Top Partenaires

Leatherland
Fearwood
Serial Apocalypse
Heroes and Vilains



 

Bienvenue sur le forum ♥️ Merci de privilégier les personnages masculins. Certains pv sont toujours libres : Liam Dunbar, Hayden Romero, Theo Raeken, Jordan Parrish, Jeremy Gilbert, Davina Claire, Kol Mikaelson etc...

Partagez | .
 

 Another ordinary day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

▬ Messages : 554
▬ Points : 1176
▬ Date d'inscription : 02/10/2015
▬ Localisation : à la Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : étudiante

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Talia Hale
MessageSujet: Another ordinary day   Jeu 27 Avr - 15:46





Cora Hale & Lydia Martin


Another ordinary day


A votre avis que fait une louve garou de dix neuf ans la plupart du temps? Elle va en cours. En partageant le quotidien des nouveaux amis de mon frère à Beacon Hills je me suis rendue compte que pour eux les évènements liés au surnaturel sont souvent ce qui entraine une non présence en cours. La rentrée scolaire est toujours quelque chose que j'ai détesté. Tous ces enfants entourés de leurs familles et de leurs amis, tout le temps à dire qu'ils n'aiment pas aller à l'école alors qu'au final ils sont bien contents de retrouver leurs amis et que leurs parents viennent les chercher à la fin de la journée. Avant j'aimais bien les rentrées, ma mère me déposais le matin et le soir je rentrais avec mon frère et ma sœur. Mais avec l'incendie tout cela s'est terminé. Jusqu'à ce que j'entende parler de Derek Hale l'Alpha de Beacon Hills ma seule famille était l'amie de ma mère qui m'avais sauvée la vie et de part ma condition de fugitive avoir des amis ne m'étais pas permis. En rejoignant Derek à la Nouvelle-Orléans je me disais que je pourrais prendre des cours par correspondance afin d'avoir plus de liberté pour organiser ma vie comme je le souhaite mais mon frère s'y est opposé et à fini par me convaincre de faire un semestre d'essai à l'université d'Algier. C'est pour cela que ce matin je me suis levée à sept heures pour prendre une douche et revêtir  un jean bleu clair accompagné de bottines noires et d'un pull blanc. Ensuite s'en est suivi un petit déjeuné avec mon frère puis il s'est lui aussi préparé et nous sommes montés dans sa Camaro noire. Après quelques minutes de route nous voila arrivés devant l'université. ce grand malin me fais une petite boutade et me souhaite une bonne journée puis je sors du bolide et il part vaquer à ses occupations. Je me fraye un chemin parmi les autres étudiants et me voila bientôt installée dans une salle à attendre le début des cours.
La silhouette d'une jeune femme entrant dans la salle m'interpelle, il s'agit de Lydia, la jeune femme devenue une Banshee par la morsure de mon oncle Peter. Elle me reconnait aussi et nous nous saluons d'un petit sourire. Savoir que je vais avoir au moins un cours en compagnie de quelqu'un que je connais a quelque chose de rassurant. Le cours commence et je me concentre sur le discours du professeur. Presque une heure après le début du cours mon instinct me dis qu'il se passe quelque chose. J'arrête de prendre des notes et relève la tête. Lydia semble ne pas aller très bien, je fronce les sourcils et l'observe. Brusquement je reconnais les symptômes, la Banshee s'apprête à hurler! Pas bon ça! Surtout en plein cours! Elle se lève et je repousse brutalement ma chaise. Je bredouille quelques excuses à l'attention du professeur puis entraine vite la jeune femme dans le couloir puis dans les toilettes des femmes au bout du couloir sus nommé. Je referme vite la porte et m'apprête à lui demander si elle peut essayer de brider ses capacités ou si les Banshees ne le peuvent pas. Seulement je n'ai pas le temps d'ouvrir la bouche que le hurlement sort de sa gorge et me vrille tellement la tête que je tombe au sol en enserrant ma tête de mes bras. Pitié que ça se termine vite, c'est une torture ce son!





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▬ Messages : 731
▬ Points : 389
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiante
MessageSujet: Re: Another ordinary day   Lun 15 Mai - 19:40



Another Ordinary Day

Ce matin là était un de ses matins, vous savez quand rien ne se passe comme prévue et que vous devriez retourner vous coucher avant de faire plus de dégâts. Tout avait commencé par le réveil qui n'avait pas sonné. Et c'était Jordan qui en retard lui aussi m'avait réveillé avant que Prada ne se décide à l'attaquer pour obtenir sa ration matinale de croquette, alors que je me dirigeais à la salle de bain en quatrième vitesse, lâchant un cri quand je réalisais qu'il n'y avait plus d'eau chaude.
Une fois lavée, frigorifiée et habillée. Je décidais de rejoindre la cuisine pour prendre une tasse de café quand Jordan échappa la sienne... Il pesta avant de nettoyer le café et les morceaux de la tasse jonchant le sol. Pendant ce temps je préparais mon sac, terminant mon café en vitesse alors que Jordan ne tarda pas à me souhaiter une bonne journée avant de partir. Une fois ma veste enfilée et mon sac sur l'épaule, je verrouillais la porte avant de rejoindre ma voiture sur le parking en bas de notre immeuble et de prendre la direction de l'université.

Une fois là-bas, j'étais une espèce de furie rousse, évitant le maximum de gens dans une course effrénée avant de rejoindre ma classe afin de suivre mon premier cours de la journée, mes yeux rencontrèrent ceux de Cora Hale, à qui j'adressais un petit sourire avant de rejoindre Stella, une jeune blondinette avec qui j'avais sympathisé, cette dernière tapota le siège à côté d'elle et je me pressais prendre place tout en lâchant un profond soupir tout en essayant de retrouver ma respiration.

Cette dernière tapota la gomme de son crayon contre le pupitre et ce simple léger son résonna dans ma tête, rapidement je captais tous les bruits qui ensemble donner lieu à une cacophonie insupportable qui ne me donnait qu'une seule envie : celle de hurler pour faire cesser ce vacarme insupportable. Seulement je ne pouvais pas pousser un cri au beau milieu de la pièce, entourée par mes camarades, je choisis donc de me lever, et sans que je ne m'en rende compte, Cora m'attrapa par le bras et m'entraîna dans les toilettes.

Je plaquais mes mains contre mes tempes, chaque son était en train de me rendre dingue, je retenais mon cri jusqu'à ce que j'entende une goutte d'eau s'échapper du robinet et quand cette dernière se fracassa dans l'évier, je lâchais prise. Une fois que j'avais pu hurler, je me sentais beaucoup mieux, ce qui n'était pas le cas de Cora qui au sol semble ne pas avoir apprécié de se trouver si prêt de moi. Je posais une main sur son épaule avant de l'aider à se relever.

- Je crois que quelque chose va arriver. Du genre surnaturel et meurtrier...

AVENGEDINCHAINS


★ I Just Have Voices In My Head★
My friends don't walk, they run. Skinny dip in rabbit holes for fun. Popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red. Each shade from a different person's head. This dream is a killer. Getting drunk with the blue caterpillar. So what if I'm crazy? The best people are
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

▬ Messages : 554
▬ Points : 1176
▬ Date d'inscription : 02/10/2015
▬ Localisation : à la Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : étudiante

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Talia Hale
MessageSujet: Re: Another ordinary day   Mer 31 Mai - 16:29





Cora Hale & Lydia Martin


Another ordinary day


Le temps semble s’étirer et j’ai l’impression que cela fait une éternité que ce son horrible me vrille la tête. C’est un peu comme si j’étais dans une pièce emplie de plein d’objets en métal qui s’entrechoquent et résonnent. Quoique non ça ne suffit toujours pas à décrire ce son impressionnant que les Banshee peuvent produire. Mon visage est crispé par la douleur et j’ai l’impression que ma tête va exploser. Le hurlement cesse enfin et me laisse engourdie et les oreilles bourdonnantes. J’ai l’impression de flotter dans l’espace et les sons me parviennent de très loin comme à travers du coton. C’est un contact sur mon épaule qui me ramène à la réalité. J’ouvre les yeux et voit Lydia accroupie à mes côtés. Mes bras relâchent ma tête et mon amie m’aide à me redresser sur mes pieds. Peu à peu mes sens reviennent et je reprends mes esprits. J’entends des bruits de pas dans la couloir, le hurlement de Lydia à attiré les professeurs et les surveillants, espérons qu’ici les gens pensent moins vite au surnaturel qu’à Beacon Hills sinon ça ne va pas aller ! Je fais signe à Lydia de ne pas faire de bruit et lorsque je suis sûre que nous sommes seules je lui fais signe que je l’écoute. La jeune femme me dit alors qu’elle sent quelque chose de surnaturel et de meurtrier approcher. Je me retiens juste à temps pour ne pas faire d’humour comme quoi c’est son cri qui est surnaturel et meurtrier. Je sais que c’est moyen comme humour mais bon je viens de me faire presque assommer par son hurlement de Banshee ! Je la regarde.

-Est-ce que tu as plus de précisions sur ce qui va arriver ? Tu as un pressentiment ?

La légende dit que lorsqu’une Banshee hurle c’est qu’une personne va mourir pas très loin. On dirait que nous ne sommes jamais partis de Beacon Hills car rien n’a changé. Le cadre géographique à changé mais les péripéties nous collent à la peau et je me demande ce qui nous attend avec cette nouvelle menace que Lydia perçoit.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▬ Messages : 731
▬ Points : 389
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiante
MessageSujet: Re: Another ordinary day   Dim 16 Juil - 12:37



Another Ordinary Day

Quand j'entrais dans cet état, chaque son semblait décuplé et résonnait dans ma tête et je ne connaissais qu'une seule manière de faire arrêter ce genre d'effet secondaire, un cri, un cri de banshee et quand Cora m'entraînais dans les toilettes de l'université, je parviens enfin à lâcher ce cri. Seulement, je savais que cette action Cora la sentirait passer. J'aidais la jeune femme à se relever avant de lui affirmer mon ressenti.

- Est-ce que tu as plus de précisions sur ce qui va arriver ? Tu as un pressentiment ?

- Ce n'est pas un pressentiment et ce n'est pas qu'une personne.

A peine ma phrase terminé que les différentes voix attirèrent mon attention. Je relevais la tête pour voir sol sous mes pieds commencer à se craqueler, je me doutais que ce n'était qu'une vision. Comme la fois où j'avais vu Peter Hale alors qu'il était six pieds sous terre. J'étais désormais habitué à ses visions, sentant de mieux en mieux quand elle n'était que fiction et non réalité, je ne pouvais cependant m'empêcher de lui demander si Cora voyait la même chose que moi.

- Je suppose que tu ne vois rien d'anormal ?

On aurait dit des racines qui se frayer un chemin, je décidais de suivre ses dernières évitant de rester dans les toilettes, mon cri avait dû attirer quelques curieux. On devait sortir d'ici en vitesse. Je passais la porte suivant le sol craquelé, qui semblait avancer en même temps que moi, il prit la direction des escaliers et je les suivi, mes talons claquant contre le carrelage.

J'arrivais dans le long couloir, où des tas de portes se trouvaient, donnant accès à différentes salles. Le sol sembla reprendre son état normal et les voix me guidèrent jusqu'à la double porte de la bibliothèque mais avant que je n'ouvre la porte une tache de sang se forma sous cette dernière. Je me tournais vers Cora avant de prendre la parole.

- Dis-moi que tu la vois cette mare de sang.

AVENGEDINCHAINS


★ I Just Have Voices In My Head★
My friends don't walk, they run. Skinny dip in rabbit holes for fun. Popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red. Each shade from a different person's head. This dream is a killer. Getting drunk with the blue caterpillar. So what if I'm crazy? The best people are
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

▬ Messages : 554
▬ Points : 1176
▬ Date d'inscription : 02/10/2015
▬ Localisation : à la Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : étudiante

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Talia Hale
MessageSujet: Re: Another ordinary day   Lun 25 Sep - 18:36





Cora Hale & Lydia Martin


Another ordinary day


Être une louve ça fait partie de moi, c'est ce qui fait qui je suis et j'en suis fière. Je profite de mes capacités sans en abuser et si du jour au lendemain je redevenais une humaine normale je ne me sentirais pas moi même. Pourtant la en cet instant mon ouïe sur développée est problématique quand je me trouve à un mètre d'une Banshee qui se met à hurler. Mes oreilles bourdonnent pendant quelques instants puis ça va mieux. J'interroge Lydia sur ce qu'elle a perçu avec son cri mais sa réponse me laisse perplexe. Ce n'est ni un pressentiment ni une personne. Mais qu'est ce que cela peut bien être alors? Un objet? Un objet surnaturel qui va surgir dans nos vies comme le Néméton a bouleversé leur vie à Beacon Hills? La jeune femme se fige alors et fixe le sol. Je suis son regard mais le sol m'apparait comme d'habitude sans rien d'étrange. Je tend l'oreille mais n'entend rien de suspect dans les étages inférieurs à part les bruits habituels comme les voix des professeurs, les soupires des élèves, le bruit des stylos, le bruit de l'eau qui coule dans les canalisations et le bruit de toutes les respirations.

-Non je ne vois rien d'anormal, et toi qu'est ce que tu vois?

Comme plongée dans ses pensées Lydia sort des toilettes. Jusqu'à présent elle ne s'est jamais trompée et étant moi aussi une surnaturelle ce ne serait pas correct de ma part de ne pas prêter attention à ses capacités. Je lui fait confiance et lui emboite le pas. Nous descendons d'un étage et avançons dans le couloir. Heureusement la grande majorité des élèves sont en cours à cette heure-ci et les autres préfèrent rester dehors plutôt que dans les couloirs alors nous sommes tranquilles. La piste suivie par Lydia nous mène devant la porte de la bibliothèque. Avec ce qu'elle me dit je commence à m'inquiéter. Je ne vois pas la moindre trace de sang. Des choses bizarres on en a tous vu et il semblerait qu'on s’apprête à en voir une autre. D'un coup d’œil je vérifie que nous sommes bien seules dans le couloir puis je pose une main sur la poignée de la porte.

-Reste derrière moi et si tu vois quelque chose dit le moi s'il te plait

Et je pousse la porte. Que va-t-on trouver dans la bibliothèque? Une mare de sang comme ce qu'a vu Lydia? Quelque chose de macabre? Rien du tout? Nous allons le savoir dans une seconde. Dire que je pensais vivre une journée de cours totalement banale mais on ne choisit pas quand un évènement imprévu vient frapper à notre porte.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▬ Messages : 731
▬ Points : 389
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiante
MessageSujet: Re: Another ordinary day   Jeu 12 Oct - 18:25



Another Ordinary Day

Ce sentiment oppressant que je ressentais, celui qui me souffler que quelque chose d'horrible avait tout juste eu lieu. Je pouvais voir le sol se craqueler comme si des racines se trouvaient justes en dessous, cette vision me rappela étrangement le nemeton et je me demandais si la Nouvelle-Orléans avait également un nemeton, ça pourrait expliquer la présence de tant de créatures surnaturelles dans les rues d'une seule et même ville...

- Non je ne vois rien d'anormal, et toi qu'est ce que tu vois?

- Des racines.

Les couloirs étaient étrangement vides où alors j'avais inconsciemment occulté la présence de certains. Je suivais mon instinct qui me guida vers la porte de la bibliothèque, je m'étonnais que Cora n'est pas sentie le sang avant que la marre ne passe sous la porte. C'était ce qui m'avait poussé à me tourner vers la jeune femme pour lui demander si elle voyait bien le sang...

-Reste derrière moi et si tu vois quelque chose dit le moi s'il te plait.

Je n'avais pas griffes et mes yeux ne changeaient pas de couleurs, cependant j'avais appris à me battre et à manipuler ma voix comme une arme. Je laissais Cora ouvrir la porte et j'observais attentivement l'intérieur de la pièce. Un élève était assis contre la porte d'entrée, une plaie béante au niveau de son estomac dont couler une quantité énorme de sang, ce même sang qui passer sous la porte. Je suivais les voix pour me rendre derrière une étagère pleine de livre où la bibliothécaire gisait.

J'inclinais légèrement la tête avant de toucher l'étagère pour me relever, en l'espace de quelques secondes j'avais la sensation de me trouver au beau milieu du bayou. Je pouvais voir un jeune homme se tenir la tête, assis contre un arbre et couvert de sang. Comme s'il se sentait coupable, était-il le responsable ?

La vision m'échappa et je me retrouvais devant une série de fenêtres, devant la seule qui était ouverte, toujours dans la bibliothèque. Je me tournais vers Cora, qui m'avait accompagnée jusque-là. Si ce jeune homme venait de perdre le contrôle, on devait le retrouver avant qu'il ne fasse d'autres victimes.

- Je crois savoir où on peut trouver celui qui a fait ça.

AVENGEDINCHAINS


★ I Just Have Voices In My Head★
My friends don't walk, they run. Skinny dip in rabbit holes for fun. Popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red. Each shade from a different person's head. This dream is a killer. Getting drunk with the blue caterpillar. So what if I'm crazy? The best people are
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

▬ Messages : 554
▬ Points : 1176
▬ Date d'inscription : 02/10/2015
▬ Localisation : à la Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : étudiante

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Talia Hale
MessageSujet: Re: Another ordinary day   Dim 29 Oct - 19:27





Cora Hale & Lydia Martin


Another ordinary day


Au moment d'appuyer sur la poignée de la porte une appréhension me prend. Mes sens de louve garou ne perçoivent rien mais je sais qu'il y a quelque chose, ce n'est pas une question d'instinct ou d'intuition surnaturelle non c'est beaucoup plus simple que cela. J'ai confiance en Lydia, elle a perçu quelque chose avec ses sens de Banshee donc il y a forcément quelque chose de pas normal derrière cette porte ou plus loin. Divers scénarios tournent dans ma tête et je me demande ce que nous allons trouver dans cette pièce. Elle a vu du sang mais il n'y a aucun bruit et aucun élève ni aucun professeur n'a remarqué quelque chose de suspect alors il ne devrait pas y avoir eu de combat. Mais au final on ne peut pas en avoir la certitude, la seule chose sûre avec le surnaturel c'est que tout peut arriver et il faut s'y préparer. Je sais que le cri d'une Banshee peut stopper n'importe qui ou n'importe quoi et que Lydia s'est entraînée durant plusieurs moi pour affiner son contrôle sur sa voix mais je préfère passer devant car si une embuscade nous attend je peux survivre à un lancer de dague, de pieu ou à une attaque de griffes et de dents acérées alors que pour elle ce serait au mieux l’hôpital. Je m'assure une dernière fois que nous sommes bien seules dans le couloir, quoi que nous trouvions mon instinct me dit qu'il veux mieux qu'un humain lambda ne franchisse pas cette porte et ne vois pas ce qu'il y a derrière. Je tourne la poignée puis pousse la porte qui s'ouvre sans bruit. Le temps semble suspendu comme si la porte s'ouvrait au ralentit et que le temps s'étirait.

Nous entrons dans la pièce et aussitôt le seuil franchit l'odeur du sang envahit mon nez et me donne envie de vomir. Le sol m'apparaît avec des traces de sang comme l'avait prédit la jeune femme. Mais alors comment est-ce que ça se fait que je n'ai rien vu et rien senti? Ce n'est pas normal. A cet instant quelque chose crisse sous mes pieds et je baisse la tête. Des herbes broyées semblent faire le tour de la pièce. Je ne suis pas Druide mais je ne pense pas me tromper en avançant qu'il s'agit la d'un savant mélange de plusieurs herbes destinées à endormir les sens des surnaturels. En tout cas la personne qui a manigancé tout ça est bien calée dans le domaine des plantes. Nous continuons d'avancer dans la bibliothèque et rapidement quelque chose de pas normal du tout attire notre attention. Un jeune homme est assis le dos appuyé contre l'autre porte de la bibliothèque et du sang s'échappe en grande quantité d'une plaie béante à son ventre. Je tend l'oreille mais aucun pouls ne me parviens, ce garçon est malheureusement décédé. Maintenant que mes sens ne sont plus neutralisés je suis à l'affut du moindre bruit et de la moindre odeur, celui qui a fait ça n'est certainement pas loin et on ne peut pas savoir si il a l'intention de faire d'autres victimes. Lydia se remet en marche vers une section de la bibliothèque et afin de ne pas la déconcentrer je la suit sans faire de bruit. Quand elle revient à elle la jeune femme m'informe qu'elle sait comment retrouver celui qui est responsable de tout cela. Afin de ne pas avoir à parcourir plusieurs couloirs au risque de croiser des élèves ou des professeurs qui ne manqueraient pas de s'étonner de nous voir ainsi trainer hors des salles de cours je prends le chemin le plus direct et passe par la fenêtre restée ouverte puis tend la main à Lydia pour l'aider à emprunter le même chemin. Mon odorat est aux aguets et toutes les deux nous mettons en marche. Ses sens de Banshee et mon odorat sont d'accord, c'est dans la direction du Bayou que se trouve la clé de tout ceci.

-Est-ce que tu as vu quelque chose à propos de celui ou celle qui est responsable de ce carnage?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▬ Messages : 731
▬ Points : 389
▬ Date d'inscription : 04/08/2014
▬ Localisation : Nouvelle-Orléans
▬ Emploi/loisirs : Etudiante
MessageSujet: Re: Another ordinary day   Ven 12 Jan - 15:30



Another Ordinary Day

Mes sens de banshee semblaient être exacerbés. C'était souvent comme ça la plupart du temps, j'entrais dans une sorte de transe et je n'en sortais qu'une fois arrivée à destination. Comme la fois où je vivais encore à Beacon Hills, sans comprendre pourquoi ni comment je m'étais réveillée au beau milieu de la nuit pour prendre ma voiture. J'avais conduit jusqu'à la piscine pour voir un corps étrange flotter dans cette dernière. Je m'étais approché le plus doucement possible avant de me rendre compte qu'il ne s'agissait que du mannequin d'entraînement. Un certain soulagement s'était fait ressentir avant que je ne me tourne et trouve un corps ensanglantée perché sur la chaise du maître nageur. Mon premier réflexe avait été de contacter la police au grand dam de Stiles.

Autant dire que j'étais ravie de voir que mes sens étaient toujours aussi actifs au beau milieu de la Nouvelle-Orléans. Le problème de ce genre de trance c'est que je pouvais voir des choses qui n'existaient pas réellement. Comme à présent des racines qui briser les carreaux pour m'indiquer le chemin. Heureusement pour moi j'étais souvent bien entourée et aujourd'hui c'était Cora qui pouvait témoigner de l'ampleur des dégâts. Surtout quand on arriva dans la bibliothèque, il était trop tard pour aider l'élève qui gisait, cependant on pouvait sans doute trouver qui était à l'origine de ce carnage.

En touchant des objets certains pouvait me transmettre des images, c'était ce qui m'arriva quand mon doigt effleura l'un d'entre eux, ce que je ne savais pas encore c'était qui était ce jeune homme et pourquoi ce livre plus qu'un autre m'avait transmis les informations. Avant que je n'ai le temps de réfléchir, Cora s'approcha de moi après lui avoir précisé que je savais où on pouvait trouver le jeune homme.

- Est-ce que tu as vu quelque chose à propos de celui ou celle qui est responsable de ce carnage?

Mon regard se posa une nouvelle fois sur le livre en question, j'attrapais ce dernier avant de l'ouvrir, contre la première de couverture on pouvait voir une grille, comportant la date d'emprunt, le nom de l'emprunteur et la signature. Mon doigt glissa le long de cette dernière pour tomber sur le dernier nom en question : Jason Wheeler. Voilà pourquoi ce livre était à l'origine de ses précieuses informations. Il était la dernière personne à l'avoir en sa possession.

- Jason Wheeler. Ce nom te dit quelque chose ?

Je ne le connaissais pas mais Cora avait peut-être des cours en communs avec lui. Je reposais le livre à sa place. Avant d'attraper mon portable et de contacter rapidement Jordan pour le prévenir de la présence de deux corps dans la bibliothèque. Une fois l'appel passé, je me tournais de nouveau vers Cora.

- J'espère que tu est prête pour une virée dans le bayou.

AVENGEDINCHAINS


★ I Just Have Voices In My Head★
My friends don't walk, they run. Skinny dip in rabbit holes for fun. Popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red. Each shade from a different person's head. This dream is a killer. Getting drunk with the blue caterpillar. So what if I'm crazy? The best people are
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

▬ Messages : 554
▬ Points : 1176
▬ Date d'inscription : 02/10/2015
▬ Localisation : à la Nouvelle Orléans
▬ Emploi/loisirs : étudiante

Feuille de personnage
Petit + :
Créateur de votre lignée : Talia Hale
MessageSujet: Re: Another ordinary day   Sam 10 Fév - 16:23





Cora Hale & Lydia Martin


Another ordinary day


La Nouvelle-Orléans n'est pas une ville que j'ai choisie, j'y suis venue parce que mon frère à décider de s'y installer pour changer d'air, si Derek n'était pas venu ici je ne pense pas que j'aurais un jour voyagé jusqu'à la Louisiane. Évidemment nous avions entendu parler de la famille Originelle qui règne ici sans pitié mais nous nous disions naïvement que si nous nous contentions de vivre notre vie tranquillement sans empiéter sur leurs plate bandes tout irait pour le mieux. Mais c'était sans compter la soif de pouvoir de notre cher oncle et du coup nous nous retrouvons plus ou moins dans le collimateur de toutes les créatures à la soldes des premiers vampires, super. Comme si nous n'avions pas déjà eu assez d'ennuis pour toute une vie à Beacon Hills il a fallu que tout recommence ici, à ce niveau la ce n'est plus une coïncidence mais un sport national. Enfin bref nous y ferrons face en espérant que le sang coule le moins possible dans chaque camp. Les autres membres de la bande disaient qu'après avoir une scolarité lycéenne chaotique en raison du surnaturel ils espéraient pouvoir se rattraper à l'université en ayant une vie aussi banale que tous ces étudiants que nous croisons chaque jour. Eh bien je suis au regret de vous dire que c'est totalement loupé! Parfois j'en viens à me dire que nous attirons tout ça, que c'est comme inscrit dans nos gènes. Mais bon ça relève un peu de la science fiction. Mais comme nous sommes nous mêmes un peu des créatures de science fiction tout est possible.

En cette matinée qui avait commencée calmement malgré un cours pas très passionnant j'étais contente de faire classe commune avec Lydia pour la suite de la matinée, la jeune femme est quelqu'un que j'apprécie et voir une tête connue fait toujours plaisir. Seulement pour une raison qui nous échappait alors elle a eu une "crise de Banshee" et j'ai réussi à la faire sortir in extrémis de la salle, mes oreilles en bourdonnent encore. Mais ce petit incident n'était que le début du problème, les visions de la rousse nous menant directement à la bibliothèque de l'université. Avant de pousser la porte tout était normal mais en posant la main sur la poignée je me doutais que ce qui nous attendais n'allait pas être joyeux. La vision de cet étudiant mutilé au niveau du ventre va accompagner nos cauchemars pendant quelques jours. Lydia commence à mener son enquête pour que ses visions lui en apprennent plus sur ce qu'il s'est passé ici et tout en déployant mes sens surhumains pour tout scruter je veille à ce qu'il ne lui arrive rien. Au bout de quelques minutes elle arrive à m'apprendre le nom de celui que nous cherchons. J'ai beau la côtoyer depuis plusieurs mois et avoir vu plusieurs fois la démonstration de ses talents cela m'étonnera toujours. Évidemment je ne doute pas de ses capacité, loin de la! C'est juste que parfois j'ai du mal à comprendre comment son don s'active, si elle a des visions à chaque fois qu'elle touche un objet ça doit être invivable au quotidien. Enfin l'instant n'est pas au cours théorique et je lui répond que non je ne connait pas ce Jason Wheeler. Cet homme mystérieux est-il une prochaine victime? Ou alors est-il celui responsable du carnage qui a eu lieu ici? Pour le savoir il n'y a qu'une seule chose à faire c'est le trouver. Elle informe son copain policier de ce qu'il vient de se passer et à mon tour j'envoie un message à Derek pour lui dire de se tenir sur ses gardes. Les autres de la bande sont en cours alors normalement ils ne risquent rien si celui qui a causé cette boucherie à quitté l'université. Et puis nous sommes capables de nous débrouiller seules, si vraiment la situation tourne mal il sera toujours temps d’appeler les renforts.

-J'avais justement envie de me dégourdir les jambes!

Je sais c'est limite vu le contexte mais l'humour ça aide à supporter beaucoup de choses je vous assure! Je bloque la porte de la bibliothèque du mieux que je peux puis nous nous sauvons en douce de l'établissement universitaire. C'est pratique que Jordan soit aussi de la bande parce que sans aide dans la police nous serrions tous en prison depuis longtemps à force de nous trouver mêlés à tout ce qu'il se passe d'invraisemblable. Nous marchons en direction du bayou et après une bonne demi-heure nous y arrivons. Ne connaissant pas l'odeur de celui que nous cherchons je me focalise sur l'odeur du sang humain et suit cette piste une fois que mes narines ont flairé quelque chose. Je scrute tout autour de nous et glisse de temps en temps un coup d’œil à Lydia pour savoir si en tant que Banshee elle perçoit autre chose.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Another ordinary day   

Revenir en haut Aller en bas
 

Another ordinary day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill or be Killed :: Welcome to the Big Easy :: Algiers :: Université-