Les Top

Leatherland
Blazing Star
Fearwood
Chicago Dreams



 

Bienvenue sur le forum ♥

Merci de privilégier les personnages masculins.
Nous manquons de membres du brotherhood et de vampires engendrés par Rebekah.

Partagez | .
 

 [VIOLENCE] Sucker for Pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
▬ Messages : 97
▬ Points : 336
▬ Date d'inscription : 19/04/2017
▬ Localisation : Somewhere near, love...
▬ Emploi/loisirs : Patron et propriétaire d'une boîte de nuit, ancien capitaine pirate, ancien courtisan, ancien acteur et ancien fils de noble.

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Rebekah Mikealson
MessageSujet: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Mar 2 Mai - 1:21


Raphaël détestait les chasseurs. Particulièrement depuis la mort de Gabriel, il prenait même parfois plaisir à se laisser traquer par des chasseurs inexpérimentés pour mieux les tuer. Il avait torturé le tueur de son amant pendant des jours et des nuits entiers avant de le transformer. Chaque fois qu’il le faisait, il faisait taire ses émotions et laissait juste la cruauté de sa douleur s’exprimer. Il se souvenait que l’exorcisme que son père lui avait fait subir, des jours entiers à hurler, à avoir peur, mal, soif, faim, à manquer de sommeil. Il se souvenait des cauchemars qui avaient agité ses nuits après cette torture. Car oui, le mot approprié était bien torture. Gratuite, inhumaine et cruelle. Et cette cruauté se réveillait parfois en lui quand on faisait du mal à ses proches ou à lui-même.

L’homme qui se tenait attaché dans sa cave l’avait détenu plusieurs jours et plusieurs nuits à le torturer physiquement et psychologiquement. Un moment pour se protéger de la douleur, le Vampire avait fermé ses émotions et s’était laissé envahir par la colère et la cruauté. Il avait alors juré à son ravisseur qu’il s’enfuirait et qu’ensuite, Dieu lui-même ne pourrait pas le sauver. Pourquoi les chasseurs ne prenaient jamais les Vampires au sérieux ?

Cela faisait à présent une bonne journée et une nuit que le chasseur était attaché dans la cave, évidemment insonorisée, de Raphaël qui décida finalement de descendre. Il devait être huit heures du matin et il avait déjà décidé de prendre des vacances et de fermer son club pour deux semaines. Ils avaient tout le temps du monde. Se faisant un petit cocktail, il emmena son verre en bas avec lui et un petit plateau de nourriture préparée avec soin. Il ne faudrait pas que son invité meure de faim ou s’évanouisse trop vite.

Il ouvrit la porte et contempla la silhouette agenouillée sur le sol, des fers solides aux poignets avant de poser le plateau sur une petite table dans un coin de la pièce. Il se dirigea ensuite vers le dispositif pour régler la longueur des chaînes et fit en sorte que le jeune chasseur finisse sur la pointe des pieds.


« - Debout, très cher. L’heure n’est plus au repos ! L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, paraît-il. Au fait, avant toute chose, je tiens à signaler que cette cave est insonorisée. Crie autant que tu veux, ça ne me dérange pas… »







Dernière édition par Raphaël P. Kerjean le Mer 10 Mai - 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 122
▬ Points : 320
▬ Date d'inscription : 29/04/2017
▬ Localisation : Là ou je te prendrais par surprise
▬ Emploi/loisirs : Chasseur
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Mar 2 Mai - 10:46

Sucker for pain Because you're here and I need to express my feelings. You used me, for some joyride and escape. I've got news for you, kid - there is no escape. There's only pain. And you can never outrun it, no matter what you do, no matter where you go. ( Halestorm → Mz Hyde )Il y a certains moments ou la vie prend une autre tournure. La vie est un véritable boomrang. On récole ce que l'on sème, comme on dit. Il arrive un instant ou la roue tourne. Elle finit toujours par tourner. Peu importe le temps que cela prend. Parfois, elle peut se révéler bien plus destructrice que l'on ne l'imaginait.
La vie n'est pas une mise a mort. Juste une donneuse de leçon quand celle ci n'a plus rien a tirer de ce que nous sommes. Ou alors, quand elle n'a jamais décidé d'être de notre coté. Alors, se refermer dans le silence et subir ce quelle a, a nous offrir est notre seule échappatoire. Un cadeau empoisonné. Et un coeur qui bat au son d'une mélodie que seule une âme en souffrance a la capacité de comprendre. Les silencieux appels au secours d'un coeur brisé. On oublie jamais rien. On vit avec.

Quelque part entre la conscience et l'inconscience. Là, se trouvait Xander. Un jour et une nuit que le chasseur herrait entre le rêve et la réalité. Il sentait cependant ses forces lui revenir bien qu'un affreux mal de tête tembourinait a la frontière de son crane.
Il ouvrit les yeux, entendant des pas dans l'obscurité. Absolument aucune idée d'ou il se trouvait. Pas en bonne compagnie, visiblement, a en juger par les chaines qui bloquait ses mains et pieds.
Xander tenta de se remémorer comment il avait bien pu attérir dans un merdier pareil. Flou total.
Le chasseur n'eu pas d'autre choix que de se lever lorsque la silhouette en face de lui entreprit de regler les chaines sans aucune douceur. Il grogna, obligé de se tenir sur la pointe des pieds.
Esprit retrouvé, il marqua un temps pour balayer le dispositif de son regard froid, puis, contre toute attente, laissa échapper un sourire avant de sonder l'homme qui le détenait.

-  Debout, très cher. L’heure n’est plus au repos ! L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, paraît-il. Au fait, avant toute chose, je tiens à signaler que cette cave est insonorisée. Crie autant que tu veux, ça ne me dérange pas…

Son sourire s'élargit. N'importe qui aurait déjà laisser libre court a une crise de panique. Xander n'était pas n'importe qui.

- Plutôt ingénieux comme système. Il fit bouger ses chaines. Le bruit du fer résonna a travers la pièce tel une menace. Il faudra que je pense a installer ça chez moi. Il dévisagea l'homme, une lueur de folie dans ses yeux. Ca peut toujours servir.

La définition même d'un psychopathe. Assez fou pour oser proférer des menaces dans une situation pareil. Fou...ou inconscient. Inconsciemment fou.

- Qui êtes vous ?

Son pire cauchemar. Mais ça, il ne le savait pas encore.

© 2981 12289 0

_________________
Hello painful
" I have trapped you inside your twisted mind. You're gonna be alone, Xander, very much alone, in this nightmare that will last forever. And the best part about it is that when I leave here, you're not gonna remember what I did, and you're gonna live every empty day like it's real "~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 97
▬ Points : 336
▬ Date d'inscription : 19/04/2017
▬ Localisation : Somewhere near, love...
▬ Emploi/loisirs : Patron et propriétaire d'une boîte de nuit, ancien capitaine pirate, ancien courtisan, ancien acteur et ancien fils de noble.

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Rebekah Mikealson
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Mer 3 Mai - 20:24


Raphaël s’assit sur la petite table et se mit à boire son cocktail en observant son prisonnier plus avant. Il n’était pas vraiment son type d’homme, mais après tout, il n’était pas masochiste au point d’éprouver du désir pour son tourmenteur. Quoi qu’il devait bien avouer que torse nu et à sa merci, le chasseur avait un petit quelque chose d’attirant. Mais quoi qu’il en soit, cela devrait attendre. D’abord la douleur pour ce que ce misérable lui avait fait subir.

« - Chez toi, le dispositif est très convenable, mais je dois bien avouer que tu m’as grandement sous-estimé… »

Il regarda son cocktail, se demandant si le sang de son « invité » avait eu le temps de se purger de la verveine qu’il prenait très certainement. Peut-être qu’un peu du sang de son tortionnaire donnerait un bon goût à son cocktail. Ce serait en tous cas très satisfaisant. Mais il n’allait pas risquer de gâcher une boisson aussi délicieuse avec un sang plein de verveine. Il finit donc son verre et regarda encore son prisonnier. Par quoi allait-il commencer ? La dernière fois, il avait utilisé un couteau pour graver le nom de Gabriel sur le torse et le dos du chasseur qui avait tué son amour. Pourquoi ne pas graver quelque chose de plus long, mais avec un bout de verre brisé ? Il cassa son verre d’un geste brusque et prit un morceau de verre entre ses doigts avec douceur.

« Tu ne te souviens pas des gens que tu tortures ? Tu as une mauvaise mémoire ou tu tortures trop de gens pour t’en rappeler ? T’inquiètes, tu vas te souvenir de mon nom quand je l’aurai gravé dans ta chair… »

Il vint en vitesse vampirique près de son prisonnier et l’attrapa par les cheveux avant d’appliquer le verre sur la peau de son torse et de commencer à graver son nom complet dans la chair dénudée. Avec la belle écriture d’un homme du dix-septième siècle, il prit le temps de graver son nom. « Raphaël Pâris Barbier de Kerjean, fils de Loïc Alexandre, Marquis de Kerjean ».




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 122
▬ Points : 320
▬ Date d'inscription : 29/04/2017
▬ Localisation : Là ou je te prendrais par surprise
▬ Emploi/loisirs : Chasseur
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Mer 3 Mai - 22:24

Sucker for pain Because you're here and I need to express my feelings. You used me, for some joyride and escape. I've got news for you, kid - there is no escape. There's only pain. And you can never outrun it, no matter what you do, no matter where you go. ( Halestorm → Mz Hyde )Le froid a l'intérieur de la pièce lui provoqua un léger frisson, qu'il tenta de dissimuler, refusant que son ravisseur prenne ça pour une quelquonque peur de sa part. Il n'avait pas peur. Pas encore. Il avait déjà goutté a ce sentiment bien trop de fois pour y plonger a nouveau. Cette peur vicérale. Celle là même qui vous prend au tripes, s'accroche a vous jusqu'a ne faire plus qu'un avec vous. La peur et la souffrance sont finalement trés proche. Se distille en nous tel un poison. Le temps comme seul remède. Les larmes comme seul échappatoire. Mais parfois celle ci, ne veulent simplement pas venir. Désert auculaire aprés le tsunami. Oui. Il connaissait ça. Que trop bien.  Ses larmes, ces cristaux a la chaleur si troublantes, il les avait épuisés depuis longtemps. Depuis qu'elle n'était plus là. Sa mère. La seule personne qui l'avait un jour aimé. Qui avait prit soin de lui lorsque personne d'autre n'était là pour lui. Oui, cette même personne que le chasseur avait tué. Souvenir insoutenable encré dans un recoin de sa tête, qu'il craignait, ô combien, de voir resurgir. Il s'était temps battu contre ses vieux démons. L'escadron suicide. Toujours en lui. Quelque part. Enchainé a des chaines imaginaires. Attendant juste le bon moment pour remonter a la surface. C'était ça. Sa vie. Un éternel combat contre lui même.
On lui avait un jour demandé ce qu'il lui faisait le plus peur dans ce monde.
Ce qu'il y a a l'intérieur de ma tête.
Et la solitude. La peur de finir sa vie seul. Seul comme il l'avait toujours été. Mais ça, il refusait de se l'avouer.

Le frisson qui parcourut son dos lui permit de réaliser qu'il était torse nu. Son dos était tendu. Au milieu de sa colonne vertebrale. Ecrit a la verticale. Des mots. Une signification. Peut être plus pour lui. L'encre noir sur chaques parcelles de ses os. Il se souvenait de la douleur qui l'avait transpercé lorsque le tatouage avait été écrit. No pain lasts forever. Aucune douleur ne dure pour toujours. En était il vraiment sur ?

Xander dévisagea l'homme en face de lui. A y réfléchir, il lui rappelait étrangement quelqu'un. Pourtant impossible de mettre un nom sur ce regard glaçant, presque intimidant, il fallait l'avouer.
Il pencha la tête sur le coté, écoutant attentivement ce que l'homme avait a dire.

- Chez toi, le dispositif est très convenable, mais je dois bien avouer que tu m’as grandement sous-estimé…

Il l'avait donc déjà croisé...et torturé apparement. Un vampire, probablement.
Intéréssant.
Voyant la menace se rapprocher, il creusa encore un peu plus dans son esprit pour enfin trouver a qui il avait a faire tandis que le vampire s'était déjà retrouvé prés de lui, un bout de verre a la main. La tention était palpable a travers la salle et Xander faisait déjà un peu moins le malin, sentant que la situation n'allait clairement tourner a son avantage. Il resta, pourtant, calme. Jusqu'a ce que...

- Tu ne te souviens pas des gens que tu tortures ? Tu as une mauvaise mémoire ou tu tortures trop de gens pour t’en rappeler ? T’inquiètes, tu vas te souvenir de mon nom quand je l’aurai gravé dans ta chair…

Raphael !
Son nom apparu comme une évidence au moment même ou le bout de verre vint transpercer sa peau. Il étouffa un cris, se contentant de pousser des grognements a chaques lettres tracées sur son torse, refusant de donner la satisfaction au vampire de l'entendre hurler de douleurs.
Raphaël
Pâris
Barbier
Ses yeux s'humidifièrent, ses grognements bestiales s'intensifièrent. Sa respiration n'avait plus aucun sens, son corps se tortillant du mieux qu'il pouvait faisant crisser les chaines qui l'imobilisait.
Il ferma les yeux, tandis que le vampire entamait la seconde partie de son nom, prenant tout son temps, faisant saigner encore un peu plus le torse du chasseur, qui ne tenait plus que sur les nerfs, a présent. De la torture pure et dure. La même qu'il lui avait fait subir quelques années au paravant. Il se souvenait de tout comme si chaques lettres sur son corps faisait remonter un souvenirs en lui.
...Marquis
De...

Il rouvre les yeux. Craque. Le cris qu'il avait gardé en lui pendant ces longues minutes sort enfin.

- Arrête ! ...Raphaël, je sais qui tu es !

La torture s'arrête enfin même si la douleur est toujours là. Lancinante. Bien présente.
Essouflé, Xander lache un soupir, de peur que son supplice reprenne.

- ... Arrete....

La pièce est a nouveau plongé dans le silence total. Le calme avant la tempête.
Le chasseur sent le vampire lacher ses cheveux. Il tente de reprendre le contrôle de lui même. Difficile. Il y parvient pourtant. Son regard croise celui de son bourreau. Les mots lui échappent. Il sait déjà qu'il va le regretter.

- Tu en as mis du temps a me retrouver. Il marque une pause, observant le sang de son torse goutter sur le sol...et cette douleur qui ne cesse de le tirailler. Peut être était ce trop difficile pour toi de récupérer aprés cette humiliante torture que je t'ai fais subir...

Un rire nerveux s'empare de lui. L'adrénaline s'empare de lui. Il intérroge l'homme du regard, guettant une réaction.


© 2981 12289 0

_________________
Hello painful
" I have trapped you inside your twisted mind. You're gonna be alone, Xander, very much alone, in this nightmare that will last forever. And the best part about it is that when I leave here, you're not gonna remember what I did, and you're gonna live every empty day like it's real "~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 97
▬ Points : 336
▬ Date d'inscription : 19/04/2017
▬ Localisation : Somewhere near, love...
▬ Emploi/loisirs : Patron et propriétaire d'une boîte de nuit, ancien capitaine pirate, ancien courtisan, ancien acteur et ancien fils de noble.

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Rebekah Mikealson
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Dim 7 Mai - 19:10


La douleur de sa victime lui envoyait des frissons dans le dos. Était-ce de l’horreur ou du plaisir ? Ou un subtil mélange des deux ? Quand il éteignait ses émotions, il pouvait puiser dans des réserves immenses de sadisme et de cruauté. C’était une des raisons pour lesquelles il n’aimait pas le faire. Du temps où il avait été pirate, il avait appris une partie de ses pouvoirs dont celui-là. Il avait aussi appris à sélectionner lesquels il souhaitait utiliser.

Les supplications de Xander le firent arrêter et il regarda le visage tordu par la douleur. Il posa son arme improvisée et revint vers son « invité ».


« - Tu supplies déjà ? Ce n’était jamais qu’une mise en bouche… »

Il se mit à triturer une des coupures avec un doigt. Il souriait et avait son regard plongé dans le sien. « Si tu fais du mal à quelqu’un, aies le courage de le regarder dans les yeux. », tel était le premier commandement sur le vaisseau que Raphaël avait dirigé pendant près d’un siècle. Il avait toujours eu un certain sens de l’honneur en tant que pirate. Ne jamais faire de mal à quelqu’un si tu n’as pas le cran de soutenir son regard quand tu le fais, ne jamais blesser quelqu’un qui ne peut pas se défendre, l’ivresse n’était autorisée que lorsque le bateau était à quai et le capitaine était seul maître à bord.

« - Si j’ai attendu si longtemps, c’est que j’étais en train de tout bien préparé pour notre prochaine rencontre. « La vengeance est un plat que se mange froid », je te rappelle. Et nous, les Vampires, nous avons tout le temps du monde pour préparer nos vengeances… »

Il tourna son doigt dans la blessure, tirant sur la plaie et regardant le sang couler sur le torse et les abdos du chasseur. Il lui caressait la joue en souriant de toutes ses dents. Le Vampire avait son visage vampirique visible et il alla lécher un peu du sang coulant des blessures.

« - Tu n’as plus de verveine dans le sang, c’est bien… »

Il alla en vitesse vampirique chercher un verre et de quoi faire un cocktail. Il prépara une boisson et appliqua le verre contre ses blessures pour que le sang coule dans sa boisson.




[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 122
▬ Points : 320
▬ Date d'inscription : 29/04/2017
▬ Localisation : Là ou je te prendrais par surprise
▬ Emploi/loisirs : Chasseur
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Mar 9 Mai - 11:31

Sucker for pain Because you're here and I need to express my feelings. You used me, for some joyride and escape. I've got news for you, kid - there is no escape. There's only pain. And you can never outrun it, no matter what you do, no matter where you go. ( Halestorm → Mz Hyde )Je sens cette peur qui monte en moi. Tout doucement. Je n'en montre rien, pourtant. Ne pas lui laisser ce plaisir. Ne pas le laisser gagner. Je me perd dans les tréfonds de mon subconsient...je savais que ce jour allait arriver. On finit toujours par payer. Mais, au fond de moi, je savais déjà que la sentence était déjà tombée au tribunal de la peur. Condamné a la souffrance a perpétuité. Ce juge ne m'avait laissé aucune chance. Un juge qui portait les traits de ma mère. La culpabilité comme seul avocat.
C'est ça, être vivant. C'est ça, exister. Hémorragie sentimentale.

L'odeur de sa peur se mèle a son sang. La bouche entre ouverte, il encaisse. Ses cheveux éparpillé sur son visage lui donne un air sauvage. Et peut être même, sexy. Défiant Raphael du regard, le chasseur attend sa sentence. Il s'y es déjà préparé. Il avait fait de sa douleur sa force. Mais pas cette fois. Aujourd'hui, elle était sa faiblesse.

- Tu supplies déjà ? Ce n’était jamais qu’une mise en bouche…

Xander sourit. Un rictus qui se métamorphosa en une grimace de douleur. Il ferme les yeux. On y voit tellement mieux les yeux fermer. Chaque pression dans la plaie le fait gémir, le rendent encore plus vulnérable. Et cette angoisse qui monte. Encore. Un peu. Plus...
Il sent la tête lui tourner mais reste sur ses pieds. Il sent ses forces le lacher mais ne s'autorise pas le droit de pleurer. Avait il, seulement, encore des larmes en lui ? Lui qui avait tant pleurer a la mort de sa mère.
Sa mère.
Alors, elle était passée par là elle aussi. Cette torture vampirique. Le simple fait d'y penser le fait gémir a nouveau. Ou bien était ce le fait que son ennemi venait de goutter a son sang. La verveine l'avait abandonné. Seul avec lui même. Personne ne viendra l'aider ce matin. Personne ne tenait assez a lui, pour ça. Il était seul.
Seul.
Xander rouvre les yeux. Lutte pour rester sur ses pieds. Son regard vint sonder Raphael d'un regard débordant de haine. La haine est le plus puissant des moteurs. Elle ressemble a n'importe qui. Jusqu'a ce quelle sourie.
Il savait déjà quoi répondre a ses attaques. On lutte plus facilement contre un adversaire dont on cerne la psychologie.
Il tente de se redresser malgré la douleur.

- Libère moi. Cracha il. Ne voyant aucune réaction, prit d'un élan de folie, il fit bouger ses chaines, hurlant un peu plus fort. Détache ces foutues chaines !!

Il s'égosillait tel un enfant faisant a caprice a sa mère. Puis, il se calme. De nouveau ce rictus malsain. Il change de technique, cette fois.

- Ne me dis pas que tu as peur d'un simple chasseur. Il inspire. En parlant de chasseur...des nouvelles de Gabriel, de l'autre coté ? Je veux dire, maintenant que son bourreau est mort, ils ont du se retrouver. Il baisse la voix. Une chasse qui dure pour l'éternité...

Toucher là ou ça fait mal. Déstabiliser l'adversaire. Mille et un supplice.



© 2981 12289 0

_________________
Hello painful
" I have trapped you inside your twisted mind. You're gonna be alone, Xander, very much alone, in this nightmare that will last forever. And the best part about it is that when I leave here, you're not gonna remember what I did, and you're gonna live every empty day like it's real "~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 97
▬ Points : 336
▬ Date d'inscription : 19/04/2017
▬ Localisation : Somewhere near, love...
▬ Emploi/loisirs : Patron et propriétaire d'une boîte de nuit, ancien capitaine pirate, ancien courtisan, ancien acteur et ancien fils de noble.

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Rebekah Mikealson
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Mar 9 Mai - 14:18


Tout en buvant son cocktail, Raphaël se mit à tourner autour du jeune homme avec un air de prédateur. Son prisonnier sentait la peur à plein nez, mais il semblait ne pas vouloir le montrer. Parfait, ce n’était pas un pleurnichard comme Sebastian. Cela allait être plus amusant. Le Vampire mettrait un point d’honneur à réussir à le faire pleurer. Peut-être même le ferait-il supplier de l’achever. Il y était parvenu au bout d’une journée avec le meurtrier de Gabriel. Et il l’avait achevé… après l’avoir copieusement abreuvé de son sang pour être sûr de le transformer.

Son regard se posa sur le dos de son prisonnier et l’envie de tracer son nom dans cette chair-là aussi. Ou celui de Gabriel, peut-être ? Peut-être se contenterait-il de mutiler sa peau sans chercher absolument à écrire quelque chose. L’odeur du sang de Xander le faisait grogner comme un animal. Il le mordit au niveau de la clavicule et se délecta un instant du liquide rouge. C’était comme si un million de petits éclairs parcouraient son corps et cela pouvait rapidement l’enivrer complètement. Il s’arrêta donc après une dizaine de secondes et lécha la plaie. Il se rinça la gorge avec le reste de son cocktail.


« - Celui dont je sens la peur, ici, c’est toi… et j’aimerais bien explorer cette facette de ta personnalité… »

Il se mordit le poignet et le força à boire de son sang. Il voulait voir sa tête en réalisant que s’il mourait, il deviendrait tout ce qu’il haïssait. Ce serait délicieux. Sebastian avait d’ailleurs eu une expression horrifiée des plus délicieuses. Il se demandait ce qu’il en serait pour Xander quand ce dernier essaya de jouer la carte « Gabriel ». En général, l’usage de cette carte avait tendance à déstabiliser Raphaël, à le faire commettre des erreurs grossières. Mais là, le chasseur avait très très mal joué. Le Vampire reprit un bout de verre et grava dans son dos le nom complet du chasseur qui avait tué Gabriel : Sebastian Buchanan Hawkins.

Puis il revint devant son prisonnier.


« - Tu devrais mieux te renseigner, mon joli. Le chasseur qui a tué mon Gabriel n’est pas mort. D’ailleurs, c’était pour lui que j’avais fait aménager cette cave. Elle était moins moderne à l’époque, mais ça faisait l’affaire. Quand je l’ai retrouvé, je l’ai amené ici… je l’ai torturé pendant des jours et des jours... il a fini par me supplier de l’achever. Ce que j’ai fait… après m’être assuré qu’il revienne en tant que Vampire, bien sûr… »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 122
▬ Points : 320
▬ Date d'inscription : 29/04/2017
▬ Localisation : Là ou je te prendrais par surprise
▬ Emploi/loisirs : Chasseur
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Mar 9 Mai - 21:21

Sucker for pain Because you're here and I need to express my feelings. You used me, for some joyride and escape. I've got news for you, kid - there is no escape. There's only pain. And you can never outrun it, no matter what you do, no matter where you go. ( Halestorm → Mz Hyde )Il lui tourne au tour, s'ennivre de la peur qui dégage de lui. Et cet impression de profonde solitude qui augmentait de minute en minute. De seconde en seconde. Xander avait définitivement perdu la notion du temps.
La solitude est une chose spécial, un mécanisme encore incompris par certains. Pour d'autres, plus aucun secret...
Elle s'insinue en nous, tout doucement et sans faire de bruit, prend place à vos côtés dans le noir, veille sur nos cauchemars pendant notre sommeil. Elle s’enroule autour de nous jusqu'a nous faire suffoquer, sangloter, effleure de son venin notre âme en peine. Elle s’installe dans notre cœur, dévore chaque parcelle de lumières. C’est une compagne de chaque instant, qui vous serre la main pour mieux vous tirer vers le bas quand vous trouver la force de regarder vers la lumière. Parfois, elle ne veut tout simplement pas vous laisser vous en sortir. Pas sans elle.
Xander ne se souvenait plus vraiment quand cette machination malsaine avait commencé. Ce qu'il savait était que son coeur saignait a nouveau sous la chaleur du corps de son amie de toujours, la solitude.
Non. Personne ne viendrait le sauver aujourd'hui.
Il s'était construit la réputation d'un monstre froid, dépourvu de crainte, se moquant de tout. Tout ça était parfaitement trompeur. Parceque en réalité, ce n'était peut être pas ce qu'il était.
Les hommes les plus dangereux dans ce monde était ceux qui n'éprouvait aucune once de regret, ceux qui ne s'excuse jamais et donc ceux qui ne cherche aucun pardon.

Quelque chose fulmine en moi. Je ne saurai l'identifier.  Il y a une partie de moi qui donne des coups de griffes pour s'échapper de le cage où je l'ai enfermée, qui tambourine aux portes de mon cœur, qui supplie d'être libérée.
Qui me supplie de lâcher prise.
Lacher.
Prise.

Alors, je hurle. Ses crocs ont transpercé ma peau. De ma vie je ne me suis jamais vu ainsi. Si...vulnérable.
L'impression que mon esprit s'est désactivé. Qu'une partie de moi a déserté mon corps et est assit là. Prés de moi. Cette même partie qui regarde quel désastre, Raphael, est en train de créer.

La douleur le martel. Son hurlement est a glacé le sang. La tête lui tourne. Son cerveau commence une valse soporifique avec ses neurones. Ses forces le lachent mais il tient le coup. Jusqu'a quand...
La souffrance est bien trop forte. Les pulsions de son coeur dans ses oreilles le renden sourd. Sa vision se brouille l'espace de quelques secondes. Quelque chose de chaud et métallique coule a l'intérieur de sa gorge. Tentant d'apprivoiser la douleur, il ne réagit pas de suite. Son corps entier hurle a la mort. Doucement, il finit par reprendre ses esprits. Il avale sa salive, douloureusement. Toujours cet affreux gout métallique. Pourtant il ne saigne pas du visage.
Il comprend. Enfin. Ce sang n'est pas le sien. Non...
Raphael
Pupilles entièrement dilatées, il le regarde avec toute la souffrance du monde. Horrifié. Perdu.
Abandonné.
Son corps entier se met a trembler. Une envie de vomir lui prend la gorge. Il voudrait parler mais sa voix a prit la fuite.
Vous connaissez le comble pour un chasseur de vampire ? En devenir un...
Et Xander pouvait prier tout les dieux du monde, Raphael n'avait probablement pas l'intention de s'en arrêter là.

- Tu devrais mieux te renseigner, mon joli. Le chasseur qui a tué mon Gabriel n’est pas mort. D’ailleurs, c’était pour lui que j’avais fait aménager cette cave. Elle était moins moderne à l’époque, mais ça faisait l’affaire. Quand je l’ai retrouvé, je l’ai amené ici… je l’ai torturé pendant des jours et des jours... il a fini par me supplier de l’achever. Ce que j’ai fait… après m’être assuré qu’il revienne en tant que Vampire, bien sûr…

Pourquoi cette histoire est bien trop douloureuse a supporter. Le visage du chasseur passait par toutes les émotions. C'est là qu'il comprit qu'il n'allait jamais connaitre la paix. Que peu importe ou le vent nous mène, il n'y a jamais de refuge. Que la menace de la douleur est toujours là, prête a nous effleurer.

- Espèce de monstre...

C'est tout ce qu'il réussit a dire. Xander refoula un sanglot, presque impossible a entendre. Les larmes n'était surement plus trés loin maintenant. Mais il résistait. C'était tout ce que Raphael attendait de lui. Le voir craquer.
La tête penché vers l'avant, ses yeux vinrent se poser sur le vampire.

- Détache moi espèce de lache...

Il ne pu, pourtant, maitriser le tremblement qui résonna jusque dans ses paroles.



© 2981 12289 0

_________________
Hello painful
" I have trapped you inside your twisted mind. You're gonna be alone, Xander, very much alone, in this nightmare that will last forever. And the best part about it is that when I leave here, you're not gonna remember what I did, and you're gonna live every empty day like it's real "~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 97
▬ Points : 336
▬ Date d'inscription : 19/04/2017
▬ Localisation : Somewhere near, love...
▬ Emploi/loisirs : Patron et propriétaire d'une boîte de nuit, ancien capitaine pirate, ancien courtisan, ancien acteur et ancien fils de noble.

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Rebekah Mikealson
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Mer 10 Mai - 23:10


Ah voilà de la vraie terreur ! Il devait s’être rendu compte que le Vampire venait de lui donner son sang. L’expression était délicieuse et Raphaël allait bien utiliser la menace de se transformer en Vampire à son avantage. Il connaissait la peur des chasseurs à la pensée de devenir ce qu’ils haïssaient le plus. Sebastian avait supplié son tortionnaire de lui arracher le cœur quand il était en transition. Il avait vu le nouveau Vampire se traîner à ses pieds, à genoux, et le visage déformé par le désespoir.

Pourtant celui-ci ne se laisserait pas briser si facilement. Et Raphaël avait déjà créé un monstre par vengeance, il n’allait pas en lâcher un autre. Il n’était même sûr de vouloir tuer ce misérable. Non, il allait plutôt prendre son temps pour lui apprendre les bonnes manières et lui faire passer le goût du pain.


« - « Monstre » ? Venant d’un homme qui a froidement abattu sa mère, celle qui l’avait élevé, nourri, qui l’avait aimé comme son plus précieux trésor, d’une balle dans la tête au lieu de la sauver, je prends ça comme un compliment… quel était son prénom ? Que je te le grave près du cœur. »

C’était cruel, même envers un homme qui l’avait torturé. S’il avait eu ses émotions, il aurait pu éprouver des remords d’utiliser cette histoire pour se venger, mais il les avait fait taire et il ne se souciait guère de la cruauté de ses paroles. N’était-ce pas là le but de la torture ? Ne voulait-il voir le jeune homme s’écrouler devant lui ? Le voir l’implorer de mettre fin à ce tourment d’une manière ou d’une autre ?

Il reprit son tour autour du jeune homme et remarqua qu’il avait gravé Sébastien à la place de Sebastian sur le dos de l’homme. Ah l’influence du français pouvait parfois ressortir, même trois cents ans ne vous mettaient pas à l’abri d’une erreur dans ce genre-là. Il reprit son bout de verre, barra le « Sébastien » et réécrit « Sebastian » au-dessus, comme il l’aurait fait dans un texte manuscrit.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 122
▬ Points : 320
▬ Date d'inscription : 29/04/2017
▬ Localisation : Là ou je te prendrais par surprise
▬ Emploi/loisirs : Chasseur
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Jeu 11 Mai - 11:07

Sucker for pain Because you're here and I need to express my feelings. You used me, for some joyride and escape. I've got news for you, kid - there is no escape. There's only pain. And you can never outrun it, no matter what you do, no matter where you go. ( Halestorm → Mz Hyde )Ca fait tellement mal. J’ai touché terre. La douleur s'impregne de moi. De toute ma vie je n’ai jamais ressenti ça. Rien d'aussi fou. J’ai éprouvé la honte et la lâcheté, la faiblesse et la force. J’ai connu la terreur et l’indifférence, la haine de soi et le dégoût de tout. J’ai fais des choses impardonnables, vu des choses inqualifiables.
Et pourtant, je n’ai jamais connu un sentiment aussi étourdissant, aussi horrible, aussi paralysant. Je me sens estropié, incontrôlable. Et ça ne fait qu’empirer. Je suis au bord de l'évanouissement.
Dans ma tête, les tiroirs renfermant mes souvenirs, grincent et s'entrechoquent. Libérations, murmures et sensations.
Cet homme est en train de me détruire. C'est presque insupportable. Je suis en train de perdre la tête.
Ca devient tellement dur. C'est comme s'il y avait un million de hurlement enfermés dans ma poitrine, mais je dois tous les garder. Dis moi pourquoi hurler si personne n'est la pour vous entendre. jamais  personne ne m'entendra ici. Personne ne m'entendra plus jamais.
Pourquoi j'ai si froid. Pourquoi je souffre autant.
Pourquoi j'existe.
Aidez moi. Pitié.
Pitié.
Il y a toujours une minuscule partie de moi qui m'assure que c'est juste un cauchemar, que tout est dans ma tête. Que quelqu'un va venir me détacher d'une minute a l'autre. Oui. Ca va arriver. Et, au fond, je me pérsuade que ça va arriver car c'est tout bonnement impossible.
Est ce que je vais vraiment mourir aujourd'hui ? Alors, le monde va m'oublier. Comme si je n'avais jamais existé. Mais ce n'est pas possible. On oublie pas les gens comme ça. Ca ne peut pas être vrai.
Ca me prétifie. Que cet homme sache précisément comment me fracasser. Comment me détruire.
J'entend crier. Je me demande si ça vient de moi.
Ca ne peut venir que de moi...
Malgré tout, mes larmes ne viennent toujours pas. Ravale tes larmes assez souvent et tu sentiras de l'acide couler dans ta gorge. De l'acide au gout de sang de vampire.
Pitié. Aidez moi.

- « Monstre » ? Venant d’un homme qui a froidement abattu sa mère, celle qui l’avait élevé, nourri, qui l’avait aimé comme son plus précieux trésor, d’une balle dans la tête au lieu de la sauver, je prends ça comme un compliment… quel était son prénom ? Que je te le grave près du cœur.

Il est presque sur que son coeur s'est arrété de battre. A prit sa retraite loin de tout ces atroces sentiments. Mais non. Xander est toujours en vie. Brisé. Mais en vie. Du moins physiquement. Intérieurement...c'était une autre histoire.
Xander baisse la tête, ses yeux débordant de "S'il vous plait", de "Par pitié". Enfin les voila. Les premières larmes. Raphael l'a touché en plein coeur. Bien plus douloureux qu'un milliard de scarifications, des mots. Il était si facile de détruire un être humain avec de simple mots.
Secoué de tremblements, ses mains se crispent sur ses chaines. Il relève enfin la tête, évite soigneusement le regard du vampire, tente de maitriser ses pleurs, ravale ses larmes, se mord la lèvre...explose de milles et une douleurs.

- Comment oses tu parler de ma m...

Il ne finira pas sa phrase. Il n'en a pas le courage. Ni la force. Tout simplement incapable de maitriser ses pleurs. Soudain il réagit comme si il venait de réaliser quelques chose d'atroce.

-... J'ai tué la seule personne qui pouvait m'aimer...

Le chasseur n'avait pas pleuré ainsi depuis la mort de sa mère. Il en avait oublié cette sensation. L'impression que chaques larmes brulent sa peau, creusant des cillons sur son visage.
Xander resta la a pleurer ainsi quelques bonnes minutes. Jusqu'a ce que...

- Je ne veux pas mourir ici...pas maintenant...pas si seul...

Pas si seul.
Ca lui avait échappé. Il l'avait seulement murmuré comme si cette phrase était seulement pour lui même.
A fleur de peau.
Non, cette fois il ne s'en remettra pas.

Puis, l'impensable se produit. Raphael vint a nouveau dessiner sur son dos. Il hurle a nouveau. Encore plus effrayant. Ses pleurs s'intensifient. Il est en proie a une véritable crise de panique. Un enfant dans le noir qui appel sa mère.

- Tu veux que je te supplie c'est ça ?! ... Alors, je vais le faire...mais ne me touches plus, par pitié...tu as eu ce que tu voulais ! Tu as eu ce que tu voulais...

Laisses moi simplement mourir en paix...



© 2981 12289 0

_________________
Hello painful
" I have trapped you inside your twisted mind. You're gonna be alone, Xander, very much alone, in this nightmare that will last forever. And the best part about it is that when I leave here, you're not gonna remember what I did, and you're gonna live every empty day like it's real "~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 97
▬ Points : 336
▬ Date d'inscription : 19/04/2017
▬ Localisation : Somewhere near, love...
▬ Emploi/loisirs : Patron et propriétaire d'une boîte de nuit, ancien capitaine pirate, ancien courtisan, ancien acteur et ancien fils de noble.

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Rebekah Mikealson
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Mar 16 Mai - 9:44


C’était fini. Il avait réussi à briser le chasseur. Cela avait été rapide, peut-être un peu trop. Cela ne faisait que quelques heures qu’ils avaient commencé. Raphaël y était-il allé trop fort ? Peut-être un peu. Mais le fait restait le même : il avait gagné.

Il s’approcha doucement de sa proie et essuya les larmes du jeune avec une sorte de douceur malsaine. Il lui fit relever la tête et l’embrassa doucement. Oui, c’était cruel. S’il avait choisi à ce moment de rallumer ses émotions, il aurait sans doute éprouvé un terrible remords en pensant à Gabriel, à Darren. Heureusement pour lui, il avait fait taire ses émotions et cela ne l’affectait pas. Xander était loin d’être laid et le pouvoir que le Vampire avait sur lui avait un côté très excitant.


« - Tu veux que ça s’arrête ? Tu veux que je fasse preuve de pitié envers toi ? Bien sûr, très volontiers… »

Il s’écarta et alla chercher l’assiette de repas qu’il avait préparé pour lui. La nourriture était froide depuis le temps, mais il n’allait pas aller la réchauffer. Il prit la fourchette et se mit à lui donner la becquée. Il fallait bien qu’il reprenne des forces et il ne pouvait pas lui donner encore plus de son sang, le risque serait alors trop grand qu’il devienne Vampire. Raphaël n’avait pas l’intention de tuer le chasseur, mais on n’était jamais à l’abri d’un accident.

« - Mange, mon joli… il faut que tu reprennes des forces. Il ne faudrait pas que tu meurs de faim avec mon sang dans ton organisme… ce serait idiot, non ? Sachant que je ne te tuerai pas. »

Une fois que l’assiette fut vide, Raphaël alla poser les ustensiles sur la petite table, puis revint et l’embrassa dans le cou avec sensualité. Il voulait profiter un peu de ce sentiment de pouvoir qu’il avait à ce moment-là. Il passa ses mains dans le dos de son prisonnier, étalant le sang sur la peau. Les frissons qui parcouraient le corps de Xander étaient délicieux. Il l’embrassa à nouveau et lui sourit.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 122
▬ Points : 320
▬ Date d'inscription : 29/04/2017
▬ Localisation : Là ou je te prendrais par surprise
▬ Emploi/loisirs : Chasseur
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Jeu 18 Mai - 12:15

Sucker for pain Because you're here and I need to express my feelings. You used me, for some joyride and escape. I've got news for you, kid - there is no escape. There's only pain. And you can never outrun it, no matter what you do, no matter where you go. ( Halestorm → Mz Hyde )J'ai passé ma vie coincé entre le passé et le présent. En l'absence de relation humaine j'ai du nouer des liens avec la solitude, imaginer ma vie si tout avait été différent.
Ca n'a probablement plus d'importance maintenant. Je suis belle et bien actuellement dans le présent et je m'apprete a mourir. Non. Quelque chose de bien pire. Renaitre. Je m'apprete a renaitre sous la forme d'un vampire.
On vient au monde sans l'avoir demandé, on va a la mort sans l'avoir choisi. Cette même mort qui se refuse a ceux qui la cherche et s'impregne de ceux qui la repousse. Oui, c'était ca la vie. Une éternelle contradiction au cinquante nuances de douleurs.
Xander avait cédé a la peur. Il n'avait pas vraiment eu le choix. Incrustée dans sa chairs à vif. Elle coule dans ses veines et fait bourdonner ses oreilles. Elle vit là, quelque part en lui.
Depuis bien trop longtemps. Attendant le bon moment pour sortir de sa cachette. Ce moment était arrivé.
Alors, il ne pense plus a rien. N'est plus rien.
Si.
Une proie.
Le sort de tout ceux qui sont a la merci d'un autre. Intérieurement, il hurle, s'agite, cherche une échappatoire. Plus on s'agite, plus vite on coule, parait il...
Ressasser le film de sa courte vie, dont l’ultime fin semblait déjà gravé en lui depuis toujours.
Plus ses forces le lachait plus il sentait quelque chose titiller ses canines. Etait il en train de commencer sa transformation ? Bien sur que non. Tout était dans sa tête. Psychologique. On sous estime parfois la folie de notre cerveau dans ce genre de situation.

Soudain, Xander sent Raphael lui relever la tête, juste le temps de se perdre dans son regard. Il l'embrasse. Il connaissait la nature gay du vampire mais il ne l'aurait jamais cru capable de faire une telle chose. Eprouver de l'attirance pour son ancien bourreau.
Répugné, il le fusille du regard. Celui ci prenait décidement son pied a le torturer.

- Tu veux que ça s’arrête ? Tu veux que je fasse preuve de pitié envers toi ? Bien sûr, très volontiers…

Le chasseur le suivit du regard, ne sachant pas vraiment si Raphael était sérieux. Celui ci revint avec une assiète de nourriture. Il n'était pas assez fou pour refuser de manger même si nous arrivions au comble du ridicule. Ca n'avait plus vraiment d'importance a présent.
Xander se laissa nourrir. Tout ce qui pouvait lui redonner un peu de force était les bienvenue. Tout ce qui pouvait faire passer le gout des lèvres du vampire sur sa propre bouche...

- Mange, mon joli… il faut que tu reprennes des forces. Il ne faudrait pas que tu meurs de faim avec mon sang dans ton organisme… ce serait idiot, non ? Sachant que je ne te tuerai pas.

Il tiqua en entendant sa dernière phrase mais n'eut pas le temps de prononcer un seul mot. La bouche du vampire vint frôler son cou. Tout son corps vint se tordre a nouveau et il retint sa respiration tandis que son corps fut une nouvelle fois secoué de frisson. L'envie de vomir lui reprit lorsque Raphael vint l'embrasser une nouvelle fois.

- Pourquoi ? ...

C'est tout ce qu'il eu la force de dire. Mais, au fond de lui, il savait pourquoi il ne le tuerai pas.
Je suis déjà mort intérieurement...
Continuer a vivre, brisé et détruit était certainement bien pire que la mort.




© 2981 12289 0

_________________
Hello painful
" I have trapped you inside your twisted mind. You're gonna be alone, Xander, very much alone, in this nightmare that will last forever. And the best part about it is that when I leave here, you're not gonna remember what I did, and you're gonna live every empty day like it's real "~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 97
▬ Points : 336
▬ Date d'inscription : 19/04/2017
▬ Localisation : Somewhere near, love...
▬ Emploi/loisirs : Patron et propriétaire d'une boîte de nuit, ancien capitaine pirate, ancien courtisan, ancien acteur et ancien fils de noble.

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Rebekah Mikealson
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Lun 22 Mai - 9:55


Pourquoi ? La grande et ultime question de l’univers : pourquoi ? La question que tout enfant répétait, dans l’espoir de saisir mieux le monde qui l’entoure et qui lui semble si incroyable. La question qui persistait même après des siècles d’existence, qui pouvait même justifier de continuer à vivre quand on perd l’intérêt pour la vie.

« Pourquoi ? » était une question qu’il avait posée pendant des jours entiers quand il avait été exorcisé. Il avait crié ça à en perdre la voix, en avait pleuré à chaudes larmes et à en perdre haleine. Puis, le jeune homme chargé de le torturer, Merwen Tristan Rossignol, s’était approché de lui et lui avait répondu : « Parce que je peux, mon beau… »

Au souvenir de ce moment, le Vampire ne put réprimer un frisson de terreur, mais il se reprit rapidement et caressa le visage du chasseur. Soudain, ses émotions ressurgirent et il recula, horrifié par ce qu’il avait fait. Pourtant il ne pouvait pas s’excuser, il n’avait pas les mots pour le faire. Et puis, une part sombre au fond de lui lui rappelait que c’était Xander qui avait commencé en lui rappelant l’un des pires moments de sa longue existence. Et puis, Xander était un chasseur, de la même engeance qui l’avait privé de son cher Gabriel. Puis il songea à Darren et s’en voulut atrocement d’avoir embrassé son prisonnier. Ça ne lui ressemblait pas. Il était fidèle, quand il aimait vraiment quelqu’un. Et il aimait réellement Darren.

Il alla baisser les chaînes et revint vers le chasseur et lui donna un peu d’eau. Il alla ensuite chercher de quoi nettoyer les plaies et lui nettoyer le visage. Il nettoya le sang et les larmes du jeune homme avec beaucoup de douceur, puis les plaies avec de l’eau oxygénée et de l’alcool. Il ne voulait pas lui redonner de son sang, pour ne pas risquer qu’il se transforme.

Une fois tous les soins prodigués, il détacha Xander et lui fit redresser la tête pour qu’il le regarde dans les yeux. Il se mit à l’hypnotiser.


« - Tu vas rentrer chez toi, en faisant bien attention à ta sécurité. Tu vas rester chez toi pendant deux jours. Quand tu auras passé la porte de chez moi, tu te souviendras toujours de ce qui s’est passé ici. Tu sauras toujours que tu as perdu contre moi. Tu sauras toujours que tu as été battu à ton propre jeu par un Vampire… »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
▬ Messages : 122
▬ Points : 320
▬ Date d'inscription : 29/04/2017
▬ Localisation : Là ou je te prendrais par surprise
▬ Emploi/loisirs : Chasseur
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   Mar 23 Mai - 21:43

Sucker for pain Because you're here and I need to express my feelings. You used me, for some joyride and escape. I've got news for you, kid - there is no escape. There's only pain. And you can never outrun it, no matter what you do, no matter where you go. ( Halestorm → Mz Hyde )Comment se relever de ça ? Comment réapprendre a vivre lorsque l'on a frolé la mort du bout du coeur ?
Pas de réponse. Pas de solution.
Ne plus sourire. Jamais.
Ne plus apprécier une brise d'été parcourir sa nuque. Jamais.
Ne plus faire semblant que l'on va bien.
Jamais.
Quelque chose d'éclaté en lui. Un squelette brisé avec un coeur battant.
...Sachant que je ne te tuerai pas.
A vrai dire, il aurait préféré mourir plutôt que de replonger dans le silence et la suffocation. Cette souffrance qui l'étreint si profondément et le réchauffe de son venin a en faire exploser son coeur, comme si son propre corps était devenu trop petit pour lui. A l'étroit dans cet océan de malheur.
Noyé, il y voit le reflet de la douleur. Celle qu'il subira a perpétuité. Celle qu'il ne sera plus en mesure de cacher au fond de lui.
Jamais.
Il en a déjà bien trop caché.

J'ai pris plaisir a les faire souffrir. Les voir mourir. Si horrible. Si...jouissif.
Dans ma folie, je ne cessai d'appuyer sur le bouton replay. Toujours plus de sang.
Replay.
Toujours plus de vengeance. De pouvoir. De crainte. De haine.
Replay.
Toujours plus de souvenirs pour abreuver cette soif.
Replay.
Parfois je me demandait ce que ça faisait. Etre sur le point de Mourir. Maintenant je sais. Ca fait seulement peur.
Ca fait seulement mal.
L'impression de se noyer dans un bain d'acide et de boire allégrement la tasse jusqu'a sentir chaques parcelles de mon estomac fondre.
L'impression d'être un sablier. Chaques grains représentant mes mille et une indécisions.  
L'impression d'être un enfant dans le noir, qui appelle sa mère.
Mais elle ne m'entend pas.
Ne m'entend plus.
Mais ce n'est qu'un jeu pour elle. La mort. Elle aime se jouer de nous. La messagère. Elle frappe. Elle exécute. Mais ne rate que trés rarement sa cible. On n'en sort que trés rarement indémne.
...Sachant que je ne te tuerai pas.
Aujourd'hui, elle a truqué les régles.
Xander vivra. Écorché vif par l'intensité des mots de Raphael.

Il y a des lieux ou l'esprit ne devait pas s'y aventurer. Il s'y égare facilement. Il venait de commettre l'erreur.
Un chasseur perdu là, au milieu, de tout ce qu'il avait refoulé pour devenir ce qu'il était. Tout ce qu'il avait chassé pendant 27 années d'existence. Dans un seul et même endroit de son esprit. Là ou personne ne pourra le libérer. Un sentier nocturne interdit. Mieux valait être sourd pour l'emprinter. Ou bien aveugle. Ou bien les deux.
Et quoi de mieux que la douleur comme compagnon de route. Partenaire a vie. On n'oublie pas ce genre d'amie. On s'habitue juste a sa présence. A cette chaleur étouffante qui nous fais signe lorsqu'il nous viendrait l'idée saugrenue de l'oublier. La poignée de main d'un ami de longue date. Celle qui nous dit "je suis là".
Je suis toujours là.

- Tu vas rentrer chez toi, en faisant bien attention à ta sécurité. Tu vas rester chez toi pendant deux jours. Quand tu auras passé la porte de chez moi, tu te souviendras toujours de ce qui s’est passé ici. Tu sauras toujours que tu as perdu contre moi. Tu sauras toujours que tu as été battu à ton propre jeu par un Vampire…

C'est a ce moment précis que Xander reprit conscience, la voix du vampire l'extirpant de ce mal qui le rongeait. A moins que ce ne soit ses genoux touchant le sol de plein fouet aprés qu'il ait été libéré de ses chaines.
Il ne remarqua même pas qu'il avait été soigné. Le chasseur mit du temps a se relever. Il y parvint pourtant. Il n'avait aucune idée de comment retourner jusqu'a sa voiture avec le peu d'énergie qu'il lui restait. Il y parvint pourtant.
Aucune idée de comment il allait continuer a vivre. Il y parvint pourtant.
Je crois.
Il n'avait pas vraiment le choix.
Alors dans sa voiture, il plongea dans un sommeil peuplé de cauchemars.
Mais il était vivant.
...Quand tu auras passé la porte de chez moi, tu te souviendras toujours de ce qui s’est passé ici. Tu sauras toujours que tu as perdu contre moi. Tu sauras toujours que tu as été battu à ton propre jeu par un Vampire…



© 2981 12289 0

_________________
Hello painful
" I have trapped you inside your twisted mind. You're gonna be alone, Xander, very much alone, in this nightmare that will last forever. And the best part about it is that when I leave here, you're not gonna remember what I did, and you're gonna live every empty day like it's real "~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [VIOLENCE] Sucker for Pain   

Revenir en haut Aller en bas
 

[VIOLENCE] Sucker for Pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» avi ¤ i'm just a sucker for pain.
» sucker for pain (ombre)
» ORIANA ⊹ I'm just a sucker for pain.
» kim hojoo + take my hand to the flame, i'm just a sucker for pain
» I'm just a sucker for pain ◊ Moïra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: A place to hide :: Les Demeures-