit la raison. Avec son accord l'irlandais ferme la porte puis se déplace pour s'installer en face du bureau où repose toujours la jolie brune. Son regard se fond à nouveau dans le sien au moment où elle lui assure qu'elle est toujours là pour lui lorsqu'il en a besoin. Elle a raison. Jusqu'à présent, aucun de ses appels à elle lorsqu'il s'est retrouvé dans l'impasse n'est resté sans réponse.

- « J'adore quand tu me parles comme ça. »

Le ton est plus intimiste presque coquin en réalité. Il flâne volontairement sur cette frontière, cette ligne rouge qui sévit entre eux et qu'ils ont déjà dépassée mainte fois par le passé. Il faut croire que c'est plus fort que lui, avec elle en tout cas. Passant sa langue sur sa lèvre inférieure l'espace d'une seconde et quittant la policière des yeux, l'irlandais retrouve son sérieux. Il peut s'octroyer quelques pauses, quelques débordements également mais il lui faut d'abord s'assurer qu'il a toutes les cartes entre ses mains. Pour mettre en place plusieurs plans de secours premièrement puisque les temps deviennent incertains concernant la mission qu'il s'est fixée mais aussi pour mieux connaître l'adversaire qu'il va devoir affronter.

- « J'ai fait des recherches sur un homme il y a quelques mois, quelqu'un avec qui j'ai eu un deal mais je n'ai pas trouvé grand chose sur lui. Du moins, pas assez pour que cela n'en soit pas suspect. Il n'a apparemment pas de casier judiciaire mais je soupçonne qu'il ait été trafiqué. Est-ce que tes doigts de fée pourraient tirer cette histoire au clair ? »

Demande-t-il en relevant les yeux vers elle. Il ne doute pas une seconde de ses capacités. Il sait simplement que si un casier judiciaire a été effacé, il sera difficile de le retrouver ou d'en trouver la moindre  petite trace dans le système. Il ne perd néanmoins rien à demander.

commissariat, vingt-deux heures seize.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Dear Santa, I was good at being naughty! Does that count?
awards 2017:
 


Dernière édition par Hélios O'Brady le Mer 28 Juin - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 293
▬ Points : 485
▬ Date d'inscription : 06/05/2017
▬ Emploi/loisirs : Policière, agent d'infiltration
MessageSujet: Re: researches and some fun - ft. autumn   Mar 23 Mai - 2:15

Researches and some fun Autant utile l'un pour l'autre, dans toutes circonstances. La vie nous amène souvent de pures surprises. Elle peut se montré taquine, titilleuse et souvent râleuse et chiante, mais quand on s'arrête aux petites choses, c'est de la que relève les beaux moments peu importe soit-il. Quelques années plus tôt, je n'aurais jamais cru que ce Wendigo allait faire une telle éruption dans mon entourage. Certes, qui arriverait à résister à ces beaux iris bleus claire peu de gens et pourtant j'en ai évidemment vu passer. Au tout départ, je m'attendais à ce genre d'homme qui ne cherche qu'un coup d'un soir et basta, essayant extirpé un beau joyau comme un serpent fourbe et de ce régaler sans plus, mais je ne suis guère du genre à jouer à la sage et idiote fille qui fait semblant. À mon plus grand bonheur, je me rendis compte que son esprit était bien plus développé que ces deux de pique.  Je m'étais grandement trompé sur son compte, il était bien différent de ce genre d'homme et notre lien d'affaires me donnait autant de possibilités qu'à lui même. Ce fut rapide, il a obtenu ma confiance en mettant carte sur table sans réellement tournée autour du pot et puis, s'il pouvait mettre utile face aux purs rapaces de toutes races, je lui rendais bien l'appareille comme je le pouvais face à mon grade. C'est toujours utile d'avoir ce genre de contact puis surtout quand on n'a, d'un certain sens, le même but. Mais ce lien professionnel ne serais rien sans son brin de sel, certain de nos échanges avait une sorte de jeu de charme, de perche bien lancer par-ci et par-là et ce double sens avait fait naître une sorte d'attirance. Ce qui ne changeait pas aujourd'hui.

Comme toujours, il avait sans doute les bons mots pour faire étirer mon sourire davantage avec ce léger brin de timidité face à ces paroles plus que flatteuse. Je m'y ferai jamais, mais sa ne faisait que flatté mon léger ego. Baissant mon regard pendant l'affiche de se sourire, je revins à lui en lui lançant un de ces regards qui en disant vaguement long alors qu'il éveillait ce petit brin d'amusement entre nous deux. Redressé, j'observais ce sourire qui n'avait pu retenir malgré son air sérieux qu'il prenait à chaque fois, qu'il finissait devant moi pour parler de boulot et sous son affirmation de mon allure, je lichais instinctivement mes lèvres et embarquait sans restriction dans ces paroles. '' Surprenant, Dieu seul sait toutes les façons don tu m'as déjà vue, mais il en reste quelques-unes que je me garde en réserve...''  c'est d'une main habile que je déposais mes doigts sur ma lunette du côté droit et les retirait doucement pour ensuite venir porté la branche de cette dernière frôler ma joue pour terminé dans le coin de ma bouche entre-ouverte. Ma tête légèrement pencher, cette vision des plus habituelles, me donnait cette légère touche séductrice, puis je lui affichais un clin d'œil bien subtil, mais complice face à ce petit jeu que je m'amusais à pimenté. Ce n'était guère un secret pour nous deux, cette attirance que nous avions développée était partager et quand nous le pouvions, pourquoi ne pas titiller l'autre? Ça ne serait guère bien divertissant sinon, puis c'était connue, les Italiennes étaient bien connues pour leur touche enchanteresse, mais avec ce brin de dangerosité derrière tout ça. '' Ce serait bien fâcheux en effet, tu peux évidemment fermé pour plus de ...confidentialité.'' C'était sans doute le moins qu'on puisse dire...

Il s'installait en face de moi et nous plongions le regard l'un dans l'autre et il soutira des paroles assez amusantes. J'adorais quand il jouait dans cette branche, mais avant tout, il était venu ici pour aide alors nous ne devons pas nous étaler dans les sous entendus  que nous ne cessions de nous lancer... mais après ces dernières paroles, je me promis de reprendre mon sérieux. '' Je peux continuer si tu veux... mais je doute que je puisse t'être utile... Enfin surtout dans ta récolte d'information du moins.'' Sauf si sa récolte était sur le sens même de l'Italie dans toute sa splendeur... Mais je doute qu'il cherche italien en ce moment. Je ramenais mes lunettes sur mon nez sans pour autant qu'il soit tout au fond et écoutait ce qu'il avait à me dire. Reprenant mon image de policière, j'écoutais ce qu'il avait à me dire entre autres. '' Hum... Je dois admettre que ces, du moins, assez suspect et tu sais, tout comme moi, que certaines personnes peuvent avoir bien des pouvoirs. Les trafiques sont assez bien détectable, enfin pas à n'importe qui, mais pour une caqueuse comme moi, je peux bien aller vérifier quelques trucs. Puis... '' Je laissais passé un léger silence pour poursuivre en lui affirmant '' tu sais que mes doigts réussis toujours ce qu'il entreprend. '' Peut-être qu'en fait, je souhaitais lui tirer un nouveau sourire sur ces lèvres et voir une nouvelle fois son regard enjôleur se présenter, je ne pouvais m'en empêcher.
Je tournais alors mon écran afin qu'il puisse voir ce que j'allais entreprendre comme recherche. Davantage concentré, j'avais retiré ce voile joueuse et lui demanda '' J'imagine que tu as un prénom et un nom? Enfin... Celui qu'il utilise en ce moment du moins? '' Demandais-je en soupçonnant soit un changement d'identité ou alors un dossier refait à neuf. Sur le réseau de la police, je commençais d'ailleurs ces craques que j'avais tendance à utiliser par simple prudence de dépistage. La police n'était guère bien douée à pister mon ordinateur, mais si nous devions faire affaire à une branche bien plus haute, je serai protégé de quelconques traces. Ce qui est bien est que je connaissais personnellement le lieutenant et il ne m'accordait la plus grande de toutes les confiances, car il était pour moi une sorte de frère. Il savait qu'en fait, j'avais les mêmes buts que lui, cacher le surnaturel et si je faisais ce genre de chose c'était entre autres pour toutes les choses qu'Hélios faisaient pour moi, mais aussi parce que ça arrivait assez souvent que les gens en qui il apporte une attention particulière, finît par être , en quelque sorte, notre problème également ou dans un futur rapprocher.  Je réussis à entrer sur cette page par d'autres identifiants et entrait ce qu'il me donnait comme information. '' En fait... Tout dossier peut être trafiqué, mais mis à part avoir la bonne technique, c'est difficile d'entièrement effacer un dossier. Puis, même moi je peux avoir des vices caché, sauf que... Quand on s'y connaît vraiment, on trouve de tout avec les bons identifiants qui ont accès à beaucoup plus... En espérant que ça marche du moins.''



© 2981 12289 0

_________________

   
   
'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant...(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 881
▬ Points : 539
▬ Date d'inscription : 07/05/2017
▬ Localisation : de retour en nouvelle-orléans depuis quelques jours seulement.
▬ Emploi/loisirs : ancien militaire. officiellement reconverti détective privé, officieusement il peut aussi faire disparaître ceux qu'on lui demande de trouver.
MessageSujet: Re: researches and some fun - ft. autumn   Mer 28 Juin - 18:37


RESEARCHES AND SOME FUN
autumn & hélios

Ce sourire un brin timide qui naît sur les lèvres de la policière avant qu'elle ne baisse les yeux en extirpe un nouveau à l'irlandais. Il aime les femmes et ne s'en est jamais caché. Leurs tics, leurs rougeurs lorsqu'on les flatte ou pour les autres, leur assurance lorsqu'un compliment ne suffit pas à les faire flancher. Hélios n'est pas ce qu'on peut appeler de difficile, il y a peu de choses qui le répugnent. La vulgarité et le manque de savoir vivre sont deux choses qui peuvent bannir d'office de possibles futures amantes. A ses yeux chaque femme a un charme ou un atout qui lui est propre de telle sorte à ce qu'il ne se lasse jamais de ses différents papillonnages. Autumn est... Un cas particulier. S'il y a bien une chose que le wendigo a appris au fil des ans est que déraper plusieurs fois avec la même personne n'est jamais ce qu'on peut qualifier de bonne idée. Des liens se crée, pas forcément de l'amour mais de l'attachement et Hélios ne tient à s'encombrer de rien de tout ça. Sans oublier qu'il est plus difficile de se débarrasser d'une femme se croyant importante et différente de toutes les autres sous prétexte d'avoir été l'affaire de plus d'une nuit. Si sa relation avec Autumn n'est pas devenue problématique malgré leurs nombreux dérapages c'est seulement parce que chacun y trouve son compte et aussi, certainement, parce qu'elle n'a aucun des défauts qu'il a pu regretter chez les femmes qu'il a connu avant elle. Conciliante, drôle, intelligente et simple à vivre. Si Hélios avait fait partie de ceux qui tombent amoureux, il aurait difficilement pu trouver meilleure candidate. Surtout lorsqu'elle passe de façon aussi séductrice sa langue sur ses lèvres et retient de ce fait le regard captivé de l'irlandais.

- « Peut-être que tu pourras me faire découvrir l'une d'entre elles, quand nous aurons fini avec ça. »

Propose-t-il avec tout le naturel du monde en déboutonnant lentement son veston afin d'être plus à l'aise. S'il ne dit pas les choses de façon crue le message, lui, est très clair. Et ce n'est pas l'attitude de la jolie brune qui qui lui fera croire que la tentation est à sens unique. Une chance qu'un bureau assez large les sépare pour calmer leurs ardeurs naissantes ; dans le cas contraire ses recherches auraient certainement du être remises à plus tard... Voire un autre jour. Le bureau maintenant à l'abri des oreilles et regards indiscrets, Hélios se sent beaucoup plus à l'aise. Il ne craint pas que les recherches qu'il fait soient découvertes mais plutôt que quelqu'un y fourre son nez, l'obligeant à se retrousser les manches pour l'en... Dissuader. Il n'épargne pas, lui, et ce n'est pas une insigne des forces de l'ordre qui changerait la donne.

- « Ce n'est rien, nous nous dirons toutes sortes de choses intéressantes plus tard. »

Assure-t-il tout en croisant les mains sur ses genoux. Parce qu'elle peut en être certaine : ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd et il compte bien reprendre là où ils sont malheureusement forcés de s'arrêter pour l'instant. Le boulot d'abord et ensuite, l'amusement à en avoir des vertiges. Il est pourtant contré dans sa tentative de retrouver son sérieux suite à l'allusion qu'elle fait, lui extirpant un petit rire surpris, presque gêné. Chacun son tour d'être pris au dépourvu et là, Autumn a tapé pile au bon endroit. Penchant légèrement la tête sur le côté, il pose sur elle un regard fiévreux. S'il s'écoutait ou plutôt ses instincts d'homme, il se trouverait déjà de l'autre côté de ce bureau.

- « Effectivement, tu as de nombreux.... talents.  »

En récitant ces quelques mots, son regard dégringole. Il observe d'abord les lèvres de l'italienne puis continue sa traversée descendantes afin d'admirer ses courbes généreuses. Si sa mâchoire est serrée ce n'est pas comme à son habitude par énervement bien au contraire. Il essaie de contenir ses pulsions, ses envies. C'est d'ailleurs plutôt mal parti compte tenu du fait qu'il ne peut la quitter des yeux plus de quelques secondes avant de céder à nouveau. A peu près maître de lui-même, il se lève finalement de son siège pour contourner ledit bureau -qui soit dit en passant lui donne plus d'idées qu'il n'en enlève- et se placer derrière celui d'Autumn.

- « Ashton Buxley.  »

A son tour il observe l'écran après qu'elle ait tapé le pseudonyme qu'il lui a donné et va jusqu'à poser ses deux mains sur les épaules de la policière. Officiellement il dira que c'est dans le but de l'encourager, officieusement par contre... Son contact n'est tout simplement pas désagréable. Tout en effectuant quelques mouvements pour la masser et la détendre, il se penche davantage au dessus de son épaule pour lire lui aussi les informations qu'elle peut trouver.

- « Nous y sommes ! Tu es la meilleure Aut. »

Lâche-t-il tout sourire en voyant une liste d'informations commencer à s'afficher sous leurs yeux. Il avait bien eu raison de se méfier, donc. Enfoiré. S'il y a bien une chose qu'il ne supporte pas concernant ses contrats, c'est le mensonge. Lui ne cache jamais rien à ses clients et il attend de même venant d'eux. Sans ça aucune sorte de confiance ne peut être accordée et lui, à couvert, prend de trop gros risques. L'argent n'achète pas tout il est plutôt bien placé pour le savoir et sa vie vaut plus que tout ce qu'on pourra bien lui offrir.

- « Tu vois quelque choses d’intéressant ? Excès de vitesse et prunes impayées mises de côté. »

commissariat, vingt-deux heures seize.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Dear Santa, I was good at being naughty! Does that count?
awards 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 293
▬ Points : 485
▬ Date d'inscription : 06/05/2017
▬ Emploi/loisirs : Policière, agent d'infiltration
MessageSujet: Re: researches and some fun - ft. autumn   Jeu 3 Aoû - 22:08

Researches and some fun Autant utile l'un pour l'autre, dans toutes circonstances. Ses petits regards à tour de rôle que nous nous faisions, ses sourires naissants sur nos lèvres relevaient quelque chose de beaucoup plus profond que nos propres paroles à sens diverses. À peine maître de nous-mêmes, ces petits gestes en disent bien plus que ce qu'il n'y paresse et sous les battements de nos coeurs, je pouvais sentir cette légère... ''affection'' qui faisait en sorte que notre relation était bien diversifier. C'était sans attaches, car nous ne cherchions pas de genre de routine que beaucoup appelle l'amour, même si Hélios était ce parfait candidat, notre style de vie ne laissait que peu de place pour ce genre de sentiment profond alors pourquoi courir un tel risque ? Je fourrais mon nez un peu partout et dans La Nouvelle-Orléans, bien des créatures avaient de l'influence et avaient une vision des choses meurtrières. Déjà que ma vie était bien exposée avec Charlie, valait mieux réduire les menaces. Je ne pouvais me permettre ce genre d'attache, autant pour ma sécurité que la sécurité des autres dans ma famille, ce qui expliquait souvent mes amants d'une nuit sans possibilité d'avantage quoi que, Hélios... c'était bien différent, à un sens du terme.

Il avait raison, valait mieux ce concentré sur son but premier et le reste prendra place par la suite, car déjà... Je sentais ce petit lien bien fragile, me titillant l'un et l'autre dans nos divers propos et regard. Chaque petit geste, je les remarquais et spécialement quand il déboutonna sa chemise... Combien de fois j'avais détaché les siennes dans nos élans de batifolage. Il fait chaud tout à coup non?Je tentais de reprendre mon sérieux et malgré son petit sourire que je voyais indirectement, je me concentrais adéquatement. L'ordinateur fait presque tout seul et je lui dis. '' Nous y sommes...'' Jusqu'au moment où il déposait ces mains sur mes épaules. Le contact n'était pas pur, mais assez suffisant pour me faire frémir, laissant parcourir cette réaction innocente le long de ma colonne vertébrale se réfugiant aux profonds de mes reins. Contrôlant ma réaction en un simple redressement et un soupire plus profond, je penchais légèrement ma tête sur le côté droit. Hélios ne me donnait pas la vie facile dans le cas présent, mais je tentais de raccrocher mon attention vis-à-vis les informations qui s'affichait devant moi. Le pire dans tout ça, c'est qu'il savait à quel point je pouvais me montrer sensible à un simple touché, mais c'était sans doute son but de me détendre et je profitais silencieusement de ce massage délicat. '' Hummm... Tu aurais pu être masseur. Je pourrais t'engager à temps partiel?'' Demandais-je par taquinerie.

Sourire taquin au bout des lèvres, je laissais entendre un '' Ravis de te l'entendre dire!'' Mon ton à double sens laissait comprendre que j'avais dit ça sans retenir mes mots, mais ce n’était rien de bien méchant, peut-être un prétexte pour savoir que son sourire était toujours aussi présent sur ces magnifiques lèvres.

Cherchant quelque chose dans le dossier, je devais avouer que le manque d'information me surprenait au plus haut point. Des légers d'élis mineur, mais tout était en ordre et un peu trop. Soit que ça voulait dire deux choses... Il voulait se faire passer pour un citoyen normal n’ayant rien à cacher, mais sous l'interrogation d’Hélios je me dis qu'il cachait peut-être bien son jeu. '' Il n'a rien de bien intéressant... D'élis mineur, excès de vitesse, sauf que toutes les contraventions ont été payer... Rapidement en plus! Mais tout remonte à maximum 5 ans...'' Je pinçais légèrement les lèvres ne pouvant faire bien plus pour lui et cet homme avait peut-être de bon contacte dans la police, les fraudes sont souvent présent... Même les ordinateurs se font déjouer parfois '' Sauf que ... Je vois que le dossier a été visualisé par quelques personnes, mais ça veut rarement dire grand-chose...'' Je me tournais légèrement vers lui observant ces airs pensifs concernant son client en question. Je déviais l'impression du dossier dans mon bureau et je me redressais alors que l'appareil se mit en marche. Je quittais le dossier et le serveur avec un petit hack pour ne pas que ma visite soit visible et me redressaient afin de prendre les quelques feuilles fraîchement imprimées. Je remontais mes lunettes sur ma tête et observaient les quelques informations qui y trouvaient. M'approchant de lui, je m'installais à ces côtés afin de lui montrer tout ce qui était dans le dossier. Je lui donnais les papiers pour qui puisse les feuilletés, mais étant bien près de mon bureau, je déposais une main à son épaule afin de lui montré que je passais légèrement derrière lui pour me mettre de l'autre côté. Ouvrant mon classeur au plus bas, je me penchais légèrement, je glissais mes doigts sur les papiers et finit par prendre une filière vierge à la fin. Puis pourquoi ne pas agir en tentatrice pour seulement attirer son oeil dans ma belle position avec les fesses ressorties, surtout Hélios qui était si observateur. Fermant le tout et en me redressant de nouveau, je me mordis la lèvre inférieure laissant celle-ci glisser sur mes dents, non pour charmé, mais c'était l'une de mes nombreuses manies. Lui donnant cette filière, je lui affichais un petit sourire en coin bien conscient de le titiller davantage et lui dit '' Ça serai bien dommage que tu perdre le document, pas vrai?''


© 2981 12289 0

_________________

   
   
'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant...(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 881
▬ Points : 539
▬ Date d'inscription : 07/05/2017
▬ Localisation : de retour en nouvelle-orléans depuis quelques jours seulement.
▬ Emploi/loisirs : ancien militaire. officiellement reconverti détective privé, officieusement il peut aussi faire disparaître ceux qu'on lui demande de trouver.
MessageSujet: Re: researches and some fun - ft. autumn   Mer 16 Aoû - 17:18


RESEARCHES AND SOME FUN
autumn & hélios

A son contact Hélios peut la sentir fébrile. Quelle femme n'aime pas qu'on pose les mains sur elle ? Qu'on lui offre une caresse sans attendre quoi que ce soit d'autre si ce n'est une osmose parfaite ? Elle se cambre puis se reprend, lui arrachant un nouveau sourire qu'elle ne peut voir. Il aime la façon dans de si simples choses peuvent déclencher de telles réactions chez l'un et chez l'autre. Encore plus lorsque Autumn est en plein travail et qu'elle doit user de toutes ses forces pour faire abstraction de ce qu'il est en train de lui faire. Après tout, elle le lui rend bien. Elle n'est jamais la dernière lorsqu'il s'agit de titiller l'autre et de lui faire perdre la tête. Maintenant qu'il a l'avantage il se voit mal le lui céder à nouveau aussi rapidement. D'autant plus qu'elle ne semble pas vouloir qu'il s'arrête au contraire, elle penche même la tête sur le côté lui offrant une vue imprenable sur son cou et sa nuque mis à nu. Silencieux, il observe un instant la scène et songe à la possibilité de pimenter encore un peu plus les choses qu'il peut saisir. Puis il se souvient que ce qu'ils sont en train de faire peut attendre, que ce n'est rien de fondamental. Si cet homme lui a menti il finira par le découvrir, le retrouvera et le lui fera payer amèrement. Lorsque cela concerne une quelconque vengeance, Hélios se concentre plutôt sur la réussite de cette dernière peu importe le temps qu'elle peut lui prendre. Alors il se penche un peu plus au dessus de cette épaule découverte, laisse y courir son souffle chaud et y dépose un baiser avant de se redresser tout en reprenant le cours de ses massages.

-« Je crois effectivement que ton dos apprécie la stimulation... »

Il murmure dans un sourire taquin. Il ne déroge pas non plus à la règle : lui aussi le rapprochement lui plaît. La question qui suit de la policière ne manque cependant pas de l'amuser, lui faisant perdre son objectif de vue l'espace d'une seconde.

-« Tu crois que tu pourrais t'offrir mes honoraires ? Je suis hors de prix. »

Autumn a une certaine facilité à retomber sur ses pattes ;l'irlandais n'a aucun doute sur le fait qu'elle trouvera quelque chose à répondre pour régler ce soi disant 'problème' qui n'en était pas vraiment un. L'idée n'est pas forcément déplaisante, elle sonne même plutôt bien à ses oreilles. La masser pourquoi pas si cela lui donne l'occasion de l'admirer encore et peut-être, de laisser les choses déraper. Parce qu'entre eux chaque toucher est un danger conséquent de 'plus'. Ils ne sont d'ailleurs pas à l'abri que cela arrive ce soir encore moins en voyant comment les choses ont commencées.

-« Cinq ans...  Répète-t-il perplexe.  Non, ça ne colle pas vu les histoires dans lesquelles il a l'air de tremper. A moins que.... »

A moins que cet enfoiré est une encore pire vermine que ce qu'il ne pensait. Une taupe de la police ? Et pourquoi pas après tout. De tous les clients que Hélios a rencontré au cours de ces dernières années, lui avait semblé être l'un des plus décontracté.. Presque trop. Lorsqu'on se met en contact avec un détective privé aussi spécial que lui, avec quelques bonus donc, on ne peut que se méfier. Se méfier de qui pourrait le découvrir, ce qui pourrait en découler. Mais non, lui avait été serein du début à la fin.

-« Est-ce que tu penses que ça peut vouloir dire qu'il a un flic dans la poche qui le couvre ?  »

Ses mains quittent les épaules de son amie si particulière à cette pensée et ses lèvres se pincent. Il tente de se remémorer en détail le visage de cet homme durant leurs deux entrevues, des signaux qui aurait du et pu l'alerter. Mais rien. Peut-être qu'il est tout simplement trop paranoïaque et qu'il n'y a rien à lui reprocher. Il voit à peine Autumn se lever de son siège et n'entend le bruit de l'imprimante que du oreille toujours aussi distraite. S'il y a bien une chose qu'il hait ce sont les clients qui osent se payer sa tête... Et espèrent s'en sortir comme si rien n'était. Malheureusement pour lui, l'irlandais a ses sources et elles ne pourraient être plus fiables. Il ne sort finalement de ses pensées que lorsque la main de la policière effleure agréablement son épaule, le faisant avancer d'un pas pour lui faciliter le passage. Sans savoir ce qu'elle cherche exactement il commence à feuilleter ledit dossier bien qu'immédiatement, il n'ait plus vraiment envie y penser.

-« Merci beaucoup, j'y jetterai un œil demain quand j'aurai l'esprit un peu plus clair. »

Il le referme et le pose sur un coin du bureau en reposant son regard sur sa coéquipière préférée. Il a sa petite idée derrière la tête pour la remercier comme il se doit de ce service qu'elle vient de lui rendre. Après tout il n'a pas à être le seul à profiter de tous ces... avantages dans leur relation. Son corps est une œuvre d'art qu'il devrait être interdit de cacher en le recouvrant de vêtements, quels qu'ils soient. Ainsi ses yeux se ne privent pas du spectacle qu'elle lui donne innocemment ou non. De plus en plus tenté, il humidifie rapidement ses lèvres et pose un regard fiévreux sur ses courbes avant de saisir les feuilles qu'elle lui tend et de les déposer avec les autres sans trop y porter attention.

-« Quel document ? »

Il répond d'une voix suave en se rapprochant de la policière avant de glisser l'une de ses mains sur sa hanche plus la chute de ses reins. Son visage se met à la hauteur du sien, leurs lèvres s'effleurant dans un plaisir aussi bref qu'intense.

-« Dis-moi ce que je peux faire pour te remercier... »

commissariat, vingt-deux heures seize.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Dear Santa, I was good at being naughty! Does that count?
awards 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 293
▬ Points : 485
▬ Date d'inscription : 06/05/2017
▬ Emploi/loisirs : Policière, agent d'infiltration
MessageSujet: Re: researches and some fun - ft. autumn   Mer 23 Aoû - 4:10

Researches and some fun Autant utile l'un pour l'autre, dans toutes circonstances. C'est plutôt difficile de se concentrer, visant un but précis alors que mon toucher surdéveloppé est ''dérangé'' par des massages totalement envoûtants. Ça donnerait presque envie de foutre tout ça sur pause et simplement profiter de ce léger rapprochement qui me rendait autant détendue que fébrile. Pourtant, le petit manège de mon collègue semblait porté ces fruits et il le savait que trop bien, il adorait me titiller, testé mes limites, mais dans notre réalité, nos facultés pouvaient évidemment devenir notre pire ennemie surtout dans la circonstance du travail. Mon attention doublement augmentée, il vint désintégrer mes efforts par ce souffle doux et chaud qui déclenchait un second frémissement qui parsemait la peau de mon cou s'éparpillant sur mon épaule, le long de mon dos et ma poitrine qui, le suppliait presque un effleurement de sa part, un toucher mesquin, futile ou tout simplement, la commissure de ces lèvres. Je retins ma respiration, simplement pour ne pas me voir réagir à ce simple geste de sa part, mais il y déposait ces lèvres contre ma peau ce qui créa le tressaillement de mon coeur. Je fermais les yeux et mordit subtilement ma lèvre en espérant ne pas trop démontré mes réagissements. Pourtant, je le connaissais, je savais que son jeu d'amusement était en simple but de me faire flancher et hooo que l'incitation était présente, mais je suis bien résistante. Pas que je ne voudrais répondre à cette légère attention bien tentatrice, mais sans résistance, ça ne serait pas aussi désirant.

Ces mots m'arrachaient ce petit sourire futile et je glissais derrière mon oreille une de mes mèches de cheveux de façon à paraître sûr de mes dires. Lui jetant un léger coup d'oeil j'annonçais '' Je trouverais bien... un arrangement, sinon... je vais devoir m'abonner à la carte de fidélité. Le 10e est à moitié prix c'est ça?!'' Je parlais évidemment de ces sortes de cartes que nous avons quand on fréquente habituellement un milieu. Mais malgré ces plaisanteries, je faisais ma fouine sur le dossier qu'il me demandait.


Les informations que je lui donnais ne semblaient pas lui plaire loin de là, mais sous ces dires, je dois admettre que ça sentait déjà l'arnaque à plein nez. J'aurais tellement aimé le guidé davantage sur son client bien particulier, mais malgré tout, il y avait bien une limite à la technologie. Évidemment, je pourrais essayer de retracer les systèmes en questions et faire un briffing dans les fichiers et informations, mais si je commence ce projet, les résultats resteraient incertains et surtout, ça prendrait plusieurs jours. Surtout avec tous les systèmes de la police. Un projet délicat où je pouvais m'accrocher au moindre moment et me faire prendre. En connaissant si bien Hélios, je savais qu'il ne voudrait en aucun cas me mettre dans une situation aussi délicate soit-il tout comme je ne voudrais qui le fait pour mes quelconques demandes face à son emploie.

Un nouveau contacte sur l'épaule de mon coéquipier, en premier lieu pour lui dire de s'avancer légèrement, mais aussi pour rendre le toucher qu'il m'avait fait tout à l'heure. Du donnant, donnant comme on dit et sachant cette attraction qui n'a jamais réellement été éteinte entre nous deux, c'est limite titiller l'étincelle du feu par quelques goûtes d'huiles brûlantes. Subtile, délicat, tout comme je savais le faire; mon jeu préféré.

Étrangement, le dite document ne semblait plus aussi intéressant, que ce jeu qui se concrétisait entre nous. Son rapprochement près de moi titillait de nouveau l'attraction entre nous et je devais dire que la tournure des évènements était sans aucun doute bien amusante. Terminé les heures supplémentaires et avec cette tranquillité de mort dans le poste, il faut bien avouer que ce petit jeu m'amusait plus que tout. Son toucher, son assurance... Hélios à toujours eu ce quelque chose unique à lui qui faisait en sorte que peu importe le nombre de fois ou nous nous sommes vus et amuser ensemble, ça semblait nouveau à chaque fois. M'arrachant un de ses sourires un brin charmeurs, je glissais mes épaules légèrement vers l'arrière pour comblé ce millième de distance, juste pour amplifier ce désire naissant. Notre respiration chaude échangée, je glissais ma langue sur ma lèvre, humidifiant ceux-ci, caressant au passage les siennes. Mes mains vint se réfugier sur ces flancs remontaient délicatement jusqu'a les boutons de son veston et d'un regard plonger dans le sien je laissais entendre d'une voix basse et mielleuse '' ... hum.... mais comme tu le sais... '' dis-je en déviant mes lèvres près de son oreille pour venir y caresser de mon souffle chaud la peau de son cou. Un contre un, c'est à mon tour maintenant de lui faire arracher le moindre de ces réactions '' ... mes services sont hors de prix!'' Finis-je par lui mettre sous le nez. Je ne prenais aucun de ces mots à la légère et ça avait don de m'amusé personnellement. Frôlant la peau de son cou de mes lèvres charnues, je finis par les déposés prenant température de sa peau et me rappelant alors son goût que j'adorais tant. '' Mais je suis sûr qu'on peut trouver un compromis...'' Je laissais entendre un léger rire discret et ayant détacher les boutons de son veston alors que son sens du toucher était en pleine occupation l'embrassait le creux de son cou à la frontière du tissu de sa chemise et me reculait doucement pour lui faire voir un sourire '' Oup ... j'ai quelques fois les mains baladeuses, j'en suis désolé... '' vraiment? Pas du tout! Il avait beaucoup trop de couches et sincèrement, je ne voulais pas qu'Hélios attrape chaude tout de même. Vous voyez à quel point je pense aux autres... En fait, la seule et unique chose que je désirais faire était de faire glisser mes mains envieuses sous sa chemise pour y sentir la doucheuse de sa peau et j'empoignais ces hanches pour le coller à moi. Relevant la tête vers lui j'effleurais sensuellement ces lèvres à mon tour afin de créer cette union, ce baisé tendre qui m'était tant désiré.

© 2981 12289 0

_________________

   
   
'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant...(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: researches and some fun - ft. autumn   

Revenir en haut Aller en bas
 

researches and some fun - ft. autumn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Autumn Sky Corner [Validée]
» The Autumn Leaves[ PV Satsuki]
» Naevia Bell ~ ft. Autumn Reeser [Terminée]
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» An evening in autumn [PV Hayden]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: Welcome to the Big Easy :: Rues, Ruelles-