Les Top

Leatherland
Fearwood
Heroes and Vilains



 

Bienvenue sur le forum ♥️ Certains pv sont toujours libres : Derek Hale, Liam Dunbar, Hayden Romero, Theo Raeken, Kira Yukimura, Jeremy Gilbert, Aurora et Tristan de Martel etc...

Partagez | .
 

 Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 400
▬ Points : 708
▬ Date d'inscription : 06/03/2017
▬ Localisation : À la recherche de ce seul moyen qui lui garde ce brin d'espoir pour ne plus quitté cette terre
▬ Emploi/loisirs : Étudiante; médecin légiste
MessageSujet: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Mer 3 Mai - 3:27

Whenever I start to break...Cette journée à l'université m'avait été des plus pénible et d'une certaine façon, comme toutes les autres fois, je t'entais de me convainque que c'était sûrement pour cause la fatigue. Essayant de me cacher de la véritable cause de mes vomissements et de ce saignement de nez causé par le mal de crâne qui m'avait pris en plein milieu de la journée. Ce n'était pas une nouvelle, mon état commençait à ce dégradé et comme les médecins m'avaient dit... Ça irait de pire en pire, mais je ne souhaitais me laisser abattre. J'étais forte et beaucoup plus envieuse de la vie pour me laisser ravager par ce foutu cancer dans ma tête. Sauf que peu importe la force mentale et physique... les miracles n'arrivent pas comme ça, ce son que des sortes de balivernes pour nous qu'on puisse avec ce brin d'espoir afin de résisté d'avantage à cette appelle de non-retour. Mais comme à tous les coups... Je ne pouvais laisser voir ce côté en détresse, mon orgueil en prendrait un trop gros coup...
J'avais profité de la chance que j'avais d'avoir un peu de paix de mes parents, de pouvoir un peu me relaxer et me changer les idées avec Scott. Ce dernier m'avait donné le feu vert de venir m'y reposer quand je le souhaitais et surtout qu'en réalité, je n'avais pas eu le choix de revenir avec mes parents ou resté en cohabitation avec des universitaires. D'une certaine façon, je comprenais pourquoi, mais d'un autre, j'adorais cette liberté que j'avais goûté...

C'est en revenant dans notre nouvelle demeure familiale que j'eux déjà ce certain comité d'accueille de surprotection. Les questions multiples, les questionnements, une seconde fois je voulus fuir ce sentiment d'étouffement, mais je ne pus guère m'en sauver bien longtemps vu que le dîner du soir arriva. C'est autour de la table que je sentis ce froid, cette inquiétude déjà bien présente hurlée de par elle-même. '' Comment tes cours se sont passer Camille? '' Demandais ma mère d'un ton qui souhaitait me tirer les verres du nez. Avec ma façon bien à moi, j'étais des plus tranquilles, des plus innocentes et je dis '' Hooo ça c'est bien passé! J'ai eu chimie et philosophie et sport! Ça m’a fait du bien. '' Dis-je avec un léger sourire aux lèvres. L'ustensile de ma mère cognait la table et son regard limite irritée tomba sur moi. Laissant passé un froid et vu ces sentiments à fleures de peau, elle se mit à me dire '' Camille... Le directeur nous a appelés aujourd'hui... Saignement de nez et après tu vomit dans les toilettes sans nous le dire?! Mais c'est quoi ses manières?! Et si tu tombais! Tu y as pensé. '' Sous ces paroles, je reçus ce frémissement de colère qui déchira ma colonne vertébrale. Elle venait tout juste de levé le ton encore une fois et mon père, malgré son air solide et quelques fois froid, il ne dit que le prénom de ma mère pour tenté de l'évité de péter une crise. '' NON! D'accord! Je n'arrive pas à comprendre pourquoi tu fais l'innocente! Tu veux agir comme si tout allait bien, mais non ça ne vas pas! Tu vas mourir et tu veux qu'on vie notre vie comme ça, en nous voilant les yeux! '' Je sentais mes joues me brûler et juste pour envenimer davantage la situation, je ne la regardais pas. C'était déjà assez difficile à vivre, déjà assez lourd sur mes épaules, mais elle ne voulait respecter cette seule et unique chose que je demandais. Et comme pour faire passer le malaise, je la vis se mettre à pleurer. '' Et la regarde-toi! Tu ne dis rien, tu fais encore une fois comme si c'était acquis! '' Reculant ma chaise, je me redressais vivement et je pus retenir mes paroles '' Arrête de me remettre ça sur le nez comme si c'était de ma faute! Tu crois que j'ai demandé ça?! Tu crois que je veux tout simplement vous quittez, vous voir dans cet état malgré que je sois totalement impuissante?! Je ne peux rien faire, toi non plus et papa encore moins! La seule chose que je te demande, c'est de faire comme si rien n'arrivait, car tu es déjà assez étouffante comme ça et là c'est pire que pire! '' Mon père se mit à hausser le ton plus fort que moi et ma mère pour ainsi nous saisir et tenter d'arrêter cette situation beaucoup trop douloureuse pour nous trois. Je ne pus me retenir de faire tomber ma chaise en partant et en me dirigeant vers la porte j'entendis ma mère demander où j'allais... Ne lui répondant pas, j'attrapais mon veston et claqua la porte derrière moi pour empêcher les larmes de mes parents venir à mes oreilles. Le coeur gros, je sentais cette envie de pleuré toutes les larmes de mon corps, mais cet air fraie du soir me fit un bien fou et m'aida à me retenir, à combattre cette envie. Je croisais les bras sur ma poitrine vu ce léger vent qui vint m'atteindre et je respirais profondément tout en allant d'un pas lent le long du chemin de pierre devant la maison.

© 2981 12289 0

_________________

   
My star fades from day to day ...
Car on se bat tous pour différente raison... Car, je me bats pour ceux qui me tiennent à coeur. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 46
▬ Points : 75
▬ Date d'inscription : 01/05/2017
▬ Localisation : Quelque part
▬ Emploi/loisirs : Policier et theologien
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Mer 3 Mai - 15:33

Camille and Ezekiel
What's your problem ?

- ARRÊTEZ-VOUS !

Je suis à bout de souffle, la course c'est pas mon fort.
"Ça c'est sûr"
Avec mon collègue nous venons de repérer un dealer près du cimetiere mais lui aussi nous avait repéré alors il s'est cru dans un film et a commencé à courir.
"Nous aussi d'ailleurs, pourquoi on ne laisse pas Jackson s'en charger ?"
La ferme Luci ! Je l'ai presque !
"Bah saute lui dessus où il va t'filer entre les doigts"
Je grogne un peu, il m'énerve quand il a raison. Je saute sur le dos du dealer et même si la démarche est ridicule ça fonctionne. Nous sommes tous les deux tombés au sol, moi au dessus de lui et j'ai pu lui passer les menottes.. Merci Luci.
"Je t'ai déjà dit de pas m'appeler comme ça !"
J'aime bien ce surnom. Je me relève avec le dealer alors que Jackson arrive en voiture... Connard.

- Belle prise Zeke !
- Belle voiture John...
- Allez monte, je te ramène chez toi avant de m'occuper de lui
- T'es sûr que ça ira ?
- Ezekiel, je faisait ce job alors que tu jouais encore dans un bac à sable
- Ouais je sais je sais

J'aime bien John même si il fou rien.
"Moi je ne l'aime pas ! Il profite de toi !"
Tu te fais des idées Lucifer.. Je soupire légèrement et fait monter le dealer à l'arrière de la voiture.

- Vous me lisez pas mes droits ?
- Tu les connais non ?
- ... j'avoue !

"Il est con lui"
Non, normalement j'aurais dû les lui dire.
"Mais t'es crevé"
Ouais.. Je ferme la portière et vais m'assoir à l'avant.

- La prochaine fois court avec moi, ça te fera du bien
- Il faut bien quelqu'un pour garder la voiture ! Je te laisse courir pour que tu puisses rester mince et musclé ! J'ai une femme contrairement à toi, j'ai plus besoin des artifices du physique
- C'est ce que tu crois !
- Qu'est ce que tu insinues ?
- Que tu as pris du ventre
- Mais non ! C'est mon stock de donut
- Tu es le flic le plus cliché que j'ai jamais rencontré
- Merci !

Je lache un rire et nous passons le reste du trajet en silence, le dealer s'est même endormi...
"Tel un gros bébé bien gras"
Je l'aurais pas dis comme ça mais.. Ouais. Arrivé chez moi, je salue John et allais ouvrir la porte après qu'il soit parti mais des bruits m'en empêchent. Des bruits, non plutôt des hurlements... Je tourne la tête vers chez mes voisins, qu'est ce qu'il s'y passe..?
"Dispute de couple, t'en mêle pas"
Et si c'était grave ?
"Elle vient sûrement d'apprendre que son mari la trompe, je te dis de pas t'en mêler ! On va manger !"
Non, il faut que j'aille voir... Je referme la porte à clé et me dirige vers chez mes voisins mais les cris s'arrêtent.
"Je te l'avais dit, ils sont en train de se rouler une pelle pour se réconcilier. Viens manger maintenant !"
Une porte claque, une jeune fille vient de sortir de la maison... Elle a l'air...
"On s'en fout ! On a faim !"
La ferme Luci ! Je soupire et m'approche d'elle.

- Bonsoir, j'ai entendu des cris.. Tout va bien ?

"Super je crois qu'elle va chialer... On a faim putain !!!"
code by Silver Lungs

_________________


Dernière édition par Ezekiel Djævel le Mer 3 Mai - 15:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 400
▬ Points : 708
▬ Date d'inscription : 06/03/2017
▬ Localisation : À la recherche de ce seul moyen qui lui garde ce brin d'espoir pour ne plus quitté cette terre
▬ Emploi/loisirs : Étudiante; médecin légiste
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Jeu 4 Mai - 6:23

Whenever I start to break...Ces paroles... je mentirais en disant qu'ils ne me faisaient rien! Mes parents étaient sûrement devenus étouffants depuis un temps et malgré cet espace que j'avais besoin pour gérer moi-même cette sorte de deuil que j'avais envie de fuir. Mais voir ma mère dans cet état ça me brisait le coeur, pire il me faisait davantage plus mal que je l'aurais crus. La voir réagir de la sorte et laisser mon père sans voix c'était sans doute la pire chose à me faire vivre pour le moment, car ça avait tendance à me donner un coup de marteau sur la tête m'enfonçant davantage dans cette sorte de gouffre que je semblais être en équilibre. Pourtant, je tentais de montrer cette façon d'être inatteignable, comme si rien ne me faisait de mal alors qu'en fait, je tentais de me protéger moi-même.
Je comprenais cette colère, je comprenais parfaitement leur impuissance et à quel point ça pouvait les rendre totalement fous de savoir à quel point je pouvais souffrir. Sauf que je n'avais jamais eux tendance à faire abstraction sur ma personne, alors ce n'est certainement pas aujourd'hui que ça allait se produire et surtout pas dans cette situation. Le vase qui réunissait notre famille était craquer et des plus fragiles en ce moment , peu importe ce que nous tentions de faire, j'avais l'impression que les craques ne cessaient de se créer à la surface. Est-ce que je causerais la perdre de cette famille déjà si petite?!

Pourtant, j'essayais de faire tout pour retirer cette pensée de mort ultime. Je voulais voir plus de choses, je voulais qu'on cesse de parler de ça, car déjà mes multiples tentatives s'effondraient davantage. C'est sorti de cette maison qui était maintenant la nôtre, que je ne pus faire autrement que plonger dans mes pensées. La porte claquant derrière moi suite à ma force un peu trop balancer contre elle, ça mettait instantanément fin à cette discutions tel quelle soit.  Apportant une main à mes cheveux, je les apportais vers l'arrière pour ensuite passer un soupir alors que je me laissais diriger instinctivement sur ces roches en chemin devant la maison. Bras croisé à mon buste, c'est sous une voix près de moi que je me mis à sursauter en me retournant vers celle-ci. C'est de l'autre côté de cette petite haie que je pus voir ce jeune homme qui venait tout juste de me poser une question bien simple. '' Ho... eu oui, tout va bien... '' comme si c'était vrai! En fait, c'est sous ma réponse instinctive que je me sentais étrangement stupide d'avoir dit ça alors que lui même venait de me faire comprendre qu'il avait compris. Je m'approchais légèrement de la haie et un peu maladroite vu ma réponse, je pointais la porte de la maison et demandais simplement '' Hum... C'était si fort que ça, dites-moi? ''

Le fait que le blondinet m'ait sortit de mes pensés, m'avait incité de pensé aussitôt à autre chose et ça m'aidait, d'une certaine façon, à chasser ces légères larmes qui menaçait de ce pointé. Je finis par dire d'un ton un peu désoler '' Désoler de vous avoir infligé ça... Souvent, ma mère peut se montrer un peu... criarde à ces heures.''


© 2981 12289 0

_________________

   
My star fades from day to day ...
Car on se bat tous pour différente raison... Car, je me bats pour ceux qui me tiennent à coeur. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 46
▬ Points : 75
▬ Date d'inscription : 01/05/2017
▬ Localisation : Quelque part
▬ Emploi/loisirs : Policier et theologien
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Jeu 4 Mai - 10:49

Camille and Ezekiel
What's your problem ?

- Ho... eu oui, tout va bien...

"Moh qu'elle est mignonne... bon tu l'invites à manger pour qu'elle se change les idées si tu veux et puis basta ! On a faim !"
Luci...
"Quoi ? Tu veux que ton âme quitte ce corps pour enfin me laisser toute la place ? Parce que ça va se passer comme ça si on meurt de faim !"
La ferme....
"Non non non mon petit !"
LA FERME.

- ..... dites-moi?

"En plus t'as rien écouté à ce qu'elle a dit" La faute à qui ?! "Je ne plaide pas coupable, démerdes toi pour te rattraper"
Luci, je te déteste
"Je sais que tu m'aimes"
Connard
"Nabot"

- Désolée de vous avoir infligé ça... Souvent, ma mère peut se montrer un peu... criarde à ces heures.
- Hm.. ce n'est rien

Je lui sourit légèrement, elle a l'air gentille... je me demande ce qu'il se passe pour que sa mère...
"Gueule comme ça "
Ouais...
"M'en fout."
Luci, soit gentil !
"On a faim !"
Je lache un soupire et regarde la fille en face de moi, tant qu'on y ait autant se présenter non ?
"Mais bien sur.. qu'elle excellente idée... Perdons encore plus de temps !"

- Je m'appelle Ezekiel Djaevel, on est voisin..

Je désigne la maison derrière moi d'un mouvement de tête et me mord la levre, j'ai encore mon uniforme elle aurait pu croire que j'étais venu parce que des voisins m'avaient appelés.
code by Silver Lungs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 400
▬ Points : 708
▬ Date d'inscription : 06/03/2017
▬ Localisation : À la recherche de ce seul moyen qui lui garde ce brin d'espoir pour ne plus quitté cette terre
▬ Emploi/loisirs : Étudiante; médecin légiste
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Jeu 4 Mai - 16:07

Whenever I start to break...Je ne m'attendais pas à croiser des gens alors que la nuit était tombée depuis quelque temps et encore moins croisée mon voisin. C'est vrai, de nos jours, les gens ne sortent que très peu le soir dans les rues, ou alors c'était peut-être seulement unique à la Nouvelle-Orléans, mais ce côté peuplé autant de soir que de jour à Los Angeles me manquait vaguement. J'avais vu mon voisin s'installer un peu après nous. Il m'avait semblé plutôt gentil, agréable à première apparence, mais bon comme on dit, il ne faut pas trop juger. J'avais remarqué qu'il était probablement flic vu que je l'avais vu à quelques reprises revenir d'une voiture de police. Bon encore ce n'est que des observations faites sous un coup d'oeil léger, mais je n'avais jamais réellement osée lui parler jusqu'au ce soi-même.

Je remarquais qu'il ne répondit pas à ma première question et il semblait légèrement préoccupé ou alors, peut-être qu'il ne m'avait peut-être pas totalement comprit? Quand j'avais le coeur un peu gros, ça m'arrivait de ne pas me rendre compte du ton de voix que je pouvais prendre et souvent les gens me faisaient répéter pour vraiment saisir ce que je disais. Je pinçais un moment les lèvres et je m'excusai pour ces cris qui nous ont échappé. Disons que ce n'était pas habituel, car nous avions toujours eu tendance à nous expliquer doucement, mais les étapes difficiles changent les familles sans réellement sent rendre compte. Sa réponse me fit arracher un léger sourire en coin en signe rassuré qu'il ne porte pas plainte contre nous.
Le voyant dédié sa maison, je me mis à faire un plus grand sourire, tout de naturelle et baissais légèrement la tête un instant pour revenir à lui et dire '' J'ai cru remarquer! Sinon pourquoi seriez-vous sur ce terrain? '' Je souhaitais lui arracher un certain sourire sous ces paroles. J'apportais ma main vers lui afin d'officialiser notre rencontre et lui dit '' Heureuse, de te rencontrer Ezekiel, je m'appelle Camille Hazel McCall! Mais seulement Cam ça me va''

Mon esprit d'observation était sans doute l'une des mes options de voir tout ce qui m'entourait, d'analysé le décor autour et surtout d'en apprendre sur les autres. Bon d'accord, ce n'est pas toujours bien, mais nous nous sommes croisés à quelques reprises sans réellement nous en rendre compte. Souvent alors que je rentrais ou alors quand ils sortaient et ça avait don d'éveiller ma curiosité. Oui cette saleté! Je devais admettre que son uniforme lui allait plutôt bien, voir que ça lui donnait un air solennel, solide et plutôt craquant. '' Au fait, bienvenue dans le quartier! Vous êtes d'origine de la Nouvelle-Orléans ou, tout comme moi, vous venez d'ailleurs? ''


© 2981 12289 0

_________________

   
My star fades from day to day ...
Car on se bat tous pour différente raison... Car, je me bats pour ceux qui me tiennent à coeur. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 46
▬ Points : 75
▬ Date d'inscription : 01/05/2017
▬ Localisation : Quelque part
▬ Emploi/loisirs : Policier et theologien
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Ven 5 Mai - 19:14

Camille and Ezekiel
What's your problem ?
"Elle baisse la tête, elle est timide ou elle n'assume pas ce qu'elle va dire ?"
Ta gueule Luci..

- J'ai cru remarquer! Sinon pourquoi seriez-vous sur ce terrain?

"Elle a pas tord, t'es con"
Je lache un rire sans faire attention à la remarque de lucifer et lui serre la main comme à la coutume.

- Heureuse, de te rencontrer Ezekiel, je m'appelle Camille Hazel McCall! Mais seulement Cam ça me va

"On a faim..."

- Au fait, bienvenue dans le quartier! Vous êtes d'origine de la Nouvelle-Orléans ou, tout comme moi, vous venez d'ailleurs?

"Putain... Elle va pas nous lâcher..."
Luci... Je retient un soupire et souris à Camille.

- Enchanté Cam et merci.. Non je viens d'ailleurs...

"Zeke, raconte pas ta vie. Je veux pas rester là des heures."

- Du Danemark en faite.. Et toi, d'où tu viens ?

"ZEKEEEEEEEEEEEEEEEEE !"
En quoi c'est un probleme de parler à sa voisine ?!
"Elle pourrait apprendre pour moi. Nous rejeter comme les autres. Nous donner mauvaise réputation. Nous faire déménager."
Mais bien sûr ! Regarde la putain tu crois vraiment qu'elle pourrait nous faire du mal ? Et ce n'est qu'une simple discussion entre voisin, on va pas se faire de grandes révélation !
"ouais.. On en reparlera."


code by Silver Lungs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 400
▬ Points : 708
▬ Date d'inscription : 06/03/2017
▬ Localisation : À la recherche de ce seul moyen qui lui garde ce brin d'espoir pour ne plus quitté cette terre
▬ Emploi/loisirs : Étudiante; médecin légiste
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Sam 6 Mai - 2:03

Whenever I start to break...Étant assez observatrice, je n'avais pu me retenir de faire le lien de sa présence sur le terrain et surtout son lieu d'habitation. Puis bon... Avec de la triche, je l'avais à quelques prises remarqué tout comme son déménagement peu après le nôtre. On sait souvent à quoi ressemblent nos voisins sans réellement prendre le courage d'entamer une conversation, comme si c'était trop cliché. On n'a souvent peur de déranger et pour la plupart des gens, nous sommes devenues beaucoup trop individualistes avec toute cette technologie et les horreurs qu'on peut entendre dans les divers médias qui nous entourent. Puis bon, on s'entend que faire - HEYYYY voisin! - C'est un peu étrange de nos jours. Dire qu'autre fois, toute la rue se présentait aux nouveaux arrivant, mais avec le temps, souvent les belles habitudes se perdent il faut croire... Son rire, m'étirais un sourire franc et satisfait d'avoir peu entendre cette musique à mes oreilles. Les sourires et les rires aident souvent à détendre l'atmosphère, donc cette légère gêne que je pouvais ressentir. Pas qu'il était désagréable, loin de là, mais malgré mon côté extraverti et ouvert, j'avais toujours ce petit côté timide surtout face à ce genre de regard! Bon vous êtes heureux je l'ai dis!

Sous les coutumes de politesse, il se présenta, tout comme moi et après notre serrement de main, je ne pus me retenir de dire franchement '' C'est un peu vieux jeu, la poigner de main, je sais! '' Petite remarque que je m'étais personnellement faite, mais bon! Déviant la conversation sur une question pour mieux en apprendre sur cet agent de la paix, je le laissais enchaîner. Impressionner de tout ce chemin parcourut je dis '' Wow! Un sacré déménagement quand même! J'espère que la Nouvelle-Orléans ne sera pas trop dépaysant quand même! C'est un peu différent comme environnement... Bienvenue aux États-Unis! '' Bienvenue... non, mais c'est juste moi ou j'ai vraiment l'aire d'une cruche là?! Bon au moins, c'est de bon coeur et sincère, mais j'aurais pu trouver mieux! Quelques fois, je peux être trop bête. Juste pour effacé mes paroles je demandais '' Le Danmark ne vous manque pas trop?'' Sous son questionnement, je lui annonçais '' J'ai déménagé de Los Angeles! Ville totalement clicher, je sais, mais bonne... La Nouvelle-Orléans à ses avantages quand même! '' Dis-je toujours accompagné d'un sourire habituel.

'' Mais à ce que je vois, vous vous êtes déjà bien installé! '' Dis-je en faisant référence à son uniforme de police et part tic, j'amenais mes cheveux vers l'arrière pour ensuite ajouté '' Un policier c'est toujours bien apprécier dans un quartier, puis davantage quand ces un voisin. '' Rassurant, tu parles! Disons que mis à part les engueulades dans une maison, il peut toujours donner une certaine paix face aux voisins un peu trop chiants, même sans intervention. Oui souvent, ce genre de chose est totalement mentale, même si toute personne, une fois uniforme enlevé, peu importe ce que nous faisons, c'est souvent derrière nous pour mieux décrocher et avoir de la tranquillité. '' À un moment, j'ai pensé devenir policière aussi... Mais j'ai fini dans les études de médecin légiste... Bien différent, mais qui réunis beaucoup de points communs. J'admire votre travail Ezekiel! '' Dis-je d'une façon totalement gentille.


© 2981 12289 0

_________________

   
My star fades from day to day ...
Car on se bat tous pour différente raison... Car, je me bats pour ceux qui me tiennent à coeur. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 46
▬ Points : 75
▬ Date d'inscription : 01/05/2017
▬ Localisation : Quelque part
▬ Emploi/loisirs : Policier et theologien
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Mar 9 Mai - 16:42

Camille and Ezekiel
What's your problem ?
- C'est un peu vieux jeu, la poignet de main, je sais!
- Pas du tout..

"si, carrément"

- Wow! Un sacré déménagement quand même! J'espère que la Nouvelle-Orléans ne sera pas trop dépaysant quand même! C'est un peu différent comme environnement... Bienvenue aux États-Unis! Le Danmark ne vous manque pas trop?
- Merci et... Non, ça ne me manque pas

Je lui sourit legerement
"Comment ce pays pourrait nous manquer."
Elle n'en sait rien, elle ne nous connait pas
"et elle ne nous connaitra jamais."

-J'ai déménagé de Los Angeles! Ville totalement clicher, je sais, mais bonne... La Nouvelle-Orléans à ses avantages quand même! Mais à ce que je vois, vous vous êtes déjà bien installé! Un policier c'est toujours bien apprécier dans un quartier, puis davantage quand c'est un voisin.

Je lui sourit, elle est mignonne
"ouais ouais"

-À un moment, j'ai pensé devenir policière aussi... Mais j'ai fini dans les études de médecin légiste... Bien différent, mais qui réunis beaucoup de points communs. J'admire votre travail Ezekiel!
- Oh.. Merci..

Je passe une main dans mes cheveux légèrement gèné
"pas l'habitude..."
Absolument pas...

- Médecin légiste c'est un métier plutôt cool je trouve..! J'ai hésité entre ça et flic longtemps en faite... Mais j'aime trop le terrain pour finir enfermé... Et je suis passé une fois à Los Angeles, c'est pas mal comme ville, fin quand on aime tout ce qu'elle dégage..

"Mais vas y raconte lui ta vie..."
Luci, sociabilise toi un peu..
"je vois aucune raison de le faire. Et enleve moi ce sourire de notre visage !!"
Je ne vois pas de raison de le faire.
code by Silver Lungs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 400
▬ Points : 708
▬ Date d'inscription : 06/03/2017
▬ Localisation : À la recherche de ce seul moyen qui lui garde ce brin d'espoir pour ne plus quitté cette terre
▬ Emploi/loisirs : Étudiante; médecin légiste
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Jeu 11 Mai - 0:07

Whenever I start to break...Bon d'accord, j'avais des manières un peu vieilles, mais jamais cette touche de traditionnelle qui me faisait pensé que c'était plus officiel comme présentation. Puis bon, tous les parents finissaient par dire bonjour de cette façon, donc cette coutume n'était pas si vieille en y réfléchissant bien. Notre discussion coulait bien, je dirais, même merveilleusement. J'adorais faire la rencontre de nouvelle personne, ça me permettait de satisfaire mon envie de parler, puis ça vide bien les idées dans une telle situation, ça permettait de tournée la page, si on veut. Souhaitant en apprendre davantage sur lui, je découvris qu'il venait de loin, mais peu importe quelle était sa raison, je sentis qu'il n'avait pas d'obligation là-bas. Bon, d'un côté, si on se met à aller bien loin d'un coup, c'est forcement parce qu'on n'a besoin de changement, que se soit pour une étape difficile, un deuil ou autre, du coup... je ne me voyais pas lui demander davantage de renseignements, surtout que jouer la policière dans une première discutions, ce n'est certainement pas la meilleure des façons.
'' Alors dans ce cas... Tu vas t'y plaire ici, j'en suis persuadée! ''

Humm... Dans ma tête, le fait de donner ce compliment en tant que voisin, ça m'avait semblé totalement gentil et normal. Puis en sortant de ma bouche, je me posais la question à savoir si c'était plus une sorte de drague qu'autre chose... Bon ok, je me fais sûrement des illusions par moi-même, mais bon. Ça ne semble pas l'avoir secoué donc, je suis ok! Je n'ais pas passer le pied sur la ligne de la bizarrerie dieux merci! Sauf que je semble l'avoir légèrement gêné sous son agissement et ça étira davantage mon léger sourire aux coins des lèvres.
Ce petit point en commun me faisait bien rire en fait. Savoir qu'en fait l'un et l'autre on avait hésité sur les mêmes choses me donnait presque l'image que j'aurais étant policière. '' Je te comprends... Tous deux ont leurs particularités, mais pour ma part, j'ai un peu de mal à me montrer violente! '' Dis-je en échappant un petit rire et puis, vous m'imaginez courir derrière un mec ou alors simplement me mettre à tirer le moment opportun?! J'étais un peu trop fragile émotionnellement pour ce genre de chose. Puis, qui accepterait une malade dans les rangs? Attirant mon attention et surtout ma curiosité, je cherchais dans ma mémoire à savoir si nous nous serions peut-être croisés... mais j'aurais certainement retenu sa tête. '' Ho... Je ne crois pas qu'on se serait croisé. J'ai comment dire... Une bonne mémoire des visages'' Je pinçais un moment les lèvres, puis poursuivit en disant '' Tu as tout à fait raison... Même si c'est une ville entièrement éveiller peut importe les heures que tu te balades, on y retrouve des restaurent fantastiques, des coins sympas et quelques détails qui lui ait unique... Je veux dire mis à part les connards qui y vit, mais ça il en a partout. '' Faut bien mettre un peu d'humour dans tout ça. De toute façon, chaque ville à son lot de con, on s'entend '' Tu as aimé ton passage là-bas?''
Étant d'origine du Dalmake c'était évident que Ezekiel avait probablement fait escale à plusieurs endroits tout comme Los Angeles et maintenant ici, mais je ne pouvais retenir cette curiosité qui pointait le bout de son nez. '' Tu as visité beaucoup d'endroits depuis ton voyage?''



© 2981 12289 0

_________________

   
My star fades from day to day ...
Car on se bat tous pour différente raison... Car, je me bats pour ceux qui me tiennent à coeur. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 46
▬ Points : 75
▬ Date d'inscription : 01/05/2017
▬ Localisation : Quelque part
▬ Emploi/loisirs : Policier et theologien
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Mar 27 Juin - 17:27

Camille and Ezekiel
What's your problem ?
- Alors dans ce cas... Tu vas t'y plaire ici, j'en suis persuadée!

J'hoche legerement la tête en lui souriant. Je ne vois pas de raison pour qu'on ne se plaise pas ici !
"Parle pour toi. Y en a plain, à commencer par une voisine bavarde et visiblement trop curieuse."
Je retiens un soupire de justesse, Luci. Tu abuses, elle est gentille.

- Je te comprends... Tous deux ont leurs particularités, mais pour ma part, j'ai un peu de mal à me montrer violente!

Violent ? On est pas violent !
"Pf tout de suite les grands mots"
C'est pas la violence qui caractérise les flics...
"Pourquoi elle nous regarde comme ça là ?"

- Ho... Je ne crois pas qu'on se serait croisé. J'ai comment dire... Une bonne mémoire des visages..! Et tu as tout à fait raison... Même si c'est une ville entièrement éveiller peut importe les heures que tu te balades, on y retrouve des restaurent fantastiques, des coins sympas et quelques détails qui lui ait unique... Je veux dire mis à part les connards qui y vit, mais ça il en a partout.

"La on est d'accord. Les connards ça court les rues. Y en a partout, ça pullule. C'est dégueulasse"
Luci...

- Tu as aimé ton passage là-bas?
- Oh.. Pas tellement, j'ai dû être dans un coin de connards

Je lache un rire, un coin oui...
"C'est de ta faute si on a encore dû partir. Tu aurais dû m'écouter !"
Je sais...

- Tu as visité beaucoup d'endroits depuis ton voyage?
- Depuis le Danemark ? Je suis allé à Londres, New York, Los Angeles et quelques autres petites villes.. Alors j'espère que cette fois ce sera la bonne ville

Je lui souris légèrement.
"Espérons qu'on se fera pas cramer surtout..."
Ouais..

code by Silver Lungs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 400
▬ Points : 708
▬ Date d'inscription : 06/03/2017
▬ Localisation : À la recherche de ce seul moyen qui lui garde ce brin d'espoir pour ne plus quitté cette terre
▬ Emploi/loisirs : Étudiante; médecin légiste
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Sam 8 Juil - 19:35

Whenever I start to break...Évidemment, les policiers n'étaient guère tous violents, mais dans certains moments, nous n'avons guère le choix surtout face à un connard qui rit en plein visage d'un policier alors qu'il est en tord ou autre, ou seulement utiliser leur arme contre un individu faisait en sorte que je n'arriverais pas à faire un tel acte face à une personne quelconque, peu importe ce qu'il aurait fait. Pour ma part, je préférais découvrir le mystère de leur mort, découvrir le pourquoi des choses. Chaque personne à sa force, chacun à sa façon de travailler.

Je lui demandais comment avait-il trouvé son passage à Los Angeles. Cet endroit était si vaste regroupant de multitude d'endroits, de boutique diverse et surtout des plages totalement fantastiques... Haa les plages, le soleil... ça me manque! Sauf qu'à sa réponse, je me mis à rire à mon tour. '' Probablement! '' Lâchais-je aussitôt. J'aurais bien pu lui demander plus de précision, mais bon que voulez-vous, on doit laisser un peu divaguer le mystère tout de même et je ne le connaissais pas assez pour osée lui demander plus de détail.

Je l'écoutais et en fait, d'une certaine façon, il avait la chance d'avoir vu plusieurs endroits. C'était sans doute l'un de mes rêves de visiter des régions diverses, mais surtout pour en découvrir leurs histoires personnelles et l'architecture, découvrir les lieux qui sont si accrocheurs. Mais faire autant de villes, ça reste intriguant sur le bon sens, pourquoi autant d'endroits sans trouvé son confort personnel, sans cessé de vouloir quitté et recommencer à chaque fois. Je ne pus me retenir et mentionna '' La bonne ville, pour vous posez? ... '' Tout simplement... Peut-être cherchait-il quelque chose de particulier, d'exceptionnel? C'était dur à dire, car je n'arrivais guère à lire en lui et puis c'était sans doute mieux ainsi. Avec un petit sourire en coin, je lui dis, optimiste, '' J'espère bien que vous trouveriez le confort ici. '' Je laissais passer un bref silence et regardais vers sa maison et vis encore sa clé dans la serrure. Les cris l'avaient attiré certes et je l'avais sûrement dérangé pendant un mauvais moment? '' Je ne vais pas vous déranger plus longtemps Ezekiel. Vous avez sans doute mieux à faire et surtout après une journée de boulot, le canapé risque d'être plus accueillant! '' Cet air serein le remerciait, d'une certaine façon d'avoir divagué mon esprit à autre chose que la prise de tête récente avec mes parents. Puis, ça m'avait permis de reprendre le dessus de mes émotions et me dire qu'en fait, j'avais sûrement réagi excessivement après tout. Je croisais mes bras sur ma poitrine et lui dit '' Merci de vous avoir inquiété. '' Dis-je en lui lançant un nouveau sourire sincère.


© 2981 12289 0

_________________

   
My star fades from day to day ...
Car on se bat tous pour différente raison... Car, je me bats pour ceux qui me tiennent à coeur. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 46
▬ Points : 75
▬ Date d'inscription : 01/05/2017
▬ Localisation : Quelque part
▬ Emploi/loisirs : Policier et theologien
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   Jeu 17 Aoû - 23:39

Camille and Ezekiel
What's your problem ?
- La bonne ville, pour vous posez? ...  
- Oui.. Soit les villes sont mortes soit elles sont trop vivantes à mon goût.. Je suis difficile il faut croire..

Je lache un rire et met mes mains dans mes poches.
"Fais gaffe."

- J'espère bien que vous trouveriez le confort ici.

Je lui sourit, j'espère aussi. Elle regarde vers chez nous
"Quoi elle veut venir ?"
Dis pas n'importe quoi
"On sait jamais si ça se trouve, à cause de tes conneries, les prochaines fois elle viendra chez nous pour vider son sac !"
Je ne vois pas en quoi ce serait un problème...
"Le problème gamin c'est que je suis pas un putain de prêtre ou une putain de confidente !"
Tu me désespère...

- Je ne vais pas vous déranger plus longtemps Ezekiel. Vous avez sans doute mieux à faire et surtout après une journée de boulot, le canapé risque d'être plus accueillant!

"ENFIN !!!!!"
Luci...

- Merci de vous être inquiété.
- Pas de quoi... Ca m'a fait plaisir de vous parler alors si vous avez besoin, je suis là

"JE SUIS PAS UNE CONFIDENTE MERDE !"
Tais toi.

code by Silver Lungs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Whenever I start to break ∆ Ezekiel Djævel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» Christian vs Ezekiel Jackson
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Nergal Vs Ezekiel Jackson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: A place to hide :: Les Demeures-